Top 19 des plus hautes montages d’Europe

0
57

Elles ont été le rêve de plusieurs générations d’alpinistes. Vues du ciel, elles inspirent à la fois l’admiration et la crainte. Ce sont les plus hautes montagnes d’Europe. Du mont Chani au célèbre mont Elbrouz, parcourons les plus hautes montagnes d’Europe. Autant de sites mythiques qui ont été le théâtre d’extraordinaires aventures humaines.  

19. Mont Chani, 4 451 m

Dans la région de Caucase se situe le mont Chani. Il a une hauteur à peine inférieure à 4 451 mètres. Située à la frontière entre la Russie et la Géorgie, elle prend sa source à l’est de la ville de Stepantsminda.

18. Babis Mta, 4 454 m

Babis Mta est une montagne du Caucase située dans sa zone centrale. Elle se trouve à la frontière entre la Géorgie et la Russie. Elle atteint 4 454 mètres d’altitude.

17. Mont Maudit, 4 465 m

Le mont Maudit se trouve dans le Massif du mont Blanc, entre le Mont Blanc lui-même et le mont Blanc du Tacul. Il se dresse à la frontière entre l’Italie et la France, avec un côté français et un côté italien. La première ascension complète a eu lieu en 1878.

16. Mont Cervin, 4 478 m

Le Cervin est le troisième sommet italien. C’est aussi un lieu où souffle l’un des vents les plus forts du monde. Il s’élève le long de la frontière entre l’Italie et la Suisse et est assez isolé. Étant donné que la montagne la plus proche est à près de 14 kilomètres, cela lui permet de se tenir seul dans le paysage. Ce qui le rend unique. Ce mont culmine à une hauteur de 4 478 m.

15. Bazardüzü Dagı, 4 466 m

Bazardüzü Dagı appartient au groupe du Caucase, même s’il est situé à la frontière entre la Russie et l’Azerbaïdjan. En effet, c’est le plus haut sommet de l’Azerbaïdjan, et le plus méridional de Russie.

14. Täschhorn, 4 491 m

Passons en Suisse avec le Täschhorn, une montagne qui s’élève dans le Canton du Valais, également dans les Alpes Pennines. Situé tout près du mont Dom, le Täschhorn culmine à 4 491 mètres et doit son nom à la ville de Täsch qui se trouve à son pied.

13. Mont Tebulosmta, 4 493 m

Revenons maintenant au Caucase avec le mont Tebulosmta, le plus haut de la zone orientale de cette importante chaîne de montagnes. Il est situé en Tchétchénie, une république qui fait partie de la Fédération de Russie et qui, ces dernières années, est également devenue célèbre en Occident pour sa guerre civile et son terrorisme.

12. Weisshorn, 4 506 m

Toujours dans les Alpes Pennines, mais plus totalement en territoire suisse, s’élève alors le Weisshorn, une montagne au nord du Cervin et au nord-ouest de la ville de Zermatt. Son nom signifie « Corne Blanche ». Ceci en raison de sa forme pyramidale. Ce mont culmine à une hauteur impressionnante de 4 506 m.

11. Lyskamm, 4 527 m

Le Lyskamm se situe dans les Alpes Pennines, à la frontière entre l’Italie et la Suisse. Il culmine à 4 527 mètres d’altitude, à son sommet oriental. Le croisement de Lyskamm, le long de la crête qui relie les deux sommets principaux, est l’une des plus célèbres et des plus belles du panorama alpin.

10. Mont Rose, 4 634 mètres

Revenons maintenant aux Alpes, mais cette fois aux Alpes Pennines (sur le territoire italien et suisse). Avec ses 4 634 mètres d’altitude, le Mont Rose présente chaque matin un paysage coloré et majestueux : c’est pourquoi on l’appelle Mont Rose.

9. Mont Ouchba, 4 710 m

Nous restons toujours dans le Caucase avec le mont Ouchba en Géorgie. Bien qu’il ne figure pas parmi les tout premiers sommets de notre classement, il est tout de même très célèbre en raison de sa forme pittoresque à double sommet. Ainsi il a été surnommé le Cervin du Caucase.

8. Mont Djimara, 4 780 mètres

Le mont Dzhimara fait partie de la Fédération de Russie, bien qu’il se trouve près de la frontière avec la Géorgie. Il culmine à 4 780 mètres et s’étend du côté ouest du Kazbek, que nous avons présenté plus haut.

7. Mont Blanc, 4 809 m

Nous nous dirigeons à présent vers les Alpes du nord-ouest, exactement entre la Vallée d’Aoste et la Haute-Savoie, ou plutôt les Alpes Grées, où s’élève le mont Blanc. Ce sommet culmine à 4 810 mètres et est également connu comme un site minéralogique. Car de ses pentes proviennent une grande quantité de minéraux précieux, en particulier du quartz de roche et des fluorites roses.

Témoignage d’un passé d’exploitation des ressources minérales du massif, du côté italien subsistent encore deux anciennes mines.

Cette montagne se caractérise par des murs en surplomb accidentés, tombant dans la zone municipale de Courmayeur. Ce qui était à l’origine de plusieurs accidents d’avion qui ont causé la perte de nombreuses vies humaines.

Dans leur descente vers le fond de la vallée, les glaciers portent malheureusement des témoignages de ces drames (pièces de nacelles, restes de moteurs et d’hélices, restes humains, vêtements et documents divers). Ici aussi, les expériences tragiques d’alpinistes décédés à la suite d’accidents sont enregistrées.

L’une des légendes raconte que des groupes de créatures maléfiques se nichent dans le ventre du Mont-Blanc, et au fil des siècles y ont été confinés par des saints célèbres.

6. Mont Tetnuldi, 4 858 m

Le mont Tetnuldi se trouve aussi dans la région du Caucase central, bien qu’il appartienne politiquement à la Géorgie. Explorée pour la première fois en 1896 par l’alpiniste Douglas Freshfield, elle abrite également une station balnéaire depuis 2015. En effet, ses sommets sont des glaciers pérennes. Son altitude est de 4 858 m.

5. Mont Kazbek, 5 047 m

Le mont Kazbek appartient également à la chaîne de Caucase, toujours à la frontière entre la Russie et la Géorgie. Sa hauteur est cependant légèrement inférieure à celle de Koshtan-Tau, car il s’arrête à une altitude de 5 047 mètres.

Le Kazbek est un stratovolcan inactif, qui a probablement connu sa dernière éruption au VIIIe siècle avant J.-C. À certains égards, il a donc une histoire similaire à celle d’Elbrouz. Ceci en raison du fait qu’il se trouve dans une chaîne secondaire du Caucase. Il y a aussi une activité géothermique intense autour de la montagne et les tremblements de terre y sont fréquents.

4. Mont Koshtan-Tau, 5 144 m

Le mont Koshtan-Tau est situé dans la partie la plus orientale de l’Europe. Il mesure 5 144 mètres et s’élève au centre de Caucase, en Russie, près de sa frontière avec la Géorgie. Ce mont est vraiment pittoresque et mérite d’être admiré au moins une fois dans une vie.

3. Mont Shkhara, 5 068 m

La troisième montagne du Caucase, et la plus haute de Géorgie est le mont Shkhara. Elle est tout aussi importante et impressionnante que les deux autres. En effet, il culmine à 5 068 mètres. Entourée de nombreuses tours médiévales, la montagne est également célèbre pour l’église de la Vierge Marie (Lamaria), construite au XIIe siècle et dotée d’une tour défensive.

La légende liée à ces lieux est également très suggestive. En effet, selon la tradition, alors que Dieu distribuait les terres aux peuples du monde, les Géorgiens étaient assis à une longue table chargée de nourriture et de vin, à la suite d’une grande fête.

Il leur a dit que toutes les terres avaient maintenant été distribuées, mais les Géorgiens ont répondu qu’ils étaient arrivés en retard parce qu’ils avaient porté un toast en l’honneur de Dieu Tout-Puissant.

Le Seigneur, heureux de cette réponse, décida alors de donner à ce peuple joyeux et festif la part de terre qu’il s’était réservée. Ce qui expliquerait l’extraordinaire beauté de la montagne et des terres environnantes. C’est une terre très semblable au paradis, en somme, pour ses montagnes immaculées, ses collines verdoyantes et ses vallées fertiles.

2. Mont Dykh-Tau, 5 205 m

C’est toujours dans la région de Caucase que se trouve la deuxième plus haute montagne d’Europe, le mont Dykh-Tau. Haute de 5 205 mètres, elle se trouve précisément à la frontière russe avec la Géorgie. On connaît moins cette montagne, car c’est l’une des plus difficiles à gravir. Ce paysage sauvage nous fait comprendre ce que sont les vraies montagnes. Il n’est pas parsemé de cafés branchés et d’hôtels de luxe.

Même si l’on ne sent pas l’odeur du chocolat sur les pistes, et que les restaurants n’y proposent pas de vins de barrique, la région de Caucase est authentique, hospitalière, merveilleuse, et fonctionne selon ses propres règles dictées par une nature préservée.

En général, les montagnes du Caucase ne permettent pas les randonnées solitaires, donc personne ne peut skier dessus sans guide. Il y a le risque de se perdre, de heurter un bloc ou d’être submergé par une avalanche.

1. Mont Elbrouz, 5 ​​642 m

Le mont Elbrouz, avec sa hauteur de 5 ​​642 mètres, n’est pas seulement la plus haute montagne du Caucase. C’est aussi la plus haute du continent européen.

Le nom signifie « montagne à deux têtes » en raison des pics jumeaux qui la composent. C’est dire deux pics presque égaux en hauteur. Elle se situe dans la région de Caucase, dans la république de Kabardino-Balkarie. Sa forme conique ferait référence à son origine volcanique.

Les anciens appelaient ce mont Strobilus et dans la mythologie, il était considéré comme le lieu où Prométhée était enchaîné. Le mont Elbrouz est permanemment recouvert de neige. Soit exactement 11 kilomètres cubes de glace. Ce qui en fait l’une des montagnes les plus dangereuses au monde.

En effet, environ 15 à 30 personnes meurent chaque année en essayant de l’escalader. Sur Elbrouz, à 4 200 mètres d’altitude, se trouve une falaise appelée le « cimetière des grimpeurs » ou « cimetière sans croix ». Elle est couverte de tags aux noms de ceux qui ont perdu la vie sur son sommet.

Mais il y a aussi un autre danger. Bien qu’Elbrouz soit considéré comme le sommet d’un volcan éteint, en raison de la fonte rapide de la glace et de la détection sous celle-ci d’une activité volcanique, de nombreux experts le considèrent potentiellement actif et prévoient une possibilité d’éruption.