Trottinettes électriques libre-service : Vitesse limitée à 10 km/h à Paris

0
344

Depuis quelques années, les trottinettes électriques constituent l’un des moyens de transport les plus adoptés en ville. En plus d’être une solution de locomotion propre et pratique, elles facilitent les déplacements et éliminent les soucis de parking. Cependant, elles représentent parfois un danger pour ses utilisateurs et les piétons. À Paris, l’une des villes françaises où l’on retrouve surtout ces engins, les autorités ont décidé de prendre une importante mesure : limiter les vitesses des trottinettes électriques à 10 km/h. Pour en savoir davantage sur cette mesure et son application, nous vous donnons tous les détails ici.

Les grands axes de la limitation des vitesses des trottinettes électriques


Chaque année, le nombre de conducteurs des trottinettes électriques augmente en France et surtout à Paris. Et pour s’en procurer, le site https://www.wee-bot.com demeure le principal distributeur. Il propose de multiples modèles avec des spécificités qui vous intéresseront. Cependant, ces moyens de déplacement créent de plus en plus de dégâts et représentent de véritables dangers. Ces derniers sont pour la plupart causés par les excès de vitesse et l’imprudence des utilisateurs. Comme solution, les autorités ont décidé d’imposer une limitation de vitesse à partir de décembre 2021.

Dans sa globalité, cette nouvelle règlementation fixe les règles ci-après :

  • Dans les rues adjacentes, les trottinettes doivent rouler à moins de 10 km/h ;
  • Sur les axes majeurs (surtout ceux qui possèdent des pistes cyclables sécurisées), la vitesse maximale reste à 20 km/h ;
  • Les voies structurantes interquartiers sont par contre exemptées de la limitation ;
  • La limitation ne s’applique pas non plus dans les rues où la circulation automobile permet de rouler à 50 km/h, et les voies de bus où les vélos sont autorisés.

Retenez tout de même que la limitation désormais en vigueur à Paris concerne aussi les aires piétonnes, les rues d’écoles, les parcs, les jardins, les lieux de culte et les parvis de mairies. Par contre, les quais, le long du canal Saint-Martin et les zones commerçantes très fréquentées ne sont pas encore inclus dans ce dispositif. Mais ce zonage peut se révéler difficilement compréhensible par les usagers de trottinettes électriques. Comme solution, la coopération des opérateurs de ces engins demeure primordiale.

La responsabilité des opérateurs de trottinettes électriques

Suite à un appel d’offres, seulement trois opérateurs ont reçu l’autorisation d’exploiter le marché des trottinettes électriques libre-service à Paris. Il s’agit principalement de Lime, Dott et Tier qui peuvent déployer leur flotte de véhicules dans Paris. Dès l’annonce des premières mesures concernant leurs engins, ils ont décidé de prendre les devants et réguler l’utilisation des trottinettes électriques au cœur de Paris. Leur première réaction a été donc de définir environ 700 zones où ces engins seront limités à 10 km/h. Comment est-ce possible ?

Pour commencer, une dizaine de quartiers a été ciblée par la mesure, avant de s’étendre à une plus large échelle. Ainsi, en concertation avec la ville et les maires d’arrondissement, la limitation a pris officiellement forme. De manière pratique, dès qu’un utilisateur traverse l’un des endroits concernés, l’engin modère sa vitesse et restera sous la barre des 10 km/h. Il ne pourra donc pas excéder la vitesse, même s’il le voulait.

Les zones concernées et l’entrée en vigueur

À Paris, la limitation de vitesse des trottinettes électriques s’applique sur un ensemble de 700 sites dans toute la ville. Ce n’est que dans ces secteurs que les engins seront bridés à une vitesse maximale de 10 km/h. Ceci ne regroupe logiquement que des lieux de passage. Chaque opérateur indique les zones concernées dans son application mobile pour faciliter la compréhension aux conducteurs. De cette manière, les autorités espèrent garantir la sécurité des piétons et la protection des espaces publics.

Parmi les 700 zones où la limitation de vitesse devient impérative, vous trouverez les sites tels que : Batignolles, Montmartre, Jardins d’Éole, La Villette, Tuileries, les Champs-Élysées, Bastille, Nation, Cimetière du Montparnasse, Parc Montsouris, Place d’Italie, Porte de Charenton, etc.

Après la première proposition des trois opérateurs (Lime, Dott et Tier), la limitation de 10 km/h a pris effet le lundi 15 novembre 2021. Mais par la suite, la mairie de Paris a présenté son propre dispositif. Celui-ci entrera en vigueur dès la première quinzaine de décembre 2021, juste avant les fêtes de Noël.

L’urgence de la limitation de vitesse des trottinettes électriques


Pour certains, les vitesses limitées à 10 km/h à Paris constituent une mesure salvatrice. Mais pour d’autres, elle paraît beaucoup trop sévère. Mais dans tous les cas, elle présente une réelle utilité et vient mettre de l’ordre dans la circulation. En effet, avec le nombre croissant de ces engins, un grand bazar se remarque de plus en plus dans les rues parisiennes. D’ailleurs, voici quelques chiffres qui doivent attirer votre attention :

  • Au cours de l’année 2020, ces engins ont entraîné 375 accidents, dont un mortel ;
  • Depuis janvier 2021, les trottinettes électriques ont causé 298 accidents, 2 décès et 329 blessés ;
  • Vers la fin du mois de juin 2021, une Italienne de 32 ans est décédée après avoir été percutée par une trottinette électrique sur une allée piétonne.

Suite à ces cas qui cessent d’augmenter, la mairie de Paris a menacé les trois opérateurs, responsables des flottes de la Ville Lumière. De façon précise, ils ne pourront pas renouveler leur contrat s’ils n’améliorent pas leurs mesures sur la limitation de la vitesse et le stationnement. Aujourd’hui, les vitesses limitées à 10 km/h se révèlent donc comme une solution qui devrait convenir à toutes les parties.

Les règles de circulation des trottinettes électriques

Si vous détenez une trottinette électrique ou si vous rêvez d’en conduire, sachez que vous ne pouvez pas l’utiliser comme bon vous semble. En effet, la circulation de ces engins doit respecter certaines règles.

La circulation en agglomération

Lorsque vous voulez conduire votre trottinette électrique, vous devez rester sur les pistes cyclables. Cependant, si ces dernières n’existent pas, vous disposez de deux options :

  • Roulez sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h ;
  • Conduire sur les aires piétonnes, mais sans aller à plus de 6 km/h et sans gêner les piétons.

Retenez également qu’avec la limitation des vitesses des trottinettes électriques libre-service, le stationnement devient aussi plus contrôlé. À Paris, vous ne pourrez notamment plus stationner sur les trottoirs. Dans le cas échéant, vous risquez une amende de 49 €. De plus, votre engin doit disposer d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore.

La circulation en dehors des agglomérations

Vous pouvez également rouler votre trottinette électrique sur les pistes cyclables ou sur les voies vertes (zone indépendante du réseau routier et réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers). De même, vous pouvez conduire l’engin sur les voiries privées (chemin d’une propriété privée, allée d’une résidence privée).

En plus de ces mesures, retenez que la circulation sur les trottoirs reste interdite à Paris, sauf si le maire l’autorise. Et même là encore, vous ne devez pas aller à plus de 6 km/h. Pour finir, sachez que l’autorité peut vous permettre de conduire sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est de 80 km/h. Mais dans ce cas, vous devez porter un casque et un gilet rétroréfléchissant.

Quels sont les équipements essentiels d’une trottinette électrique


Les vitesses limitées à 10 km/h à Paris ne constituent pas les seules mesures de sécurité prises par la mairie. Pour circuler avec votre trottinette électrique libre-service, vous devez aussi disposer de certains équipements. Certains sont obligatoires et d’autres sont facultatifs.

Les équipements obligatoires pour circuler en trottinette électrique

Avant de rouler avec votre trottinette électrique à Paris, assurez-vous de posséder les accessoires ci-après :

  • Le casque : il sert essentiellement à protéger votre crâne en cas de chute. Même si vous ne conduisez qu’à 10 km/h, rouler en milieu urbain peut présenter des risques d’accident, surtout sur les pistes où la vitesse autorisée dépasse 80 km/h. Vous devez donc porter un casque homologué et adapté à votre engin ;
  • Le gilet rétroréfléchissant : il demeure utile pour vous assurer d’être vu par les autres conducteurs, la nuit comme le jour. Et lorsque la visibilité se révèle insuffisante, cet équipement devient encore plus capital pour votre sécurité. Sa couleur fluorescente et ses bandes réfléchissantes complètent les dispositifs d’éclairage de votre trottinette ;
  • L’éclairage complémentaire : il vous rend plus visible sur la voie publique. Toutefois, il ne doit pas être éblouissant ou clignotant. Vous devez vous assurer que votre engin possède des feux à l’avant et à l’arrière. Ceci vous permettra d’être facilement repérable par les automobilistes et les piétons.

Les équipements facultatifs pour rouler en trottinette électrique

Les précédentes protections demeurent obligatoires lorsque vous devez rouler à Paris. Par contre, d’autres équipements sont facultatifs, même s’ils se révèlent parfois très utiles. Voici quelques exemples :

  • Les gants : ils préservent vos mains des intempéries, vous protègent du froid et vous assurent une bonne adhérence ;
  • Les protections pour les poignets, les coudières et les genouillères : elles demeurent essentielles en cas de chute ou de glissade sur la chaussée ;
  • Les lunettes et une tenue adéquate : pour rouler en sécurité, privilégiez aussi les chaussures fermées et les lunettes de soleil (en été). Ceci vous permettra de limiter les risques de chute et les blessures.

Désormais, avant de circuler à Paris, vous savez ce que vous devez faire. En plus de vous assurer de disposer des équipements obligatoires, vous devez aussi respecter certaines mesures. N’oubliez surtout pas la nouvelle règle : les trottinettes électriques libre-service sont limitées à 10 km/h à Paris.