Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
188768775_m

Top 25 des sports les plus pratiqués en Asie

Véritable unificateur de tout un peuple, le sport a contribué au développement des relations entre les humains. Partout dans le monde, de nombreuses disciplines anciennes comme nouvelles émergent. Le continent asiatique ne fait pas exception. Riche en matière de population, il est donc normal que de nombreux sports y soient en vogue. Alors, si vous vous demandez déjà, quels sports sont les plus populaires en Asie, lisez simplement cet article. Voici le top 25 des sports les plus pratiqués en Asie.

25- Le puroresu

À l’instar de la lucha libre mexicaine ou encore du catch américain, le puroresu a beaucoup de passionnés. Ce sport à l’allure plus réaliste avec des affrontements réels, fait combattre des sportifs sur un ring. Considéré comme le père du catch moderne, le Puroresu a dévoilé des techniques aériennes aujourd’hui copiées dans les autres sports de lutte. Les combattants de la lucha libre et du catch américain font alors recours aux chassés, au Moon Sault et même aux ciseaux de tête volants.

 Tout le scénario d’entrée de leurs combattants renvoie également au puroresu. Autant dire alors que ce sport japonais continue de se pratiquer ailleurs sous d’autres formes. 4 règles sont au cœur de ce combat à savoir : le décompte de 3, le knock-out, le décompte extérieur et l’abandon par soumission. Le caractère réaliste du combat a attiré de nombreux étrangers américains, mexicains, européens qui viennent apprendre. D’autres pays asiatiques, à défaut d’exceller dans la pratique du catch japonais, le regardent à la télé.

24- Le chui Wan

Le chui Wan représente la forme chinoise du jeu de golf. Étymologiquement, l’appellation Chui Wan signifie « jeu de golf une balle ». Ce qui fait donc allusion à un autre sport plus connu et pratiqué. Des spécialistes le considèrent, en effet, comme à l’origine du jeu de golf moderne qui se joue un peu partout.

Un joueur doit marquer des points en frappant une balle en bois en direction de drapeaux colorés. Tout comme le golf moderne, les joueurs portaient des vêtements de manches longues. Il y a mille ans, ce jeu constituait l’une des distractions des empereurs de Chine. Aujourd’hui encore, des Asiatiques s’y adonnent encore. Il n’est donc pas rare que vous voyiez, au cours d’un voyage en Chine, des gens y jouer.

23- Le Sumo

Considérée comme le sport national au Japon, cette discipline se révèle une tradition également dans les autres pays d’Asie. En effet, ce sport met en scène des combattants qui mènent une bataille acharnée. Les lutteurs doivent posséder l’endurance, la force et la souplesse nécessaire afin d’enchainer des victoires et durer dans ce sport. Sur l’aire de combat, le dohyo, deux lutteurs au gabarit impressionnant doivent essayer de sortir l’un ou l’autre du cercle de combat. Le vainqueur doit aussi tout mettre en œuvre pour jeter au sol son adversaire.

 Pour cela, le lutteur pratique de durs entrainements dans un centre fermé où règnent silence et obéissance. Pompes, courses, poids, tout est bon pour préparer le combattant. Par ailleurs, en plus des entrainements, le lutteur adopte une habitude alimentaire stricte. Il se nourrit alors du chanko au déjeuner. Ce plat japonais se compose d’une énorme quantité de riz à laquelle se rajoutent du poulet et des légumes. Le tout accompagné de bière pour obtenir le plus de calories possible.

22- Le tennis

Qui dit Tennis renvoie directement à l’une des meilleures sportives du domaine. La Japonaise Naomi Osaka est un modèle pour ses compatriotes. Le gouvernement japonais, pour donc faire naitre une élite, a donc mis en place en 2007 un plan national. De cette manière, de nouveaux talents émergeront et seront capables de concurrencer les Occidentaux. Le pays compte donc de nombreux centres dédiés à ce sport.

De plus, des efforts financiers sont réalisés afin de susciter dès le bas âge la passion du tennis chez les plus jeunes. Par ailleurs, en plus du Japon, de nombreux autres asiatiques pratiquent ce sport. En Chine, 15 millions de personnes pratiquent le tennis. Et même, s’ils ne sont que très peu dans l’élite, nul doute qu’ils finiront par émerger. À titre de comparaison, les États-Unis en comptent 18 millions.

21- Le golf

Si l’ancêtre du golf a vu le jour en Asie, la forme la plus populaire créée, par les Écossais y a également de la cote. Notamment au Japon où plus de 2500 parcours existent sur l’archipel. Tout comme la Chine et d’autres pays asiatiques, l’immensité de la verdure a favorisé l’essor de ce sport tant prisé aujourd’hui. Ce qui fait que dans les villes comme dans les villages, vous verrez des parcours de golf.

 Au Japon plus spécifiquement, la victoire de Hideki Matsuyama aux masters d’Augusta sera à l’origine de l’intérêt des Japonais pour ce sport. Plus récemment, en 2019, Hinako Shibuno surprendra tout le monde et gagnera le Women British Open Féminin. En plus d’elle, la première médaille olympique du pays remportée au JO de Tokyo par Mone Inami ne laissera personne indifférente. Facile de comprendre alors l’amour des Japonais pour le golf.

20- La boxe

En matière de boxe, le Japon inspire de la crainte à ces adversaires. Les Occidentaux et Américains l’ont appris à leurs dépens. En effet, la culture japonaise depuis ses origines a toujours accordé une place importante aux représentants lutteurs et guerriers du pays. Ceux-ci sont même considérés comme des demi-dieux. À l’instar des Japonais, les sports de combat sont adorés par les autres asiatiques.

 Autant donc, dire que la boxe jouit alors d’une très grande réputation sur tout le continent. 1300 boxeurs professionnels représentent, par conséquent, le Japon lors des compétitions internationales. Ces derniers ont même réussi à hisser le pays sur le toit du monde en décrochant des titres de champions du monde. De Sena Irie à Naoya Inoue, sans oublier la relève, la boxe en Asie est entre de bonnes mains.

19- Le cricket

Véritable symbole sportif de l’Inde, le cricket est pour les Indiens ce que représente le football en Angleterre. Il fait partie des jeux les plus populaires d’Asie compte tenu du nombre de personnes qui s’y adonnent. En effet, ce sport consiste à mettre en action deux équipes opposées. Chacune d’elle se compose de 11 joueurs qui se mettent tous sur l’aire de jeu. Il s’agit d’un terrain en gazon ayant la forme ovale et dont le centre se constitue d’un espace d’une vingtaine de mètres de longueur.

 La balle et la batte sont deux outils essentiels pour le déroulement de la partie. Ainsi donc, une équipe doit tout simplement empêcher l’autre de marquer des points. Ses lanceurs doivent alors empêcher les joueurs adverses de marquer des points en éliminant le batteur. Précisons qu’un match de cricket se joue en plusieurs manches.

18- Le tir

Le tir sportif est une activité sportive populaire en Asie, mais aussi dans le monde. Il figure à la 4e place des sports individuels les plus pratiqués au monde. Il se compose de 4 disciplines utilisant chacune des armes différentes. La première est le tir au pistolet. Il consiste uniquement à toucher une cible en visant bien avec son pistolet à air comprimé à plomb.

L’autre discipline de ce sport est le tir à la carabine. Il suit le même procédé que le précédent sauf qu’ici, l’arme utilisée est la carabine. Les Asiatiques adorent également tirer à l’arbalète. À des distances variées, toucher la cible est l’objectif. De nombreux championnats ont été créés de ce fait pour rendre compétitif ce sport. Les meilleurs des pays asiatiques s’affrontent en effet aux championnats d’Asie de tir.

17- Le rugby

Le rugby depuis quelques années se développe en Asie. Le Japon en tête figure parmi ces pays asiatiques dans lesquels le rugby se pratique fortement. Les Nippons gardent encore en mémoire la victoire de leur pays face à l’Écosse lors de la coupe du monde en 2019. À l’instar donc du Chinese Rugby Football Association, les fédérations japonaises et malaisiennes de rugby se donnent tous les moyens pour briller.

 Même la Corée du Sud a décidé depuis plusieurs années de rendre plus professionnel ce sport. Les chaines de télévision asiatiques ne manquent ainsi plus de diffuser les évènements liés au rugby. Une chose est certaine, la coupe du monde de rugby tenue au Japon en 2019 est démonstrative de la popularité de cette activité. Par ailleurs, plus de 1,8 million de nouveaux joueurs asiatiques ont été répertoriés pour d’autres compétitions.

16- La course automobile

Ce n’est un secret pour personne. Les Asiatiques ont une grande préférence pour la course automobile. Les jeunes du continent rêvent tous de se mettre dans la peau de pilote. Et cela se comprend très vite lorsque l’on remonte au début des années 60. L’une des grandes sociétés de construction automobile, Honda, avait mis en place le premier grand prix du Japon. Il a donc fallu attendre 1990 pour voir un Asiatique remporter la 3e place du grand prix du Japon.

Avec cette victoire d’Aguri Suzuki, un vent de renouveau soufflait sur ce sport en Asie. La Chine et d’autres pays se sont de ce fait, mis dans le mouvement en construisant des circuits modernes. Celui de Guia accueille le grand prix de formule 1 chinoise. Comme Michael Schumacher, les plus grands champions de cette discipline ont pris par là.

15- Le marathon

Il n’y a qu’à voir les performances des pays asiatiques aux Jeux olympiques pour se rendre compte de la place qu’ils donnent au marathon. Ce sport considéré avant tout comme source de bien-être corporel et de productivité au travail est pratiqué surtout par les Japonais et les Chinois. À titre d’exemple, le marathon de Tokyo rassemble chaque année des milliers de Japonais et d’étrangers qui pratiquent dans la bonne humeur cette course.

Mieux encore, d’autres compétitions de ce type ont aussi lieu chaque année. Le marathon de Kyoto est celui qui accueille le plus grand nombre de coureurs au Japon. En réalité, près de 16 000 coureurs se lancent dans cette compétition. Par ailleurs, la Chine, elle aussi, en organise. Le plus célèbre est bien évidemment le marathon de la grande muraille. L’édition de 2023 est prévue pour le samedi 20 mai.

14- Le Keirin

En Chine comme chez ses voisins, le vélo représente un moyen de transport bénéfique très prisé. Si le cyclisme n’est pas encore autant vu comme un sport, les différentes réalisations dans ce domaine donnent de l’espoir. Tout comme le Japon, la Chine dispose de très bonnes infrastructures favorisant l’essor de cette activité. Mais en attendant, le pays s’active sur le keirin. Ce sport est en réalité une autre forme du cyclisme.

 Pour voir du Keirin en Asie, il faut se rendre dans les vélodromes à ciel ouvert. Les coureurs sur un vélo font le tour du vélodrome. L’objectif est donc d’empêcher le concurrent de prendre la première place en le freinant de manière règlementaire. Une école est même créée au Japon pour former les amateurs de cette discipline olympique pratiquée également en Chine.

13- Le surf sur mascaret

La nature a doté la Chine du fleuve Qiantang. Cette étendue d’eau se trouve dans la province du Zhejiang. Il a facilité l’émergence d’un type de sport inconnu de certains. Le surf sur mascaret, puisque c’est de ca, il s’agit, conquiert de plus en plus le cœur des Chinois. Sur le plus long et large mascaret du monde, des sportifs occidentaux et asiatiques passionnés de ce sport s’amusent.

 Venus de partout, d’Europe et d’Asie, ces surfeurs se mettent en démonstration sur les larges et impressionnantes murailles d’eau. Ainsi alors, l’intérêt pour lieu chinois a grandement contribué à l’extension de ce sport en Asie. En Birmanie pareillement, chaque année, des surfeurs prennent du plaisir sur les vagues du Sittang. L’Inde avec le Hooghly n’en fait pas non plus exception.

12- Le tir à la corde

Patrimoine culturel immatériel, le tir à la corde tire son origine d’Asie, plus précisément de Chine. En effet, sous le règne de Xuanzong, empereur chinois, cet exercice servait d’entrainement militaire. En même temps, il représentait une activité de loisir. Comme le cas aujourd’hui dans bon nombre de pays asiatiques. En Inde, au Cambodge, aux Philippines et au Viet Nam, le tir à la corde représente un jeu.

 Partout dans les villages, les enfants n’hésitent pas à s’y adonner. Plus qu’un sport, cette discipline se révèle une distraction. Par ailleurs, elle se retrouve au cœur de plusieurs célébrations japonaises comme la cérémonie qui détermine la frontière entre Shizuoka et Nagano. La Corée du Nord et l’Indonésie en ont également fait un loisir dans toutes les écoles ainsi que dans des festivals.

11- Le tir à l’arc

Son origine remonte à la Chine ancienne. Les empereurs se servaient de l’arc pour des parties de chasse. Cet instrument servait aussi d’arme lors des batailles. Il était aussi au cœur des examens pour décider de la hiérarchie militaire. Tombé aux oubliettes avec le temps, le tir à l’arc revit au 21e siècle ses beaux jours.

En effet, partout en Asie, cette pratique est redevenue un sport. En Europe comme dans les autres pays asiatiques comme le Japon, de nombreuses compétitions s’organisent. À vrai dire, le modèle japonais appelé le Kyudo est la forme de tir à l’arc la plus répandue. Ce sport qui a donc le vent en poupe séduit. Quoi qu’il en soit, dans les pays asiatiques, le tir à l’arc chinois ou japonais continue de vivre.

10- Le patinage artistique

En matière de patinage artistique, les populations d’Asie n’ont rien à envier aux Européens. En effet, tout comme le Japon qui compte de meilleurs patineurs, le reste du continent taille également d’importance à ce sport. Symbole de cette victoire lors des compétitions internationales, le Japonais Yuzuru Hanyu est devenu un exemple pour tout le continent. Le double champion olympique de patinage artistique suscite tant dans son pays qu’ailleurs de nouveaux talents.

 Asada Mao, triple championne du monde et jeune prodige, suscitent forcément, eux aussi, de l’admiration même en Chine. Des millions de Chinois, malgré les relations tendues entre les deux pays, ont suivi avec admiration les performances du patineur. Et espérant compter un tel talent en son sein un jour, la Chine organise chaque année les championnats de Chine de patinage artistique.

9- Le 110 m haies

Les Asiatiques ne savent pas que faire du marathon. Sur les épreuves du 110 m haies, ils sont des colosses. En réalité, l’Asie en général et la Chine en particulier ont fait de cette discipline un domaine important. La victoire de Liu Xiang à Athènes en 2006 a sonné le déclic. L’athlète chinois a été l’auteur d’une remarquable performance.

 Après son titre olympique en 2004, il a signé un nouveau record en 2006, battant tous ses adversaires. Une performance qui signe alors la fin de l’hégémonie occidentale dans ce sport. Dès lors, les gouvernants ont élaboré des politiques sportives pour susciter d’autres athlètes comme Liu Xiang. De ce fait, d’année en année, les performances des athlètes asiatiques s’améliorent lors des compétitions internationales. Nul doute qu’ils sont sur le meilleur chemin.

8- Le plongeon

Les Chinois sont doués en plongeon. En témoignent les différentes médailles olympiques gagnées par les athlètes dans cette discipline. Ce sport très populaire dans le pays compte parmi les disciplines dans lesquelles l’État investit beaucoup. Depuis le bas âge, dans les écoles, les enfants ont droit à des activités extrascolaires. Au cœur du programme, le plongeon occupe une place importante.

Il n’est donc guère étonnant que cette discipline soit celle qui hisse le pays au sommet dans les compétitions. Par conséquent, cette politique stricte gage de bons résultats a inspiré les autres voisins asiatiques comme le Japon. L’archipel s’investit également dans cette discipline et obtient peu à peu de bons résultats. La meilleure performance dans l’histoire du pays a eu lieu en 2022 avec la médaille d’argent obtenue.

7- Le tennis de table

C’est une hégémonie chinoise qui règne dans cette discipline. Chez les hommes comme chez les femmes, le tennis de table est une affaire de la Chine. Depuis de nombreuses années, le pays domine ce sport. Aucun autre concurrent en Asie comme dans le reste du monde ne peut s’asseoir à leur table. En effet, dans le pays ainsi que dans toute l’Asie, le tennis de table représente une religion.

Plus de la majorité de la population du pays, pratique ce sport. Dès le bas âge, ces débutants sont formés par des professionnels. Une multitude de compétitions s’organise chaque année dans le pays en vue de faire régner la concurrence. Si les voisins asiatiques de la Chine ne dominent pas autant, il n’en demeure pas moins qu’ils font de leur mieux.

6- Le badminton

En Chine comme en Inde, le badminton est très pratiqué. Cette discipline sportive médiatisée dans ces pays est ouverte à tous les âges. Dans les villes et campagnes, difficile de ne pas tomber sur des amateurs qui s’adonnent à ce sport. En effet, son origine renvoie au château de badminton.

 Les officiers au service du duc pour se distraire ont tenté de reproduire un type de sport qu’ils avaient découvert en Inde. Même s’ils n’ont pas réussi, ils auront tout de même le mérite d’avoir inventé un nouveau jeu. À l’aide d’une raquette, des joueurs se renvoient un volant au-dessus d’un filet. En Inde plus spécialement, plus de 150 millions de personnes assistent au tournoi de badminton organisé chaque année.

5- Les arts martiaux

S’il y a un sport symbole du continent asiatique, ce sont sans conteste les arts martiaux. Bien qu’au départ, ils soient d’origine chinoise, ce sport a gagné du terrain. Ainsi, dans les écoles asiatiques, des cours de cette discipline font partie du programme scolaire. Elle regroupe plusieurs techniques physiques et psychiques aidant à venir à bout d’un adversaire lors d’un combat.

 En Chine, il en existe de plusieurs sortes, enseignées dans les écoles chinoises et autres lieux d’éducation. À commencer par le Shaolin Kung fu, suivi du Tai-chi, du Wing Chun ou encore du Bajiquaun. Par ailleurs, le Japon possède aussi ses techniques d’arts martiaux. On pense au surtout au judo, au karaté et à l’aïkido. Par ailleurs, le kendo, le Kyudo, la laido ne sont pas à exclure.

4- Le basketball

Au Japon, en Inde et en Chine, le basketball a de la cote. En effet, ce sport gagne de plus en plus du terrain, notamment auprès des jeunes. Tous ont admiré les œuvres de Yao Ming. Ce basketteur chinois de 2,29 m, a brillé dans la ligue américaine de basketball. Il battait ainsi de ce fait tous ses coéquipiers et adversaires en matière de taille.

Idole faisant la fierté de tout un continent, il sera donc à la base de la promotion du basketball. Alors, en Chine comme au Japon, les écoles sont dotées de terrain de basketball. Les lycéens et collégiens n’hésitent donc pas à faire comme leur idole lors des cours de sport. Le pays finira même par remporter sa première médaille d’argent au JO de Tokyo avec son équipe féminine.

3- Le Baseball

Le baseball est un sport très populaire et pratiqué en Asie. Se rendre au Japon permet de s’en rendre compte. En effet, partout dans les écoles, cette discipline sportive est au programme. À l’exemple du basketball, les jeunes Japonais sont préparés dès le bas âge. L’amour des Japonais pour cette discipline est tel que de nombreuses compétitions ont lieu.

De jour comme de nuit, le peuple japonais a droit à différents types de matchs. Que ce soit pour les amateurs ou les professionnels, le baseball au Japon ne manque pas de spectateurs. On peut donc dire que les efforts fournis par l’État pour rendre ce milieu plus bénéfique pour le pays ont fini par payer. Lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020, l’équipe du Japon a remporté la médaille d’or.

2- Le football

Il y a quelques années, le football asiatique brillait par de mauvais résultats. Aujourd’hui, ce sport, devenu l’un des plus pratiqués, a changé de visage. En réalité, portée par le Japon ou encore la Corée du Sud, l’Asie réalise de bonnes performances lors des récentes coupes du monde. Du côté des femmes, la Chine a obtenu ces dernières années des résultats positifs.

Et le Japon a également réussi à remporter la coupe du monde féminine en 2011. Tout ceci a participé à la révolution au sein de la ligue asiatique de football. De plus en plus de stars se tournent, en effet, vers les clubs de football asiatiques. On ne saurait ne pas mentionner David Villa ou Andres Iniesta qui ont joué pour des clubs japonais. De nombreuses académies continuent aussi de voir le jour dans ces pays.

1- Le volleyball

De même que le football, le baseball et le basketball, le volleyball a, lui aussi, beaucoup d’admirateurs en Asie. En effet, depuis l’hégémonie chinoise dans les années 80, l’intérêt du continent à l’égard de ce sport ne cesse d’accroitre. Dans certains pays asiatiques, des académies sont ouvertes et des compétitions de volleyball se multiplient.

La Chine, trois fois médaillée d’or olympique, reste dans la même dynamique pour continuer à étendre sa domination. Et pour la cause, dans les lycées et collèges, la pratique de cette activité s’étend. Plus qu’une discipline sportive, les Chinois fiers du parcours de leur équipe féminine mettent les moyens en place pour encore plus de résultats. L’influence médiatique des performances participe de même à l’extension de ce sport dans toute l’Asie. 

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires