Top 15 des plus beaux livres d’art

0
60

La lecture est l’un des meilleurs moyens pour s’évader, apprendre et même s’informer. Cependant, les œuvres littéraires portants sur l’art sont importantes pour les passionnés de ce domaine. Ils sont aussi les meilleurs outils pour ceux qui aiment faire une lecture des grands sujets de la société dans les livres. Retrouvez dans cet article le top 15 des plus beaux livres d’art.

15. Un art écologique, Paul Ardenne

« Un art écologique » est l’un des ouvrages les plus beaux dans le monde littéraire des arts. En effet, l’historien des arts de Paul Ardenne dans ce livre se base sur l’écologie pour expliquer l’art contemporain. Il témoigne surtout d’une nouvelle révolution qui s’observe dans le domaine de l’art. Dans ce livre se trouvent, pour l’auteur, les meilleurs codes pour comprendre l’art de demain.

Pour le philosophe Paul Ardenne, une grande révolution s’annonce dans ce domaine. Ceci se traduit par une révolution des formes et des pensées. Chaque artiste peu importe son exercice doit donc mener des combats dans l’art allant dans le sens de la protection de l’écologie.

14. L’art comme expérience, John Dewey

Le célèbre philosophe John Dewey à travers cet ouvrage de 608 pages parle du rôle de l’art dans les sociétés démocratiques. Par son analyse empirique, il élève l’art de son niveau d’objet matériel qui est le plus souvent considéré. Dans la rédaction de son livre, il fait une suppression des différentes barrières de l’existence.

Selon lui, l’art est directement relié à la vie réelle. Ce qui fait intervenir les notions d’expérience ordinaire et de dimensions esthétiques. Néanmoins, ses théories élaborées en 1930 apparaissent comme des notions que l’on ne peut concevoir par l’esprit dans l’art.

13. La chambre claire, Roland Barthes

La chambre claire est l’une des dernières œuvres littéraires de Roland Barthes. Ce brillant livre de genre essai est consacré au médium photographique. Rédigée à la première personne, elle est aujourd’hui considérée comme l’un des livres fondamentaux en sémiologie. Considéré comme le plus intime des livres d’art, l’auteur s’interroge sur la nature de la photographie.

Ainsi, il a cherché les points qui font la particularité de la photographie, comparée aux autres branches de l’art. L’illustration dans ce livre est faite avec 25 photographies anciennes et contemporaines d’auteurs différents.

12. La couleur éloquente, Jacqueline Lichtenstein

Philosophe française et historienne de l’art, Jacqueline Lichtenstein est l’auteur de livre d’art le plus philosophique. Dans cet ouvrage, l’auteur a établi un lien entre les arts de la parole et celui de l’image. Ce qui l’amène à aborder le sujet de la réception multiple de la couleur dans sa relation avec le dessein.

En effet, elle désigne le lien la raison et l’univers sensible comme source de péril de la peinture. Ce qui va à l’encontre de la philosophie platonicienne qui considère la couleur et l’éloquence oratoire comme des occasions de berne des interlocuteurs.

11. Essais d’iconologie, Erwin Panofsky

Le livre les essais de l’iconologie est l’un des livres les plus savants. Dans son ouvrage réédité en 2021, Erwin Panofsky définit l’iconologie comme la science de l’image. Parlant de l’image, l’auteur la considère comme ce qui se rapporte à la signification des œuvres d’art. Ce qui va en contre-pied avec les théories déjà élaborées par les maitres de sa discipline.

Ainsi, dans son discours un peu intimidant au début, il a pu mieux expliquer sa pensée. Alors pour y arriver, il se base sur des corpus d’œuvre du moyen âge et de la renaissance en passant quelques exemples bien précis.

10. L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique, Walter Benjamin

Walter Benjamin, dans son essai, explique la perte de l’aura des œuvres d’art. Dans sa rédaction, il explique comment les méthodes de reproduction des œuvres ont contribué à la déperdition de cette aura. Ainsi, sa théorie a pris une place de choix dans l’histoire de l’art et celle de la philosophie de l’esthétique.

De plus, il aborde les conséquences des techniques de reproduction sur l’art. Ce qui le pousse à affirmer que ces nouvelles techniques sont aussi une nouvelle forme d’art. Ce livre a par ailleurs, joué un grand rôle dans la modernisation de l’art.

9. Écrits sur l’art, Charles Baudelaire

De genre classique, le livre les Écrits sur l’art de Charles Baudelaire est considéré comme le livre le plus romantique des livres d’art. Cette œuvre est à l’image des réalisations 19e siècle. Elle regroupe non seulement des critiques, mais aussi est un essai théorique. Néanmoins, l’auteur a réussi à faire ses critiques dans une modernité totale.

Par ailleurs, ce livre est un ensemble de ses essais sur l’art. Avec des méthodes très particulières, Charles Baudelaire a pu transmettre au mieux ses idées en tant que critique d’art.

8. Le petit livre des couleurs, Michel Pastoureau avec Dominique Simonnet

En signature avec Dominique Simonnet, le célèbre historien d’art Michel Pastoureau écrit le petit livre des couleurs. Désigné comme le livre le plus coloré des œuvres d’art, il regroupe toutes les couleurs. Ce roman retrace dans chacun de ses chapitres l’histoire et la signification de chaque couleur.

Écrits sous forme de conversation, ils ont eu à parler de l’historique culturel des teintes ainsi que leurs significations. De la couleur blanche à la couleur noire, cet ouvrage est riche en enseignement.

7. Vide et plein, François Cheng

Le livre Vide et plein est considéré comme le livre d’art le calme. Dans son œuvre, François Cheng considère le principal art le plus pratiqué en Chine. Il montre surtout le côté mystérieux de l’univers à travers la peinture.

En effet, il démontre surtout l’organisation des notions de la peinture chinoise autour du Vide. Ainsi, à partir d’une analyse sur le « Vide », l’auteur dans un mélange de philosophie et de poésie fait découvrir son amour pour la peinture.

6. Pourquoi n’y a-t-il pas eu de grands artistes femmes ? Linda Nochlin

Ce livre est l’un des grands essais féministes de l’art. Linda Nochlin dans son œuvre met plus l’accent sur les obstacles des femmes du Nord-Américain dans le domaine de l’art. Elle a aussi examiné le manque d’éducation artistique des femmes ainsi que la nature de l’art telle qu’elle est de nos jours considéré.

Son ouvrage a été pour la visibilité des femmes artistes. Elle a donc réussi à démonter les différents préjugés sur les femmes. Dans la suite des pages, elle a quand même montré l’image de la réussite des femmes à travers Rosa Bonheur.

5. Du Spirituel dans l’art et dans la peinture en particulier, Vassily Kandinsky

Écrit en 1910 et réédité en 1989, ce livre est un grand classique pour la révolution de l’art moderne. À travers cette œuvre, Vassily kandinsky sort le côté spirituel de l’art. Il défend surtout un art abstrait qui est le seul capable de montrer la relation entre l’irrationnel et l’invisible.

De plus, il met l’accent sur la couleur et la forme de l’art qui sont nécessaires à être pris en compte par l’artiste. Ce livre est mieux indiqué pour expliquer les changements observés dans l’art au 20e siècle.

4. Vies des artistes, Giorgio Vasari

Le livre « Vies des artistes » est une œuvre du peintre et architecte Giorgio Vasari. Constitué des biographes de certains artistes du 13e siècle, l’auteur raconte une anecdote. Il parle par exemple d’un jeune élève, Cimabue, qui au lieu de suivre ses enseignants passe son temps à dessiner.

Cet ouvrage, bien qu’il soit mythique, parle d’un peintre né. Il est sans doute, la base des connaissances italiennes de l’art. De même, le livre des vies des artistes reste le premier ouvrage d’historiographie artistique dans l’occident moderne. Pour un bon lecteur des livres d’art, il faudra jeter un coup d’œil sur Vies des peintres, un chef-d’œuvre.

3. Histoire de l’art pour tous, Nadeije Laneyrie-Dagen

Avec un mélange de texte et d’image, Nadeije Laneyrie-Dagen incite ses lecteurs à la découverte des fonctions de l’art. En effet, l’Histoire de l’art retrace les premiers résultats de la civilisation européenne après les guerres. Il permet aussi de faire un rapprochement entre les œuvres d’art et leurs époques.

Cet ouvrage constitue l’un des meilleurs outils de base aux débutants en art. Ce livre est surtout complet et il permet une bonne compréhension de l’art tous les jours. Ce qui explique sa revendication comme une synthèse.

2. On n’y voit rien, Daniel Arasse

Dans un mode de narration particulier, Daniel Arasse se plonge dans le monde de la peinture à travers « On n’y peut rien », l’historien a sans doute révolutionné cette manière de parler de l’art. Avec un style de rédaction rempli d’humour, il parle de la peinture avec passion.

Avec les six textes portant sur six œuvres différentes, l’auteur a su faire rêver ses lecteurs à travers son livre. Ce livre est un vrai chef d’œuvre. Car, il a fait de l’auteur, un des plus brillants historiens d’art.

1. Histoire de l’art, Ernst Gombrich

L’Histoire de l’art d’Ernst Gombrich est l’un des œuvres littéraires les plus célèbres dans l’art. Dans ce livre, l’auteur a défendu l’art sous toutes ses formes. Il retrace surtout les créations artistiques de l’époque préhistorique jusqu’à l’ère de la modernité. Son style de rédaction a été un mélange de la connaissance et la sagesse.

Enfin, considéré comme une Bible dans l’étude des arts, ce livre a fait l’unanimité à sa parution. C’est ce qui explique ses nombreuses reproductions dans plusieurs les langues et son succès mondial.