Accueil Société <strong>Top 21 des sports les plus pratiqués en Afrique</strong>

Top 21 des sports les plus pratiqués en Afrique

0
<strong>Top 21 des sports les plus pratiqués en Afrique</strong>

C’est un secret de polichinelle, l’Afrique est de plus en plus reconnue à travers le monde pour ses prouesses dans plusieurs disciplines sportives. En effet, de nombreux sportifs Africains performent bien dans les championnats mondiaux ; rehaussant ainsi le statut du continent. Devenue ainsi une niche de talents sportifs, l’Afrique pratique énormément de sports populaires. Du fait de l’histoire et de la diversité culturelle, certaines disciplines sportives sont plus pratiquées que d’autres. Du football à l’athlétisme, en passant par le rugby, le basket ou encore le cyclisme, Map24 vous propose de découvrir les sports les plus populaires et les plus pratiqués en Afrique.        

21) La natation

La natation constitue une discipline sportive très pratiquée à travers le monde. Ce sport est devenu olympique en 1896 pour les hommes et en 1912 pour les femmes. En France et en Europe en général, la pratique est enseignée dès le bas-âge par des écoles ou des centres de natation adaptés. En Afrique par contre, le cadre de formation en natation est bien moins organisé. Les infrastructures manquent encore pour permettre aux jeunes générations de mieux s’entraîner et performer. 

Toutefois, ils sont de plus en plus nombreux à s’y mettre sur le continent ; notamment en Afrique du Nord et du Sud. Ahmed Hafnaoui, un jeune tunisien de 18 ans, a d’ailleurs remporté la médaille d’or au 400 m nage aux JO de Tokyo. Une performance qui a attiré l’attention de la Fédération Internationale de Natation (FINA). Cette dernière a donc décidé d’investir en Afrique pour accroître le nombre de talents et vulgariser la discipline. Nul doute que la natation a de beaux jours devant elle en Afrique.                  

20) L’escalade 

L’escalade (encore appelée grimpe) est une discipline sportive qui consiste à grimper une paroi afin d’atteindre le sommet d’un relief ou d’une installation artificielle. Dans le monde, on estime le nombre de pratiquants à plus de 35 millions (estimation de 2015). En Afrique, le nombre de grimpeurs pratiquants reste difficile à estimer. Cependant, une chose est certaine ; ils sont de plus en plus nombreux à s’y mettre. Le continent regorge de hauts reliefs idéals à la pratique. En Afrique de l’Ouest, notamment à Dakar, quelques clubs ou associations d’escalade ont vu le jour. 

Mais c’est en Afrique de l’Est et Australe qu’on compte le plus de grimpeurs sur le continent. L’Afrique du Sud, en plus de disposer de nombreux grimpeurs, accueille également des passionnés de cette activité sportive. D’ailleurs, Cape Town a accueilli en 2020 les championnats d’Afrique d’escalade sportive. En outre, l’Afrique du Nord n’est pas en reste. Le Maroc et la Tunisie abritent également d’excellents sites attirant de nombreux grimpeurs du Maghreb.        

19) Le Motocross 

Sport mécanique, le motocross (ou moto-cross) est une discipline qui prend de plus en plus d’ampleur sur le continent. C’est un sport extrême de course de vitesse à moto. Cette course se déroule généralement sur un circuit accidenté. La toute première course de motocross eut lieu en 1924 en Angleterre. Ce sport a ensuite connu un essor fulgurant dans toute la Grande-Bretagne, en Europe et enfin, sur le continent américain. Mais, quid de l’Afrique ? 

Aujourd’hui, le motocross est également très pratiqué en Afrique. Le continent possède de nombreux sites adaptés à ce sport. En Afrique Australe et en Afrique de l’Est surtout, de nombreux pilotes ont émergé au fil des années. En Afrique de l’Ouest, le Sénégal accueille de nombreuses compétitions régionales et internationales. Il en va de même pour le Maroc. Preuve de l’essor de cette discipline sur le continent. Le motocross est aussi bien pratiqué par les hommes que par les femmes. Tanya Muzinda symbolise parfaitement la présence féminine dans ce sport en Afrique.

18) Le Golf  

Cela peut paraître incroyable, et pourtant ; le golf fait bel et bien partie des sports les plus pratiqués en Afrique. Ce sport de précision a réellement connu son essor au XIXe siècle, mais a été créé bien avant. Il se mondialise peu avant le XXIe siècle. Le but de ce jeu est simple : il faut envoyer une balle dans un trou au moyen de différents clubs (crosses aidant à frapper la balle). Le jeu évolue suivant un parcours bien défini. 

Sur le continent africain, on compte pas moins de 400 clubs (associations) de golf. Selon les enquêtes et recensements effectués récemment, presque toutes les capitales et/ou grandes villes africaines en possèdent un. Une percée qui prouve l’intérêt croissant des Africains pour ce sport. À elle seule, l’Afrique du Sud compte plus de 230 clubs de golf. Sans oublier les parcours qui sont estimés à plus de 600 sur le territoire. Certains des meilleurs golfeurs de l’histoire viennent de ce pays. On pense notamment à Gary Player. Hormis la nation arc-en-ciel, les pays du Maghreb (plus particulièrement le Maroc) présentent aussi de nombreux golfeurs à l’international.

17) Le Karaté 

Art martial japonais, le karaté est aujourd’hui une discipline très pratiquée dans le monde. Il a été officiellement admis aux JO en 2020. Sur le continent africain, le karaté (comme la plupart des arts martiaux asiatiques) est devenu populaire grâce au cinéma. Des acteurs comme, Bruce Lee, Jet Li ou encore Jackie Chan sont de véritables idoles sur le continent. À travers leur rôle, ils ont porté l’intérêt des Africains vers les disciplines d’art martial. C’est donc tout naturellement qu’au fil des années, de plus en plus de jeunes se sont initiés à ce type de sport.  

Aujourd’hui, presque tous les pays d’Afrique disposent d’une Fédération de Karaté-Do. Il existe même une Union des fédérations africaines de Karaté. Celle-ci organise chaque année les Championnats d’Afrique de Karaté. Ces championnats accueillent également des catégories « juniors » et « cadets ». À noter qu’en Afrique, le karaté se pratique aussi bien par les hommes que les femmes. Les pays ayant le plus de succès dans cette discipline sont (bien souvent) les pays d’Afrique du Nord.      

16) Le taekwondo 

Discipline olympique depuis 2000 et les JO de Sydney, le taekwondo est un art martial et un sport de combat d’origine sud-coréenne. Il se pratique sans armes et avec uniquement les pieds. À l’instar du Karaté, le taekwondo se vulgarise en Afrique grâce aux films d’action asiatiques. Mais aussi, grâce à la présence de nombreux volontaires sud-coréens venus en Afrique dans les années 70 pour l’enseigner. Ce style de combat est introduit sur le continent via la Côte d’Ivoire en 1968. Précurseur de cette discipline en Afrique, le pays est perçu jusqu’à présent comme un modèle à suivre dans ce domaine.        

Aujourd’hui, tous les pays d’Afrique disposent d’une Fédération de Taekwondo et le nombre de taekwondoïstes a nettement augmenté ces 10 dernières années. Nombre d’entre eux se sont révélés à l’international. On pense surtout à Cheikh Cissé (médaillé d’or aux JO de 2016), Ruth Gbagbi (médaillé de bronze aux JO de 2016), Daba Modibo Keïta (double champion du monde), pour ne citer que ceux-là.       

15) La boxe 

La boxe est un sport de combat dont la pratique remonte au XVIIIe siècle. Aujourd’hui, elle se décline en plusieurs variantes et se confond même à d’autres sports de combat pourtant différents : les arts martiaux mixtes (MMA : Mixed Martial Arts en anglais). L’authentique boxe (la vraie) reste la boxe anglaise. Cette discipline est très pratiquée sur le continent africain, notamment dans les pays anglophones. Il faut dire que la boxe était très populaire dans les anciennes colonies britanniques ; même après les indépendances.   

Des pays comme le Nigeria et l’Afrique du Sud ont vu naître des boxeurs de renom qui ont marqué leur époque. C’est le cas de Dick Tiger, Gerrie Coetzee et bien d’autres. Aujourd’hui, l’Afrique compte de nombreux boxeurs talentueux mondialement connus : Martin Bakole, Ilunga Makabu, Thabiso Mchunu, Mohammed Rabii, etc. À noter que la plupart des pays du continent disposent d’une Fédération nationale de boxe. Cela permet l’éclosion de nombreux boxeurs en Afrique.             

14) Le Judo 

Créé au Japon, le Judo est un art martial et un sport de combat olympique très apprécié dans le monde. Avec plus de 8 millions de pratiquants, il constitue le 3e art martial le plus pratiqué juste après le karaté et le taekwondo. En Afrique, cette discipline est aussi très pratiquée. De nombreux judo clubs pullulent sur le continent et chaque pays (ou presque) dispose d’une fédération nationale de judo. En effet, sur le continent on compte 52 fédérations de judo pour 54 pays. Des chiffres qui témoignent de la passion de l’Afrique pour cet art martial. 

Malheureusement, et contrairement au taekwondo, ce n’est pas dans cette discipline que les Africains connaissent le plus de succès à l’international. Même si quelques talents affichent un niveau impressionnant sur la scène locale. On pense à Vanessa Mballa, Mbagnick Ndiaye, Houcem Khalfaoui, Saliou Ndiaye, etc. Notons que chaque année, se déroulent des championnats d’Afrique de judo. Ces derniers accueillent plus d’une centaine de judokas africains.              

13) Le tennis de table 

Le tennis de table ou ping-pong reste l’un des sports les plus populaires au monde avec plus de 260 millions de joueurs pratiquants. En Afrique, la discipline commence peu à peu à prendre ses marques. Le tennis de table est de plus en plus pratiqué par les moins de 12 ans et de 21 ans. Le matériel pour y jouer ne coûte pas cher (comparé aux autres disciplines) et le jeu ne requiert pas trop d’espace. Ce qui a facilité sa vulgarisation sur le continent. En 2008, on y estimait à plus de 2 millions le nombre de joueurs licenciés. Un nombre qui s’est progressivement accru. 

Localement, plus de 40 pays africains disposent d’une fédération nationale de tennis de table. Parmi ceux-ci, ce sont les pays anglophones et les pays nord-africains qui se démarquent le plus. En effet, le Nigeria (500 000 pratiquants) et l’Égypte entretiennent une rivalité au sommet dans ce sport. D’autres pays comme l’Afrique du Sud, le Botswana ou encore le Maroc essaient de bouleverser l’échiquier.            

12) La pétanque 

La pétanque est un sport de boule très pratiqué en Europe, en Asie (notamment en Thaïlande) et, bien sûr, en Afrique. Sur le globe, le nombre de joueurs licenciés dans ce sport avoisinerait les 600 000. Le tout, réparti sur 100 pays. Les pays africains présentant le plus de joueurs licenciés sont l’Algérie et le Maroc (plus de 20 000 joueurs à eux deux). En Afrique, il faut en outre tenir compte du nombre de joueurs amateurs pratiquant occasionnellement ce sport ; surtout en vacances. Ils seraient en effet plusieurs millions à s’essayer à la discipline sur le continent durant leur temps libre. Dans les rues, à la plage, sur les terrains aménagés… en Afrique, la pétanque se joue partout.  

L’Afrique excelle particulièrement dans ce sport dans les championnats mondiaux. La République malgache, le Bénin, le Sénégal, Maurice ou encore le Maroc sont très souvent craints. Pas plus tard qu’en 2021, les Béninois ont remporté le mondial des nations de pétanque en s’imposant contre le Luxembourg. Une prouesse qui risque de ne pas être la dernière pour le continent.            

11) Le tennis 

En Afrique, le tennis a la cote. Même si le nombre de joueurs sur le continent est encore loin de celui de l’Europe, de l’Amérique et même de l’Asie. En 2012, l’Afrique comptait 1,3 million de pratiquants et 13 000 courts de tennis environ. Des chiffres élevés certes, mais faibles à l’échelle du continent. L’Afrique manque d’infrastructures et d’organisation pour vulgariser le tennis. 

Quoique, cela reste relatif. Si le tennis est en plein développement à l’ouest, au centre et à l’est du continent, il ne manque plus grand-chose à l’Afrique du Nord et à l’Afrique australe. Des pays comme le Maroc, l’Algérie, l’Afrique du Sud ou le Zimbabwe disposent – plus ou moins – de l’essentiel pour faire prospérer le tennis en Afrique. Ils ont d’ailleurs positionné quelques joueurs et joueuses ayant dignement représenté le continent à l’international. On pense à Wayne Ferreira, Amanda Coetzer, Byron Black, Hicham Arazi, Karim Alami, etc.          

10) Le rallye 

Le Rallye est un sport automobile de course contre-la-montre. Cette discipline se pratique de jour comme de nuit. On ne le dit pas assez, mais le rallye constitue aujourd’hui l’une des disciplines sportives les plus pratiquées en Afrique. Notamment en Afrique de l’Est et en Afrique Australe. Certaines compétitions internationales sont même organisées au Sénégal et au Kenya. Il faut dire que l’Afrique possède une variété de paysages adaptés à la pratique (déserts, savanes…).      

Le continent possède en outre d’excellents pilotes qui se démarquent dans les épreuves régionales. Gary Chaynes, Jassy Singh, Singh Baryan Manvir et Don Smith en sont quelques-uns. Rappelons que tous ces noms sont des vainqueurs du championnat d’Afrique des Rallyes. Cette compétition est organisée par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) depuis 1981 et a lieu chaque année. Seul problème, ce championnat – comme la plupart des compétitions de rallye en Afrique – ne bénéficie pas d’une visibilité optimale.              

9) Le volley-ball 

Avec plus de 260 millions de joueurs licenciés, le volley-ball est incontestablement l’un des sports les plus appréciés et des plus pratiqués au monde. En Afrique, ce sport a également la cote puisqu’il est très pratiqué ; aussi bien par les hommes que les femmes. Le volley est très souvent inclus dans le programme d’éducation physique des collèges d’enseignement et lycées. Ce qui permet de vulgariser la pratique auprès des plus jeunes. Au niveau professionnel, il faut savoir que de nombreux clubs professionnels existent dans la plupart des grandes villes. Sans oublier que tous les pays d’Afrique disposent d’une fédération de volley-ball.  

Toutes les fédérations sont sous la coupole de la Confédération africaine de volley-ball. L’instance organise chaque année les compétitions majeures de cette discipline sur le continent. On pense bien évidemment au Championnat d’Afrique de volley-ball (homme et dames) qui a lieu tous les 2 ans et à la coupe d’Afrique des clubs. Les pays majeurs dans cette discipline sur le continent sont : la Tunisie, l’Égypte, le Cameroun, l’Algérie et le Maroc.                 

8) Le handball 

Le handball est un sport d’équipe similaire au football, mais se jouant à la main. Il fait partie des disciplines les plus pratiquées sur le globe. En Afrique, ce sport est également populaire. Le handball s’y enseigne généralement dès les classes du secondaire ; ce qui permet aux plus jeunes de s’initier à la pratique. Dans les grandes villes africaines, on note également la présence de nombreux clubs de hand. Sans oublier que des tournois locaux sont régulièrement organisés.

À ce jour, une quarantaine de pays africains disposent d’une fédération nationale de handball. L’ensemble de ces fédérations est affilié à la Confédération africaine de handball (CAHB). Cette dernière organise toutes les compétitions majeures de hand sur le continent ; tant pour les sélections que pour les clubs. La Tunisie, l’Angola et l’Égypte sont aujourd’hui les sélections les plus fortes du continent dans cette discipline.      

7) Le cricket 

C’est difficile à croire, et pourtant. Le cricket fait partie des sports les plus pratiqués en Afrique. Il faut rappeler que le cricket fait partie du top 3 des sports les plus populaires du monde avec 3 milliards de suiveurs. Créé par les Britanniques, ce sport est très populaire dans les anciennes colonies du Royaume-Uni. C’est ainsi que des pays comme l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Nigeria, la Zambie ou encore le Kenya sont devenus de grands pratiquants de cette discipline. Au Nigeria par exemple, le cricket est le sport le plus ancien. 

Notons qu’aujourd’hui, le nombre de pratiquants sur le continent est élevé, mais se concentre davantage en Afrique de l’Est et australe. Peu de pays africains disposent d’une fédération de cricket et le sport se vulgarise plutôt timidement sur le continent. Au niveau international, les résultats africains sont assez prometteurs. Au classement ICC ODI cette année, l’Afrique du Sud est 6e (devant des nations comme l’Écosse et l’Irlande), le Zimbabwe est 13e, suivi de la Namibie 14e devant les Pays-Bas ou encore les USA.    

6) La lutte 

Très populaire en Afrique, la lutte est un sport profondément ancré dans la culture africaine. Cette discipline était très pratiquée dans les arènes rurales. Elle visait à démontrer la bravoure des hommes d’un village. Elle était très considérée comme un rite ; notamment dans les territoires nubiens (Soudan), au sud de l’Égypte et en Afrique de l’Ouest. Il faut noter que la lutte prend différents noms et varie en fonction des contrées (musangwe et lutte nguni en Afrique du Sud, donga en Éthiopie, kipura au Congo, etc.).  

La lutte la plus populaire et la plus médiatisée sur le continent (surtout en Afrique de l’Ouest) reste la lutte sénégalaise (Làmb). Cette variante intègre également quelques techniques de boxe. Aujourd’hui, l’objectif est d’unifier les différentes formes de lutte en proposant un style avec des règles uniques (lutte africaine). Cela, afin de vulgariser plus facilement la pratique. Cette approche a été essayée lors des jeux de la francophonie de Nice en 2013. Quelle qu’en soit la forme, la lutte est à présent une discipline urbaine très populaire en Afrique. Les statistiques montrent une montée de ce sport sur le continent.              

5) Le Rugby 

Si le Rugby a autant de succès en Afrique, c’est bien à cause de l’Afrique du Sud et de ses résultats dans les grandes compétitions. Berceau de ce sport sur le continent, la nation arc-en-ciel compte à elle seule plus de 600 000 joueurs enregistrés. Sans compter les pratiquants amateurs et les plus jeunes qui s’initient de plus en plus à ce sport. Ce dernier a pris pied dans les anciens territoires britanniques. 

Le Kenya, le Ghana ou encore la Namibie ont vu le nombre de pratiquants exploser ces dernières années. Même l’Afrique francophone semble se mettre au pas. La Côte d’Ivoire, le Cameroun ou encore le Sénégal sont membres de Rugby Afrique : la confédération de ce sport sur le continent. Pareil pour la Tunisie et le Maroc qui sont les porte-étendards de ce sport en Afrique du Nord. La meilleure nation sur le continent reste l’Afrique du Sud qui a remporté 3 coupes du monde de rugby.       

4) Le cyclisme 

En Afrique, le cyclisme est aussi un sport phare. Les infrastructures routières sont en plein développement, ce qui favorise la montée en puissance de cette activité sportive. L’Afrique dispose également de nombreux itinéraires avec de très beaux reliefs pour réaliser des tours. Comme avec le Rugby, c’est l’Afrique du Sud qui reste leader du cyclisme sur le continent. Le Cape Town Cycle Tour accueille chaque année 35 000 cyclistes. Il est considéré comme la plus grande course cycliste individuelle de la planète.

La nation arc-en-ciel compte à elle seule 25 000 cyclistes régulièrement enregistrés, dont plus de 2 500 disposants d’une licence. De ce fait, elle présente régulièrement de très bons cyclistes lors des grandes compétitions. C’est également le cas de certains pays d’Afrique de l’Est comme l’Éthiopie ou l’Érythrée. Ce dernier pays a notamment comme vedettes Daniel Teklehaimanot et Merhawi Kudus. Deux cyclistes ayant participé au Tour de France. En outre, notons que l’Afrique organise de nombreux tours intéressants : tour du Rwanda, tour du Faso, tour du Gabon, etc.                       

3) Le Basketball  

Serge Ibaka, Joël Embiid, Pascal Siakam… voici quelques noms qui font présentement la fierté de l’Afrique en NBA, la principale ligue de Basketball. Ce sport est l’un des plus pratiqués sur le continent (aussi bien par les hommes que par les femmes). Cela, grâce à l’influence des USA. En faisant un tour dans les villes africaines, vous verrez de nombreux terrains de basket. Mais aussi de nombreux jeunes arborant des débardeurs ou t-shirts aux noms de grands joueurs de NBA. Il faut savoir qu’à l’instar du volley ou du hand, le basket fait partie du programme d’éducation physique dans les collèges. Le sport s’enseigne donc très jeune. Ce qui permet sa vulgarisation. 

Aussi, le nombre de clubs locaux a augmenté. Cela s’explique en partie par l’augmentation croissante du nombre de pratiquants. Au nombre des pays d’Afrique qui pratiquent excellemment le basket figurent l’Égypte, l’Angola, la Tunisie, le Cameroun, le Sénégal et le Nigeria. Notons que tous les pays africains disposent à ce jour d’une fédération de basket et que de nombreux joueurs du continent brillent à l’étranger.             

2) L’athlétisme 

Certainement le domaine sportif où les Africains excellent le mieux aujourd’hui. L’athlétisme est une catégorie sportive comprenant plusieurs disciplines. Il regroupe la course, la marche, le saut, le lancer, etc. Lorsqu’on parle d’athlétisme, tous les regards sont tournés vers l’Afrique. En effet, les athlètes africains raflent souvent tout dans certaines disciplines clés ; notamment la course. Les coureurs africains impressionnent de par leur endurance, leur vitesse et leur force. Sur la scène internationale, les kényans, les Éthiopiens, les Sud-Africains et les Algériens gagnent de nombreuses médailles.        

Plus qu’un sport, l’athlétisme est comme un mode de vie sur le continent. De nombreux Africains s’adonnent à l’athlétisme dès le bas âge. Pour nombre d’entre eux, il s’agit de la seule façon de sortir de la précarité. C’est généralement le cas dans les pays de l’Est. Aujourd’hui, grâce aux prouesses des athlètes africains, le tourisme sportif se développe sur le continent.  

1) Le football 

Sans surprise, le football est le sport le plus pratiqué en Afrique. Pour la majeure partie des jeunes Africains, devenir footballeur est avant tout un rêve d’enfant. Rêve qui se concrétise pour nombre d’entre eux. Dans les rues, à la plage, dans les villages, le football reste le sport roi. Beaucoup de joueurs africains célèbres ont fait leurs premiers pas en tant que footballeurs sur des terrains non aménagés. Aujourd’hui, ils sont nombreux à fouler les pelouses de grands stades européens. 

Malgré sa popularité déjà énorme en Afrique, le football ne cesse de s’y développer. Le nombre de joueurs professionnels augmente année après année et les infrastructures ne cessent de croître. Nul doute que le football a encore de beaux jours devant lui sur le sol africain.