Home Actualités Top 15 des tremblements de terre les plus meurtriers de l’histoire du monde

Top 15 des tremblements de terre les plus meurtriers de l’histoire du monde

0
Top 15 des tremblements de terre les plus meurtriers de l’histoire du monde

Vous savez sans doute que les tremblements de terre ou séismes sont de violentes secousses qui agitent à l’inattendue la surface de la Terre. L’humanité dans son histoire en a enregistré un parterre à divers niveaux du globe avec différente atrocité. Alors que certains séismes ont rageusement drainé au passage des millions de morts, d’autres par contre en ont fait moins. Voulez-vous connaitre maintenant les tremblements de terre les plus catastrophiques en terme humain ? Découvrez-les à présent !

15. Le séisme de 2005 au Cachemire ; 100 000 décès

Le séisme de 2005 au Cachemire reste à ce jour le 15e tremblement de terre le plus meurtrier de l’histoire du monde. Il est survenu successivement à 3 h 52 et à 9 h 52 UTC, le 8 octobre 2005. Avec un bilan des pertes en vies humaines, lourd de 100 000 décès, le Pakistan et l’humanité tout entière, ne sont pas prêts d’oublier ce douloureux passé. Ce dernier s’inscrit, jusqu’à nos jours, dans le top 15 des séismes les plus dramatiques du monde.

En effet, le séisme s’est produit au Cachemire pakistanais, à proximité de la ville de Muzaffarad non loin de la frontière reliant l’Inde au Pakistan. Il fut d’une magnitude effrayante de 7,6 et s’étendait aussi jusqu’au nord-est d’Islamabad. Le bilan final relayé tôt en novembre de la même année par le gouvernement pakistanais avait fait mention de 79 000 décès. Par ailleurs, plusieurs autres sources ont mentionné plus tard que ce dernier aurait bel et bien franchi la ligne rouge des 100 000 morts.

Selon plusieurs études géologiques, le drame serait dû à une gigantesque faille affectant le front sud de l’Himalaya. C’est donc le résultat de ce chevauchement au nord de la plaine de Gange qui serait à l’origine des nombreux séismes dévastateurs enregistrés dans la région. Par ailleurs, avant le séisme de 2005 au Cachemire, il eut respectivement en 1905 le séisme de Kangara dans la même région de magnitude 7,8 et faisant 20 000 morts. Ce dernier fut succédé du séisme de l’est du Népal avec plus de 10 000 morts.

14. Le séisme du 27 septembre 1290 en Chine ; environ 100 000 décès

Le 27 septembre 1290, la Chine a enregistré un terrible tremblement de terre qui a fait plus de 100 000 morts dans le rang des humains. Bien qu’étant très postérieure à notre ère (depuis le 13e siècle), la magnitude de séisme a été évaluée à 6,8 par les scientifiques. Il est reconnu jusqu’à nos jours comme étant le 14e tremblement de terre le plus meurtrier de l’histoire. Les informations disponibles sur son épicentre révèlent les indices suivants : d ° d’ d » E Xian de Ningcheng, Mongolie-Intérieure.

Toutefois, la cause et les circonstances du drame restent méconnues de l’histoire jusqu’à nos jours.

13. Séisme du Kanto de 1923 (Japon), 105 385 décès

Le séisme de Kanto de 1923 a fait plus de 105 385 morts. C’est le 13e tremblement de terre plus désastreux qu’a connu l’humanité. Ce dernier a décimé la bonne partie de la plaine du Kanto se basant à Honshu au Japon. C’était le 1er septembre 1923 à 11 h 58. La magnitude du séisme n’a été estimée qu’en 1977 et ; celle-ci fut de 7,9. Ses dommages ont été très lourds, notamment dans les régions de Yokohama, de Kanagawa, de Shizuoka et à Tokyo. Le 30 août 1926, un rapport officiel fait état de 580 397 bâtiments détruits et de 141 720 personnes décédées durant le drame. Dans un article publié en 1924, le journaliste et volcanologue américain Thomas Jaggar fait carrément état d’un bilan plus poignant de 400 000 morts.

Plusieurs témoignages attestent aussi qu’il y a eu un tas de plus de 32 000 personnes mortes dans le district de Honjo.

12. Séisme de 1948 d’Achgabat, 120 000 décès

Le séisme de 1948 est un tremblement de terre survenu le 5 octobre 1948 non loin d’Achgabat. Ce dernier est auteur de plus de 120 000 décès. Selon plusieurs chercheurs et historiens contemporains, le bilan des pertes en vies humaines occasionnées par ce désastre ne serait pas vraiment loin de 200 000 décès. En effet, une grande partie de la banlieue de Turkménistan serait aussi affectée, en plus de la région d’Achgabat.

L’atrocité de ce tremblement fut telle qu’on a fini par interdire l’accès au pays aux touristes et autres observateurs étrangers au début de la guerre froide. Au cours de ce séisme, le nord-est de l’Iran fut aussi touché, mais en faible amplitude. Achgabat étant une région urbaine, les résidents d’origines russes, ukrainiennes et biélorusses qui profitaient du cadre urbain de la ville y avaient en grande partie trouvé la mort.

11. Le séisme du 28 décembre 1908 à Messine en Italie ; 123 000

Le séisme de 1908 à Messine a fait plus de 123 000 morts. Ce dernier qui s’est déroulé à 5 h 20 le 28 décembre 1908 à Messine a également touché le nord-est de la Sicile de même que la pointe Sud-Ouest de la Calabre. Les vibrations terrestres durant ce séisme n’ont duré que 30 secondes, mais n’ont pas manqué de décimer des personnes sur son passage. En théorie, ce séisme aurait fait entre 75 000 et 200 000 décès.

C’est donc ce qui fait de tremblement de terre le 11e de notre classement.

10. Le séisme du 29 novembre 533 en Syrie, 130 000

Nous sommes à présent dans le top 10 des tremblements de terre les plus meurtriers de l’histoire du monde.

Il n’est pas d’un mythe que l’environnement et les paramètres géologiques de la Syrie constituent un facteur favorable pour le séisme et autre désastre naturel. Malheureusement, le 29 novembre 533, il eut un séisme dont les affres ne sont pas des moindres à Alep en Syrie. Ce tremblement de terre fut à l’origine de 130 000 morts et se ranga dans le top 10 des tremblements de terre les plus meurtriers de l’histoire du monde.

9. Séisme de 893 à Dvin, Iran ; 150 000

Le séisme de 893 à Dvin subvint un 28 décembre de la même année à 0 h. Ce fut un tremblement de terre de magnitude 6. La plus grande intensité qu’on lui aurait reconnue sur les échelles sismologiques est d’à peu près IV. Cela équivaut à un tremblement dévastateur selon les normes de Mercalli.

Ayant fait plus de 30 000 morts dans la ville de Dvin la réduisant en Arménie, ce séisme est considéré jusqu’à nos jours comme le plus grand évènement de l’époque classique de l’Inde.

8. 856 Tremblements de terre de Damghan, Iran, 200 000

Le 8e tremblement de terre le plus meurtrier de l’humanité est celui de Damghan. Ce dernier est survenu le 22 décembre 856. Ce fut un tremblement de terre d’une magnitude de 7,9 selon l’estimation des sismologues. Sur l’échelle de Mercalli, son intensité maximale fut évaluée à X. Les alentours du sud des montagnes orientales d’Alborz de l’Iran actuel furent la zone la plus affectée. Par ailleurs, la région de Damghan a été détectée comme étant l’épicentre du tremblement. En ce moment, Damghan était la capitale Qumis.

Occupant la 8e place de notre classement, le bilan total de ce tremblement s’avère plus sévère que les précédents de cette liste. En effet, on y a dénombré plus de 200 000 de décès, sans oublier les cas des graves blessures.

7. Le séisme du 12 janvier 2010 en Haïti, 100 000 – 316 000

D’une magnitude de 7,0 à 7,3 selon Wikipédia, le séisme de 2010 en Haïti fait partie du top 7 mondial des tremblements de terre les plus monstrueux. Tant les pertes en vies humaines étaient élevées, tant les dégâts matériels furent indescriptibles. Ce dernier se produisit à 16 h 53, heure de l’Haïti et avait son épicentre basé à peu près 25,3 km de Port-au-Prince.

Le foyer de ce séisme a été identifié par les chercheurs à une profondeur de 10 km. Le tremblement a été accompagné d’une douzaine de secousses secondaires de fortes magnitudes comprises entre 5,02 et 5,95. À l’épicentre, l’intensité des secousses a été évaluée à 7,0. Au total, plus de 316 000 personnes ont perdu la vie courant ce désastre terrestre.

6. Séisme de 1138 à Alep ; 230 000

Le tremblement de terre d’Alep de 1138 est l’un des séismes les plus tragiques de l’histoire. La ville d’Alep, éponyme du drame, a connu le plus grand nombre de décès. Le séisme survint le 11 octobre 1138 à Alep, au nord de la Syrie. Sa magnitude fut de 8,5. La précision sur le nombre de personnes décédées n’a été faite pour la première fois qu’au XVe siècle par Ibn Taghibirdi. Ibn Taghibirdi a estimé à 230 000 le nombre total de personnes décédées courant ce séisme.

5. Le séisme du 26 décembre 2004 à Océan Indien, Sumatra, Indonésie ; 230 210

Produit le 26 décembre 2004 dans l’océan Indien, ce tremblement de terre fut d’une magnitude de 9,3. L’épicentre de ce dernier était repéré à la frontière des plaques tectoniques eurasienne et indo-australienne. Cette magnitude représente encore aujourd’hui la plus grande magnitude jamais enregistrée du monde. Les secousses de ce séisme ont dévasté une bande de planchers océaniques dont la longueur s’élevait à 1600 km. On y dénombre plus de 230 210 morts.

4. Séisme de mai 526 à Antioche ; 240 000

Le séisme de 526 a été pour Antioche un coup destructeur ayant emporté plus de 240000 vies. En effet, Antioche est une zone où converge de fréquents tremblements de terre. Dans les années 525 et 528, Antioche représentait encore la seconde plus grande ville de l’Empire byzantin. Ayant causé plus de 250 000 morts, ce séisme est considéré comme le plus meurtrier tremblement terrestre ayant affecté la ville. À la suite de ces tremblements, les différentes constructions de la ville ont été totalement dévastées. Antioche a été en 528 affectés par de nouveau séisme puis en 540 par le pillage orchestré par les Pestes. La succession de ces évènements dramatiques a longtemps empêché Antioche d’amorcer sa reconstruction !

3. Séisme de 1976 à Tangshan, Chine ; 242 769

Le séisme de 1976 à Tangsgan fut l’une plus grandes calamités qui aient frappé la Chine. La magnitude de ce séisme fut de 8,2 conformément à l’échelle de Richter, quant à son intensité, le gouvernement chinois l’évaluait entre 7,6 et 7,8. À cette époque, la ville industrielle de Tangstan comptait approximativement 1 000 000 d’habitants et était considéré comme l’épicentre du tremblement. Au total, le séisme a drainé plus 242769 de morts et occupe la troisième place dans le top 15 des séismes les plus meurtriers.

Tenez-vous bien ; les deux prochains tremblements de terre de cette liste sont les plus meurtriers du monde. Chose curieuse, ces deux tremblements ont tous eu lieu en Chine !

2. Séisme de 1920 à Haiyuan, Chine ; 273 400

Considéré comme le deuxième séisme le plus tragique de l’histoire du monde, ce dernier a eu lieu en Chine, précisément à Haiyuan en 1920. Ce fut un tremblement de terre de magnitude 8,5 qui avait pour épicentre la ville de Haiyuan. Par ailleurs, 30 000 personnes sont mortes courant ce drame uniquement dans le Xian de Guyuan.

On note aussi une sévère affectation des villes de Lanzhou, de Taiyuan, de Xi’an et de Guyuan. Les habitants de Xiangs, de Longhe et de Huining ont vu écouler leurs habitations et plusieurs personnes sont blessées. Par ailleurs, plusieurs sources ont aussi confié que les secousses ont été perçues de la mer jaune jusqu’à la Province de Sichuan. Le bilan total de personnes décédées courant le drame s’élevait à 273400.

1. Séisme du 23 janvier 1556 au Shaanxi ; 820 000– 830 000 décès

Le séisme du 23 janvier 1556 est considéré jusqu’à nos jours comme l’hécatombe du siècle. En effet, aucun tremblement n’a autant décimé de monde en un si peu de temps.

Ce séisme est aussi connu sous le nom de grand tremblement de terre de Jiajing. Son épicentre a été localisé dans la vallée de la rivière Wei, non loin des cités de Huaxian, Huayin et Weinan. À Huaxian, toutes les habitations ont été dévastées. Les autres villes de la région ont été de même décimées. La grande partie des personnes se retrouvant dans les 500 km de rayon vis-à-vis de l’épicentre y ont péri. La gravité de ce séisme serait due à la flexibilité du sol ajoutée à plusieurs autres facteurs géologiques. Enfin, le bilan général de tous les décès causés par ce séisme est estimé à plus 830 000 décès !