Vaincre sa peur de parler en public : 15 astuces pour y parvenir

0
788

La glossophobie désigne la peur de parler en public. Il s’agit d’un trouble largement rependu qui peut toucher toute personne, indépendamment de son âge ou de son profil social ou professionnel. Elle peut prendre la forme d’un simple stress passager ou alors celle d’une véritable angoisse qui paralyse à l’occasion de chaque prise de parole en public. Il existe cependant quelques astuces pour contourner cette phobie, vous redonner confiance et finir avec cette angoisse. Découvrez les plus efficaces.

La glossophie, un phénomène courant qui s’explique parfaitement

La peur de parler en public est un phénomène très courant. Les statistiques montrent que la plupart des adultes ont peur de parler en public. On estime à environ 75 % le pourcentage de la population mondiale qui ressent un certain degré de peur vis-à-vis de la prise de parole en public. Il ne semble y avoir personne de ce genre qui ne serait pas inquiet en lisant un rapport ou en faisant une présentation à des collègues durant son temps de paroles en entreprise.

De l’avis des sociologues et des experts du comportement humain, la glossophie s’explique notamment par la peur du regard et du jugement des autres, la nature inconnue ou inhabituelle de ce type de situation ou encore un manque de compétence et d’apprentissage de l’art oratoire. Plus loin, ils estiment qu’il existe des moyens sûrs pour transformer l’introverti le plus évident en un orateur confiant. Les ouvrages ou formations sur le sujet foisonnent aux quatre coins du monde et témoignent de l’universalité du sujet. Ils ont eu le mérite de mettre en lumière des astuces qui vous aideront à surmonter ce sentiment et à faire de votre présentation une expérience intéressante pour vous et votre public.

Suivez une formation dédiée à la prise de la parole en public

Recourir à une aide professionnelle est une astuce d’évidence lorsqu’on est confronté à un problème comme celui-ci. Si vous n’êtes pas en mesure d’embaucher un coach personnel, vous pourriez envisager de rejoindre un groupe dédié à l’amélioration de vos compétences de prise de parole en public. Il existe de nombreuses formations temps de paroles avec des adhérents qui éprouvent les mêmes difficultés que vous. Vous pourriez bénéficier à cette occasion de la connexion avec d’autres personnes intéressées à améliorer leurs compétences de prise de parole en public.

Intégrez vos émotions à votre discours et exprimez-les

Il y a de grandes chances qu’un discours platonique, inhabité qui se contente d’aller à l’essentiel à de grandes chances de vous stresser. Faites  en sorte de vous approprier votre discours en exprimant vos émotions et en faisant si possible part de votre ressenti au cours du discours. N’ayez pas peur de vous impliquer ; l’essentiel est de ne pas donner l’impression d’en faire trop, d’exagérer ou de ne pas être authentique. Soyez enthousiasmé par votre sujet ; cela aidera votre public à être également enthousiasmé par celui-ci. Votre public doit pouvoir déceler beaucoup d’enthousiasme et d’engagement dans votre présentation, et il y a de fortes chances que votre message en résonne.

Maîtrisez votre sujet de présentation

L’autre moyen de vous sentir complètement à l’aise dans votre prise de parole est de connaître votre sujet dans les moindres recoins. Connaître votre matériel signifie connaître les points clés, les sous-sujets et les exemples ou les anecdotes que vous souhaitez aborder et être capable d’impressionner le public. De plus, vous serez moins susceptible d’être pris au dépourvu s’il y a dans le public des individus avec un même niveau de connaissance que vous ou si quelqu’un en venait à poser une question difficile. Maîtriser votre thème ou sujet est un gage d’assurance comme il y en a peu. 

Enrichissez votre vocabulaire

La pire chose que vous pourriez faire si vous souhaitez prendre le contrôle de votre prise de parole public est d’en bâcler les contours. Le langage en tant que véhicule de votre communication traduit vos capacités et le sérieux qui peut vous être accordé. Chaque mot de votre vocabulaire signifie entre autres que: vous connaissez sa signification, vous savez comment les accorder avec d’autres mots et vous savez comment les utiliser correctement. Enrichissez quotidiennement votre langage par tous les moyens possible et mettez cela à profit dès qu’il s’agit de vous entretenir avec une foule. Si vous entendez un mot que vous connaissez déjà, mais qu’il est utilisé d’une manière différente, c’est aussi un excellent moyen d’augmenter votre vocabulaire.

Pratiquez votre discours pour le maîtriser

L’improvisation dans la prise de parole publique est une aptitude que tout le monde ne possède pas et un art particulièrement difficile à maîtriser. Pour la plupart des gens, la pratique fonctionne plutôt bien. La pratique de votre discours ou de votre préparation est la meilleure façon de la maîtriser et d’éviter les trous de mémoire qui amplifient la peur de parler en public. Cela vous aidera à vous sentir prêt et constitue également une occasion supplémentaire de vous familiariser avec votre sujet. Donc, si votre peur de parler en public ne vous a pas quitté, avant votre prochain discours, faites quelques devoirs avant de parler.

Utilisez des mots de soutien

Il est peut-être utile de maîtriser votre champ lexical, mais il peut être contreproductif d’apprendre votre discours par cœur et chercher à répéter un script. Si vous perdez le fil de la mémorisation, il est facile de tout perdre. N’oubliez pas que personne dans le public ne sait ce que vous avez à dire. C’est pourquoi il est beaucoup plus profitable d’utiliser des mots de soutien, des mots piochés du champ lexical du sujet à discuter et capables de vous aider au moment opportun. Les mots de soutien contribuent grandement à rafraîchir votre mémoire et à vous garder sur la bonne voie. Ils sont grandement utiles pour l’improvisation.

L’astuce de l’éclairage de la pièce

Pour la plupart des gens, l’idée d’être confronté au regard d’une foule où transparaissent des impressions parfois négatives est la source même de la glossophie. Si l’idée même de prononcer votre discours devant un public vous fait peur, vous pouvez demander un peu d’éclairage dans la pièce pour ne pas avoir à affronter certains regards durant votre discours. Cette astuce vise expressément à vous mettre à l’abri des expressions sur les visages de votre public lors de votre présentation. Si vous ne pouvez pas voir votre public, il est peu probable que vous ayez peur. Cette solution fonctionne surtout lorsque vous présentez dans une grande salle de spectacle et que la salle en question dispose d’un éclairage séparé pour la scène.

Inspirez-vous des modèles d’orateur qui réussissent

Si l’art de la prise de parole en public semble éprouver certaines personnes, d’autres se le sont parfaitement approprié. Pour ceux qui sont nouveaux dans la prise de parole en public ou qui n’arrivent toujours pas à dompter l’éternelle peur que cela inspire, l’exemple d’un orateur réussi peut aider. Vous pouvez apprendre des techniques utilisées par des orateurs confirmés, des animateurs de renom, des maîtres de conférences et vous pouvez également vous inspirer par le fait que même ces modèles expérimentés ne sont pas parfaits et éprouvent toujours quelques appréhensions. Ted Talks en ligne est l’une des sources les plus populaires de présentation et une mine d’informations pour vous aider.

Rencontrez les membres du public avant la prise de parole

Si vous êtes nerveux avant une prise de parole, c’est peut-être parce que les membres du public ou de l’assistance sont de parfaits étrangers pour vous. La preuve, c’est que lorsqu’il vous arrive de vous exprimer devant votre famille ou vos amis, vous n’éprouvez pas ou beaucoup moins de stress. Familiarisez-vous avec votre audience, arrivez tôt sur le site et interagissez avec les membres de votre public, en préférant les conversations informelles. Lorsque vous faites l’effort de connaître quelques membres de votre public, ils ne sont plus des étrangers. En particulier, recherchez des personnes qui semblent amicales. Utilisez donc ce contact pour converser avec elles comme à des gens que vous connaissez bien.

Utilisez une posture forte

La «pose de pouvoir» est une technique d’auto amélioration et de renforcement de la confiance prônée par la psychologue sociale américaine Amy Cuddy. Il s’agit selon elle d’un moyen d’accroître la confiance dans les situations de prise de parole publique, car une pose confiante peut changer les niveaux de testostérone et le cortisol dans le cerveau. L’idée derrière la posture de force est que votre langage corporel peut affecter votre niveau de confiance. En démontrant une confiance en vous avec une posture d’assurance, vous pourrez vaincre votre peur. Cela consiste concrètement et entre autres à poser les points à plat, épaule en avant en position debout ; à maintenir les épaules vers l’arrière et le torse ouvert, le menton haut et droit ou encore garnir votre discours de petits moments de silence.

Choisissez un endroit familier pour votre discours

Si le fait d’avoir affaire à un public familier peut diluer votre peur, un espace de même nature pourrait avoir un effet similaire. Au cas où ce serait possible, n’hésitez pas à faire usage de cette option. Par exemple,  si vous faites une présentation commerciale, choisissez un local de votre propre entreprise, plutôt que de vous diriger vers une entreprise cliente. Dans un endroit familier, vous avez l’habitude de vous exprimer ; vous connaissez l’endroit par cœur, vous avez une idée du type d’ambiance qui pourrait y prévaloir et du type d’éclairage. Ces facteurs peuvent rendre la prise de parole en public moins stressante. Essayez de vérifier l’emplacement à l’avance si vous le pouvez pour réduire votre anxiété.

Maintenez votre forme avant la présentation

Cela est évident et constitue un conseil utile pour tout le monde : être en bonne forme physique vous permet d’être mieux préparé. Garder la forme vous donne indéniablement plus de confiance pour dompter votre peur et vous offre un réservoir d’énergie indispensable pour ce type d’occasion. Pratiquer quelques exercices physiques le jour de votre présentation vous donne des endorphines utiles et vous permet d’avoir un état d’esprit positif. Mangez un bon petit-déjeuner pour rester en forme. Enfin, évitez l’alcool la veille, car cela vous laissera déshydraté. Buvez beaucoup d’eau, avant et pendant votre présentation, et vous verrez que votre peur de parler en public peut diminuer rapidement.

Apprenez à exploiter votre énergie

Comme mentionné précédemment, il peut vous être utile de faire de petits exercices avant votre prise de parole pour conjurer une partie de l’énergie nerveuse. Cependant, une erreur capitale que vous faites et qui est susceptible de renforcer votre peur est de parler rapidement pendant le discours. Peut-être penseriez-vous que plus vite vous parlez, plus vite votre discours sera terminé. Mais, cela vous oblige à prendre moins de respirations, et l’essoufflement vous rendra plus enclin à paniquer et à devenir encore plus effrayé. Ralentir le rythme de votre discours vous obligera à vous détendre et à mieux exploiter votre énergie.

Ayez un plan de sauvetage

Parfois, la peur de parler en public est liée à un sentiment d’incertitude. Que pourrait-il se passer ? Et si j’oubliais mes mots et si je m’en mêlais les pinceaux ? Et si j’en arrivais à perdre les mots pendant que les yeux me fixent ? C’est pourquoi il est intéressant de se préparer au pire en créant un plan d’action en cas de panne. Créez par exemple des questions de discussion que vous pouvez avoir à portée de main et que vous pourrez facilement transmettre au public si vous vous en sortez. L’accent passe de vous au public, et vous avez le temps de retrouver votre chemin vers votre fil conducteur.

Faites une petite expérience au préalable

Présentez votre discours devant votre famille ou vos amis avant de le faire en public. Choisissez des personnes qui sont honnêtes sur les choses qui doivent être améliorées et qui vous soutiennent vraiment. Ensuite, prononcez votre discours comme vous le feriez avec un public. Demandez-leur ce qu’ils ont aimé dans le discours et si vous pouvez améliorer quoi que ce soit. Si vous n’avez pas des proches disponibles pour l’expérience, utilisez un caméscope ou votre téléphone pour vous enregistrer pendant l’essai. Faites comme si votre téléphone était le public ; utilisez donc des gestes et des expressions faciales. Visualisez-les ensuite pour vous corriger.