oiseau-baies-arbre-Photo-credit-Tony-Court-Photography-via-Visual-hunt-CC-BY-SA

Top 16 des faits intéressants sur les oiseaux

Les oiseaux sont des animaux catégorisés dans la lignée des vertébrés, disposant d’un sang chaud et ayant un corps couvert par des plumes. Ils sont très réputés pour donner une ambiance mélodieuse et embellir le paysage grâce à leur chant et aux différentes couleurs de leur plumage. Une idée fortement répandue prétend que les oiseaux sont des descendants des dinosaures depuis à peu près des millions d’années. Découvrez avec cette liste,  des faits intéressants ayant trait aux anecdotes, aux comportements, à l’anatomie et bien même plus encore sur les oiseaux.

1- Les oiseaux et l’humanité partagent une existence depuis la création de l’univers

Un fait très intéressant sur les oiseaux révèle qu’il y avait une espèce d’oiseau qui vivait lors de l’ère jurassique, il y a près de 150 millions d’années. Il est même connu comme étant le plus ancien oiseau de tout l’univers, il s’agit de l’archéoptéryx. Il a été révélé aussi qu’il n’avait pas les caractéristiques propres au vol et par conséquent les scientifiques n’arrivent pas à prouver s’il pouvait voler ou non.

Par ailleurs, les recherches font état du fait qu’il existe plus de 9 500 espèces d’oiseaux à travers le monde entier et reparti généralement dans 30 familles. C’est pour cette raison qu’ils sont considérés comme les animaux les plus répandus dans le monde avec une préférence pour la région des forêts tropicales humides.

En fait, il a été découvert que deux tiers de toutes les espèces d’oiseaux vivent dans cette région et ceci certainement à cause des conditions de vie propices qui règnent dans ces forêts. De toutes les espèces d’oiseaux, il n’y a que le colibri porte-épée qui possède un bec effilé et plus long que son corps.

2- L’acuité visuelle chez les oiseaux

Parmi les oiseaux, il y a certaines espèces qui ont une acuité visuelle équivalente à celle des humains. Il s’agit des crécerelles et des faucons.

Par contre, l’expression « avoir les yeux d’aigle » qui signifie que les aigles possèdent une vue percutante est tout à fait vraie. En réalité, l’acuité visuelle des aigles est plus poussée deux fois et demie que celle des humains.

Néanmoins, cette caractéristique n’est pas le propre de tous les aigles, mais particulièrement celle de l’aigle à queue en coin de nom scientifique Aquila audax le plus énorme des rapaces d’Australie.

3- La peur manifestée par les humains face aux oiseaux

Il arrive que des humains développent parfois un certain type de peur appelée « anatidaephobie ». En effet, la personne est certaine qu’elle est sous le regard permanent d’une oie ou d’un canard, et ce d’une manière ou d’une autre.

Le mot « anatidaephobie » vient de la littérature grecque et est composé de deux autres mots. Il s’agit du mot grec « anatidae » qui veut dire des canards, des oies ou bien d’autres oiseaux aquatiques. Puis du mot grec « phobos » qui signifie la peur.

4- Les oiseaux et les missions d’exploration

Depuis les années 1600, près de 150 espèces d’oiseaux ont disparu. Cependant, les idées reçues estiment que beaucoup d’autres espèces d’oiseaux aient pu disparaître sans que les scientifiques ne s’en soient pas rendu compte.

Les sources prétendent même que les explorateurs européens n’étaient pas les seuls à représenter des menaces pour les espèces d’oiseaux.

Des sources archéologiques ont prouvé qu’au moment où les hommes étaient arrivés lors des temps anciens sur les îles du Pacifique Sud, dans les Caraïbes et à Hawaï, ils avaient tué de nombreuses espèces d’oiseaux que les explorateurs européens n’avaient jamais rencontrées auparavant.

5- Les pigeons voyageurs de l’Amérique du Nord

Bien avant les années 1840, il a été révélé que des milliers de millions de pigeons voyageurs étaient en activité en Amérique du Nord. Néanmoins par la suite, ils ont été tués pour des fins alimentaires.

Si bien qu’il n’en restait qu’un seul et c’était une femelle nommée Martha, gardée dans un zoo dans l’Ohio aux États-Unis. Malheureusement, elle est décédée en 1914, à l’âge de 12 ans.

6- Les espèces d’oiseaux sont des animaux en voie de disparition

Il a été révélé que la sécheresse des zones humides, la déforestation abusive constituent les principaux facteurs qui contribuent à la disparition des espèces d’oiseaux.

En outre, des facteurs comme la pollution environnementale et l’utilisation des pesticides ne sont pas aussi négligeables. Tous ces facteurs réunis menacent la survie de 11 % des espèces d’oiseaux à travers le monde entier.

7- Les oiseaux avec leur plumage versus la chauve-souris

Parmi tous les êtres vivants sur terre, les seuls à avoir des plumes sur leurs corps sont les oiseaux. Beaucoup se demandent à quoi peuvent bien donc servir ces plumes.

En effet, la première fonction des plumes consiste à aider les oiseaux à voler. Ensuite, elles imperméabilisent et isolent le corps des oiseaux et les aident à se protéger contre les rayons ultraviolets puis bien d’autres éléments nocifs.

En outre, il y a un seul mammifère doté de la capacité de voler, il s’agit de la chauve-souris. Bien qu’elle vole, sa façon de voler est complètement différente de celle des oiseaux. La même chose est observée chez les insectes qui ne volent pas de la même manière que les oiseaux.

8- Le principe selon lequel tous les oiseaux volent n’est pas vérifié

Il existe en océan Atlantique sur l’île lointaine de Tristan da Cunha à proximité de la ville du Cap en Afrique du Sud, un oiseau qui ne vole pas. Le râle des îles puisque c’est de lui qu’il s’agit est incapable de voler. Néanmoins, il est très petit et mesure environ 12,7 cm approximativement la taille des poussins de poule puis pèse en moyenne 40,5 g.

Ce fait intéressant sur les oiseaux est aussi étonnant, parce que selon les scientifiques, les oiseaux qui avaient existé et qui étaient incapables de voler présentaient un poids énorme. Cependant, voici un minuscule oiseau très léger et pourtant incapable de voler.

9- Les oiseaux et les avions parfois entrent en collision

C’était en 1912 qu’une mouette s’est retrouvée coincée dans les commandes de vol et a bloqué les câbles : ce fut donc le premier crash d’avion enregistré, provoqué par la collision en plein vol avec un oiseau. Ce qui a été fatal à la mouette.

Les chiffres font état du fait que chaque année les compagnies aériennes essuient 300 millions de dollars de dommages à la suite des collisions avec des oiseaux. Par ailleurs, depuis 1988, près de 200 personnes ont perdu la vie dans les collisions entre les avions et les oiseaux.

10- Les parcs éoliens sont dangereux pour les oiseaux

Aux États-Unis, chaque année, près d’un demi-million d’oiseaux trouvent la mort malheureusement grâce aux parcs éoliens selon les recherches menées par Fish and Wildlife en 2008.

Précisément en Californie, le parc éolien d’Altamont Pass à lui seul tue par an environ 10 000 oiseaux dont laquasi-totalité est préservée par les réglementations sur les oiseaux migrateurs.

11- Les oiseaux aussi voyagent entre mythologie et cinéma donc de quoi être célèbre

Ayant toujours cohabité avec les humains depuis très longtemps, les oiseaux ont acquis une certaine dose de célébrité à travers bon nombre de contes, légendes et mythes. Ainsi dans la mythologie égyptienne, il y a l’oiseau Ba ainsi que le phénix.

Dans les religions amérindiennes, il y a le corbeau puis le Quetzalcoatl dans la mythologie aztèque. Il y a aussi l’oiseau Bar Juchne dans les récits juifs, les harpies dans la mythologie grecque, l’oiseau Rokh symbolisé comme un vautour dans les mythologies perses et grecques puis la colombe symbolisant le Saint-Esprit dans la littérature judéo-chrétienne.

Il faut retenir que les oiseaux n’apparaissent pas inutilement dans de nombreux mythes, mais à cause du fait que les hommes leur confèrent des rôles de messager. Les oiseaux sont généralement considérés comme des négociateurs entre les morts et les vivants et donc de ce fait associés à l’élévation de l’âme après la mort. C’est pour cette raison qu’ils sont incessamment cités dans les orales et les illusionnismes.

Au cinéma, dans le film dénommé The Birds paru en 1963, la scène montrant l’actrice Tippi Hedren attaquée par les oiseaux a été réalisée durant une semaine de tournage. En effet, pour empêcher les oiseaux de s’enfuir, ils ont été attachés aux habits de l’actrice avec de longs fils faits de nylon.

Vous avez déjà remarqué sur l’iPhone de la firme Apple qu’il y a un jeu appelé Angry Birds qui a été vendu à plus de 7 millions d’exemplaires. Ce chiffre est très étonnant parce que son développement ne faisait pas partir des priorités de la firme qui a mis huit mois pour le mettre au point, et ce avec une équipe composée seulement de quatre personnes.

12- L’anatomie surprenante de certains oiseaux

Chez les oiseaux, les poumons sont très complexes et très efficaces ce qui fait qu’ils occupent dans l’organisme une place plus grande comparativement à la place occupée chez les mammifères notamment les humains. Précisément chez les humains, les poumons occupent presque le vingtième de tout le corps tandis que chez les oiseaux ils constituent le cinquième du corps.

Afin d’être beaucoup plus légers, bon nombre d’oiseaux ne possèdent pas de vessie pour emmagasiner l’urine. En effet, au lieu de produire de l’urine sous une forme liquide, les oiseaux produisent une substance sous une forme pâteuse servant aussi à éliminer les déchets.

L’autruche, bien qu’elle ne possède pas de vessie à l’instar des mammifères, demeure le seul oiseau d’espèce à séparer les excréments de l’urine. Le kiwi austral demeure le seul oiseau disposant de narines au bout de son bec. Cette disposition lui permet de renifler les aliments au sol comme les vers de terre, les fourmis et les insectes. Il faut aussi mentionner qu’il a l’habitude de renifler aussi juste pour libérer ses narines.

13- L’anatomie inédite des appareils de reproduction chez le canard du lac argentin

Nombreux sont les oiseaux mâles qui ne possèdent pas de pénis à l’exception du canard du lac argentin dont le pénis mesure environ 44 cm soit le plus long pénis connu dans l’espèce des oiseaux.

Curieusement, le canard de lac argentin lui-même ne fait qu’à peu près 41 cm. Le pubis du canard du lac argentin ne présente pas des poils comme chez les humains, mais est couvert de plumes sous forme d’épines. Quant à l’extrémité du pénis, elle ressemble à une brosse avec un aspect doux.

Surement pour permettre d’essuyer le sperme précédemment déposé par un autre mâle dans l’oviducte de la femelle. Lorsqu’il n’est pas en érection, ce pénis avec sa forme de tire-bouchon se recroqueville au niveau de l’abdomen de l’animal.

14- Les hiboux ne sont pas si mystérieux tel qu’on le pense

Les hiboux sont des oiseaux très réputés pour de nombreux contes ou folklores mélangeant à la fois du drame et du pathétisme ou même parfois tirant sur de la comédie. En effet, en étudiant les hiboux, il a été découvert qu’ils ne sont pas capables de faire pivoter leurs yeux. Avant de pouvoir regarder derrière, ils sont obligés de tourner complètement la tête. Il a été remarqué aussi que les hiboux sont en activité sur tous les continents sauf en Antarctique.

Ils sont aussi connus comme des oiseaux disposant d’un vol particulièrement silencieux et cela à cause des franges souples de leurs ailes. Par ailleurs, un groupe de hiboux est généralement appelé un parlement. D’autres sources évoquent les thèmes de nid, de menace, de sagesse ou même de couvée pour toujours désigner un groupe de hiboux.

15- Le cassowary comme oiseau le plus dangereux de la terre

Le casoar encore appelé cassowary est présenté comme l’oiseau le plus dangereux du monde par le Guinness des records après la mort de bon nombre de personnes. En effet, il a un poids avoisinant 70 kg et peut mesurer 1,5 voire 1,8 m et n’a besoin que d’un seul coup de pied pour tuer sa victime.

Par ailleurs, de nombreux oiseaux au fil des années ont été domestiqués et élevés afin de fournir de la viande et des œufs (volaille) pour des fins alimentaires. Ces oiseaux constituent actuellement au monde la plus grande source de protéines pour l’alimentation humaine.

16- Les oiseaux et les branches d’arbres

Nombreux sont ceux qui se demandent toujours pourquoi les oiseaux ne tombent pas des arbres même quand il fait vent ou bien même quand ils dorment. En réalité, les oiseaux enroulent leurs orteils systématiquement autour dans la branche d’arbre sur laquelle ils se sont posés. Un fait intéressant est que cette action n’est pas réalisée par les muscles, mais en effet par les tendons. Ce qui permet à l’animal de profiter de son sommeil tranquillement sans risque de chute.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands