3dda0a1c-b37b-4901-b6dd-c750f343324e-20-djoyeus-pignteus-03-1600x900-1

Top 30 des faits intéressants sur la Belgique

La Belgique officiellement connue aussi sous le nom du Royaume de Belgique n’est pas uniquement réputée pour ses riches traditions de bière et de chocolaterie. C’est aussi une monarchie d’Europe ayant connu sept monarques depuis la création de la nation. Elle a eu une histoire très riche surtout concernant les festivals, les célébrations et les relations avec d’autres pays du monde. Voici le top 30 des faits intéressants sur la Belgique.

1- La Belgique a été dirigée par les Néerlandais

Un des faits les plus intéressants sur la Belgique qui peut bien planter le décor de cette liste est le fait que le Royaume de Belgique a été dirigé par les Néerlandais durant une décennie après la chute de l’empereur Napoléon.

Le pays après cette phase a accédé en 1830 à son indépendance vis-à-vis des Néerlandais. Ainsi, par le biais du traité de Londres beaucoup d’autres pays ont reconnu la souveraineté de l’État belge. Il s’agit de la France, de l’Autriche, de la Prusse, des Pays-Bas et de la Grande-Bretagne.

2- La Belgique et la France disposent d’une relation de longue date

La France a conduit l’administration de la région qui représente l’actuelle Belgique à la fin du 18e siècle. Ceci lors de la Révolution française en vertu de la campagne de 1794 sous la Première République française.

Il faut souligner que cette domination a continué même sous le Premier Empire de Napoléon. Finalement, c’est avec la défaite de Napoléon en 1814 que la France a perdu sa domination sur la Belgique.

3- Le Saint Empire romain germanique et la Belgique partagent une histoire ancienne

Jusqu’au 17e, la Belgique et les territoires environnants ont été sous le contrôle du Saint Empire romain germanique. La région tout entière a été profondément bousculée par la guerre de 80 ans c’est-à-dire de 1568 à 1648.

Ces profondes perturbations ont provoqué la naissance de nouveaux blocs territoriaux. Ainsi, au nord, les Provinces-Unies se sont fusionnées pour donner ce qui constitue actuellement les Pays-Bas. Ensuite, les Pays-Bas méridionaux naquirent et formèrent ce qui est aujourd’hui la Belgique.

Après cette étape, la suite n’a pas été aussi facile selon ce que notent les écrits historiques de l’époque. Durant des décennies, les différents blocs formés passèrent entre les mains autrichiennes puis espagnoles de la dynastie des Habsbourg.

4- Le Moyen-Âge a été une période tumultueuse pour la Belgique

Dès l’entame du Moyen-Âge, bon nombre d’anciens royaumes ont dominé l’actuelle Belgique. Parmi ces royaumes, au 5e siècle de notre ère, il y a eu le royaume mérovingien. Ce royaume avait aussi dirigé à l’époque ce qui est actuellement le nord de la France. Alors ce n’est donc pas étonnant qu’il ait pu régner également sur les territoires limitrophes.

Dès l’apogée des Mérovingiens au 8e siècle apr. J.-C., alors surgirent les Carolingiens qui à leur tour aussi ont pu diriger la Belgique. À la suie de la disparition de l’empire carolingien au début du 9e siècle, une grande partie de la Belgique d’aujourd’hui est devenue le royaume de Lotharingie. Alors la partie restante s’est fusionnée avec la Francie occidentale qui par la suite est devenue le royaume de France.

5- La conquête de la Belgique par les Francs

Dès l’effondrement de l’Empire romain, les Francs ont entrepris la conquête de la Belgique. À cause de nombreuses raisons internes aussi bien qu’externes, l’Empire romain a chuté aux 4e et 5e siècles de notre ère.

Entre autres raisons, il y avait l’incursion des tribus barbares germaniques et l’envahissement du territoire de la Gaule par les tribus franques.

Ainsi, une fois l’effondrement de l’empire survenu, les Francs accaparèrent l’actuelle Belgique. Par la suite, ils s’étaient dispersés dans toute la région en se mélangeant aux populations locales romanisées.

6- Les Belges aiment pratiquer le hockey sur gazon

La Belgique comme la plupart des pays pratiquent aussi les disciplines sportives comme le hockey sur gazon et disposent d’équipe nationale pour grand nombre de tournois européens et internationaux.

Ainsi, l’équipe masculine nationale belge de hockey sur gazon occupe actuellement la deuxième place au classement mondial. Tandis que l’équipe féminine jouit de la 6e place à l’échelle mondiale d’après la Fédération internationale de hockey.

7- Aux Jeux olympiques, le drapeau belge est hissé à une bonne place

Pour les Jeux olympiques, la Belgique jouit aussi d’une bonne renommée. Ainsi, selon les annales de ces jeux, la Belgique dispose d’un riche palmarès de 41 médailles d’or, 55 médailles d’argent et de 58 médailles de bronze au cours des jeux d’été.

Lors des jeux d’hiver, le Royaume de Belgique a à son actif une seule médaille d’argent et cette médaille date des Jeux olympiques d’hiver de 1948.

8- Les disciplines sportives en Belgique

En dehors des nombreuses distinctions, la Belgique peut être fière de sa culture de la pratique du sport. Les chiffres montrent que plus de 17 000 clubs sportifs de toutes disciplines sont en activité à travers le pays et emploient 1,4 million de membres.

Un peu plus loin, les statistiques affichent qu’environ 13 % de la population de la Belgique pratique de façon officielle une discipline sportive donnée. Il faut noter que les disciplines sportives les plus populaires en Belgique sont le basket-ball, le cyclisme, le judo, le tennis et le volley-ball.

9- Le nom de la Belgique a été utilisé premièrement par Jules César

L’histoire raconte que c’était au premier siècle av. J.-C. plus précisément pendant la conquête de la Gaule que l’empereur Jules César avait employé le nom Belgique pour la première fois. En réalité, il a déduit le mot en faisant allusion à une confédération de tribus qui vivait au nord de la région.

Les tribus dont il s’agissait se faisaient appeler les Belgae et vivaient dans une région qui comportait en grande partie l’actuel nord de la France. À la suite de la présence romaine, les Romains ont mis de l’ordre dans la gestion territoriale en formant de nouvelles provinces comme celles de Gallia Belgica et de Germania Inferior.

10- La capitale belge possède son propre festival

La Belgique est l’un des pays réputés pour ses fêtes et célébrations. Ainsi, la capitale Bruxelles a développé un festival dénommé Ommegang. C’est un festival basé sur une modernisation des spectacles médiévaux traditionnels.

L’Ommegang de Bruxelles se déroule souvent au début du mois de juin ou de juillet et ceci deux fois par an. Au cours du festival, l’arrivée à Bruxelles en 1549 de l’empereur Charles Quint et de son fils qui a été couronné après roi Philippe II d’Espagne est commémorée et l’évènement est revisité.

11- Le jeu dénommé « tir à l’oie » est pratiqué aussi en Belgique

Ce jeu tellement curieux et dénommé « tir à l’oie » ou encore « jeu de l’oie » a été mis au point dans bon nombre de pays d’Europe au Moyen-Âge. Il est pratiqué aussi par les municipalités situées au nord d’Anvers en Belgique.

Le nom donné au jeu suscite beaucoup d’interrogations et bien même la façon dont il est pratiqué. En effet, les règles du jeu veulent qu’une fois par an, chaque village suspende à l’aide d’un filet de pêche une oie morte à un certain niveau au-dessus du sol.

Alors, les joueurs tentent d’arracher la tête de l’oie morte suspendue puis celui d’entre eux qui arrive à le faire est désigné roi du village pour un mandat d’un an. Après que tous les villages aient élu un roi chacun, le même jeu est organisé et le vainqueur est désigné empereur des villages durant toute l’année.

12- Un ancien festival macabre modernisé avec le temps

Le festival macabre dont il s’agit se déroule le deuxième dimanche du mois de mai et la cérémonie commémorative consiste à lancer des chats depuis le clocher de l’église. L’interprétation donnée à cette cérémonie affirme que la pratique en question exprime le fait que les populations ont abandonné les pratiques païennes au détriment des convictions chrétiennes.

L’aspect macabre qui a été finalement modernisé avec le temps est qu’auparavant les populations jetaient des chats vivants depuis le haut de l’église et ces chats mouraient une fois tombés au sol.

Cependant, aujourd’hui les chats vivants sont remplacés par des poupées, des figurines ou des jouets en forme de chat. Ceci fait que le festival n’est plus macabre. Puis lorsque vous êtes touriste de séjour en Belgique, vous ne serez plus choqué de prendre part à ce festival.

13- Le grand festival de Flandre

Parmi tous les festivals de Flandre, il y en a un qui est très populaire et se déroule tous les ans chaque dimanche de l’Ascension en regroupant plus de 50 000 pèlerins et touristes. Il s’agit du festival de la procession du Saint-Sang.

Lors du festival, il y a une grande parade à travers la ville ayant à sa tête une fiole en cristal de roche supposée contenir le sang du Christ.

Un autre festival pareil est la procession des pénitents de Veurne qui a lieu au mois de juillet plus exactement au dernier dimanche. À ce niveau aussi, la scène de la passion du Christ est reconstituée et les pénitents paradent, la tête encapuchonnée ou en portant leur propre croix.

