Top 19 des plus beaux films américains de tous les temps

0
135

À chaque continent sa culture et ses expériences. Voulez-vous voyager en direction des États-Unis sans effectuer le moindre geste de déplacement ? Il vous faut simplement vous accorder un laps de temps devant un écran téléviseur, et nager à la découverte de leur grenier cinématographique. Pour vous aider, cette revue vous propose de découvrir le top 19 des plus beaux films américains de tous les temps.

19. Quand Harry rencontre Sally (1989)

C’est sans équivoque ! La comédie romantique la plus aimée du dernier demi-siècle est le film Quand Harry rencontre Sally (1989). Dans ce classique moderne, Billy Crystal et Meg Ryan jouent des tours à leurs amis tout en testant leur théorie selon laquelle, des amis de sexes contraires ne peuvent pas avoir de relations sexuelles entre eux. Écrit par Nora Ephron et réalisé par Rob Reiner, Quand Harry Rencontre Sally a été nommé 23e meilleure comédie américaine de tous les temps par l’American Film Institute(AFI). C’est le film romantique le plus aimé de son époque, jalonné de douces déclarations d’amour.

18.  Le silence des agneaux (1991)

Le silence de l’agneau est le meilleur film à suspense pur dont on rêve toujours la suite.

Ce film d’horreur psychologique classique de Jonathan Demme basé sur le livre populaire de Thomas Harris met en vedette Jodie Foster. Cette dernière y joue le rôle de la stagiaire de l’argent FBI Clarice Starling. Alors qu’un tueur en série balaie le Midwest, Starling demande l’aide d’Hannibal Lecter civilement connu sous le nom d’Anthony Hopkins.

Le silence des agneaux est l’un des trois films de l’histoire à avoir remporté les « Big Five » Academy Awards (catégorie meilleur film, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario adapté et meilleur réalisateur).

L’American Film Institute l’a nommé le cinquième film le plus suspensif de l’histoire dans sa liste « 100 ans, 100 sensations fortes » des films les plus palpitants du cinéma. Dans une émission spéciale de 2003, Clarice Starling a été nommée sixième plus grande héroïne de tous les temps. Lecter par contre a été nommé le méchant le plus inoubliable du cinéma mondial.

17. Boulevard du crépuscule (1950)

Billy Wilder nous livre un film au scénario à la fois somptueux et classique. Mais, c’est surtout un film avec des acteurs, à l’exemple de William Holden en scénariste raté et avide de profit. Erich Von Stroheim en majordome était prêt à tout pour l’épanouissement de sa concubine. Mais, le protagoniste qui restera dans les annales est Norma, brillamment interprétée par Gloria Swanson. C’est une femme égocentrique et arriviste, nostalgique de sa gloire perdue, dont le seul passe-temps est de jouer au bridge avec d’autres anciennes stars.

16. La vie est belle (1946)

L’ascension et le triomphe dument gagnés du drame fantastique du réalisateur Frank Capra n’ont rien perdu de leur pouvoir au fil des décennies. James Stewart donne sa performance la plus emblématique en tant que George Bailey. C’est un banquier qui découvre la valeur de sa vie grâce à la visite de son ange gardien venu du paradis nommé Clarence.

Selon l’American Film Institute, La vie est belle (1946) est le film le plus inspirant de tous les temps. Le film figure à la 20e place du Top 100 de l’American Film Institute. En 2005, le British Film Institute l’a inscrit sur la liste BFI des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans. En 1977, ce dernier avait fait l’objet d’une nouvelle adaptation de la télévision sous le titre It Happened One Christmas.

15. 2001 : L’odyssée de l’espace (1968)

2001 : L’Odyssée de l’espace (2001 : À Space Odyssey) est un film de science-fiction britannico-américain réalisé par Stanley Kubrick en 1968. Ce fut sur la base d’un scénario écrit par Kubrick en collaboration avec le romancier Arthur C. Clarke. Il est également basé en partie sur deux nouvelles de Clarke intitulées Au début de l’histoire et La sentinelle.

Parallèlement au tournage, Clarke a écrit le roman 2001 : l’Odyssée de l’espace, qui a été publié peu après la sortie du long métrage. Le scénario du film traite de plusieurs rencontres entre des humains et de mystérieux monolithes noirs qui auraient influencé l’évolution humaine. Il comprend un voyage vers Jupiter à la poursuite d’un signal émis par un monolithe découvert sur la lune.

Le long métrage de Kubrick est souvent qualifié de « film épique ». Ceci en raison de sa longueur inhabituelle et de la similitude de structure avec d’autres films épiques classiques.

14.  Psychose (1960)

Psychose (Psycho) est un célèbre film américain d’horreur en noir et blanc réalisé par Alfred Hitchcock en 1960. Il s’agit de son 47e long métrage, basé sur le roman éponyme de Robert Bloch et dont le scénario a été écrit par le jeune scénariste Joseph Stefano. La douce musique du film également devenue célèbre, a été composée par Bernard Herrmann.

Dans cette scène qui est passée à la postérité, Marion Crane une automobiliste en fuite, connaît un destin tragique. Un détective privé (Martin Balsam) et, plus tard, l’amante et la sœur de Marion (Vera Miles) se lancent à sa recherche. Le suspense et l’horreur s’y combinent et atteignent leur apogée au moment où le mystérieux meurtrier est enfin démasqué.

Psycho a connu trois séries d’ajout. Ce fut respectivement en 1983, 1986 et 1990 avec Anthony Perkins.

13. Moonlight (2016)

À la fin des trois actes inoubliables de Clair de lune (Moonlight), nous n’avons assisté à rien de moins que la naissance et le salut d’une âme humaine.

Évitant avec défi, la sentimentalité et la prise en main, le réalisateur et scénariste Barry Jenkins raconte cette histoire de lumière et d’amour. Ceci, dans des circonstances apparemment désespérées avec de grands traits. Ce film est une réalité granuleuse et une des beautés audiovisuelles les plus enivrantes jamais enregistrées.

12. Chantons sous la pluie (1952)

Chantons sous la pluie est un film musical américain réalisé par Stanley Donen et Gene Kelly en 1952. Le film décrit le Hollywood des années 1920 et le passage du cinéma muet au cinéma parlant à travers trois artistes interprétés par Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O’Connor.

À sa sortie, le film a connu un succès époustouflant. Donald O’Connor a remporté le prix du meilleur acteur aux Golden Globes. Les deux scénaristes, Betty Comden et Adolph Green ont eux autres, remporté un prix aux Writers Guild of America Awards. Ce n’est que plus tard, que ce film se voit attribuer son statut de monument de l’histoire du cinéma. Aujourd’hui, Chantons sous la pluie (1952) est classé par l’American Film Institute comme la première grande comédie musicale cinématographique.

11. Lumières de la ville (1931)

Les Lumières de la ville (City Lights) est un film dramatique américain de Charles Chaplin, sorti le 30 janvier 1931. Il s’agit du premier film sonore de Chaplin, mais il comporte des intertitres en raison de l’absence de dialogues.

L’histoire commence par l’inauguration d’un monument appelé « Paix et prospérité » sur lequel dort un clochard, ce qui donne d’emblée le ton d’une fable moderne drôle et sarcastique. Ce dernier a un énorme nez, concrètement visible à la quatrième minute du film.

Le scénario aborde entre autres les thèmes de la mort (suicide), de l’inégalité sociale et du handicap (cécité). Toutefois, on remarque une petite note d’espoir à la fin de l’histoire.

Il s’agit du premier film de l’actrice américaine Virginia Cherrill, qui devint l’épouse de l’acteur anglo-américain Cary Grant en 1934, soit trois ans après la sortie du film.

L’amour est aveugle, voyez-vous.

10. Pulp-Fiction (1994)

Pulp Fiction ou Pulp Fiction au Québec, est un film de gangsters américains réalisé par Quentin Tarantino en 1994. Le scénario a été coécrit par Tarantino et Roger Avary. C’est un film utilisant la technique de narration non linéaire et entremêle plusieurs histoires de membres de la pègre de Los Angeles. Il se caractérise par des dialogues stylisés, un mélange de violence et d’humour et de nombreuses références à la culture populaire. Parmi ses acteurs, on trouve notamment John Travolta, dont la carrière a été relancée par ce film, Samuel L. Jackson, Bruce Willis et Uma Thurman.

Le film a été récompensé par la Palme d’or au Festival de Cannes 1994 et a reçu l’année suivante, l’Oscar du meilleur scénario original. Il fut un succès tant critique que commercial et établit définitivement la réputation de Tarantino. Selon le classement de l’AFI de 2007, il est le 94e meilleur film américain de tous les temps. L’AFI le place également en 7e position de sa liste des meilleurs films de gangsters.

En 2013, Pulp-Fiction (1994) a été sélectionné par le National Film Registry pour être conservé à la Library of Congress en raison de son importance culturelle et historique.

Sa structure et son style non conventionnels en ont fait un film culte. Un film dont l’influence s’est exercée non seulement sur de nombreux autres films, mais aussi sur d’autres domaines culturels. Il tient son nom des Magazines Pulp, un type de magazine très populaire aux États-Unis dans la première moitié du XXe siècle et connu pour sa violence graphique et ses dialogues incisifs.

9. Blanche-Neige et les sept nains (1937)

Blanche-Neige et les Sept Nains, de son titre original, Snow White and the Seven Dwarfs, est le premier long métrage d’animation des studios Disney. Ce film est une adaptation du conte éponyme des frères Grimm datant de 1812 et fortement enraciné dans les traditions européennes.

Selon les prétentions, Blanche-Neige et les sept nains seraient le premier long métrage d’animation de l’histoire du cinéma. Si cela n’est pas le cas, il éclipse tout au moins ses prédécesseurs par l’impact qu’il a eu sur le public. Une telle influence tant aux États-Unis qu’au niveau international.

Il jouit de cette influence grâce au travail des nombreux artistes des studios Disney. Considéré par beaucoup comme un chef-d’œuvre, le film marque également une étape importante dans l’animation  et même dans le septième art. Tout ceci grâce aux innovations à la fois techniques et artistiques développées et utilisées.

Le budget de production de cette réalisation de 1,48 million de dollars marque un record pour l’époque. L’investissement consenti par la société fondée par Walt Disney a été largement rentabilisé par les recettes générées lors de la sortie et encore aujourd’hui, faisant du film un succès indéniable.

8. Titanic (1997)

Titanic est un film dramatique américain écrit, produit et réalisé par James Cameron et sorti en salles en 1997. Ce film, qui comporte à la fois des aspects historiques et fictifs, est basé sur l’histoire du naufrage du Titanic. Il a pour acteurs principaux Leonardo Di Caprio et Kate Winslet.

Il est relatif à l’histoire de deux jeunes aventuriers du paquebot Titanic dans le mois d’avril en 1912. L’une (Rose), est une passagère de première classe qui fait une tentative de suicide pour se libérer des contraintes de son environnement, et l’autre, Jack. Jack est un vagabond embarqué à la dernière minute en troisième classe pour rentrer aux États-Unis. Les deux protagonistes se rencontrent par hasard lors de la tentative de suicide de Rose et vivent une histoire d’amour qui sera rapidement ternie par le naufrage du bateau.

Le décor du film, une reconstitution fidèle du naufrage, a été conçu avec l’aide de deux historiens, Don Lynch et Ken Marschall. Le film a entraîné une augmentation sensible de l’intérêt pour le véritable Titanic, ce qui s’est traduit par la publication ou la réédition de nombreux livres sur le sujet.

Ce dernier devient un phénomène culturel mondial et est resté, pendant une période record de douze ans, le film le plus rentable de l’histoire du cinéma au box-office mondial. Il cumule des recettes mondiales d’environ 1,8 milliard de dollars et a conservé ce record pendant plus d’une décennie, jusqu’en 2010. Il n’y a eu que le même réalisateur, James Cameron, qui a battu en brèche le record du Titanic grâce son film nommé Avatar.

Aussi, ce film a également égalé le record de onze Oscars (en 1998), dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. En France, le film totalisera près de 20,9 millions de spectateurs (21,8 millions d’entrées avec les rediffusions), ce qui le place en tête du box-office français de tous les temps.

Le film reviendra dans les salles le 4 avril 2012 dans une adaptation 3D à l’occasion du centenaire du naufrage du Titanic.

7. Guerres des étoiles (1977)

La Guerre des étoiles (Star Wars) est un film de science-fiction américain de 1977, écrit et réalisé par George Lucas.

Depuis 1981, il est commercialisé sous le nom de Star Wars, Episode IV.

L’histoire de cet épisode se déroule près de dix-neuf ans après les événements de La Revanche des Sith sorti en 2005 juste après les événements de Rogue One sorti  en 2016. L’intrigue se concentre sur l’Alliance rebelle, une organisation qui tente de détruire la station spatiale Étoile de la mort, l’arme absolue du très autoritaire Empire galactique.

Le jeune ouvrier agricole Luke Skywalker, entraîné malgré lui dans ce conflit galactique, rejoint les rebelles après que sa famille ait été assassinée par des soldats impériaux. Après avoir été initié aux pouvoirs de la Force par son mentor Obi-Wan Kenobi dans les derniers instants du film, Luke utilise ses nouveaux dons pour détruire l’Étoile de la mort.

En effet, George Lucas commence à écrire ce scénario en 1973. La pré production du film dure deux ans. Le tournage proprement dit a lieu de mars à juillet 1976, principalement, dans les studios Elstree en Angleterre, et aussi sur des tournages en extérieur en Tunisie. La mélodieuse musique qui colore le film est une inspiration artistique de John Williams. Le réalisateur n’étant pas satisfait des trucages de son film, l’a refait en 1997 et y a ajouté des effets numériques.

Le film s’inspire aussi bien des westerns, des films de sabre, des films de guerre que des séries de science-fiction. Il utilise le concept de voyage du héros comme base narrative. Ceci fut un grand succès dans la mesure où il remporta de nombreux prix, dont sept Oscars.

6. La liste de Schindler (1993)

La liste de Schindler (Schindler’s List) est un film américain réalisé par Steven Spielberg en 1993. Il s’agit d’une adaptation du roman La liste de Schindler (Schindler’s Ark) de Thomas Keneally.

Les acteurs Liam Neeson, Ben Kingsley et Ralph Fiennes dans ce film ont joué les rôles principaux. Le film, basé sur le roman éponyme de Thomas Keneally est paru en 1982. Il décrit comment l’industriel allemand Oskar Schindler a réussi, pendant la Seconde Guerre mondiale, à sauver quelque 1200 Juifs. Ces derniers étaient presque voués à la mort.

En 2004, le film a été sélectionné par la Library of Congress pour être conservé dans le National Film Registry en raison de son importance culturelle, historique et esthétique.

La liste de Schindler est classée 9e dans le Top 100 de l’American Film Institute. Il est également sixième dans le classement des meilleurs films de tous les temps sur le site de référence IMDB, avec une note de 8,9⁄10. En outre, les personnages d’Oskar Schindler et d’Amon Göth font partie des « 100 héros et méchants » de l’histoire du cinéma.

5. Le Magicien d’Oz (1939)

Des personnages colorés et attachants, interprétés de manière vibrante de la musique classique sont autant de lyrisme dont vous ne vous lasserez dans ce film. Les protagonistes de ce scénario comprennent sans doute la plus grande chanson du 20e siècle. Cette chanson qui est un mélange d’humour intemporel, des sensations fortes et de la tendresse fait de la fantaisie musicale de MGM et Victor Fleming, un chef-d’œuvre durable.

La Bibliothèque du Congrès affirme que c’est le film le plus regardé de tous les temps, et ce n’est pas surprenant. Il n’est pas exagéré de dire que c’est le meilleur film familial de l’histoire et le meilleur film fantastique américain. Passionnant, touchant et au grand cœur, Le Magicien d’Oz est l’image que nous avons le plus hâte de partager avec les générations futures.

En résumé voilà les traits qui font du Magicien d’Oz (1939) (The Wizard of Oz), le film préféré du monde.

4. Le Parrain (1972)

Ce film reste le meilleur et le plus célèbre des films traitants du crime organisé. Francis Ford Coppola a transformé le page-turner pulpeux de Mario Puzo en une œuvre d’art tentaculaire et révolutionnaire et en un léviathan au box-office.

Lors de visionnages répétés, la performance fascinante d’Al Pacino se démarque aussi le plus. Cette saga aux personnages richement réalisés à la propre inspiration de son concepteur ne manque jamais de nous séduire. Vous n’avez qu’à regarder cette mirifique bande pour connaitre la raison de son apparition dans cette revue des meilleurs films américains de tous les temps.

3. Citizen Kane (1941)

Apprécié en son temps sinon pleinement applaudi, le drame vaguement biographique d’Orson Welles subsiste toujours et fait surface dans cette revue. C’est un film dramatique qui porte sur l’ascension d’un magnat de médias. Ce cinéma audacieux, rapide et révolutionnaire ou distrayant est à la fois théâtral, entièrement artistique et moderne.

Les thèmes au cœur de l’histoire, le pouvoir, la cupidité et l’isolement sont toujours en vogue. Citizen Kane lui-même, sur ses propres mérites, est la marque du génie. D’autant plus qu’il s’agissait du premier long métrage de Welles. Orson Welles avait 26 ans quand il tourna ce beau film qui a changé le monde.

2. Casablanca (1942)

Malgré l’évolution du temps, Casablanca demeure à jamais gravé dans toutes les mémoires. C’est l’un des films les plus unanimement adorés et célébrés. L’une des raisons non moins importantes de son charme est le scénario adapté de Julius J. Epstein. Il s’agit d’un scénario souvent présenté comme le plus intelligent et le plus cotable jamais écrit.

Il y a eu par ailleurs, cette chimie romantique entre Ingrid Bergman et Humphrey Bogart. Une grande raison pour laquelle nous aimons tant ce film est la tournure que prend cette romance à la fin de la bande.

À l’exemple de Casablanca, les messages de voir  les choses plus grandes que soi et de faire ce qui est juste, trouveront toujours un écho auprès du public.

Ne laissez jamais passer une occasion de revoir l’un (Casablanca) des plus hauts films de l’histoire d’Hollywood.

1. Vertigo (1958)

C’est un film américain réalisé par Alfred Hitchcock en 1958 avec, James Stewart et Kim Novak dans les rôles principaux. Aussi appelé Sueurs froides, le film a pour titre original Vertigo.

Le scénario du film est basé sur le roman D’entre les morts de Boileau-Narcejac, lui-même inspiré de Bruges-la-Morte de Georges Rodenbach.

Après un succès mitigé à sa sortie, le film est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs films de l’histoire du cinéma et s’est classé neuvième dans la liste AFI’s 100 Years, 100 Movies en 2007.

Tous les 10 ans, le célèbre magazine de cinéma britannique Sight & Sound interroge des centaines d’internautes pour une liste des plus grands films de tous les temps. En 2012, pour la première fois en 50 ans, Citizen Kane n’était pas classé n° 1 au détriment de vertige. Ce dernier depuis 2012 a donc revendiqué sa place.

C’est une œuvre de génie, et elle continuera d’inspirer, d’obséder les cinéastes et le public tant que le médium existera. C’est le meilleur film américain de tous les temps.