Top 15 des plus beaux films italiens

0
130

Chaque pays a sa gamme de vidéos diffusées et films, mais saviez-vous ? Ceux d’Italie sont tout particuliers et forcent l’admiration. Avec des techniques cinématographiques exceptionnelles, les superbes productions italiennes ne manquent de rien pour vous pousser soit aux rires, soit aux pleurs. À quoi s’attendre donc, quand ça parle de leurs plus beaux films ? Nous vous présentons dans cet article, le top 15 des plus beaux films de cette belle nation européenne bordée par la Méditerranéenne. Une enquête sur les ressentis émotionnels de 1500 cinéphiles nous a permis de faire ce classement.

15. Parfum de femme ; 42/1000

Appelé Profumo di doma, ce film italien est conçu par Dino Risi et publié en 1974. C’est le 15e de ce classement.

En effet, 42 personnes sur 1500 de par le monde y ont porté leur choix sur différentes plateformes légales de votes.

Quelques acteurs de ce scénario sont entre autres : Christ O’Donnell, James Rebhom ; Philip Seymour Hoffman ; Al Pacino ; Gabrielle Anwar. Il fut tourné en 1992.

L’écran de cette bande s’ouvre sur un jeune soldat du nom d’Alessandro Momo. Il se faufile sous un immeuble impeccablement bâti. C’est la demeure de son oncle vieux capitaine très colérique.

Ce dernier est nommé Fausto Consolo alors que son vrai nom est Vittorio Gassman dans la vie active. Le vieux capitaine déjà aveugle et sans une de ses mains suite aux balles perdues durant sa mission, ambitionne entreprendre un voyage.

Il se fait aider par son neveu Alexandro Momo permissionnaire au poste. L’objectif de ce voyage entrepris par Vittorio Gassman dit Fausto Consolo est d’aller à Naples rencontrer son vieux compagnon Vincenzo. Vincenzo est lui aussi un vieux capitaine aveugle. Le nom Parfum de femme de cette pellicule vient de la capacité de Fausto à détecter les odeurs des femmes malgré son état de non-voyant.

De sa traversée, il eut des aventures émotionnelles respectivement à Turin avec la prostituée Moira Orfei et à Rome avec Sara qui était amoureuse de lui.

Cependant, cette pellicule fut une merveilleuse réussite. C’est pourquoi elle est distinguée aux différents prix suivants : César du meilleur film étranger 1976 ; Prix David di Donatella du meilleur réalisateur ; prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes en 1975 et le Prix David di donatero du meilleur acteur principal.

14. Palombella rossa ; 55

Palombella rosssa avec ses 55 votes est le 14e les plus beaux films italiens.

Il est question ici aussi d’une histoire d’amour qui fleurissait dans un hôtel de luxe à Venise. Ce château de confort se nomme grand Hôtel des Bains. La bande Palombella rossa est présentée être en train de se dérouler en 1911. Le protagoniste central Gustav Von Aschenbach est un ancien compositeur. À l’hôtel, il tombe scandaleusement amoureux d’un jeune Polonais du nom de Tadzio. Il trouvait en l’adolescent tous les profils qui répondent aux mieux à ses préférences. C’est donc ce qui activait tous ses sens et rendait le cliché plus intéressant.

À la fin de la scène, on le voit mourir aux abords d’une plage tout en contemplant infructueusement le corps du jeune homme à qui il n’a pu murmurer le moindre mot. Ce film fut distingué au Festival de Cannes 1971 en remportant le premier prix du 25e anniversaire du Festival international du film attribué, à Luchino Visconti pour la mort à Venise et l’ensemble des autres centres d’intérêt de son œuvre.

13. Mort à Venise ; 67

Mort à Venise est le 13e plus beau film de ce classement. Comme son nom l’indique, il est un film d’horreur techniquement tourné et monté à des dimensions exceptionnelles. C’est une création franco-italienne de Luchino Visconti, mais écrite de deux mains. Il fut publié en 1971. C’est la reproduction de la nouvelle La Mort à Venise dite étymologiquement Der Tod in Venedig écrit par Thomas Mann en 1912.

12. Journal intime ; 70

Journal intime est un film italien. Il est à la fois écrit, monté et produit par Nanni Moretti et publié en 1993. Pour sa beauté, il fut distingué aux prix : la mise en scène du Festival de Cannes 1994 ; et le Lion d’or du festival de Venise 1962.

11. La Grande Bouffe ; 78

La Grande Bouffe est un film de réalisation franco-italienne.

C’est le 11e plus beau film italien de ce classement. D’une inspiration presque humoristique, cette bande relate l’histoire d’un club d’amis qui décident de se nourrir jusqu’à la mort. Il est réalisé par Marco Ferreri en 1973. Il peut toutefois être appelé La grande Abouffata suivant son étymologie italienne. Cette réalisation de Marcos est sujette à de nombreuses distinctions cinématographiques qui par ailleurs, confirment sa position.

Il s’agit entre autres du prix FIPRESCI décernéà la compétition du 26e Festival de Cannes.

10. Les Frissons de l’angoisse ; 90

Sacré film d’horreur comme son nom l’indique, cette pellicule est 10e dans l’ordre des plus beaux films italiens. Il cumule à lui seul 90 votes sur 1500 et est vivement adulé par les amateurs de l’écran.

 Il est l’ouvrage des inspirations de Dario Argento et publié en 1975. Ce scénario achevé d’écriture par 4 personnes puise sa création voir sa production des vécus quotidiens de son auteur Argento. En effet, après s’être relevé de sa chaude séparation avec sa bien-aimée Mariiu Tolo, Argento trainait encore les cicatrices de ses blessures quand l’inspiration le saisit. Notons d’ailleurs que cette bande se réalisait quand une nouvelle relation débute entre ce dernier et une nouvelle demoiselle Dariya Nicolodi. Toutefois, il reçoit, le prix du meilleur réalisateur à l’occasion du festival international du film de catalogne en 1976.

9. Insomnie à Seattle (1993) ; 92

Insomnie à Seattle est un super film hollywoodien qui à l’écran, affiche la vie d’un couple incroyable. Il s’agit du couple de Tom Hanks et Meg Ryan. C’est l’histoire d’un père de famille sinistré. Il est frappé par le décès de sa femme. Le jeune fils de M. Tom a eu le fort d’aider son père à travers un communiqué radio, à trouver une nouvelle femme. Il s’agit d’Annie qui après avoir écouté l’émission tombe amoureuse de Tom. Peu à peu, cet amour conquit et envahit son cœur et elle n’eut autre choix que de s’offrir. Dans cette romantique réalisation, même pas la distance séparant les deux amants ne fut un obstacle.

Cette comédie romantique hollywoodienne classique mettant en vedette le couple emblématique à l’écran, Tom Hanks et Meg Ryan, raconte l’histoire réconfortante d’un homme dont l’enfant, après avoir perdu sa mère, aide son père solitaire à trouver un compagnon dans une émission de radio nationale. Après que Sam ait partagé ses sentiments pour sa regrettée femme à l’antenne, Annie commence à développer un fort sentiment d’affection envers lui et finit par en tomber amoureuse. Sam vit à Chicago tandis qu’Annie vit à Seattle, et le film dépeint les événements et les circonstances qui les ont conduits à se rencontrer.

8. L’Avventura ; 95

L’avventura avec ses votes de 95/1500 recueillies dans nos recensements, se place à la 8e place dans ce classement c’est une bande réalisée par Michelangelo Antonioni en 1960. C’est un des premiers volets de la trilogie.

 Le dynamisme du concepteur Antonioni lui a valu grâce à ce film, d’être le maitre de la modernité cinématographique. C’est une histoire d’amour entre Sandro un jeune et modeste architecte et Anna la fille d’un richissime et valeureux homme.

Le savez-vous, ils devraient se marier, mais attendaient les conditions les plus confortables. Malheureusement, un jour après une visite en Méditerranéen la petite Anna devient introuvable après une discussion un peu tendue avec son amant. Toutes tentatives pour la retrouver furent vaines et son bien-aimé profite enfin des comptes de sa proximité avec Claudia, la meilleure amie de sa fiancée disparue. Une délicieuse passion amoureuse finit par s’installer entre Claudia qui craint toujours le retour de sa meilleure amie. D’ailleurs, cela ne fut pas fait et les deux tourtereaux croquèrent affectueusement leur élan amoureux. Mais là aussi, la nouvelle relation n’était-elle aussi dédouanée des instants de cauchemars.

7. L’Évangile selon saint Matthieu ; 100

L’Évangile selon saint Matthieu, couramment appelé en Italie il vangelo secondo Matteo, est un des films italiens les plus réussis et les plus visionnés de par le monde. C’est un film purement chrétien d’inspiration biblique. Il est réalisé par Pier Paolo Pasolini puis publié en 1964. Ce film doit sa réussite au génie de son concepteur Pier. Ce dernier dans ce cliché, pour une première fois fait usage de la méthode cinématographique de zoom avant.

Il maintient par ailleurs à 21 le zoom durant toute la bande. Cette pellicule réalisée en un total de 44 scènes est en hommage au prélat catholique pape Jean xxiii. C’est pourquoi ici les acteurs ou protagonistes ne sont pas des comédiens de profession. Paradoxalement, cette réalisation n’était pas à son début acceptée par tous. Le Vatican de son côté lui réservait un timide accueil. Néanmoins, cette mise en scène a su défier les stéréotypes et préjugés pour se hisser parmi les plus beaux films italiens.

6. Expiation ; 105

Incontestablement, Expiation est le film italien du 21ème siècle le plus romantique. Il occupe la 6e position pour ce classement. C’est une création contemporaine. C’est un tout magnifique film. Dans ce film, Atonement l’auteur du film relate l’histoire d’une jeune adolescente du nom de Briony.

Briony accuse à tort l’amant de sa sœur Cecilia malgré l’innocence de ce dernier. Le film deviendra plus intéressant à dépeindre la passion de l’amour lorsque l’amant fut injustement jeté en prison. Cet amour malgré vents et marées tiendra tête à la distance, la guerre. Keira Knightley laisse voir Cecilia comme une brave femme prête à tout pour que son amant retrouve liberté. Ce film ne manque de rien pour générer en vous des sentiments d’amours variés.

5.  Suspiria ; 110

Il est produit par Dario Argento. C’est un film reproduit sur les bases du roman de Thomas de Quincey. C’est l’un des véritables films d’horreur qui peut être retrouvé dans le grenier des cinémas italiens. Néanmoins, il demeure l’une des meilleures réalisations.

Ici, le personnage principal s’aventure derrière une jeune fille étudiante avant de s’en rendre compte qu’il était question d’un dur coup de la vie. Il était sinistré au point d’être appelé à esquiver les séries de tueries et de meurtres en cascades qui s’opérèrent dans l’académie. L’ensemble de ces évènements font de Suspiria un film italien très visionné.

4. Le Guépard ; 115

Tourné dans une discipline très sollicitée de 15 mois, Le Guépard dit Il Gattopardo est également une réalisation franco-italienne. Il est produit par Luchino Visconti, et publié en 1963. C’est une reproduction du roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Ce chef-d’œuvre sera sujet de plusieurs distinctions honorifiques à savoir : la Palme d’Or en 1963 ; le ruban d’argent en 1964 ; sélection à la version restaurée du festival de cannes 2010 ; sélectionné dans la catégorie des 100 films italiens à conserver.

3. La Dolce Vita ; 120

Sortit en 1960 ce film presque vomi et accepté comme scandale à ses débuts, s’inscrit aujourd’hui dans les films classiques de la cinématographie italienne. En effet, la dolce Vita est un film construit en de petits épisodes qui fut au prime abord publié en France. Il était connu sous le titre : La Douceur de vivre. Ce film gagna enfin sa couleur italo-français par les mains de maitre Federico Fellini.

 Cette belle production fut définitivement publiée en 1960. Et pour le soin du travail achevé, la réalisation obtint respectivement en 1960 et en 1962 la Palme d’or au 13e Festival de Cannes et l’Oscar des meilleurs costumes. C’est un véritable film sentimental durant lequel le protagoniste principal s’est aventuré à la recherche d’un fugitif bonheur et de l’amour. Ce film sera une transition dans la filmographie italienne qui se voit virer progressivement du néoréalisme de Federico.

2. Le Bon, la Brute et le Truand ; 130

Le Bon, la Brute et le Truand est encore appelé il buono, il brutto il cattivo. C’est un ensemble composé de production germanique ; hispanique et enfin italienne. Il est réalisé par Sergio Leone et publié en 1966. Ce film doit toute sa beauté au style westerns qu’il affiche et étale, dans les moindres détails. Ce film de Sergio est présenté avec un effectif de personnage limité. Il a pour appui la guerre de Sécession. On y voit les protagonistes ou personnage dans un mode vestimentaire épatant et ravivant. Au-delà de tout, c’est un film qui fait penser à la trilogie. Et tous les ingrédients pour renforcer son charme y sont en réalité mis.

1. Le Voleur de bicyclette ; 181

Enfin le sacré 1er et plus beau film italien de tous les temps. Il est le film connu pour avoir été produit dans son temps avec le plus grand soin qui puisse être.

Le Voleur de bicyclette dit Ladri di bicyclette est ce film des Italiens le plus réussi qu’a connu l’histoire. Réalisé par Vittorio De Sica, il est sorti en 1948. Dans ce film, vous verrez relater l’histoire d’un père de famille très attaché à sa famille, mais qui malheureusement s’est fait voler son accessoire de survie le plus essentiel : son vélo. C’est un roman de Luigi Bartolini et de Lamberto Maggiorani. Ce dernier a connu ses couleurs cinématographiques grâce à Cesare Zavattini. Celui qui s’en est endossé les rôles de père déboussolé porte le nom de Lamberto Maggiorani. Il disposait dans cette mise en scène d’un jeune fils. Celui-ci est connu sous l’identité d’Enzo Staiola.

C’est le film le plus succulent de l’histoire cinématographique italien car relatant un pur néo-réalisme italien. Pour rappel, le néoréalisme italien, est un courant cinématographique qui donne aux films, un aspect purement réaliste. Il est initié par Roberto Rossellini en 1945.