Top 15 des plus beaux avions de Chasse

0
169

Les prouesses aéronautiques des scientifiques ont tôt porté leurs fruits en 1890 à travers les premiers vols des avions. Depuis lors, les découvertes et perfectionnements n’ont cessé de pleuvoir dans le secteur. Tous les jours donc, de milliers d’avions fendent les airs à la conquête de nouveaux horizons. Aujourd’hui, notre magazine se propose de vous envoler vers le top 15 des plus beaux avions de chasse.

C’est quoi réellement un avion de chasse ?

Un avion de chasse est un avion militaire. Il peut être encore appelé tout court : chasseur. Il est fabriqué dans le but de contrer et d’attaquer les avions d’intentions adverses. Il est usé pour prendre promptement le contre-pied de la défense d’un territoire. Surtout quand il s’agit des bombardiers dans les périmètres de ses airs, il doit être aussitôt déployé. Ils limitent en effet, les bombardiers dans leurs intentions à foudroyer les pays d’intentions et d’intérêts opposés. De même, ils ont ce « chic » de protégé également les leurs qui sont bombardiers.

Alors, découvrez à travers ce top 15, les plus beaux avions de chasse de notre époque :

15. Le F-15 Eagle

McDonnell Douglas a eu le privilège d’être le constructeur de F-15 Eagle. Le F-15 Eagle est le 15e plus bel avion de chasse construit aux USA que nous n’avons jamais vu.

Plus de 1600 exemplaires de cet avion ont été pondus des industries aéronautiques. Après son premier vol réussi en 1972, les missions militaires se sont vues multipliées notamment en Kosovo ; en Irak ; Afghanistan ; en Libye.

Il existe pour cet avion des formats aussi bien monoplace que biplace. F-15 Eagle est mis en service pour la première fois en 1976 et a connu des opérations offensives comme la bataille des satellites au moyen du missile immatriculé : ASM-135. Toutefois, il reste en service jusqu’à nos jours.

Le plus grand record de vitesse qu’il a battu est le maximal de 2 660 km/h en altitude : c’est incroyable !

14. Le MiG-31 Foxhound

Nous nageons de plus en plus vers l’océan des plus beaux avions de bataille. Ici c’est Le MiG-31 Foxhound : le 14e plus bel avion de chasse de tous les temps. Construit en Russie, le Foxhound est dérivé du MiG-25. Plus de 500 exemplaires de cet avion de chasse ont été produits. Il prend son premier vol en septembre 1975. Il fut entre autres officiellement mis en service en 1981.

Le MiG-31 est doté d’un lourd armement assurant des missions d’interception au moyen de son armement. Il est muni d’un canon de 23 mm et des missiles de portées longue, courte et moyenne. À l’opposé du Foxbat, le Foxhound lui accueille deux puissants organes d’équipages. Il est aussi muni d’un radar. C’est en effet, un radar à balayage électronique. Aujourd’hui, cet avion ne peut être retrouvé uniquement que dans le magasin d’armes de la Russie et du Kazakhstan. Ils sont les seuls à disposer des MiG-31 Foxhound aujourd’hui dans le monde.

C’est un magnifique aéronef qui peut voler à une vitesse de 3 200 km/h.

13. Le XB-70 Valkyrie

Sacré 13e plus bel avion de chasse. Soutenu par l’aviation North American Aviation, Le XB-70 Valkyrie est un puissant bombardier nucléaire.

La Valkyrie a le profil d’un vrai avion de guerre. S’il est vrai que plusieurs d’autres avions de combat de cette revue ont laissé leur charme et esthétiques doutés de leurs utilisations, le XB-70 Valkyrie se reconnait à vue d’œil comme un avion de guerre aguerri pour sa cause.

C’est seulement deux prototypes de cet avion qui ont été libérés des usines aéronautiques et plusieurs ingrédients de sa construction restent jusque-là mystifiés. L’idée qui motivait sa création était de concevoir un bombardier cumulant à la fois autonomie, vitesse et haute altitude. Le XB-70 explora les cieux pour la première fois en septembre 1964. Malgré son charme extérieur, cet avion est sujet à des difficultés techniques.

Voici les caractéristiques qui confirment son attrait : il est long de plus de 56 mètres ; un élargissement de 32 mètres en envergure. Il est de même doté de six réacteurs. Sa masse à vide est incroyable : environ 93 tonnes. Le XB-70 peut atteindre sans beaucoup trimer : les 3 275 km/h d’altitude durant ses vols.

12. Le MiG-25 Foxbat

Devinez-vous déjà le 12e plus fascinant avion de chasse du monde ?

Il s’agit du MiG-25 Foxbat, un avion de combat russe.

Cet avion russe nommé Foxbat est un puissant engin aérien fabriqué par Mikoyan-Gourevitch. Il y a sur le marché, environs 1 200 exemplaires. Il a effectué son premier décollage de la terre en mars 1964 à la conquête du ciel. On le retrouve toujours de nos jours dans les affrontements aériens notamment en Syrie. Sa création était poussée par l’idée que ce dernier renforce l’armée de l’air soviétique afin de rivaliser le XB-70 américain. C’est ainsi qu’il fut fabriqué avec les accessoires impeccables à l’instar du BlackBird. Il couvre également des opérations militaires de reconnaissance.

11. Le SR-71 BlackBird

Ici s’ouvre la page du 11e plus bel avion de chasse de notre époque. Il s’agit du Lockheed, SR 71, Black Bird, avion de chasse, USA.

Le BlackBird est un célèbre avion de combat développé par l’américain Lockheed Corporation. Seulement 32 exemplaires de cet avion ont été conçus. Il décolle du sol en décembre 1964 pour sa première fois. Officiellement il fut mis sur le marché sur la période allant de 1968 à 1998. Les raisons de sa création remontent à l’époque de la Guerre froide. C’est donc de cette manière que les idées de création de cet engin surgissent aux USA pour perpétrer des espionnages de l’URSS.

Il est habileté à planer à plus de 20 000 m d’altitude. Le 28 juillet 1976, il parvient à caler sa vitesse maximale en atteignant 3 540 km/h de célérité.

10. Mirage 2000

Voici le 10e plus charmant avions de chasse de notre classement. Il s’agit en effet du Mirage 2000. C’est un avion de bataille, aérien construit en France par la société Dassault Aviation. C’était en 1970 que cette grande révolution aéronautique connait son existence.

Voici entre autres, les caractéristiques de l’avion de chasse Mirage 2000 :

Mirage 2000 est doté d’une capacité de carburation de : 3 160 kg en interne pour les formats monoplaces. Pour les réservoirs ventraux, la capacité de carburation est de 4 150 kg. Cette même capacité de carburation est de 1 300 L ou de 6 320 kg pour les réservoirs sous voilure et de 2 000 L et 7 310 kg avec les avions qui possèdent tous ensemble les trois réservoirs. Le charme de cet avion réside dans le fait qu’il peut se ravitailler tout en étant en vol au moyen d’une perche démontable. Il est muni de 830 nautiques adjoints à 6 missiles air-air.

9. Le MIG-31 BM

Il est aussi développé en Russie. En effet, Mikoyan-Gourevitch MIG-31 est inspiré de MIG-25. Il se différencie par sa capacité à détecter des agresseurs volants et à tirer sur, à une hauteur plus basse. Le MiG-31 est un avion restreint biplace. On note également la présence d’un opérateur radar pour accompagner le pilote dans sa tâche. Le train principal permettant d’atterrir est composé de deux roues en tandem. Ils sont entre autres légèrement décalés. Ses différents turboréacteurs sont à double flux et munis de postcombustion. Ils émettent en effet, une poussée de 15 500 kgp.

Ce qu’on ne doit pas surtout oublier sur ce dernier est qu’il est un avion de quatrième génération. Il ressemble avec une similitude étroite au Mig-25.

Voici les différences clés qui résident entre Le MIG-31 BM et le MiG-25 :

Les becs dressés aux abords et à l’attaque de l’avion MIG-31BM sont composés de quatre sections ;

L’aile des avions MIG-31BM possède une énorme rigidité et est également munie d’apex ;

Le Foxhound est célèbre, car disposant depuis la base d’une perche de ravitaillement dans le vol au niveau du côté droit de l’avant de son fuselage ;

Afin de jouit d’une bonne résistibilité ; des vitesses incroyables et supersoniques, le parvis extérieur de l’engin ou encore appelé voilure a été muni dun longeron ;

Pour se déplacer, les aérofreins glissent légèrement en dessous des entrées d’air dans les turboréacteurs ;

La roulette de nez se retourne vers la basse et comporte en même temps deux pneus à une faible pression, il s’avère le mieux convenu à l’emploi sur un terrain moins préparé ;

Il possède une structure très technique et renforcée.

8. Le MIG-29 KUB

Propulsé dans le ciel pour une première fois le 6 octobre 1977, le Mikoyan-Gourevitch MIG-29 fait partie des armes sophistiquées dont dispose l’Union soviétique depuis 1983 à nos jours. Le Mikoyan-Gourevitch MiG-29 immatriculé également code OTAN Fulcrum, est donc cet avion de chasse de la flotte aérienne soviétique le plus hégémonique et développée depuis l’aurore des années 1970. C’est après son premier décollage qu’il a été par la suite déployé pour l’armée soviétique en 1983, pour le renforcement de leur artillerie de défense.

Malheureusement, l’armée de l’air russe ne manifeste plus ses engouements à travers les commandes de cet avion de bataille.

Selon une étude, ce dernier a dû être théoriquement substitué dans les années 2018 par une version totalement perfectionnée le MiG-35 Fulcrum-E. Toutefois, d’innombrables autres pays se montrent encore intéressés à cette marque. C’est ce qui justifie les commandes incessantes de cet avion de chasse, le maintenant à l’actualité.

On dénombre donc un total de plus de 1 100 exemplaires construits dans le monde dans les usines et mis sur le marché. En 2020, selon une approche il est parvenu à devenir le 5e avion de chasse le plus utilisé lors des missions. La même source estime également qu’un total de, 817 appareils demeurent en activité, ce qui fait incroyablement 6 % de la flotte des avions de chasse sur le plan mondial.

7. Le Mitsubishi F-2

C’est un avion de chasse d’origine japonaise spécifique et unique. Il joue plusieurs rôles et est surnommé de ce fait multirôle. Une autre appellation peu connue de cet avion est la Vipère Zéro. Il se distingue en effet par sa célérité et sa maniabilité.

Mitsubishi F-2 est un avion de combat développé par Mitsubishi. Il est fondé sur le système F-16 de General Dynamics compagnie. Le système F-16 de General Dynamics compagnie est un incontournable système de base sur lequel reposent les avions Mitsubishi F-2. Les pilotes de Vipère Zéro sont de ce fait, surnommés F-2 charmeurs vu la forme des avions. Ils sont considérés comme des amateurs de serpents.

6. Le General Dynamics F-16 Fighting Falcon

Il est ratifié par les États-Unis sous le matricule F-16 E/F Falcon en 1970 comme la plupart des avions de chasse de cette revue.

Jusqu’en 2013, ce dernier continuait d’être l’avion de chasse le plus commandé. On dénombre entre autres, plus de 2 309 engins actifs. Selon le Département de la Défense, la durée maximale de survie d’un accessoire de F-16 est de 8 000 heures de vol. Cette étude fut publiée en octobre 2007 réitérant que la moyenne des heures par avion de combat de l’USAF était de 4 600 heures. Une précision est donnée sur cinq différents appareils qui sont à plus de 6 000 heures. Durant les périodes pacifiques, il vole pendant 300 heures seulement en une année. En 2011, le programme F-35 connait un retard lacunaire dans l’atteinte de ses objectifs. Ce programme planifiait prolonger la durée de vie des F-16 Block-30 à 10 800 heures. Ce nouveau délai envoisin dix ans de service. Il est certain que ce projet s’appliquera éventuellement aux nouvelles versions de ces avions de combat.

Il est prévu sur cet avion, une visière en polycarbonate sans montant. La résistibilité de cette visière est au point et ce dernier parvient à résister. Elle est donc plus épaisse que les autres pour pouvoir résister à un impact éventuel. Cette dernière option empêchera l’éjection via la verrière, ce qui naturellement constitue une perte que quelques secondes pour le pilote. Cette modification a permis entre autres a renforcé le système d’affichage tête haute HUD qui désormais est spécifique au F-16 : c’est le dispositif qui assure la protection du pilote contre le vent après l’éjection de la verrière. La rigidité de ce dispositif n’est pas à démontrer.

Le coût moyen par heure de vol est évalué à 7 000 euros et publié officiellement par la fondation d’information Jane’s. C’est une estimation qui englobe les frais liés à la maintenance de même qu’à l’entretien sans oublier le soutien technique en passant par les pièces et carburants. La préparation et la réparation prévol sont également à prendre en compte. Il en est de même pour les frais liés à l’entretien régulier au niveau de l’aérodrome du phénoménal avion de chasse. Les coûts du personnel y sont aussi inclus sauf le coût lié intrinsèquement aux armements de chaque pays durant les opérations de guerre.

5. Le McDonnell Douglas F-15 Eagle

Cet avion de chasse est dit, l’avion de la « supériorité aérienne ». Le McDonnell Douglas F-15 Eagle a été inventé par les Américains en 1970. Il existe également une variante, le F-15E Strike Eagle. Ce dernier format est spécialisé dans les missions d’attaques au sol.

De tous les temps, Le McDonnell Douglas F-15 Eagle est publié comme cet avion de chasse de suprême hégémonie aérienne immatriculé Note 1. Plus de mille exemplaires de cet avion ont été moulés dans les industries aéronautiques. Principalement, ce dernier est mis au service des forces armées aériennes américaines (USAF). Il est à remarquer que ce dernier a été exporté vers quelques pays, dont Israël et le Japon qui ont éprouvé ce besoin d’en détenir. C’est ainsi que des assortiments de cet avion sont produits avec des licences.

4. Le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet

À la découverte du quatrième plus bel avion de chasse de notre classement. C’est le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet qui y est remarqué à cette majestueuse place. À l’instar de certains de ses prédécesseurs, il est aussi un avion de chasse multirôle américain. C’est une compilation de 1 005 appareils qui sont en activité. En plus d’être beau, il se retrouve parmi les avions de combat les plus déployés dans le monde. Du point de vue compétence, l’arrivée des F-35 a fait un pied de nez à son prédécesseur le F18 qui fut appelé à se ranger.

Toutefois, il demeure jusqu’à ce jour, un avion très opérationnel et de qualité supérieure.

Pour plus de précision, le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet est cet avion de combat qui fut originellement prévu pour des embarquements à bord des porte-avions appartenant à l’US Navy. Il fut mis sur le marché dans les années 1980. À nos jours, on dénombre une construction record de 1 500 exemplaires. Il a été distribué dans une dizaine de pays. Il a été précisément décrété, deuxième avion de combat le plus déployé dans le monde en 2012. Selon une approche, 1005 exemplaires de cet engin sont en usage dans le monde, ce qui donne à peu près 6 % de la flotte mondiale d’avions de combat.

3. L’Eurofighter Typhoon

L’avion de combat Eurofighter Typhoon est le troisième plus beau repère par notre classement. Il a été construit par le consortium Eurofighter GmbH qui englobe à la fois le Royaume-Uni ; l’Espagne ; l’Italie et l’Allemagne. Il s’agit ici aussi d’un avion multirôles. Il est également biréacteur. C’est en 2004 que la première série de cette marque a été assortie sur l’autoroute aéronautique. À ses débuts, Dassault Aviation était appelé à s’immiscer du côté d’EADS. Mais comme vous l’avez remarqué depuis le début de ce volume, l’avionneur français était peu convaincu de ce projet à l’égard de ce qui le rodait son propre esprit. Aujourd’hui l’Eurofighter a été aussi un impeccable et très beau succès.

Voici la description de L’Eurofighter Typhoon :

L’Eurofighter Typhoon est un puissant avion de combat de spécificité biréacteur. Il est muni d’ailes delta de format canard. C’est un avion-multirôle, c’est-à-dire capable d’assumer à un front aérien de guerre plusieurs fonctions. Ces principaux concepteurs à savoir le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne sont tous ensemble réunis dans le consortium de création Eurofighter GmbH. Ce sont en effet ces pays qui ont bénéficié de leurs premiers appareils de série en 2004. C’est après cette première série d’acquisitions que les pays ci-après : L’Autriche, Oman, le Koweït, l’Arabie saoudite et le Qatar en ont également accueilli. C’est ce qui fait bondir le nombre de consommateurs de cette lourde artillerie aérienne à 681. À défaut de cela jusqu’au 31 décembre 2021, 573 Eurofighter seulement continuaient d’être livrés.

2. Le F-22 Raptor

Ce dernier fut fabriqué aux États-Unis dans les années 1980 dans le but de faire succéder ce dernier aux F-15 des US Air Force. En toutes lettres, cet avion de chasse s’écrit : Lockheed Martin F-22 Raptor. En termes de performance il est le mieux indiqué parmi les avions de chasse au monde, mais en termes d’esthétique, il est juste le deuxième de ce top. C’est un véritable avion de combat furtif. Il est doté d’une superpuissance avec des vitesses supersoniques qui rivalisent exponentiellement avec la vitesse de croisière. Sa capacité de manœuvre est impressionnante. Il est conçu à la base d’un programme qui bat considérablement, en brèche ses couts. Le F22 est en effet, un avion de chasse prédisposé pour les interceptions. Il est habillé d’accessoires resplendissants qui le rendent mieux outillé pour les combats air/air encore appelé « ’le dog fige »’.

De nos jours, ces avions de chasse ne sont plus assez déployés, car les combats aériens ne sont pas récurrents. Disons que les avions de chasse sont des bijoux ou trésors très chers, mais peu sollicités. Ils sont également le plus souvent enclins à des soucis techniques.

Pas seulement actifs pour les combats aériens, pour les combats aériens, les F22 sont à même en mesure de dérouler des missions de soutien militaire au sol, des contres attaques électroniques ou encore de renseignement via des systèmes d’origine électromagnétique.

Lockheed Martin fut le pion de la grande partie de cet avion. Son système est constitué que d’armes, et constitue d’ailleurs le système d’assemblage final. Quant aux ailes de cet avion, ils sont fournis par la division défense de Boeing de même que le fuselage arrière le fuselage arrière. C’est cette même division qui s’en chargea de l’insertion de l’avionique.

L’avion a été successivement appelé F-22 ou F/A-22 les années qui ont écoulé sous le dos de sa date de mise en service. Rappelons que sa mise en service fut officialisée dans les US Air Force dans le mois de décembre en 2005. C’est après ces épisodes que ce magnifique avion de chasse abhorre son appellation terminale qu’est F-22A. De manière usuelle il est appelé F-22 Raptor. Les États-Unis ont souvent considéré le F-22 comme un instrument stratégique au maintien de l’hégémonie aérienne des US Air force. Ils déclarent par ailleurs qu’il n’existe plus d’avion de chasse au monde qui lui soit égal aussi bien techniquement qu’en développement.

En avril 2009, le département de la Défense des États-Unis a recommandé avec l’aval du Congrès de limiter ses commandes portant. Par contre en 2019, le Sénat et la Chambre des représentants américains ont voté un projet de loi budgétaire qui interdit toute contribution financière nécessaire pour la production des F-22.

1. Le Dassault Rafale

Voici enfin le tour du plus bel avion de chasse qui a toujours époustouflé le monde. Il s’agit en effet de Dassault Rafale.

Il est créé et développé par le constructeur français d’avion, Dassault Aviation. Son objectif était de substituer et de renforcer les aéronefs des forces de défenses françaises dans les années 80. Ses recherches ont conduit entre autres à remettre en cause les théories aéronautiques défensives d’Eurofighter.

Le Rafale est un avion doté d’innombrables fonctions. C’est pourquoi ils disent de lui qu’il est omnirôle. Il peut être convoyé pour des missions air/air ou des misions air/sol ou peut être encore, des missions d’un seul vol. Il coute excessivement cher et est doté d’une performance à redouter.

Voici entre autres l’historique de l’avion de chasse Rafale :

En 1970, les forces armées françaises ont ressenti le besoin de nouveaux équipements de combat plus perfectionnés, dotés en même d’une polyvalence. Ils ont en effet programmé, peaufiné ce projet avec des pays tels que l’Allemagne de l’Ouest, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie. Les besoins n’étant pas les mêmes, il y a une discordance dans les projets de recherches des co-partenaires. C’est à cet effet que la France s’est retirée en 1985 et le premier prototype de rafale fut mis en démonstration.

Il survole les airs un 4 juillet 1986. Le programme de la réalisation d’une rafale prend donc officiellement son envol le 26 janvier 1988. Un monoplace de Rafale immatriculé se fut créé. Il vole dans les airs pour sa première fois le 19 mai 1991. À la suite, la version marine immatriculée M s’essaya également. Cette opération se déroula un 12 décembre 1991. Aussi, un autre biplace B passera un 30 avril 1993. Au total, ce programme d’essai fut rendu possible grâce à un cout économique faramineux de 46,4 milliards d’euros.

Depuis 2015, des contrats d’exportation de la rafale ont fusé de partout rendant célèbre, les exportations militaires françaises. Ici, le principal jouisseur est Dassault Aviation, ainsi que Thales, Safran, MBDA, qui convoie les missiles des Rafales. De même, que les 500 PME qui opinent sur le projet rafalent. Pour ce projet, l’Égypte constitue le premier consommateur à l’export.

Il lance une demande de 24 appareils en février 2015. Vers la fin des années 2021 dans le mois de mai, il complète de nouveau la liste par une demande de 30 avions supplémentaires ceci contre un cout de 8,5 milliards d’euros. Le Qatar ne pouvant rester en marge commande lui aussi, un 4 mai 2015. Il s’agit entre autres de 24 appareils, puis portera en 2017 son nombre total à 36 contre un prix bilan de 7,4 milliards d’euros. Bien que le 10 avril 2015 l’Inde a avoué ses ambitions de payer 36 appareils, la commande sans succès. Ces désirs furent à succès le 23 septembre 2016. Cela lui nécessite une somme de 7,8 milliards d’euros. En 2020, suite aux mésententes grandissantes en mer Méditerranée, la Grèce s’est résolue de demander aussi 18 appareils.

Il s’agit en effet d’une prévision de 12 outils d’occasion et un lot de munitions, puis également de 6 armes supplémentaires en 2022 pour un montant total de 3 milliards d’euros. Le 28 mai 2021, la Croatie affiche de son côté, sa volonté d’en acquérir, légèrement en dessous de 1 milliard d’euros, 12 différents accessoires d’occasion. Par ailleurs, le 3 décembre 2021, Dassault Aviation déclare officiellement le commerce de 80 unités au format standard F4 aux Émirats arabes unis, pour un montant de 14 milliards d’euros. Il prévoit également un moment total de 17 milliards d’euros pour un ensemble d’outils et d’équipements qui comprend aussi des munitions et également des hélicoptères. L’Indonésie elle aussi, publie officiellement en février 2022 sa volonté d’acheter un total de 42 unités pour une somme de plus de 7 milliards d’euros. Ces différents accords ont successivement produit un chiffre de production impressionnant de 48,7 milliards d’euros.

Le Rafale a effectué des missions successivement de bombardement au cours des récentes guerres d’Afghanistan. Il est question en effet de la période de 2001 à 2021. Durant les opérations suivantes Serval du Mali et celle Chammal à l’encontre de l’État islamique aussi bien en Irak qu’en Syrie, ainsi que des missions ayant proscrit l’usage des bombes au cours des missions militaires de 2011 en Libye.

Les caractéristiques de l’avion de chasse Rafale sont entre autres :

L’avion de chasse rafale dispose en effet des ailes. Il s’agit des ailes delta munies de plans canard, à commandes avec des vols électrisés nécessitant des éléments de furtivité aussi bien passifs qu’actifs. Il est doté d’un radar à balayage électronique de format RBE2 et de deux différents moteurs tous des Snecma M88. Pour sa pleine hégémonie dans les airs, il utilise des missiles air-air en plus d’un canon. Pour sa tactique de bombardement, il utilise : des bombes guidées laser ajoutées aux missiles de croisière et des missiles antinavires. En domaine de bombardement stratégique, il utilise un missile nucléaire.

C’est la fin de notre top 15. Lequel de ces adorables avions de chasse préféreriez-vous pour défendre votre territoire ?