Top 15 plus beaux lacs du Canada

0
106

La beauté de la nature canadienne ne transparaît pas seulement dans les fabuleuses chutes du Niagara. Elle apparaît dans les parcs, mais surtout dans les lacs. Le pays en compte un nombre important. Et dans leur diversité, ils sont beaux les uns plus que les autres. Cet article met en lumière les quinze lacs canadiens les plus sublimes.

15. Lac Bow à Alberta

Quoique considérée comme l’un des lacs le plus impressionnant du parc national du Banff, le lac Bow est sobre. Le jour, lorsque le soleil est suffisamment chaud, ses eaux scintillantes n’empêchent pas de remarquer leur couleur turquoise. Ce qui fait vraiment la différence du Bow est son envergure. En plus d’être le lac le plus grand de tout le Banff, c’est aussi celui qui propose le plus d’activités.

Un pique-nique sympa dans la verdure à quelques pas de l’eau est l’une de ces nombreuses options. Elles incluent de se baigner pour évacuer la chaleur. De plus, le point est propice pour un petit bronzage. Mais pour les curieux qui débordent d’énergie, partir en randonnée semble être l’activité idéale. Cette promenade de découverte sera surement plus agréable les pieds dans l’eau.

14. Lac Waterton, Alberta

De l’Amérique comme du Canada, la splendeur du lac Waterton reste la même. S’il est possible de l’admirer de ces deux territoires, c’est parce qu’ils ont le lac en commun. Cette particularité se limite à quelques lacs seulement du Canada. Celui-ci est inclus dans le parc des Lac-Waterton et aussi dans le registre du vaste patrimoine de l’UNESCO. Tout son charme réside dans le tableau qu’il peint dans les esprits.

Lorsque le soleil tend à se coucher le soir, les alentours immédiats du lac et le ciel se reflètent à la surface. C’est surtout les monts à proximité qui embellissent le décor. Il serait bien pensé de figer ce paysage sur une image pour en faire une carte postale. Même si les visiteurs peuvent marcher le long du lac, mieux vaut prendre beaucoup de temps pour regarder ce spectacle silencieux.

13. Lac Huron, Ontario

Occupant un espace de 60 000 km, Huron est de tout le Canada, le lac le plus grand. Pas que grand, il est également beau et offre des couchers de soleil inoubliables dans un décor pittoresque. En dépit de sa splendeur et de sa grandeur, certains s’intéressent au lac pour les mystères de ses profondeurs. En effet, les eaux vertes de Huron cachent environ un millier d’épaves.

Disséminés dans son fond marin, ces vieux navires invitent les curieux à la plongée. D’autres activités ludiques sont praticables sur les berges du lac. En dehors d’une baignade, plein de sports nautiques correspondent parfaitement au lieu. Néanmoins, le meilleur reste l’exploration des alentours du lac qui ont une composition étonnante. La zone possède des plages, des grottes, et aussi des criques pour s’évader un peu.

12. Lac Abraham, Alberta

Saskatchewan Nord est la rivière en Alberta sur laquelle se trouve le merveilleux lac Abraham. Il crée un décor si beau qu’il est à peine croyable. Des lacs plus grands et de l’eau bleue, il en existe certes. Sauf qu’aucun n’a une couleur bleue prononcée autant que celui-ci. Cette couleur qui rend l’endroit fortement photogénique est l’œuvre de dépôts réguliers des montages alentour.

Le décor est enrichi en couleurs par les herbes qui jaunissent par endroit et les arbres qui gardent leur vert. Les montagnes au loin complètent aussi l’image. Ce n’est pourtant pas la seule surprise du lac Abraham. En hiver, des bulles se retrouvent gelées sous ses eaux quasiment glacées. Ce spectacle unique est dû au fait que le gaz méthane se retrouve naturellement piégé.

11. Alta Lake, Colombie-Britannique

Le paysage montagneux de ce lac est ce qui le caractérise le plus. Les montagnes Whistler et Blackcomb l’entourent et définissent son arrière-plan. C’est une configuration naturelle impressionnante qui interpelle n’importe quel visiteur. Les couchers de soleil sont les instants qui font rêvasser au bord du lac. Avec les plages, les idées pour s’occuper et se divertir ne manquent pas.

Avec les quelques quais du lac, le lieu convient plus pour le farniente. La randonnée est tout de même une belle activité à pratiquer sur les rives du lac. La balade consistera à parcourir les sentiers du Rainbow Park. Pour changer de tableau, il suffira de s’installer pour juste admirer la vue surtout avec les belles montagnes. C’est aux inactifs que le lac dévoile toute sa beauté.

10. Lac Maligne, Alberta

Ce lac donne une berge de 73 km dans le parc national Jasper avec un tas de loisirs auxquels s’adonner. Le long du lac, les randonneurs alterneront entre pistes rocheuses et sableuses. Les eaux vertes de l’espace peuvent être vraiment profondes à certains niveaux. La distance séparant le fond de la surface atteint banalement 100 mètres à ces points.

Cela n’empêche pas de faire du kayak ou du canoë. La verdure et les montagnes font de la visite un moment merveilleux. La Spirit Island est l’étape où il est difficile de se retenir de prendre quelques clichés. C’est la belle surprise de la visite du lac. Une autre activité pouvant rendre le tour magique est la pêche. Les amateurs de truite arc-en-ciel sont souvent comblés de jeter leurs lignes à l’eau.

9. Lac des Esclaves dans au Nord-Ouest

L’exclusivité de ce lac est une des raisons qui amène à le visiter. Il n’est pas bondé comme les autres parce qu’il est annuellement fermé au public durant 8 mois. Si d’autres lacs sont les plus grands du Canada, celui-ci est le plus profond du pays. Le lac des Esclaves est vieux, bourré d’histoire, mais aussi très préservé. Selon la période certaines activités sont vraiment intéressantes.

En été par exemple, le kayak et la pêche donnent beaucoup de plaisir à ceux qui en font. Mais dès que vient le froid, les motoneiges remplacent les kayaks. La pêche cesse également et la surface du lac devient une immense piste de glisse. Les paysages naturels quant à eux ne perdent à aucun moment leur magie. La végétation garde sa couleur en été pour contraster avec le blanc de la neige en hiver.

8. Lac Supérieur à Ontario

En termes de grandeur, le lac Supérieur ne surpasse pas seulement tous ceux d’Amérique du Nord. Même à l’échelle mondiale, aucun ne lui arrache le statut de plus grand lac d’eau douce. Le Canada et l’Amérique partagent cet immense plan d’eau. La partie canadienne est de loin la plus pittoresque. Elle valorise le parc provincial du lac Supérieur qui l’abrite.

Par sa multitude de sentiers, elle assure l’embarras aux randonneurs. Certaines de ces pistes emmènent en escapade dans le milieu naturel du lac. Au cœur de la végétation du lac ou sur ses rives, les sentiers se dessinent par dizaines. Le pictogramme d’Agawa est celui qui marque les esprits chez les aventuriers. Étant donné que 3 terrains de camping sont prévus, la nuit n’est plus une contrainte si les tentes sont embarquées.

7. Lac Peyto à Alberto

Encore dans le parc du Banff, ce lac est en dessous des normes canadiennes. Sa petite taille ne retranche rien de sa splendeur. Pour en avoir l’aperçu le plus clair, rien de mieux que de partir en randonnée. Le sentier proche du Bow Point donne le bon angle pour admirer ce bout de nature.

Deux moyens permettent de se rendre à ce lac : une randonnée dans le parc du Banff ou l’autoroute 93. Devant le lac Peyto, c’est l’observation du décor enchanteur qui prend le dessus sur tout le reste. C’est surement ce qui explique que la promenade soit l’activité recommandée. Le mélange de couleur entre le bleu de l’eau, le vert des arbres, le blanc des rives est époustouflant. Le gris des montagnes fendu par le blanc de la neige couronne le tout en arrière-plan.

6. Lac Spotted en Colombie-Britannique

Le plus étonnant avec ce lac est qu’il est visité essentiellement quand il perd toute son eau. C’est en été que le lac Spotted devient vraiment fréquenté. Ils ne viennent ni pour la grandeur ni pour la beauté du lac parce que ce qu’il propose d’exceptionnel est ailleurs. En fait, son lit une fois desséché devient un ensemble de petits basins.

Ces derniers ont un aspect cristallisé en raison de sa grande teneur en minéraux. Les allées entre ces bassins scintillants deviennent les sentiers de randonnées. C’est un spectacle naturel assez curieux. Il mérite tout de même de consentir à sacrifier un peu de temps. Mais c’est un sacrifice qui laisse sans remord. En même temps, le lac n’est pas moche lorsqu’il regagne son volume normal.

5. Lac Garibaldi en Colombie-Britannique

Long et profond à la fois, ce lac se situe en Colombie-Britannique, encadré par Whistler et Squamish. Le long des 10 km2 que recouvre le lac Garibaldi, l’eau atteint jusqu’à 235 mètres de profondeur. Le plus captivant, c’est le décor planté par le lac avec son eau bleue d’une clarté extrême. Elle miroite en surface tout le paysage avec les petits arbres et les montagnes.

Les clichés qu’un tel endroit peut permettre d’obtenir valent la peine de garder son appareil photo. En plus, les parages abritent de charmantes prairies et des cascades. Ce beau décor bascule en hiver où l’eau gèle pour recréer un espace enneigé. Le ski de fond constitue l’option de la période ainsi que  la raquette. Toutefois, avant de rallier le lac, le parcours à effectuer est de 9 km.

4. Lac Wedgemount en Colombie-Britannique

Les alpinistes pourraient vraiment aimer ce lac en particulier. Il requiert un effort physique pour gravir une montée 7 km en dessous de laquelle est étalé le lac Wedgemount. C’est une ascension à laquelle il est impossible d’échapper, car c’est le seul accès vers le lieu. Mais une fois arrivé, la vue est à la mesure du sacrifice.

L’eau turquoise contraste bien avec la montée grisonnante recouverte de neige. Bien évidemment, l’expédition demande d’enfiler des bottes et de garder du matériel indispensable. Le vert s’invite dans ce concert de couleur avec la verdure ayant pris place d’un côté du lac. Ce dernier se démarque par la singularité de son relief accidenté notamment. Il attire toujours des admirateurs qui le découvrent ou le redécouvrent de nouveau.

3. Lac Louise en Alberta

Inscrit parmi les lacs du Banff, le lac Louise doit son nom à une petite ville proche. Elle est à quelques minutes en voiture du lac, favorisant les personnes souhaitant rester près de la civilisation. Petit, il est apte à combler les attentes des amoureux de la nature. Pour 1,5 km de long et 0,5, km de large, le lac donne quasiment l’impression d’observer une toile peinte. Les montagnes mêlent tantôt le blanc de la neige, tantôt le vert des plants à leur couleur grise.

Le lac dans ses courbures tend à confronter en permanence les monts verdoyants aux monts grisonnants. Et l’eau a cette couleur bleue éclatante avec les rayons solaires. Même s’il est difficile de se lasser d’observer ce mélange de couleurs, certaines activités se proposent. La navigation de plaisance est probablement relaxante. Plus amusant et sensationnel sera sans doute le VTT.

2. Lac Emerald, Colombie-Britannique

Dans le parc Yoho en Colombie-Britannique, le lac Emerald se distingue de tous les 61 lacs et étangs. Ce qui lui vaut ce mérite est sa beauté intemporelle. Il n’est jamais question de saison pour le visiter. Que ça soit le printemps, l’automne où l’été, l’eau scintille à la lumière du soleil telle une émeraude. L’endroit donne l’envie d’immortaliser quelques moments intéressants.

L’hiver gèle sa surface pour la transformer en terrain de jeu. Les amateurs de ski de fond sont les plus heureux à cette période. Le lieu garde tout son charme quand bien même il est recouvert de neige et de glace. Lorsque le moment s’y prête, il est courant de tomber sur des aigles pendant une randonnée. Le cadre naturel leur convient tout comme aux balbuzards pêcheurs.

1. Lac Moraine en Alberta

Tout porte à croire que tous ceux qui prennent par ce lac gardent un appareil photo. Le lac Moraine est en fait le plus photogénique de tout le Canada. Des clichés par dizaines sont pris pour figer toute sa beauté afin de la garder en mémoire. Le magnifique lac apparait sur certaines monnaies ou même des jeux vidéo, démontrant combien il a séduit plein d’admirateurs.

Les forêts de pins et les monts enneigés occupent les bordures du lac. Les bancs de sable et son eau bleue qui les côtoient recréent une image singulière surtout avec les rayons solaires. L’eau se met à scintiller au point d’éblouir les plus curieux. Sa splendeur inouïe ne change pas au fil des visites. Donc rien n’empêche de se faire régulièrement plaisir en parcourant de nouveau le lac Moraine.