Top 15 des plus belles gorges de France

0
272

Parmi les visiteurs de l’hexagone, certains sont ébahis par les paysages. Faites de montagnes, les structures les plus étonnantes sont les gorges du pays. Plus d’une vingtaine sont disséminés dans la France. En plus de donner à voir, ces gorges favorisent les activités de plein air dont la randonnée ou le kayak. Cet article vous en liste quinze des plus somptueuses.

15. Gorges du Cians

Les gorges du Cians sont en rupture avec les paysages habituels. Le rouge des falaises d’un côté et la piste bitumée traversant ces remparts de pierres créent l’extraordinaire. En voiture comme à pieds, le spectacle ne perd pas du tout sa magie et sa beauté. Ces mêmes tunnels qui facilitent l’exploration aux véhicules comportent à la fois un passage pour marcher près des clues.

Les gorges sont éparpillées entre le Nord et le Sud de Beuil. Le Cian a taillé les plus grandes dans la première région tandis que les plus petites sont dans la seconde. Toutes les saisons, le lieu est toujours beau et accessible. Pêcher à la mouche est l’activité praticable sur le site qui ne laisse aucun regret aux adeptes de passage. Lorsque le temps est beau, les photos prises sur les lieux le sont davantage.

14. Gorges du Gouleyrous

La rivière Gouleyrous dans la commune de Tautavel a façonné son paysage montagneux par des gorges. Ces dernières frappent par la clarté de leurs eaux. Elles suscitent systématiquement l’envie d’une baignade. Ce qui la rend davantage agréable, c’est la fraîcheur et la propreté de cette piscine naturelle. Pendant l’été, c’est distrayant et relaxant de parcourir le lieu. La montagne est bien ombragée.

En faisant la petite exploration, quelques courants frais viennent rafraîchir l’atmosphère. Chaque niveau où l’ombre s’installe constitue un point de pause. Après avoir repris du souffle, ce n’est plus difficile de reprendre de plus belle. La compagnie de la famille donne plus de plaisir lors de l’excursion. De plus, la visite détend tous ses visiteurs, d’où l’intérêt de le partager entre petits et grands.

13. Gorges de Narvau

Le Morvan abrite sur son territoire une des perles de la nature française. Sculptées dans la pierre par la rivière Narvau, les gorges de cette part de l’hexagone attirent plusieurs personnes. Toutes résistent peu à la petite cascade du site et à sa petite faune constituée de hérissons. L’endroit alterne entre des zones caillouteuses et d’autres humides.

Le chemin est certes très escarpé, mais les enfants de 8 ans déjà peuvent être de la partie. Au-dessus de la rivière sont installés quelques ponts. Depuis leur hauteur, le paysage est encore plus spectaculaire à admirer. Le circuit comporte des dénivelés surtout à cause de racines de quelques arbres. Combinés aux branches du sol, le site prend une allure un peu sauvage.

12. Gorges de la Sioule

La vue des courbes sinusoïdales des gorges de Sioule du côté de Queuille évoque immédiatement l’Amazonie. Les Combrailles où se localisent ces cavités rocheuses sont entre les départements du Puy-du-Dome d’un côté et de l’Allier de l’autre. Par leur bruit, les animaux accueillent les visiteurs à leur façon. Ces derniers habitent dans une belle flore à découvrir aussi.

Le tout prend place de part et d’autre des eaux vertes de ses méandres. Ce vert se combine à celui des espèces végétales environnantes. En canoë ou en kayak, la rencontre avec la nature est plus sensationnelle surtout avec le risque de se mouiller. La quiétude du lieu momentanément interrompue par les chants des oiseaux est apaisante. L’atmosphère qui y règne s’harmonise avec un séjour de détente.

11. Gorges de l’Ardèche

Vieille de plusieurs millions d’années, cette structure rocheuse est l’œuvre de la rivière d’Ardèche. Elle a rongé le calcaire pour laisser place à de magnifiques gorges. Ce canyon s’étend sur une longueur de 35 kilomètres entre deux niveaux : l’Ardèche et le Vallon-Pont-d’Arc de Saint-Martin. Il constitue un terrain de randonnée pédestre agréable. Un élément en particulier du site ne passe pas inaperçu.

L’arche naturelle de ces gorges est ce niveau qui crée la surprise. Haut de 66 mètres, ce Pont-d’Arc s’élève dans les hauteurs. En dehors de l’arche, plusieurs points nécessitent un arrêt pour véritablement en admirer la beauté. Entre autres, ces autres endroits se composent d’une part de grottes, dont celle de Chauvet. Les cavernes d’autre part s’y ajoutent aussi. Le lieu demeure adapté aux balades à pied ou même à vélo.

10. Gorges Doubs

Frontière naturelle commune à l’hexagone et  la Suisse, les gorges de Doubs sont entre deux régions. Ces dernières sont en fait le Franche-Comté et le canton Neuchâtel. La cascade du Saut-du-Doubs du haut de ses 27 mètres est l’une des facettes faisant la célébrité du site. En croisière ou à pied, le moyen pour s’y rendre dépend du visiteur.

Cependant, le chemin des eaux pourrait rendre l’expérience plus plaisante. Le bâteau-mouche convient à la circonstance en assurant de donner le temps de contempler chaque bout de parcours. Quelques belvédères permettent de se retrouver en hauteur. Une marche de seulement 500 mètres suffit pour atteindre les plus grands rochets. Une fois à cette altitude, l’air à respirer n’est plus le même. Mis à part le vent agréable qui souffle, la vue est imparable et panoramique.

9. Gorges De La Jordanne

Très aménagées, les gorges de la Jordanne sont situées dans le massif central français. Elles sont à Mandagne-Saint Julien où la rivière Jordanne les construisit durant de longues années par le passé. Leur exploration prend jusqu’à deux heures de marche. Étant donné que la boucle comporte un nombre important de marches, tout le monde ne pourrait y accéder. Les petits et les vieux seront mis en difficulté. Pourtant, ne pas terminer le circuit est un véritable gâchis.

Par endroits, des espaces pour pique-nique sont réservés à ceux qui sont pris par l’envie. Le site est suffisamment ombragé avec l’eau de la rivière à proximité pour donner une fraîcheur optimale. Lorsque la chaleur monte, l’endroit maintien des conditions très reposantes. Pour échapper un laps de temps à la chaleur, ces gorges sont le refuge tout trouvé.

8. Gorges de Dordogne

Lanobre en France offre à voir les somptueuses gorges creusées par la Dordogne. Cette rivière se déploie dans un couloir naturel qu’elle a créé. De part et d’autre végétation et falaises créent un mélange de vert qui contraste avec l’eau. Et du haut de quelques belvédères, l’image qui s’étale sous les yeux est pittoresque. Quel que soit le moment de la journée, l’endroit conserve toujours toute son attirance.

Tout le long de la ballade, plusieurs points pour admirer le panorama sont disséminés. Du haut des belvédères, le site ressemble à une suite de dunes de mousses. Quand la visite est en bateau, les visiteurs sont le plus près de la nature. Ils peuvent toucher l’eau et en sentir sa fraîcheur. Chacun peut prendre le temps de marcher dans les bois pour plonger dans ce bout de nature calme.

7. Gorges du Fier

Les gorges de la ville de Lovagny en Haute-Savoie sont particulièrement très étroites. Elles doivent leur nom à la rivière Fier qui les a creusées. Le petit couloir créé entre les falaises est accessible seulement par les passerelles installées en hauteur. Perchées sur le flanc des falaises, elles constituent le circuit unique pour explorer cet endroit rocheux. Mais il ne déçoit pas du tout en raison de la qualité de la vue qu’il offre.

Ni vélo ni véhicule ne sont adaptés pour se promener le long de la structure. Cependant, les précautions sont prises pour rendre la balade très instructive. Des pancartes servent de repère tout en mentionnant des légendes liées au lieu. Cela pourrait égayer les plus jeunes à considérer les nombreuses surprises. Entre les roches aux fées, la grande faille, les géantes marmites et la mer de rochers, le divertissement sera au rendez-vous.

6. Gorges du Verdon

Les Alpes-de-Haute-Provence abritent les gorges du Verdon qui sont frontalières au Var. Considéré comme le grand canyon d’Europe, l’endroit est encadré par Moustiers-Sainte-Marie et Castellane. Les parois de ces gorges sont recouvertes de mousse dont le vert se mélange au blanc des falaises. La rivière du Verdon s’écoule à travers le Canyon et apporte une touche colorée au paysage. Ses eaux de couleur émeraude complètent le tableau peint par le site.

Avec une barque, la rivière permet de se promener entre les rochers pour parcourir ces gorges. Mais parallèlement, c’est agréable de faire un arrêt pour un peu d’escalade. Les falaises y atteignent des hauteurs vertigineuses. Aussi, à défaut d’une exploration en barque, le kayak est une alternative sympathique et le parapente est encore une autre activité pour laquelle ce canyon est propice.

5. Gorges de Tarn

Entre Lozère et Aveyron, les bateliers sont les parfaits guides pour explorer les gorges du Tarn. Sur les flots de la rivière du Tarn, tout le paysage du site se dessine. De petites maisons habitées se dressent de chaque côté des falaises du canyon. Une excursion dans cet endroit du parc des Grands Clausses est un défilé de plusieurs perles de la nature française. Les découvertes lors de cette expédition regroupent le Causse Méjean ainsi que le Sauveterre.

Du haut du Point-Sublime, il est certain de percevoir toute la grandeur des gorges de Tarn. À ce point elles sont profondes de 600 mètres. Cela fait monter l’adrénaline au point de créer le tournis. Le voyage s’annonce long avec les nombreux niveaux qui obligent à s’attarder : failles, cascades et sentiers pour randonnée.

4. Gorges du Gardon

Dans le nord de ville de Nîmes, l’affluent du Rhône a choisi de modifier la nature à sa guise. La rivière Gardon a ainsi donné naissance à de splendides gorges. Les eaux bleues de l’endroit sont comme retenues prisonnières par de gigantesques falaises. En période estivale, elles invitent à une baignade agréable et sans risque. L’endroit se prête beaucoup à la détente avec des proches.

En revanche, le moyen le plus adapté pour atteindre ces gorges est la marche. Avec les véhicules, c’est l’espace pour se garer qui fait défaut. Le parking du secteur est presque toujours bondé après 10 heures. Le meilleur, c’est d’aller à un petit peu en hauteur sur les falaises pour sauter dans l’eau. Douce et claire, sa fraîcheur enveloppante soulage de la chaleur en été. Et l’exercice est tout simplement sensationnel.

3. Gorges de la Méouge

Un paquet de petits bassins et de cascades d’eau claires se rassemblent dans les gorges de la Méouge. Après un stationnement difficile au niveau du site dans les hautes Alpes, la visite peut commencer. Plusieurs plages de galets sont éparpillées à travers le lieu ainsi que des espaces de pique-nique. La baignade est très rafraîchissante en raison de la fraîcheur de l’eau.

À défaut de se jeter dans les eaux du Méouge, il est agréable de les longer. La promenade devient très distrayante lorsqu’elle se fait dans le lit de la rivière. Toutefois des chaussures d’eau sont utiles pour ne pas glisser sur les rochers. Ça reste tout de même un moment intéressant notamment lorsqu’il se partage avec la famille.

2. Gorges de Daluis

Le décor du lieu est majoritairement peint du rouge. Cet aspect a donné le surnom de « Colorado niçois » à l’endroit qui se rapproche de la structure montagneuse du Colorado en Amérique. S’y aventurer procure une sensation de dépaysement. Et étant donné que la structure est près de route, plusieurs niveaux permettent d’en admirer la splendeur en voiture.

Pour la proximité, il faut abandonner la piste sinueuse pour une randonnée pédestre. Marcher près de l’eau, sentir le bruit du vent et des pas sur le sol rocheux familiarise avec cet espace. Le Var, rivière ayant sculpté ce canyon, porte aussi les visiteurs à travers ce bijou de la nature française. L’immensité des parois de ces gorges atteignant 300 m paraît plus évidente du lit du Var.

1. Gorges de l’Aveyron

Ce paysage montagneux est l’œuvre d’un affluent du Tarn : l’Aveyron. Cette rivière a creusé dans le calcaire ce qui est devenu les gorges de l’Aveyron. Bruniquel ainsi que Villefranche-de-Rouge sont les villes qui encadrent le site. Ce dernier comporte des points d’escales à l’exemple de la grotte du Bosc. Il a aussi connu la période médiévale dont quelques reliques ont su résister au passé.

Mis à part ces coins, de petits villages complètent le tableau peint par le lieu dans la nature. Il redonne l’envie de renouer avec toutes les sensations qu’il éveille chez ses visiteurs. Goûter à son calme pendant une exploration à pied ou à vélo permet de s’évader. En optant pour le canoë ou le kayak, la descente du canyon devient encore plus sensationnelle.