14- La Lætare de Stavelot est une fête traditionnelle

La Lætare de Stavelot encore appelée le carnaval de Stavelot comme le nom l’indique se déroule dans la ville de Stavelot plus précisément dans la province de Liège. C’est un festival très populaire regroupant plus de 2 200 figurants avec un nombre de spectateurs allant à 35 000 ou même plus.

Les célébrants de ce festival ont développé une manière très particulière de défiler. En effet, ils procèdent tous couverts de vêtements blancs avec des capuches et des masques au long nez pointu : c’est le défilé des Blancs Moussis.

Cette manière est celle effectuée par les moines au 15e siècle à qui il n’était pas permis de participer aux carnavals à l’époque. Cependant, aujourd’hui, avec cet accoutrement, les Blancs Moussis viennent donc en quelques sortes tourner en dérision cette vieille interdiction.

Au cours du festival, il est très courant d’observer les participants traverser la ville en collant des affiches et en jetant des confettis multicolores. En outre, il est aussi fréquent de voir les célébrants frapper les passants avec des vessies de porc préalablement séchées.

15- Le festival de l’ours est aussi un festival belge

Le festival de l’ours commémore la mémoire de Charles Martel qui en réalité est parvenu à tuer un ours qui venait menacer la région au 8e siècle selon les récits populaires.

Ce festival se déroule dans la ville d’Andenne en Wallonie chaque année dans la troisième semaine avant la fête de la Pâque.

Compte tenu de la place importante accordée à l’ours dans ce festival, la mairie de la ville distribue des ours en peluche aux riverains qui sont environ de 2 000 chaque année.

16- Le carnaval de Binche est un fait historique belge

Le carnaval de Binche date du 14e siècle et a été reconnu par la communauté internationale comme chef-d’œuvre du patrimoine immatériel et oral de l’humanité. Vous auriez bien constaté de par cette liste que ce festival n’est pas le seul célébré dans la région de Wallonie en Belgique.

Ce festival s’organise en deux phases c’est-à-dire le précarnaval qui est qualifié du temps des soumonces et le carnaval proprement dit. Les festivités débutent 49 jours avant la fête de la Pâque et vont jusqu’à la sixième semaine avant les jours gras. C’est une occasion qui consacre la célébration des Gilles comme les principaux personnages du carnaval.

Par ailleurs, il faut noter que la Belgique compte tellement de festivals qu’il serait complètement erroné de parler des faits intéressants sur le pays en omettant ces festivals. Mieux encore, au cas où vous seriez fans des fêtes, songez donc à visiter la Belgique.

17- Le folklore de la Belgique est digne de réputation mondiale

En Belgique, chaque région possède ses propres festivals et ces festivals ne sont même pas célébrés dans l’ensemble du pays.

Par ailleurs, excepté cela, il faut noter qu’il existe aussi de nombreuses célébrations culturelles propres à tout le pays à l’instar de la Pâque.

18- La Belgique est une pionnière dans la fabrication de chocolats

La plus grande firme productrice de chocolats en Belgique est la Côte d’Or. Elle produit près de 1,3 million de barres de chocolat et environ 2 millions de caramels au chocolat en une seule journée.

Les populations belges consomment près de 200 millions de produits fabriqués par la Côte d’Or chaque année. Parallèlement, une quantité bien plus considérable est écoulée sur le marché mondial.

Le nom de la firme peut paraître donc étonnant pour beaucoup de personnes. En effet, le nom Côte d’Or fait allusion à l’ancien nom d’un pays d’Afrique de l’Ouest appelé Ghana en anglais « Gold Coast ». Ceci parce que la grande partie du cacao utilisé par cette firme pour sa production de chocolats provient du Ghana.

19- Les truffes en chocolat belge

En Belgique, les truffes en chocolat sont fabriquées sous plusieurs formes. Généralement, les truffes ont une forme ronde, lisse ou feuilletée avec un aspect crémeux dont les composantes ne sont pas connues du grand public. Car ces composantes sont gardées secrètement par le fabricant.

Par ailleurs, il est observé que d’autres truffes sont présentées sous la forme de gaufrettes avec des croûtes de chocolat ou même simplement de farine de cacao.

20- Les pralines belges

L’ingéniosité culinaire belge dans la fabrication de chocolat est l’un des faits intéressants sur la Belgique. Ainsi, les pralines sont de chocolat endurci fait avec un fourrage mou au milieu.

Ce fourrage est présenté sous plusieurs parfums comme la cerise, la liqueur, le café, le caramel et bien d’autres encore.

La coquille en chocolat elle-même est présentée sous plusieurs formes ou tailles, mais souvent vous verrez des coquilles faites en forme de crevettes ou bien sous d’autres formes d’animaux aquatiques.

21- La Belgique a légiféré pour labelliser sa production de chocolat

Il existe une seule caractéristique qui peut faire d’un chocolat, un chocolat belge. Ce fait peut paraître surprenant, en réalité c’est grâce à une réglementation stricte de la filière du chocolat que la Belgique est parvenue à ce niveau.

Cette réglementation stipule que les véritables chocolats belges doivent être produits sur le territoire belge.

22- L’industrie du chocolat belge demeure conservatrice

Jusqu’à ce jour, en Belgique malgré la technologie avancée, bon nombre de chocolats belges continuent d’être confectionnés à la main. Il s’agit particulièrement des marques incontournables comme Neuhaus et Guylian.

C’est d’ailleurs grâce à cette vieille pratique de fabrication artisanale que le chocolat belge est estimé à des prix élevés. C’est à cause de cette même raison que les touristes une fois en Belgique se ruent généralement dans les chocolateries pour déguster des chocolats faits main.

23- Le genièvre est un savoir-faire national de la Belgique

Reconnu comme l’ancêtre du gin moderne, le genièvre est une eau-de-vie qui occupe une place importante dans la culture et l’identité nationale de la Belgique à telle enseigne que l’Union européenne lui a accordé un agrément spécial.

Cet agrément spécial tient lieu du fait que la production du genièvre ne peut se faire qu’en Belgique puis dans des zones uniquement désignées en Allemagne et en France.

24- La bière fait partie intégrante de la gastronomie belge

En Belgique, la bière n’est pas uniquement réservée au breuvage, mais aussi à la cuisine parce qu’elle entre dans la préparation de nombreux plats. Ainsi, la bière va jusqu’à servir de base à la sauce d’un plat très prisé appelé la carbonade qui est un ragoût de viande et d’oignon.

Il faut noter que le genre de bière employée pour ce repas varie en fonction de la région. Par exemple, la carbonade anversoise utilise la bière de Koninck. Une bière ayant un goût très malté et relativement fruité avec une faible apparence épicée laissant un parfum de houblon.

25- Les Belges utilisent la bière pour cuire les fruits de mer

Ce fait peut vous sembler invraisemblable, mais il est totalement réel. En effet, les Belges utilisent les bières fruitées pour monter les desserts puis les bières brunes pour cuire les viandes brunes.

Ensuite les bières blondes pour cuire les anguilles, les poulets et bien d’autres types de viandes blanches. Enfin, quant aux fruits de mer, ils sont préparés par la bière de blé.

26- La bière dans le processus de production du fromage en Belgique

Les Belges sont capables d’utiliser la bière pour fabriquer le fromage. Cette spécialité est la chasse gardée d’un monastère particulier. Il s’agit de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont située à Forges non loin de la ville de Chimay et qui appartient à l’ordre des Cisterciens de la stricte observance.

Ces moines arrivent à obtenir un fromage avec un goût très spécial en lavant le fromage à l’aide de la bière et non de l’eau salée comme le font bon nombre de fabricants à travers le monde.

27- Les différentes variétés de bière en Belgique

Sur la totalité des pays du monde entier, la Belgique est le seul pays disposant d’un plus grand nombre de variétés de bière. Ceci peut s’expliquer par le fait que dans les habitudes belges, la bière présente beaucoup d’utilités. En effet, en Belgique, on décompte actuellement 1 132 différentes sortes de bière.

Il faut noter que la production de la bière en Belgique est carrément une tradition qui date du haut Moyen-Âge et les six monastères de l’ordre des Cisterciens de la stricte observance font partie des plus anciens pionniers indétrônables de l’industrie de bière du pays.

28- La Belgique et les frites

Un nombre croissant d’historiens s’accordent sur le fait que les frites pourraient bien provenir de la Belgique.

En fait, les preuves affirment que les pommes de terre frites ont été citées pour la toute première fois en 1781 puis plus tôt même en 1680, les habitants de Namur en Wallonie produisaient déjà des pommes de terre frites.

29- Le climat belge

Un autre fait intéressant sur la Belgique est que le pays jouit bel et bien d’un climat tempéré avec à la clé quatre saisons par an notamment le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Dans le mois de janvier, le pays jouit des températures douces et les plus basses peuvent même aller à 3 °C.

Puis dans le mois de juillet, les températures chaudes sont souvent enregistrées et peuvent atteindre en moyenne 18 °C. Quant aux précipitations de pluie et aux neiges, elles peuvent atteindre en moyenne 54 mm au terme de l’hiver et au début du printemps, puis 78 mm en été.

30- La Belgique et ses relations avec l’Allemagne

À la suite de la Première Guerre mondiale, la Belgique a obtenu en dédommagement un territoire allemand. Il s’agit du territoire d’Eupen-Malmedy qui une fois sous l’administration belge est appelé canton de l’Est ou Belgique de l’Est. Lors de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne a essayé de récupérer cette région. Cependant, après la guerre, la région a continué d’être la possession de la Belgique jusqu’à présent.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands