Top 15 des plus belles gares de France

0
75

La plupart des villes de France sont réputées pour leur vieux centre-ville contenant des monuments historiques. Une cathédrale, une église, un hôtel de ville, une guérite et un beffroi, voilà les ingrédients qui font qu’une ville est typiquement européenne. Cependant, les visiteurs sont parfois surpris de découvrir dans les gares une architecture étonnante digne d’être mentionnée dans les guides touristiques. Sur cette base, nous avons dressé une liste des quinze plus belles gares de France.

15. Gare de Brest

• Situation géographique : Brest

• Constructeur : Urbain Cassan

• Date d’ouverture : 25 avril 1865

Sa forme circulaire surmontée d’une tour et percée de centaines de petites fenêtres rectangulaires l’offre une beauté de style Art déco. Beau et accrochant, le bas-relief qui décore la tour est réalisé par Lucien Brasseur. Notons qu’il ne reste actuellement que la partie basse, le reste de l’ouvrage de sculpture ayant été détruit durant la Seconde Guerre mondiale. Brest-Paris (gare de Paris-Montparnasse) est desservie par des TGV. Par contre les lignes 1-21-22 et 23 sont desservies par des trains TER Bretagne.

14. Gare d’Amiens

• Situation géographique : Amiens (Somme)

• Constructeur : Auguste Perret

• Date d’ouverture : 1846

Son impressionnante surface, avec son verre à trame colorée et réfléchissante, l’inclut parmi les plus belles gares de France. C’est une gare de la SNCF composée d’un bâtiment voyageur disposant de guichets ouverts tous les jours. Équipé d’automates pour l’achat de titres de transport, c’est une station « Accès TER ». Celle-ci propose des aménagements, équipements et services aux personnes à la mobilité réduite. Ce ravissant embarcadère regorge de six quais, desservant onze voies.

Le passage d’un quai à l’autre se fait par une passerelle couverte équipée d’escaliers et de deux ascenseurs. Le hall inférieur est relié uniquement aux voies 7 et 12. De même, elle dispose également d’un passage souterrain reliant la majorité des quais entre eux. Les trains du réseau TER Hauts-de-France sont au service du terminus.

13. Gare d’Avignon

• Situation géographique : Avignon (Vaucluse)

• Constructeurs : Jean-Marie Duthilleul et Jean-François Blassel

• Date de mis en service : juin 2001

Achevée en 2001, la gare TGV d’Avignon est parmi un trio de nouvelles gares TGV bâti pour recevoir la ligne LGV Méditerranée. Des trois, Avignon est véritablement la plus belle. De l’extérieur, elle possède une longue coque blanche de 350 mètres, similaire à un TGV. Cette particularité inédite pour une station permet aux usagers d’attendre leur train à l’abri des intempéries. L’édifice est percé de portes qui sont proportionnelles à l’accès aux voitures. Autre spécificité proconfort de la station, la façade sud-est du bâtiment est isolante et opaque. Au nord, la façade est vitrée laissant passer la lumière.

12. Gare du Midi Biarritz-ville

• Situation géographique : Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

• Constructeur : Adolphe Dervaux

• Date d’ouverture : 1911

La belle architecture concordante que présente la gare de Biarritz est impressionnante.

Son histoire ferroviaire a été brève. Puis que l’impératrice Eugénie refusait toute sorte de bruits durant ses séjours biarrots. Elle a contribué alors pour que la première gare soit bâtie à La Négresse. Puis, la Compagnie du Midi a décidé de placer le train au centre-ville. Ainsi, cette station a été enregistrée comme gare du Midi, avant la Grande Guerre. Jusqu’en 1980, le trafic voyageur est toujours dirigé par cette gare.

Débarrassée de sa verrière, mais constituée de ses deux tours et son hall Art déco, elle est considérée comme un pôle culturel majeur. Le terminus regorge également une salle de spectacle et une Malandain Ballet Biarritz.

11. Gare Saint-Exupéry

• Situation géographique : Colombier-Saugnieu, Lyon (Rhône)

• Constructeur : M. Santiago Calatrava

• Date d’ouverture : 3 juillet 1994

Connue pour sa forme moins originale, la gare dessert l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Bâti en acier et en béton, la structure présente un oiseau prenant son envol ou un casque dans l’esprit des héros de l’époque. Belle et attirante, la station regorge cinq voies en tranchée et deux quais. Artiste prolifique, l’architecte espagnol est l’un des architectes du génie civil les plus populaires du monde.

