strategie-gagnante-digitalisation-usine

Top 15 des faits intéressants sur la digitalisation

La digitalisation, ce mot fait recours à un processus en pleine expansion de nos jours. Dans tous les domaines, elle a fait son apparition et casse les codes de la manière traditionnelle de travailler. Même si sa présence est salutaire, elle possède encore des inconvénients qui rendent les gens réticents à son adoption. Ici sont compilés 15 faits intéressants sur la digitalisation.

15. Les étapes de la digitalisation

Convertir une information d’un format à un autre est un procédé utilisé dans plusieurs domaines. Encore connu sous le nom de digitalisation, ce processus sert notamment dans le secteur de la musique. On l’utilise pour enregistrer des sons notamment. Comme tous les processus, elle nécessite la réalisation de quelques étapes pour être achevée.

Lorsqu’on a affaire à une entreprise par exemple, les étapes à suivre sont faciles. D’abord, il faudra faire un état des lieux. Cela consiste à rassembler et analyser toutes les informations sur l’entreprise. Ainsi, on pourra séparer les données sensibles des autres et choisir celles à convertir. Ensuite, dénommer les procédés suivis pour la gestion et/ou la production des ressources utilisées dans la société.

Après tout cela, il faut mettre en place une stratégie et convertir toutes les précédentes actions au numérique. Évidemment, certaines séries de chiffres peuvent être erronées, il faudra faire une vérification et adapter chaque donnée au nouveau format. Enfin, la dernière phase consiste à tester la version digitalisée et à l’améliorer au besoin.

14. Les avantages de la digitalisation

Procéder à la digitalisation des systèmes d’une entreprise est bénéfique à celle-ci. Cela permet de diminuer les coûts des opérations tout en augmentant la productivité. Avec la réduction du travail à effectuer, le personnel va se tourner vers l’acquisition de nouvelles compétences. Chacun aura le temps d’innover dans sa façon de travailler et il n’aura nul besoin d’analyser les données manuellement. Digitaliser l’entreprise favorise également la communication au sein de l’équipe.

13. Importance de la digitalisation dans la société

Avec l’essor du numérique au XXIe siècle, il est indispensable d’accélérer la réalisation des tâches. Mettre en place une stratégie de conversion au digital est très favorable aux entreprises. Elle donne de la visibilité à votre entreprise et facilite la relation avec les clients. Vous serez plus disponibles pour vos clients, car il n’y a plus de contrainte d’heures ou de lieu.

En plus, vous arriverez à cibler une clientèle éloignée et plus seulement ceux de votre entourage. Elle aide les entreprises à augmenter leur chiffre d’affaires tout en réduisant la masse de travail à accomplir. Il ne suffit plus de mettre en place un système de « click and collect », il faut désormais maintenir un lien étroit avec sa clientèle.

12. La digitalisation en entreprise

Il est possible de digitaliser toutes les activités ou seulement une partie du travail à accomplir. Les entreprises qui accèdent à la digitalisation ont une longueur d’avance sur celles qui restent traditionnelles. Digitaliser une entreprise revient à opter pour une approche numérique dans l’organisation interne et la stratégie de celle-ci.

En utilisant les outils digitaux, on peut arriver à créer un lien entre les employés. Ils n’ont plus besoin de se déplacer ou de parler devant tout le monde. Ils vont ainsi cultiver une relation spéciale avec chacun ou une partie de leurs collègues. De plus, ces derniers pourront en apprendre plus sur l’entreprise et s’identifier à elle. Leur lien avec le monde extérieur sera plus renforcé. 

11. Les inconvénients de la digitalisation

Le problème avec le processus de digitalisation est qu’il trouble complètement l’organisation du travail mise en place. Dans les entreprises, il y a beaucoup plus d’anciens employés que des nouveaux. Avant que celle-ci se tourne vers la digitalisation, les anciens se sont déjà établi une routine de travail. Certains l’exercent depuis deux ans et d’autres, depuis longtemps.

Un employé qui aurait passé plus d’une décennie dans une entreprise aura beaucoup de mal à s’adapter. En plus, digitaliser les données d’une telle entreprise reviendrait à repasser sur toutes les données déjà classifiées. Il faudrait encore perdre du temps à numériser toutes celles qui ont été produites sous format papier.

10. Les outils nécessaires à la digitalisation

Pour réaliser les étapes nécessaires au processus de digitalisation, une entreprise doit se doter de plusieurs outils. Ces outils sont indispensables à la réalisation du processus et sont complémentaires les unes aux autres. Le plus important est l’outil de gestion des contenus intégré. Encore connu sous le nom de CMS, il sert à analyser les données converties et à les classer par ordre de priorité.

Ensuite, il faudrait disposer d’une application mobile intranet et d’un moteur de recherche pour accéder facilement aux données enregistrées. Posséder un outil d’employee advocacy permet de suivre les tâches réalisées par chaque employé. Il faudrait également s’offrir un design personnalisable selon les évènements et un outil de gestion de langues pour les étrangers. D’autres outils peuvent être utilisés, mais ceux énumérés ci-dessus sont les plus importants.

9. Les effets de la digitalisation                                                                                   

Introduire la digitalisation dans le fonctionnement d’une entreprise permet de gagner du temps. Avec l’automatisation des actions et du procédé, la gestion des données est améliorée. Les employés travaillent plus rapidement et avec plus d’efficacité. On constate également un gain de place aux endroits où les dossiers contenant les données sont entreposés.

8. Les limites de la digitalisation

Comme tous les processus existant au monde, la digitalisation n’est pas parfaite et irréprochable. Elle est limitée dans sa mise en place. La plus grande difficulté qui survient est la maitrise de la technique. Chaque employé devra apprendre à se servir des différents outils digitaux.

 Comme à l’école, il y a ceux qui apprennent vite et ceux à qui il faut beaucoup plus de temps. Il en découle donc une pénurie de ressources et de compétences. Ensuite, il faudra se heurter à la résistance culturelle et aux préjugés des employés. De plus, ces derniers doivent constamment veiller sur la sécurité des données enregistrées. Enfin, le manque de moyens financiers pour obtenir tous les outils nécessaires, mais aussi pour former les employés est un frein à la digitalisation.

7. La différence entre digitalisation et numérisation     

La numérisation consiste à transformer les écrits manuscrits en les envoyant dans un document numérique. Étant donné que l’amélioration des procédés nécessite la présence de documents numérisés, on pourrait confondre numérisation et digitalisation. Cependant, le concept de digitalisation va beaucoup plus loin. En plus de l’utilisation des documents numérisés, la digitalisation permet leur consultation que via un espace cloud. On peut donc dire que la numérisation est un processus qui permet d’aboutir à la digitalisation.

6. La digitalisation doit être combattue

Tout le monde n’est pas convaincu du bien-fondé de la digitalisation. Il n’est pas rare de voir des personnes la décrire comme la plaie du siècle. Ces réticences sont appuyées par plusieurs arguments plus ou moins valables.

Le plus courant de ces arguments est « Nous n’en avons pas besoin ». La plupart de ceux qui sortent cet argument sont ceux de la vieille école qui ont travaillé dur pour avoir leur société. Pour eux, on ne change pas l’équipe qui gagne, nul besoin donc de changer un système qui fonctionne toujours. Un peu comme le PDG de Nokia pendant ses années de prospérité.

L’autre argument mis en avant pour décrier la digitalisation est « cela prend trop de temps ». Ranger des données en version papier ou seulement les écrire ne prend guère plus de quelques heures. Cependant, transformer des versions manuscrites en versions numériques peut prendre jusqu’à 5 jours voire une semaine. Et ce temps est proportionnel à la quantité de données à convertir.

Un troisième argument assez populaire chez la vieille génération se propage également : «  Le digital, c’est pour les jeunes ». Loin d’eux, l’idée de perdre son temps devant un écran à faire des trucs compliqués. Les partisans de cette idée préfèrent faire les choses qu’ils comprennent et trouvent simples plutôt que s’encombrer de bizarreries.

5. Les causes de la digitalisation

Plusieurs raisons ont amené les entreprises à opter pour la digitalisation. La principale est l’ensemble d’innovations technologiques et d’inventions mis sur le marché. Les plaintes des clients vis-à-vis de la lenteur du service rendu y ont aussi poussé beaucoup de sociétés. Certaines y ont été contraintes par la concurrence rude sur le marché et la diminution du nombre de leurs clients.   

4. L’impact de la digitalisation sur le monde                                

Beaucoup de personnes sont stressées en se rendant à leur travail. Cela peut être dû soit aux conditions de travail, soit à la quantité de travail. Si vous avez un poste de responsable des archives dans une entreprise traditionnelle, vous comprenez à quoi la référence est faite. Tous ces dossiers qu’il faut tenir à jour, analyser et remplir quotidiennement. La digitalisation a un impact positif sur les conditions de travail des employés. Elle améliore leur bien-être au travail. Dans le même temps, elle leur ouvre les portes vers de nouveaux horizons pour améliorer leurs performances.

3. La digitalisation n’est pas la transformation digitale

Il est aisé de confondre la digitalisation à la transformation digitale, car tellement ils ont de similarités. Pourtant la digitalisation est axée sur la modernisation des outils de production et l’amélioration des procédés fonctionnels. La transformation digitale s’inscrit dans le cadre de la réorientation de la production et parfois même de la stratégie. Or, la réorientation d’un facteur nécessite son existence et une preuve de son aptitude fonctionnelle. Le processus de digitalisation est donc inclus dans la démarche de transformation digitale. 

2. L’histoire de la digitalisation

L’avènement de la digitalisation va de pair avec l’utilisation des techniques de codage. Inventé par le mathématicien et philosophe allemand Gottfried Leibniz, le système de numérotation binaire a donné naissance aux méthodes de codage. Avec la fabrication du premier ordinateur en 2000, la digitalisation a vu le jour. Elle a évolué vers ce qu’on connait aujourd’hui grâce à l’apparition du Smartphone en 2007.

1. Les stratégies de digitalisation

Est reconnu comme stratégie digitale, toute liste répertoriant des actions à mener sur les canaux digitaux. Elles sont menées sur tous les supports digitaux des entreprises. Ces supports peuvent être situés sur le web ou les réseaux sociaux, mais aussi sur les téléphones mobiles à l’instar des applications. Le but d’une stratégie digitale est d’user de tous les atouts que possède internet pour atteindre un objectif. La plupart du temps, cet objectif consiste à augmenter le nombre de clients de l’entreprise. Plus la stratégie est élaborée, plus elle est efficace.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands