Home Animaux Top 6 des faits intéressants sur les pieuvres

Top 6 des faits intéressants sur les pieuvres

0
Top 6 des faits intéressants sur les pieuvres

Les pieuvres sont des animaux marins vivants dans les profondeurs des océans. Il s’agit d’une espèce de céphalopode dont les origines demeurent jusqu’à présent un véritable mystère. Certains scientifiques se penchent d’ailleurs sur l’hypothèse selon laquelle la créature viendrait de l’espace. Mais est-ce que ces mollusques viennent réellement d’une autre planète que la nôtre ? Cela reste à prouver. Ce dont on est néanmoins sûr, c’est que les pieuvres sont l’un des mammifères les plus étonnants du monde, ce qui renforce l’hypothèse des extraterrestres. Que peut-il y avoir de bien intéressant sur ces mystérieux êtres ?

01. Les pieuvres possèdent une anatomie particulière

Les pieuvres sont définitivement des êtres singuliers. Ces mammifères ont des caractéristiques bien particulières. Ils ont un physique extraordinaire, ce qui les rend tout à fait distincts. Au niveau de leur anatomie, on remarque une grande différence quant au nombre d’organes et leur constitution.

Les pieuvres ont par exemple huit bras, 3 cœurs et 9 cerveaux, ce qui est rare chez d’autres animaux. Ces céphalopodes se servent de leurs bras et de leur manteau pour se déplacer, mais aussi pour s’approvisionner en eau oxygénée dont ont besoin leurs branchies.

Elles possèdent un cœur systémique et deux cœurs branchiaux qui pompent du sang bleu-vert. Le premier supervise la répartition du sang oxygéné dans le corps, tandis que les deux autres boostent le débit des organes respiratoires. En ce qui concerne la masse nerveuse, chaque tentacule aurait besoin d’un cerveau personnel, d’où ses 9 cerveaux. C’est ce qui les rendrait indépendants selon les scientifiques.

02. La reproduction des pieuvres se fait une seule fois

Avant toute chose, il faut savoir que les mâles pieuvres se distinguent des femelles par la rainure présente sous leur troisième tentacule. C’est cette rainure qui leur permet de s’accoupler avec les femelles pendant la saison des amours. La transmission du sperme se fait par ce tentacule droit.

Les femelles peuvent s’accoupler avec différents partenaires, ce qui explique le fait qu’elles stockent les spermatophores de nombreux mâles. Les spermatozoïdes emballés dans des capsules vont alors être stockés durant un temps précis avant la fécondation. Lorsque les œufs sont pondus après un certain moment, les femelles trouvent un endroit sécurisé et favorable à leur santé. Elles vont ainsi les protéger pendant de nombreuses semaines jusqu’à leur éclosion.

Les pieuvres sont des animaux qui se reproduisent une seule fois dans une vie. C’est en effet un processus qui leur est fatal. Elles ne vivent ainsi généralement pas plus d’un an lorsqu’elles sont dans l’état sauvage. Les femelles se privent en effet de nourriture une fois la protection des œufs terminée. Elles se laissent peu à peu mourir, ce qui est également le cas chez les mâles. Des milliers de bébés pieuvres vont alors naître orphelins de père et de mère. Ce suicide programmé est un phénomène commun chez la plupart des céphalopodes.

03. Les pieuvres sont des créatures qui peuvent devenir agressives

Les pieuvres peuvent être effrayantes quand elles le veulent. Ce sont des créatures extrêmement calmes qui ne mordent probablement jamais pour riposter à une provocation. Les pieuvres peuvent être amusantes, mais ça leur arrive aussi de s’attaquer entre elles. Ces mammifères sont connus pour changer de couleur à volonté.

Lorsque les pieuvres deviennent agressives, leur peau s’assombrit complètement. C’est un signe d’avant violence. Se lever des profondeurs, et agrandir les tentacules font partie également des nombreux signes qui montrent que ces mollusques veulent faire une attaque. C’est un phénomène rare certes, mais qu’on peut observer de temps en temps chez ces animaux.

04. Nectocaris pteryx serait l’ancêtre des pieuvres

Selon plusieurs scientifiques, Nectocaris serait la plus vieille pieuvre du monde, ce qui ferait d’elle l’ancêtre des céphalopodes. Cette hypothèse est apparue suite à la découverte de plusieurs fossiles de Nectocaris pteryx qui a permis de situer l’apparition des premiers céphalopodes. Il s’agit en effet des schistes de Burgess, un gisement de fossiles localisé sur les montagnes de Canda, plus précisément dans le parc National de Yoho.

Après la découverte de ce gisement, l’existence du Nectocaris a été révélée. Après plusieurs analyses, les scientifiques ont émis l’hypothèse selon laquelle cet ancien mollusque serait celui qui aurait donné naissance aux calamars, seiches et pieuvres. La classification de ce spécimen a été difficile, car ses gènes et son anatomie renvoyaient à plusieurs espèces à la fois. Mais au fil du temps, de nouveaux éléments se sont révélés, ce qui a consolidé l’idée selon laquelle elle représenterait les céphalopodes.

05. Les pieuvres peuvent modifier leur apparence à leur guise

Les pieuvres ont la capacité de prendre différentes apparences. Elles le font selon leurs humeurs, et selon la situation présente. C’est une sorte de superpouvoir qu’elles ont en commun avec le caméléon, et c’est réellement fascinant. Elles peuvent donc facilement modifier la couleur de leur peau à n’importe quel moment.

Ce pouvoir est dû à la présence des chromatophores dans leur organisme. Il s’agit d’une cellule spéciale de pigmentation située dans leur tégument, et qui renferme de nombreuses couleurs. C’est cette cellule qui est responsable des couleurs de la peau humaine et celle des animaux. En migrant ainsi dans l’épiderme, elle favorise le changement de couleur chez certaines créatures, dont les caméléons et les pieuvres. Les pieuvres peuvent ainsi se servir de leur apparence pour communiquer, séduire des partenaires, se protéger contre les prédateurs, ou parfois s’attaquer entre elles.

06. Les pieuvres sont excellentes en camouflage

Les pieuvres sont extraordinaires lorsqu’il s’agit de se camoufler. Elles utilisent cette action de dissimulation dans diverses situations. Elles peuvent se camoufler pendant la recherche de leur pitance, ou simplement pour se protéger d’un potentiel prédateur. Cette faculté leur permet de s’alimenter au quotidien, mais surtout de survivre.

Les pieuvres se camouflent de différentes manières. Pour se fondre dans le décor, elles peuvent changer la couleur de leur peau en une fraction de seconde. Cela les rend moins vulnérables, et leur évite de se faire attaquer. Il leur suffit juste de s’immobiliser une seconde pour faire apparaître sur leur épiderme les pigments nécessaires pour la situation. Certaines espèces vont plus loin en prenant carrément l’apparence d’un autre animal pour se cacher des prédateurs.