Le-Poisson-clown

Top 15 des plus beaux animaux marins

Les océans regorgent une diversité d’animaux qui se démarquent les uns des autres grâce à leurs couleurs, formes ou comportements. Même s’il semble pénible de décrire les plus beaux animaux marins, notre présente revue vous propose un top 15 des plus beaux animaux marins.

15. La méduse commune

Encore appelée Aurelia aurita, la méduse commune est présente au sein de tous les océans de la terre. Elle a un mode de vie solitaire et communautaire, à proximité de la surface. L’animal dispose d’une ombelle entourée par des centaines de tentacules blancs et urticants. Les 4 gonades en « fer à cheval », sont visibles dans l’animal. Chez les femelles, elles sont roses ou violettes et blanches ou jaunes chez les mâles. Toutefois, au sein de l’Arctique, certaines méduses atteignent 2 m de diamètre et possèdent des tentacules de plus de 40 m de long. Aurelia aurita excède rarement 40 cm de diamètre. C’est un animal qui ne vit pas plus d’une année.

14. L’Alitta virens

La grande gravette nommée Alitta virens est connu pour être un ver marin polychète. Il dispose d’une tête bien distincte ainsi que des parapodes pourvus de soies. Souvent rencontré en mer du Nord, l’animal creuse des galeries dont la longueur mesure le triple de celle de son corps, soit 30 cm maximum. Ainsi, on le retrouve notamment dans les milieux sableux ou vaseux. Son corps peut se composer de plus de 200 segments. Sur son dos, la ligne sombre visible correspond à un vaisseau sanguin transparent. Alitta virens a fait l’objet de plusieurs tentatives d’élevage puisqu’il constitue un bon appât pour la pêche.

13. La baleine à bosse

La baleine à bosse encore appelée mégaptère ou jubarte est une espèce de cétacés à fanons. Habituellement, elle mesure environ 14 mètres de long et pèse en moyenne 30 tonnes. Elle est capable de réaliser des sauts spectaculaires hors de l’eau. Quant à ses nageoires pectorales, elles sont de grande taille contrairement à celles des autres cétacés. Son chant quant à lui, est très élaboré et apparaît d’ailleurs comme une de ses caractéristiques. Elle est abritée par les océans et les mers du monde entier. C’est surtout  un sujet privilégié pour le tourisme d’observation des baleines. Elles sont migratrices et, pendant l’été, elles fréquentent les eaux froides polaires ainsi que subpolaires à la quête de nourriture.

12. Les poissons-globes

Les poissons-globes ou poissons-ballons font une famille de poissons disposant de la capacité de se gonfler. L’une des caractéristiques qui les distinguent des poissons du genre Diodon qui est qu’ils n’ont pas de piquants. Ils sont capables de se remplir d’eau en fractions de seconde en cas de menace. Cela leur permet d’atteindre des dimensions propres à intimider un prédateur et notamment une forme difficile à mordre. Beaucoup de leurs espèces sécrètent un violent poison appelé tétrodotoxine, au niveau des viscères et des gonades. Généralement, ils ne sont nullement pêchés, sauf au Japon où on prépare le « Fugu » grâce à un procédé savant permettant d’isoler les parties comestibles de celles mortellement empoisonnées.

11. Le Béluga

Le béluga ou bélouga est également appelé baleine blanche, dauphin blanc et marsouin blanc. C’est une espèce de cétacés appartenant à la famille des Monodontidae se retrouvant dans l’océan Arctique et au sein de l’estuaire du Saint-Laurent. L’animal dispose d’un des sonars les plus sophistiqués de l’espèce des cétacés. D’ailleurs, c’est un sonar qui lui est essentiel en vue s’orienter et se repérer dans les canaux de glace immergés. Le béluga est reconnu pour son caractère très sociable. Son déplacement se fait en groupes sectionnés en sous-entités souvent faites d’animaux du même âge et du même sexe. Notons que ce mammifère marin nage lentement et mange majoritairement les poissons.

10. Le Poisson-clown

Amphiprioninae parfois connu sous le nom de poisson-clown, cet animal appartient à la famille des pomacentrides. Il existe trente espèces en elle, avec une seule appartenant au genre Premnas et les vingt autres étant Amphiprion. Ces poissons mesurent quelques centimètres de long et se retrouvent dans les eaux orange et noires. Il peut y avoir des bandes ou des barres blanches sur certaines espèces. Ils fréquentent les lagons coralliens et les frayères du bassin indopacifique et de la mer Rouge. D’ailleurs, c’est là qu’ils se nourrissent souvent de copépodes et de larves de tuniciers. Les poissons-clowns sont impressionnants à bien des égards. Ils sont surtout connus pour leur relation mutualiste avec dix espèces différentes d’anémones marines, qui sont généralement mortelles pour les poissons.

9. Le Rorqual commun

Le rorqual commun est l’une espèce de cétacé appartenant à la famille des Balaenopteridae. Avec une longueur d’environ 20 mètres, il est après la baleine bleue, le deuxième plus grand mammifère vivant sur la planète. Ainsi, on le retrouve au sein de tous les océans, ainsi qu’en mer Méditerranée. Le Rorqual commun a une grande longévité, estimée à une centaine d’années. En 2018, l’espèce autrefois protégée après avoir été vu comme menacée par l’UICN, est passée au statut « vulnérable ».

8. La Baleine bleue

La baleine bleue, également connue sous le nom de rorqual bleu, est une sorte de cétacé. Les femelles sont assez grandes que les mâles. D’une longueur moyenne de 25 à 27 mètres et d’un poids de 130 tonnes, elle peut dépasser 31 mètres. Avec 170 tonnes de longueur, c’est le plus grand animal vivant de notre époque et de l’état actuel des connaissances, et le plus gros animal de la Terre. La baleine bleue a un corps long et mince avec diverses nuances de gris bleuâtre sur le dos et plus pâle en dessous. Sa tête est plate et en forme de U. Entre l’extrémité de sa mâchoire supérieure et l’évent se dessine une crête médiane.

7. Le Requin-baleine

Le requin-baleine est un poisson cartilagineux, le seul membre du genre Rhincodon et la seule espèce actuelle de la famille Rhincodontidae. Pouvant atteindre une longueur de 20 mètres et peser jusqu’à 34 tonnes, il est considéré comme le plus gros poisson de la planète. Cependant, sa taille observable est généralement comprise entre 4 mètres et 14 mètres. Ce grand requin lent et non agressif est totalement inoffensif pour l’homme. Comme la baleine bleue, il se nourrit principalement de plancton, d’algues et de microfaune, qu’elle absorbe par sa grande bouche. Facilement reconnaissable à son motif en damier, le requin-baleine vit en pleine mer et dans les océans tropicaux chauds. Sa durée de vie est estimée entre 100 et 150 ans, même si les spécimens les plus anciens collectés ont environ 70 ans.

6. Le Leucothea sp.

Les Leucothea appartiennent à la famille des cténophores. Elles sont des créatures marines carnivores. Seulement 150 espèces existeront dans le monde. Ils se déplacent en eau libre en raison du regroupement des cils mobiles en 8 rangées ou peignes. Ils sont souvent irisés. Les leucothea ont un corps translucide atteignant 20 cm de long avec deux extensions latérales en forme d’ailes. Ils disposent également deux paires de tentacules. Contrairement aux méduses, les cténophores que sont les leucothea n’ont nullement de cellules urticantes.

5. L’étoile de mer commune

Scientifiquement appelée Asterias Rubens, l’étoile de mer commune possède cinq extrémités recouvertes d’épines calcaires. C’est l’un des plus beaux animaux marins, en raison de ses différents attraits. Sa taille varie généralement entre 25 et 35 centimètres et sa couleur peut aller du rouge au violet. Elle est considérée par plusieurs comme l’un des plus beaux animaux marins de l’ordre des forcipulatidia. Il existe au moins 1 500 espèces dans plus de trois douzaines de familles dans tous les océans. À l’âge adulte, ils ont une forme d’étoile typique consistant en un disque central avec cinq bras ou plus rayonnant autour de lui. Les étoiles de mer vivent environ quatre à cinq ans, parfois plus, et sont généralement carnivores, se nourrissant d’animaux lents.

4. La Murène

La Murène est un animal vertébré marin. Encore appelée Muraena Helena en termes scientifiques, elle présente un long corps serpentiforme allant à 1,50 m. L’animal se trouve généralement au sein des environnements à moins de 100 mètres de profondeur. Il existe actuellement deux types de murène en Méditerranée. Ils se distinguent grâce à leur corps dégingandé et aplati, ainsi que par une grande bouche sous leurs petits yeux. C’est une espèce qui chasse la nuit et pour laquelle les plongeurs ont beaucoup de respect, car elle peut apparaître soudainement. Robuste et légèrement comprimée latéralement, elle a une tête courte présentant un profil bombé. Sa grande gueule possède de puissantes mâchoires et des narines tubulaires.

3. Le Dauphin Sablier

Le magnifique mammifère marin connu sous le nom de dauphin sablier, est encore appelé dauphin porte-croix. Il se distingue à travers un motif noir et blanc qui rappelle la forme d’un sablier sur les côtés de son corps. Il est possible d’observer des mammifères marins rapides dans les eaux de l’hémisphère sud en petits groupes. Les dauphins sabliers se comportent d’une manière étonnante, se liant hors de l’eau, et cela vaut la peine d’être regardé. Les adultes pèsent généralement de 90 à 120 kg, mesurent environ 1,80 m, et diffèrent en taille et en forme au niveau de leur nageoire dorsale. Toutefois, il ne faut nullement le confondre avec le Dauphin austral, qui habite les mêmes zones et partage des similitudes physiques frappantes avec la particularité notable de ne pas avoir d’aileron dorsal.

2. Le Dauphin

Les dauphins sont reconnus pour être des animaux les plus intelligents de la planète. On les trouve souvent dans les océans tropicaux et tempérés. Ils font partie des plus beaux animaux marins. Leurs caractéristiques générales sont celles des Cétacés, avec quelques différences pour chaque espèce. À l’instar des baleines et d’autres cétacés, les ancêtres des dauphins ont perdu leurs pattes arrière, il y a environ 35 millions d’années. Ainsi, dès la gestation, l’embryon dauphin a quatre pattes qui se développent. Puis, les pattes arrière subissent un rétrécissement et disparaissent.

1. L’orque ou épaulard

Appartenant à l’espèce des Orcinus orca, l’orque est un mammifère marin du sous-ordre des baleines à dents Odontoceti. Il a une distribution mondiale et vit dans les régions arctique et antarctique jusqu’aux mers tropicales. Son régime alimentaire est très diversifié, bien que les populations se spécialisent souvent dans des types de proies spécifiques. Les épaulards sont vus comme des prédateurs supérieurs. Les anglophones les appellent des épaulards, même si le genre Orcinus est unique aux épaulards. Les orques ont des liens sociaux forts, et certaines populations sont composées de plusieurs familles matrilinéaires stables. C’est d’ailleurs ce qui en fait d’eux les plus sociables de toutes les espèces animales.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands