8-Les-gros-salaires-et-le-bon-etat-financier-un-veritable-mythe

Top 22 des faits incroyables sur les finances

Les finances constituent un secteur qui fait partie intégrante de la vie de toute la population du monde. Les particuliers, les entreprises, les organisations, les gouvernements et les institutions font face forcément aux réalités financières. Ces réalités sont tout de même brutales parfois, car elles sont capables de plonger un individu ou une entreprise dans des conditions de vie les plus obscures. De la même façon, elles peuvent du jour au lendemain, propulser une entreprise ou un individu dans de très bonnes conditions de vie. Dans tout ce périple, il y a toujours des faits financiers que beaucoup ne savent pas. Voici le top 22 des faits incroyables sur les finances.

1- L’augmentation des dépenses avec l’utilisation des cartes à crédit

L’un des faits incroyables sur les finances constitue l’augmentation des dépenses lorsqu’un individu utilise des cartes de crédit. Les observations ont prouvé qu’une personne utilisant des cartes de crédit peut dépenser à hauteur de 12 à 18 % de plus que prévu, ce qui ne serait pas le cas s’il utilisait de la liquidité.

En effet, l’explication avancée par les sources dit que ces personnes pensent que c’est de « l’argent gratuit » et s’attèle à le dépenser. Alors, la solution proposée est d’utiliser l’argent liquide ou un portefeuille numérique. Au cas où un achat impulsif surgirait, vous serez obligé de payer en liquide.

2- Les finances et la préoccupation du taux d’intérêt remboursé avec les cartes de crédit

Il a été révélé que 50 % des personnes se trouvant dans la tranche d’âge de 33 à 43 ans ne connaissent pas le taux d’intérêt qu’ils remboursent sur leurs cartes de crédit et de plus ces taux d’intérêt peuvent varier significativement d’une structure à une autre.

En effet, il est remarqué que les structures qui émettent les cartes de crédit sont capables de facturer jusqu’à 29 % comme remboursement sur une période d’un an. L’astuce proposée ici est tout d’abord de s’informer correctement sur les taux suggérés par les structures avant de demander une carte de crédit.

3- Les recouvrements tardifs  

C’est très désagréable de procéder à un paiement tardif sur une carte de crédit. Néanmoins, les chiffres affirment que 33 % des étudiants ont déjà eu à le faire. Lorsque la situation se présente et que vous ne comptez pas payer les frais de retard, il existe des options.

En réalité, il est possible d’essayer des options notamment le paiement en ligne sur le site de la banque ou la création d’accès automatique de paiement avec la structure en question.

4- Les actions présentées comme un meilleur moyen d’investissement

Il est souvent dit que les actions sont très risquées et quiconque s’y aventure perdra surement son argent puis c’est d’ailleurs pour cette raison que beaucoup s’en méfient.

Cependant, il a été révélé que les actions constituent un moyen d’investissement très rentable. Ainsi, elles sont capables d’offrir un rendement de 10 %, et ce sur le long terme.

5- L’endettement n’est pas en réalité une mauvaise situation financière en soi

Un fait incroyable sur les finances et aussi très étonnant concerne la notion de l’endettement. Il a été toujours dit que s’endetter est très mauvais et c’est même pour cela que beaucoup n’osent pas s’endetter.

Cependant, les spécialistes des finances s’accordent sur le fait que l’endettement n’est pas toujours une mauvaise condition financière en soi. En effet, il s’agit plutôt de l’usage fait avec la dette.

En mettant votre argent sur un compte d’épargne à fort taux d’intérêt, la dette vaut le coup parce qu’il y a des gains à percevoir à la longue. Cependant, lorsque vous prenez une dette pour acheter un objet qui perd rapidement de la valeur et qui sera difficile à vendre notamment un bijou, des vêtements ou des objets d’art, la situation est toute autre.

Alors là vous vous êtes mal endetté ou du moins vous n’avez pas utilisé la dette conséquemment. Il vous sera même dans ce cas très difficile de pouvoir remboursé.

6- Les finances et la règle de 72 en investissement

Cette règle est très fondamentale et est conseillée par les experts des finances. Le rôle de la règle permet de calculer le temps nécessaire pour doubler l’investissement de départ.

En outre, elle s’applique facilement et consiste à diviser le nombre 72 par le taux de croissance de votre investissement — cela devrait valoir les intérêts composés — ainsi donc vous aurez une idée sur l’augmentation de votre investissement au fil du temps.

7- Le calcul du budget comme un fondamental dans les finances

Il est bien vrai que c’est très important de respecter à la lettre un budget préétabli, surtout si les choses se compliquent ou s’il y a des imprévus. Cependant, avec l’absence d’un budget mensuel préétabli il vous sera très compliqué de suivre le flux de vos finances et vous risquez de trop dépenser.

Il faut aussi mentionner qu’avec un budget préétabli et les efforts fournis pour pouvoir le respecter, cela vous permet de savoir ce que fait réellement votre argent et où il va concrètement. De plus, vous avez donc la certitude de ne pas vivre le salaire mois après mois.

8- Les gros salaires et le bon état financier, un véritable mythe

Il a été prouvé par les financiers que le fait d’avoir un gros salaire ne veut pas dire que le salarié est riche. La preuve, certains individus qui ne possèdent pas de salaires à six chiffres parviennent à accumuler de la richesse en ayant leur propre maison, en menant une vie bien remplie grâce à leurs capacités et en épargnant correctement.

9- L’épargne n’est pas un investissement en matière de finances

Un fait incroyable sur les finances concerne les notions d’épargne et d’investissement. Il est dit très souvent qu’épargner est très bien. Alors qu’à l’opposé, si vous n’investissez pas vous ne pouvez pas faire multiplier votre argent.

Dans les faits, l’épargne vous permet d’avoir un fonds d’urgence en cas de soudure ou d’imprévu le plus souvent la perte d’un emploi. En revanche, avec l’investissement, vous aurez l’occasion defaire fructifier aisément votre argent.

Pour le moment si vous ne parvenez qu’à épargner, il n’y a aucune crainte. Il vous suffit de pouvoir réfléchir à un plan pour commencer par investir aussi.

10- Les finances personnelles et l’endettement

En parlant de finances personnelles, il faut retenir que l’accent est mis sur la réalisation des objectifs financiers personnels. S’agissant de ces objectifs, ils sont nombreux et en voici quelques-uns : disposer suffisamment d’argent pour faire face aux besoins actuels, planifier la retraite ou pouvoir épargner pour assurer les études supérieures des enfants.

Dans l’un ou dans plusieurs des cas ainsi mentionnés, il y va des revenus, des dépenses, de l’épargne, des placements et de la protection personnelle c’est-à-dire de l’assurance et de tout ce qui va avec comme filet de protection.

Par ailleurs, ne pas comprendre comment gérer les finances ou comment pouvoir développer la discipline financière a plongé beaucoup de personnes dans des situations d’endettement de grande envergure.

À la fin de l’année 2020, en France, les chiffres montrent que 46,5 % des ménages avaient une dette. À la fin du premier trimestre de l’année 2021, la dette des ménages français s’élevait à 1 376 milliards d’euros. Les observateurs ont mentionné que ce chiffre est un record sur les quinze dernières années.

Ils ont aussi souligné que ces crédits se concentraient beaucoup plus sur l’immobilier suivi de la consommation. Aux États-Unis, en août 2022, l’endettement des ménages était en pleine augmentation de 2 000 milliards de dollars depuis le mois de décembre 2019.

Ces augmentations concernaient beaucoup plus le crédit automobile (une élévation de 33 milliards de dollars), les crédits à la consommation (une augmentation de 25 milliards de dollars) et les prêts non résidentiels (une hausse de 103 milliards de dollars).

Il faut noter que ces deux pays ne sont pas les seuls, car le constat demeure le même dans d’autres pays également. En effet, les citoyens ont recours aux prêts pour procéder à des achats ce qui rend actuellement la gestion des finances personnelles plus critique que jamais. Ceci surtout dans un contexte où l’inflation menace le pouvoir d’achat et les prix des produits aussi ne cessent de monter.

11- Les revenus comme un domaine des finances personnelles

Ils sont considérés comme le soubassement ou le socle des finances d’un individu. Ils regroupent la totalité des entrées d’argent obtenu et qui sera distribué aux dépenses, à l’épargne, à l’investissement et à la protection. Ils sont constitués des salaires, des dividendes et bien d’autres sources d’argent.

12- Les dépenses comme une composante des finances d’un individu

On parle de dépense pour faire allusion aux sorties d’argent ou aux décaissements. Les dépenses constituent la grande part de la finalité des revenus et représentent tout ce que l’individu utilise ses revenus pour acquérir.

Il s’agit du loyer, des repas, des loisirs, des réparations, des voyages, et bien d’autres encore. C’est au niveau des dépenses que toute la balance financière personnelle se gère. Et tout individu doit avoir à l’idée que les dépenses ne doivent en aucun cas excéder les revenus.

S’il advenait ainsi, l’argent ne suffirait plus pour couvrir toutes les dépenses et donc le risque d’endettement se prononce. Il faut souligner le caractère destructeur des dettes dans les finances surtout compte tenu des taux d’intérêt considérables sur les cartes de crédit.

13- L’épargne comme une composante des finances d’une personne

Elle est perçue comme le revenu disponible après les dépenses. Un bon nombre de personnes espèrent pouvoir épargner pour faire face aisément aux urgences ou aux imprévus. Ce qui est même recommandé par les experts parce que les finances sont sujettes aux fluctuations les plus inattendues.

Mais un peu plus loin, il est dit aussi que l’argent placé sur un compte d’épargne apparaît comme un gaspillage au fur et à mesure que le temps passe. À vrai dire, cet argent perd son pouvoir d’achat à cause de l’inflation.

Donc, il est conseillé au cas où l’argent ne serait pas déposé sur un compte d’urgence ou de dépenses qu’il soit orienté vers une finalité de fructification ou de croissance notamment l’investissement.

14- L’investissement fait partie intégrante du domaine des finances personnelles

Il permet de réaliser des rendements sur l’argent utilisé pour acquérir des actifs le plus souvent des parts et des actions. La raison d’être de l’investissement est la multiplication de la richesse d’un individu au-delà du montant placé.

Cependant, il présente des risques parce que tous les actifs ne s’apprécient pas et il arrive même qu’ils basculent dans une perte.

Ceci n’est pas aussi une raison pour ne pas investir, car les études montrent que le secteur est très compliqué pour ceux qui ne s’y connaissent pas. L’essentiel est de trouver du temps pour cerner et comprendre avant de s’y lancer.

15- La protection faisant partie intégrante des finances

La protection englobe toutes les stratégies déployées par l’individu pour se préserver contre les événements subversifs notamment les cas d’accidents et de maladies. Elle est aussi le moyen utilisé pour préserver le patrimoine.

Par ailleurs, quand on parle de protection, il faut retenir qu’il s’agit aussi des assurances (vie et maladie), de la planification successorale et de la planification de la retraite.

16- Les services de finances des individus

Dans le but de permettre aux particuliers de planifier et de gérer au mieux leurs finances, un grand nombre d’entreprises ont déployé plusieurs services. Ces services de planification touchent à l’un ou à l’ensemble des domaines de finance.

Parmi ces services, il faut noter la budgétisation, la gestion de patrimoine, les prêts, les impôts et taxes, la gestion des risques, la planification successorale, l’investissement, l’assurance, les cartes de crédit et l’immobilier pour ne mentionner que ceux-là.

17- La connaissance des revenus comme une stratégie de finances

Ça peut sembler dénuder de sens, mais c’est une grande réalité selon les experts des finances. Il a été révélé que beaucoup de personnes ne connaissent pas ce qui reste réellement de leur salaire après les taxes et les impôts. Il est vivement recommandé qu’avant de prendre une décision, le premier pas à faire est de connaître parfaitement la valeur exacte du salaire net.

18- L’établissement d’un budget comme une stratégie de finance

Un grand nombre de sources s’accordent sur le fait que le budget est primordial pour mener une vie qui tient compte des revenus et pouvoir aussi épargner suffisamment. Les financiers parlent d’une méthode de budgétisation qui déploie un meilleur cadre. Cette méthode s’appelle la règle de 50/30/20.

Elle signifie que l’individu doit consacrer 50 % de son salaire net ou de son revenu net après les impôts et les taxes aux dépenses fondamentales comme le loyer, les services publics, l’alimentation et les transports.

Ensuite, 30 % des revenus nets après le recouvrement des taxes doivent être réservés aux dépenses volontaires comme l’achat des habits et les sorties au restaurant. Les dons aux œuvres caritatives ou de bienfaisance peuvent être également soutirés de ce pourcentage.

Un pourcentage de 20 % est réservé pour le futur – le recouvrement des dettes suivi de l’épargne pour la retraite et les dépenses urgentes.

Par-dessus tout, il faut aussi savoir que la gestion de l’argent n’est jamais chose facile. En dehors de cette règle, il y a aussi un grand nombre d’applications de gestion budgétaire en ligne et accessible sur smartphone.

La plupart de ces applications ont la capacité de mettre à jour systématiquement les différentes données financières au fur et à mesure que la situation évolue. Cela vous permet de savoir votre état financier en temps réel.

D’autres applications dans le même contexte vont jusqu’à vous suggérer des conseils, des astuces et des stratégies en tenant compte de vos réalités.

19- Le paiement de soi comme une stratégie de finance

Octopus in Business

L’un des faits incroyables sur les finances consiste à « se payer soi-même » d’abord. Et par la suite s’arranger que l’argent soit mis de côté pour les dépenses subversives comme les frais médicaux, une réparation significative relative à une voiture, le coût de la vie s’il arrivait que vous deveniez sans emploi ou bien d’autres situations encore.

Le système de protection sociale idéale équivaut à une période allant de trois à douze mois de dépenses quotidiennes. Les spécialistes des finances conseillent souvent sur chaque revenu mensuel de déposer un pourcentage de 20 % de côté.

Par ailleurs même si vous parvenez à atteindre le fonds d’urgence, il est souvent conseillé de ne pas s’arrêter à ce niveau. Il va falloir poursuivre la progression en réservant la proportion des 20 % à d’autres fins financières notamment le fonds de retraite ou bien même l’acompte sur un bien immobilier.

20- La limitation et la réduction de la dette comme gage d’une bonne situation financière

Afin de ne pas être submergé par les dettes, il est conseillé de ne pas dépenser au-delà du revenu. Il est vrai aussi que d’un moment à l’autre il faut prêter mais il faut faire attention à l’objectif de la dette et s’assurer qu’elle va servir à acheter un bien digne du nom.

Il faut mentionner que par exemple, si la dette a été utilisée pour acheter un bien tel qu’une maison ou une action immobilière, elle a tout son sens. Néanmoins, le crédit-bail semble parfois plus avantageux économiquement que l’achat définitif, qu’il s’agisse de la location d’une valeur immobilière, de la souscription à un logiciel ou bien même du leasing de voiture.

Par ailleurs, la limitation des remboursements (aux seuls intérêts)peut dégager des gains à investir dans d’autres secteurs ou à consacrer à l’épargne-retraite durant la jeunesse, et ce surtout si vos finances jouissent au maximum de l’avantage des intérêts composés.

En outre, il faut retenir que la vie estudiantine est sujette à des prêts spécifiques. Au cas où vous auriez un prêt étudiant en instance, il doit être la priorité. C’est le moment de se servir des moyens de réduction des paiements et profiter aussi de la panoplie de plans de remboursement proposés.

21- La planification de l’avenir

Dans le but de protéger son patrimoine et d’être sûr qu’après son décès ses décisions ou ses ordres seront appliqués.Les spécialistes des finances estiment que l’individu doit établir déjà de son vivant un testament en fonction de ses ambitions et de la valeur du patrimoine à son actif.

L’individu doit également entrer en possession des documents relatifs aux assurances. Et surtout essayer de pister les moyens qui permettent de réduire ses taxes le cas échéant l’invalidité, la vie, l’immobilier, l’automobile et les soins de santé sur le long terme.

Par ailleurs, il faut que de temps en temps l’individu vérifie si tous ces régimes ou le filet de sécurité en général riment bien avec les ambitions qu’il a pour son patrimoine puis aussi envers sa famille et ceci lors des grands moments de la vie.

Dans les documents nécessaires, il y a aussi le testament biologique et la procuration relative aux soins de santé. En revanche, il faut noter que tous ces documents ne sont pas indispensables strictement à l’individu lui-même. Cependant, ils sont réputés pour faire gagner du temps et de l’argent aux familles au cas où l’individu serait malade ou se ferait toucher d’incapacité.

La retraite a l’air de se pointer dans une éternité, mais elle surprend très vite. Puis c’est pour cette raison que les spécialistes ont essayé d’estimer les besoins moyens d’une personne à la retraite. Ce qui semble incroyable, ils ont révélé que la plupart des travailleurs ont besoin d’à peu près 80 % de leur revenu actuel lors de la retraite.

Heureusement qu’il y a ce qu’on appelle la magie des intérêts composés qui regroupe en quelque sorte l’ensemble des moyens par lesquels les petites cotisations cumulées se fructifient avec le temps surtout si la personne débute très tôt les placements.

En résumé concernant la planification de l’avenir dont il est question ici, il faut retenir que l’accent est beaucoup plus mis sur l’assurance et surtout de son utilité pour la famille du souscripteur. En effet, elle accorde à ceux que la personne a dû laisser derrière elle une zone tampon.

Cette zone tampon permet à ceux-ci de faire face promptement à la perte qu’ils ont subie. Puis également de disposer des capacités nécessaires afin de se remettre sur pied convenablement sur le plan financier.

22- Les contrats d’emprunt en fonction des capacités de remboursement

Ici, la règle d’or est d’emprunter uniquement ce que vous êtes capable de rembourser. Il faut aussi rappeler que les cartes de crédit constituent bien sûr des pièges à dettes considérables. Ce qui fait qu’actuellement certaines sources de conseils financiers recommandent de ne pas posséder de cartes de crédit.

Tout emprunt doit être géré de manière saine et sage ce qui voudrait donc dire que l’individu est tenu de recouvrir la totalité de son solde chaque mois. Ou bien carrément de maintenir le taux d’utilisation du crédit au minimum (ce qui veut dire qu’il faut garder le solde à moins de 30 % du crédit total disponible).

Actuellement compte tenu de nombreuses récompenses publicitaires mises en avant pour inciter en d’autres termes à l’endettement, il est très judicieux de voir clair dans les offres avant de s’y engager. Il faut avant tout, s’informer correctement sur le cadre proposé par les structures émettrices de dettes. Dans des circonstances plus sûres, il serait même mieux de préférer une carte de débit. Là, la carte soutire directement de l’argent de votre compte en banque. Ceci constitue une astuce qui vous permet de ne pas avoir à payer des intérêts pour de petits achats effectués sur le long terme.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires

Qu’est-ce que la sénologie ?

Dans le but de pouvoir cerner plus profondément les différentes parties du corps humain, les sciences en général et la médecine en particulier se sont

Top 16 des cadeaux pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin est une fête propice pour célébrer l’amour dans un couple chaque année. Cependant, trouver le cadeau parfait pour l’être aimé peut s’avérer difficile