10. Gare de Lille-Flandres

• Situation géographique : Lille

• Constructeur : Léonce Reynaud, Sydney Dunnett

• Date d’ouverture : 1848 (première gare), 1892 (gare actuelle)

La façade de la gare Lille Flandre était autrefois celle de la station du Nord à Paris. La façade a été détruite et reconstruite à Lille dans les années 1860. Un deuxième étage surmonté d’une horloge a été ajouté à la façade d’origine. Aujourd’hui, Lille-Flandres est la deuxième gare la plus fréquentée de Province. C’est également la plus grande gare TER de France après celle de Paris

Depuis Lille-Flandres, des trains desservent Paris-Gare du Nord, Amiens, Courtrai et la région Nord–Pas-de-Calais.

9. Gare de Tours

• Situation géographique : Tours (Indre-et-Loire)

• Constructeur : Victor Laloux

• Date d’ouverture : 1846 (première gare), 1898 (gare actuelle)

La façade monumentale est surmontée de 4 statues allégoriques de Bordeaux, Toulouse, Limoges et Nantes.

L’embarcadère est l’un des meilleurs joyaux architecturaux de la ville de Tours. Semblable au musée d’Orsay, la gare est à l’image du célèbre musée parisien. L’acier et le verre sont les principaux matériaux de construction de la gare qui ressort un bel effet de légèreté et de luminosité. C’est la seconde station construite à Tours. En effet, la première a été détruite au détriment d’une autre station plus gigantesque, capable de recevoir un grand nombre de voyageurs.

8. Gare maritime transatlantique de Cherbourg

• Situation géographique : Cherbourg-en-Cotentin (Manche)

• Constructeur : René Levavasseur

• Date d’ouverture : Juillet 1933

Fleuron de l’Art déco, l’ancienne Gare est actuellement utilisée en tant qu’écrin à La Cité de la Mer, un musée consacré aux océans.

Le bâtiment a été présenté par la presse de l’époque comme la plus belle gare maritime du monde. Avec ses grands claustras et verrières, le constructeur réalise un édifice largement inspiré du style Art déco. Elle est mise en construction pour doter Cherbourg d’un port adapté au flux des voyageurs. En effet, depuis le tournant du XXe siècle, la ville connaît une croissance exponentielle, s’imposant comme un port de liaison régulier pour l’Amérique. Ce port recevait les plus grands paquebots de l’époque tels que l’Olympic, le Bremen, le Queen Elizabeth et le Titanic.

7. Gare de Marseille–Saint-Charles

• Situation géographique : Marseille

• Constructeur : Joseph-Antoine Bouvard

• Date d’ouverture : 8 janvier 1848

La gare marque le terminus sud de la ligne ferroviaire Paris-Marseille. Pour des raisons pratiques, il a été construit au sommet d’un plateau dominant le centre-ville. Un escalier monumental de 104 marches a été ouvert en 1926 pour relier la gare au centre-ville. Bâtie en 1925, elle est énormément ornée de pylônes néo-classiques et de figures allégoriques. Outre sa façade plus tardive, sa structure métallique date de l’époque de sa construction.

Marseille–Saint-Charles est relié à Lyon, Lille, Strasbourg, Francfort, Nantes et Nice. Il ne faut que 3 heures pour rejoindre Paris en TGV.

6. Gare de Strasbourg-Ville

• Situation géographique : Alsace, Grand-Est

• Constructeur : Johann Jacobsthal

• Date d’ouverture : 1883 (gare actuelle)

Tout comme la gare de Metz, la gare de Strasbourg a été érigée par les autorités allemandes et a servi les intérêts militaires du Second Reich. Ses proportions étaient gigantesques pour l’époque avec une façade de 128 mètres de long inspirée de la Renaissance et deux étages. Elle abrite également un hall d’accueil et d’arrivée et des quais de 300 mètres de long.

La gare fait l’objet d’importantes rénovations en vue de l’arrivée du TGV-Est européen en juin 2007. Ce qui a conduit à l’installation d’une immense verrière recouvrant l’ensemble de la façade. Classé monument historique, le terminal sert à la fois d’écrin et d’annexe monumentale. Ses TGV inouïs desservent par exemple la ligne Stuttgart, Karlsruhe, Strasbourg, Paris.

Par ailleurs, cette station a aussi mérité une place dans le classement CNN des 11 gares les plus incroyables du monde.

5. Gare de Paris-Est

• Situation géographique : Paris

• Constructeur : François-Alexandre Duquesney

• Date d’ouverture : 5 juillet 1849

La gare de Paris-Est, également nommée gare de l’Est, fait partie des six grandes gares de la SNCF à Paris. Cette station est comptée parmi les plus belles gares de France, en raison des merveilles de l’architecture ferroviaire qu’elle présente.

Le sommet du fronton ouest a été orné d’une statue, tandis qu’une sculpture figurant Verdun orne le fronton Est. Son trafic des grandes lignes contient deux zones (jaune et bleue), coupé par celle affectée aux lignes de banlieue. Ses TGV desservent Belfort, Saint-Dizier, Troyes, Bar-le-Duc et bien d’autres destinations.

4. Gare du Paris-Nord

• Situation géographique : Paris

• Constructeur : Jacques Hittorff

• Date d’ouverture : 1846 (première gare), 1865 (façade actuelle)

La gare de Paris-Nord, nommée aussi gare du Nord, fait partir des plus belles gares de France.

La façade monumentale ressemble à un arc de triomphe et comporte 23 statues. Les statues les plus attirantes, au-dessus de l’édifice, sont hautes de 5,50 m. Le bâtiment de départ regorge de nombreuses salles d’attente avec plusieurs services, dont une salle des pas perdus. En outre, la salle des arrivées est constituée de services de douane et l’étalage destinée au retrait des bagages. Présentant une décoration généralement sobre, ses salles d’attente sont ornées de lambris et des peintures en imitation de marbre.

Les principales villes desservies par la compagnie ferroviaire du Chemin du Fer du Nord sont Paris, Londres, Varsovie, Amsterdam, Vienne et Bruxelles. La gare est organisée en U commun à une gare terminus. Avec les TGV, les trains de banlieue et des lignes de métro, cette Gare est actuellement la gare la plus fréquentée d’Europe.

3. Gare de Limoges-Bénédictins

• Situation géographique : Limoges

• Constructeur : Roger Gonthier

• Date d’ouverture : 1856 (première gare), 1929 (gare actuelle)

Cela ressemble à un palais, mais c’est une gare ! La station porte le nom des moines bénédictins même après la destruction du monastère pendant la Révolution française.

Le bâtiment présente une élégante tour de l’horloge de 60 mètres de haut semblable à celle de Paris-Gare de Lyon. On y retrouve trois entités, la salle principale entourée de deux pavillons, le hall et les bâtiments commerciaux. Un dôme surprenant recouvert de cuivre vert a été construit au-dessus du hall des passagers. La gare est située sur la ligne de chemin de fer de Paris à Montauban.

Elle a été enregistrée à l’inventaire des monuments historiques depuis 1979. Limoges-Bénédictins se retrouve au centre d’une étoile ferroviaire à huit branches. On a Châteauroux-Orléans-Paris, Poitiers, Bordeaux, Angoulême, Ussel, Brive-la-Gaillarde–Toulouse, Brive via Saint-Yrieix-la-Perche et Lyon via Guéret.

2. Gare de Lyon

• Situation géographique : Paris

• Constructeur : Marius Toudoire

• Date d’ouverture : 1849 (première gare), 1900 (gare actuelle)

Peut-être la plus belle gare de Paris, l’actuelle Gare de Lyon a été construite pour l’Exposition universelle de 1900. Le bâtiment est remarquable grâce à sa belle tour de l’horloge de 67 mètres de haut et son beffroi. La gare abrite un restaurant de renommée mondiale appelé le Train bleu, c’est un bel exemple du style Art nouveau.

Les trains de cette gare déversent généralement le sud de la France. Les services TGV partent de Gare de Lyon vers Dijon, Besançon, Belfort-Montbéliard, Mulhouse, Bâle, Zurich, Lyon, Genève et autres.

1. Gare de Metz

• Situation géographique : Centre-Ville Metz, Moselle, Grand-Est

• Constructeur : Jürgen Kröger

• Date d’ouverture : 17 août 1908

À son achèvement, la gare néo-romane était le fleuron de la ville nouvelle érigée par les Allemands. Le vaste bâtiment porte une signification symbolique extraordinaire, louant la puissance de l’Empire allemand. Ses façades et toitures, son salon d’honneur et le décor du buffet l’ont valu le titre de monument historique depuis 1975. La gare en forme d’une église ou d’un palais impérial ressort les pouvoirs religieux et temporels de l’empereur romain germanique au Moyen-Orient. Aujourd’hui, cet embarcadère est considéré comme l’un des plus beaux d’Europe.

La gare est ornée par des bas-reliefs, vitraux, lions en basalte, chapiteaux historiés, frises aux motifs celtiques, et palmettes orientalisantes. C’est une station « Accès TER Lorraine Métrolor » constituée de larges quais et 12 voies. Ces derniers lui ont permis d’assurer le transport de 25 000 soldats en 24 heures au cours d’une guerre avec la France. Ses TGV desservent actuellement Luxembourg, Metz, Strasbourg, Mulhouse, Dijon, Lyon, Marseille et autres.

Les différentes gares listées précédemment affichent toutes les structures mises en place par les architectes pour offrir le confort aux voyageurs. Cependant, plusieurs embarcadères nécessitent une rénovation moderne.