Top 16 des plus anciens pays membres de l’Union européenne

L’UE (Union européenne) représente l’une des plus grandes institutions sur la sphère internationale. Ce regroupement économique et politique existe depuis 1958, et possède comme membres plus de 20 États. L’objectif de cette union est de travailler ensemble pour le développement social et économique de l’Europe, ainsi que pour la sauvegarde de la paix sur le continent. À la base, les États membres de l’UE se comptaient à 28, jusqu’à ce que le Royaume-Uni se retire récemment en 2016. Parmi les 27 nations restantes de cette institution, nous avons regroupé les 16 premiers ayant fait leur entrée.

16. Hongrie, 2004

La Hongrie a fait son entrée dans l’Union européenne la même année que le Chypre et quelques autres pays. C’est en 1998 que le pays va entamer la procédure pour devenir membre de l’Union européenne. La Hongrie intègrera d’abord l’alliance atlantique en 1999. La négociation prendra quelques années, mais aboutira finalement en 2002 où elle reçut officiellement l’accord de son adhésion. 2004 sera la date où elle va devenir membre au sein de la ligue.

15. Chypre, 2004

Chypre est compté parmi les pays ayant fait leur adhésion au sein de l’UE dans les années 2000. Cette république présidentielle est devenue officiellement membre de la communauté en 2004. L’adhésion de ce pays est un peu particulière. Bien que l’État ait intégré l’Union européenne sous le statut de territoire divisé de facto, toute l’île appartient à l’institution.

C’est depuis 1990 que Chypre a fait parvenir sa candidature d’adhésion aux Communautés européennes. C’était une occasion en or pour l’UE qui souhaitait une réunification de la partie sud et de la partie nord de l’île. Mais elle ne verra malheureusement pas son rêve se réaliser, car les Chypriotes turcs se sont opposés à cette unification. Leur seule condition pour participer aux pourparlers était qu’on les reconnaisse comme État.

Chypre est tout de même entré dans la communauté en tant que membre en 2004, mais sous le statut de territoire divisé. Mais cela n’empêche que toute l’île soit considérée comme faisant partie de l’UE.

14. Suède, 1995

La Suède a fait son entrée en tant que membre de l’Union européenne en 1995. Ce pays scandinave représente une monarchie constitutionnelle. Elle fait partie des pays que le traité d’intégration a obligés à faire partie de la zone euro.

La Suède est l’un des pays qui sont restés longtemps sur la touche, et observant de loin la construction européenne. Et comme vous l’auriez deviné, cet éloignement était dû à l’engagement de neutralité. Ainsi, comme la Finlande, elle va d’abord devenir membre de l’AELE, avant de décider de déposer sa candidature pour entrer dans l’UE à la fin de la Guerre froide. C’est ainsi qu’elle devint en 1995 membre officielle de l’Union européenne.

13. Finlande, 1995

La Finlande est entrée dans l’Union européenne la même année que deux autres pays dont l’Autiche et la Suède. Mais avant son adhésion en 1995, l’Autiche a souffert au même titre que l’Autriche des conséquences de l’engagement de neutralité qui lui interdisait formellement son appartenance à une communauté. Elle restera ainsi loin de la construction européenne des années après la Seconde Guerre mondiale. Le pays deviendra membre partenaire d’une zone libre-échange appelée AELE, une organisation qui rivalisait avec la Communauté économique européenne.

Le rapprochement de la Finlande et de l’UE commencera après l’effondrement du bloc soviétique. Elle déposera donc officiellement sa candidature auprès des Communautés européennes en 1992. Après le résultat des suffrages en 1994, elle a reçu l’accord définitif de rejoindre l’Union européenne. La procédure terminée, elle devient ainsi membre au sein de l’institution en 1995.

12. Autriche, 1995

Pays de l’Europe centrale, l’Autiche fait partie des pays qui ont fait leur adhésion dans l’UE après 1990. Ce pays germanophobe est devenu membre au sein de la communauté en 1995. Cependant, avant son intégration, il était impossible à l’Autiche de rejoindre l’UE à cause de la neutralité qui lui était imposée. C’est seulement dans les années 1989 que la nation a eu droit au dépôt de sa candidature grâce à la division du bloc soviétique. L’État va alors accorder sa signature au traité de Corfou des années 94 avant d’entrer définitivement dans l’UE en 1995.

La relation entre les membres et partenaires de l’Union européenne et l’Autriche a toujours été stable, jusqu’en 2000 où un conflit a éclaté entre la république et quelques partenaires. Et malgré que cette crise ait été d’une courte durée, la relation de l’Autriche et de l’UE connaît depuis ce jour une réelle instabilité.

11. Grèce, 1981

La Grèce est localisée dans la partie sud-est de l’Europe. Cette grande république a fait son entrée officiellement dans l’Union européenne dans les années 1981. En 1975, cet État enverra d’abord sa candidature à la Communauté économique européenne.

Mais l’idée de cette adhésion n’était pas partagée par tous les partis politiques du pays. Au moment où certains y voient une opportunité du progrès économique et social de la Grèce, d’autres y trouvent un potentiel frein au développement du pays. Cette candidature n’était pas également vue d’un bon œil au sein de la communauté. Mais malgré les nombreuses manifestations de réticence, la Grèce est devenue comme prévu membre de cette grande institution.

10. Portugal, 1986

L’adhésion du Portugal au sein de l’Union européenne s’est faite dans les années 1986 comme celle de l’Espagne. Mais il a fallu plusieurs années et plusieurs procédures avant que cette république semi-présidentielle ne devienne membre de l’UE. La première phase a été le rapprochement du gouvernement de 1968 avec les Communautés européennes. Ensuite, une candidature sera officiellement envoyée à l’institution dans les années 1977. Ce n’est que 9 ans après que le pays intégrera définitivement l’union.

Le Portugal est très attaché à l’unification du continent européen, et n’hésite pas à mener des actions dans ce sens. Le pays défendait plutôt bien sa puissance moyenne au sein de la ligue jusqu’à l’effondrement de son économie en 2011, où il a dû être obligé de tendre la main à l’UE. Mais son intégrité et sa grande volonté n’ont pas été remises en cause pour autant.

09. Espagne, 1986

1986 est la date à laquelle le Royaume d’Espagne a incorporé l’Union européenne. Le pays bénéficie donc depuis cette année des privilèges de l’UE, surtout en ce qui concerne son développement économique et politique. Depuis son intégration, l’Espagne peut se dire satisfaite, car ses aspirations n’ont pas été vaines depuis son adhésion, bien au contraire.

Même si l’Espagne contribue à sa manière à la concrétisation de la vision de l’UE, elle fait partie des pays à qui l’intégration est très bénéfique. En ce qui concerne ses privilèges, on peut parler par exemple de l’intégration de sa monnaie nationale dans le mécanisme de change du Système monétaire européen. Mais si l’Espagne fait autant de profit dans l’UE, c’est parce qu’il est l’un des pays les plus impliqués. Il a d’ailleurs joué un grand rôle dans la signature de plusieurs traités majeurs.

08. Irlande, 1973

L’Irlande est devenue un membre à part entière de l’Union européenne dans les années 1973. Cette république parlementaire compte 13 députés au sein du parlement, et a été à la tête du Conseil de l’Union européenne au moins 5 fois. Au sein de la Commission européenne, Mairead McGuiness est la représentante nommée par l’Irlande. Cette dernière est celle qui s’occupe des services financiers de l’UE, et qui veille à l’équilibre financier ainsi qu’à l’union de tous les marchés capitaux.

Quant aux membres du Comité européen des régions, le pays a au moins 8 représentants. Il est également important de préciser que niveau finance, l’Irlande a défini un budget dont l’objectif est de garantir la satisfaction des besoins de tous les Européens sans discrimination.

07. Danemark, 1973

Pays scandinave de l’Europe, Le Danemark fait partie des premiers États à intégrer l’Union européenne après sa mise en place en 1958, même si c’est bien des années après. En effet, le Danemark a fait son entrée dans la ligue en 1973. Cette république d’environ 6 000 000 d’habitants est une forme de monarchie constitutionnelle. Il a fait son entrée dans le regroupement au même moment que l’Irlande et le Royaume-Uni, avant que les autres britanniques ne se retirent.

Le Danemark se démarque également par son pragmatisme. Il fait partie des États qui ne suivent pas aveuglément toutes les décisions de l’UE.

06. Luxembourg, 1958

Le Luxembourg, malgré le fait qu’il soit considéré comme l’une des plus petites nations de l’Europe, a prouvé son importance parmi les grands décideurs en faisant l’histoire de l’UE. En effet, pour être plus clair, il fait partie des 6 membres fondateurs de cette ligue internationale. Il était donc en 1957 l’un des signataires du traité de Rome de la Communauté économique européenne.

Mais bien avant le traité de Rome, le Luxembourg était aussi compté parmi les membres de la CECA. Le pays abrite depuis quelques années les plus importants sièges de l’institution, dont ceux de la banque européenne d’investissement et le secrétariat général du parlement européen.

05. Pays-Bas, 1958

Les Pays-Bas, connus également sous l’appellation de Hollande, sont un pays localisé dans la partie nord-ouest du continent européen. Ce sont également les premiers à devenir membre de l’Union européenne en 1958. Cette monarchie parlementaire malgré son statut au sein de l’Union européenne est l’un des rares membres de l’institution à adopter le pragmatisme dans toutes ses actions.

Les Pays-Bas sont un État pour qui la défense des intérêts des petites nations occupe une place prépondérante. C’est une nation qui a une vision d’une Europe libérale et où l’équilibre du marché et son approfondissement doivent être mis en avant autant que possible.

04. Italie, 1958

L’Italie est comptée parmi les partenaires internes de l’UE. En effet, cette nation européenne bordée par la mer Méditerranée et l’Adriatique fait partie de ceux grâce à qui l’Union européenne a vu le jour en 1958. Elle faisait donc naturellement partie des pays qui ont signé le traité de la Communauté économique européenne en 1957. Grâce à sa grande implication dans la constitution de l’UE, l’État jouit des plus grands privilèges de l’institution.

L’Italie avec ses 76 députés au parlement de l’Union européenne fait partie des nations avec plus de représentants. L’Italie a également présidé le Conseil de l’UE à plusieurs reprises.

03. France, 1958

La France est un État localisé dans l’Europe occidentale. Ce pays de plus de 60 000 000 d’habitants occupe la deuxième place sur la liste des pays à forte densité démographique précédés par l’Allemagne. La France est membre de l’UE depuis sa création dans les années 1958. Mais avant cette date, elle faisait partie de la Communauté européenne de charbon et de l’acier, ce qui fait d’elle est un membre fondateur de cette institution.

La France est l’une des nations avec le plus grand pouvoir de décision dans l’Union européenne. Elle dispose de près de 200 000 militaires en 2020, ce qui faisait d’elle la première puissance militaire de la ligue en cette année.

02. Belgique, 1958

La Belgique n’a pas simplement fait son entrée dans l’Union européenne, mais elle est considérée comme cofondatrice et membre au même titre que l’Allemagne et d’autres nations européennes. Compte tenu de sa place dans le regroupement, elle accueille depuis quelques années déjà de nombreux agences et sièges de l’union. Elle est également l’une des nations à avoir présidé de nombreuses fois à la tête de cette ligue.

En 1951, un traité sera signé entre la Belgique et plusieurs pays européens concernant la mise en place de la CECA. C’est à partir de ce moment qu’elle devient officiellement membre fondatrice de la CECA devenue UE en 1958.

01. Allemagne, 1958

Allemagne est l’une des nations occupant une place d’envergure au sein de l’Union européenne. Cet État de près de 84 millions d’habitants est classé premier pays le plus peuplé de l’union. L’Allemagne fait partie des nations fondatrices de l’UE. À l’origine, le pays était considéré comme cofondateur et membre de la CECA (Communauté européenne du Charbon et de l’Acier) qui est considérée comme l’actuelle UE.

Depuis quelques années, le pays est compté parmi ceux avec la plus grande économie au sein de l’Union européenne. En 2017, il était le tout premier contributeur net de l’institution. Avec ses 97 députés, il est également compté parmi les pays disposant de plus de représentant dans ce regroupement international.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands