Top 15 des plats polonais les plus servis au réveillon de Noël

0
117

La fête de Noël se résume à plusieurs définitions à commencer par la priorité du repas qu’on se partage en famille. Wigiliaest l’appellation polonaise qui désigne Noël. Lorsque le Noël y est, le grand repas à ne pas louper même si l’on est débordé de travail est celui du réveillon. Bien entendu ! Le 24 décembre, toute la famille est déjà réunie dans la soirée pour finaliser les préparatifs du jour tant attendu. Comme on le dit souvent, l’apparition de la première étoile dans le ciel marque le commencement du réveillon. En attendant que les repas succulents viennent plus pimenter l’atmosphère de la plus belle des manières.

15. Barszcz czerwony, la soupe à la betterave

Encore appelée bortsch en français, la soupe au multiple nom est un plat d’origine ukrainien qui est cuisiné et admiré dans plusieurs pays. C’est un classique absolu de lacuisine polonaise qui n’est pas servi uniquement en Noël. Cette soupe de betterave ou Barszcz est servi en premier lieu le soir de Noël. Si vous êtes à votre première expérience, il est primordial de savoir que ce plat est loin d’avoir un goût désagréable. Bien au contraire, il est très succulent.

Les tortellinis polonais ou Uszka sont généralement les plats accompagnateurs qui rendent plus succulente cette soupe à la betterave. Ces uszka sont remplis d’un mélange d’herbes et de champignons. Ils sont minutieusement façonnés à la main. Elle est très savoureuse et se marie bien avec la soupe plutôt sucrée à base de betterave rouge.

Dans la coutume polonaise, la viande n’est pas la bienvenue à table au réveillon de Noël. Donc, ne soyez pas étonné de constater que les plats dont nous vous parlerons soient dépourvus de viande.  

14. Soupe de haricots aux carottes

Les recettes du réveillon se poursuivent avec une soupe aux haricots en deuxième entrée. Pour sa préparation, faites tremper les haricots dans l’eau. Laissez-les infuser toute une journée puis faites-les cuire avec les carottes et le céleri. La préparation incluse également du piment de la Jamaïque, du sel et du poivre et une feuille de laurier. Le tout est garni avec un trait de crème. La soupe aux haricots est l’un des favoris de la Pologne.

13. Hareng mariné à l’huile

Comme la consommation de la viande est uniquement réservée pour le 25 décembre, toutes les autres protéines sont privilégiées. Une autre recette classique est le hareng mariné. Nous l’achetons déjà en saumure et le remettons dans les oignons et l’huile. Ce n’est pas la meilleure mauvaise haleine, mais c’est un bon compagnon pour le schnaps.

 La préparation est simple. Une fois le hareng en saumure acheter, rincez-le, puis faites-le tremper dans de l’huile et des oignons pendant deux jours. Ce plat peut être préparé à quatre ou plusieurs jours en avance et peut tout de même être conservé dans le frigidaire. Mais n’oubliez pas de bien l’assaisonné avec du poivre, des baies en grains, des branches de thym et romarin.

12. Salade polonaise et raifort à la betterave

Elles sont l’un des plats que la majeure partie des gens apprécient vu qu’elles sont très simples et surtout agréables pour le bien-être et la santé. Raison pour laquelle les Polonais l’adorent. La salade polonaise se compose essentiellement de pommes de terre cireuses, de carottes, de petits pois, de céleri, d’œufs, de cornichons et d’oignons hachés. Pour l’obtention de ce plat, mélangez le tout avec de la mayonnaise et assaisonnez-la de sel et de poivre.

Le raifort à la betterave est également simple aux cuissons. Il vous suffit de faire bouillir la betterave ou cuire au four, râper et mélanger avec du raifort épicé. Il sert de substitut de trempette ou de ketchup et est également beaucoup plus sain. Pour la petite information, il n’y a pas de Noël polonais sans raifort à la betterave !

11. Champignons panés

Les champignons sont très populaires en Pologne et constituent un ingrédient extrêmement courant dans la cuisine polonaise. Ce qui en fait un allié également privilégié en Noël. Pour sa cuisson, faites tourner les champignons dans la farine. Après cela, mélangez-les à l’œuf puis panez-les. Ensuite, faites frire dans l’huile contenue dans une poêle au feu doux à moyen en les retournant plusieurs fois pour que tous les côtés soient bien cuits. Ils sont un accompagnement idéal et peuvent également être trempés dans des soupes. C’est un délice !

10. Œufs farcis

L’œuf n’est pas seulement une partie importante du repas de Pâques en Pologne, mais également en Noël. Ils sont servis en quantité suffisante dans divers plats. Les œufs farcis aussi appelés « moutarde » sont particulièrement délicieux. Goûter à ce délice pour en juger par vous-même. Voici comment ils sont faits : faites bouillir les œufs durs, couper en deux morceaux et retirer les jaunes d’œufs. Faites le mélange ensuite avec l’aneth. Puis un peu de mayonnaise, du poivre et quelques gouttes d’huile d’olive pour former un mélange. 

9. Gambas marinées à l’ail

Depuis quelques années, on mange de plus en plus de fruits de mer à Noël.

Traditionnellement, cela n’existait pas. Cela est principalement dû au fait que les fruits de mer étaient trop rares et beaucoup trop chers en Pologne à l’époque. Vous ne la connaissiez tout simplement pas. Aujourd’hui, nous avons définitivement des crevettes royales sur la table. Ce qui était auparavant mariné dans de l’ail, de l’aneth et de l’huile. Faire revenir brièvement dans la poêle et servir.

Les crevettes géantes sont désormais un équipement standard pour Noël.

8. Calamars marinés

En parlant de fruits de mer, nous ne pouvons pas parler sans évoquer les calamars marinés. Ils sont dorénavant disponibles sous forme de produits surgelés dans presque tous les supermarchés du pays. Pour sa préparation, décongelez et coupez-le en tranches. Trempez-le ensuite dans un mélange de jus de citron, d’ail, de miel, de sel, de poivre, d’aneth et d’huile. Laissez infuser une à deux heures au frigidaire puis saisissez. Quelques minutes dans la poêle suffisent pour qu’il soit prêt à être mangé. Une fois, servir dans un bol, arrosez-le à nouveau de jus de citron.

7. Cocktail de crabe

Nous avons également eu un cocktail de crevettes. Pour le faire, achetez des crevettes de la mer du Nord et mélangez-le avec une sauce à base de ketchup, de magot et d’un peu de moutarde. Ensuite, diluer la solution avec de la crème et ajouter quelques giclées de jus de citron. Quelques petits pois et de l’aneth frais lui seront utiles pour faire ressortir son goût et sa saveur. 

6. Poisson fumé, du flétan au saumon

Tout comme délicatesse noble, il y a un délicieux poisson fumé. Si votre famille l’apprécie, n’hésitez pas à lui faire plaisir ! Comme c’est la fête faites-vous le plaisir d’acheter dans la mesure du possible, des poissons comme le butterfishle flétan, le saumon ou l’anguille. Certes, ils sont un peu couteux, mais une fois par an ne vous feront aucun mal. Toute, faites référence à votre budget. Par ailleurs, le raifort à la betterave se marie particulièrement bien avec le poisson fumé.

5. La carpe panée, le poisson traditionnel

Venons-en au clou du dîner de Noël, la carpe. Ce poisson a une très longue histoire. Mille et une questions sont posées sur ce dernier. Comme quoi, la carpe est-elle réellement un poisson de Noël ? D’après la petite histoire, la carpe était déjà considérée comme un poisson particulièrement religieux au Moyen Âge.

À cette époque, on croyait que les outils matériels du Christ étaient situés dans la tête du poisson. Ses os et sa figure en forme de colombe rappellent le Saint-Esprit. Ce qui solidifiait plus l’hypothèse. On croit tout de même que les écailles d’une carpe portent chance. Ainsi, certains Polonais les conservent dans leur portefeuille en espérant que les finances seront un peu meilleures l’année suivante. Malheureusement, l’expérience prouve que ça ne marche pas si bien.

Parlant de préparation, ce poisson est assez facile à préparer. Il est coupépané et frit dans une casserole jusqu’à ce qu’il devienne brun doré. Assurez-vous d’acheter le poisson d’une ferme propre. La carpe peut avoir un goût de moisi qui dépend toujours du plan d’eau dans lequel elle a vécu. Plus l’eau dans laquelle elle a vécu est propre, mieux c’est. Le poisson est très gras et ne sèche pas aussi vite. Il a un goût unique, légèrement sucré. Si vous n’avez jamais essayé une carpe, c’est le moment !

4. La choucroute aux pois cassés

Certains peuvent se demander si le petit pois et le pois cassés veulent dire la même chose. La réponse est non. Ils sont issus juste issus de la même plante avec des saveurs différentes. Pour sa préparation, il est indispensable de le tremper en raison des galacto-oligosaccharides qu’elles contiennent. Ces derniers sont des substances qui rendent la digestion difficile. Le trempage permet aussi d’attendrir l’enveloppe extérieure du légume sec. Ceci, pour amoindrir le temps de cuisson. Ne vous privez pas de ce délicieux met !

3. Les pierogi

Typiquement polonais, ce met est le plus connu et adoré par les peuples slaves. Donc, il n’y a aucune raison pour s’en priver au réveillon de Noël ou à Noël. Pour sa cuisson, il vous faut disposer la farine dans un récipient adapté en creusant un trou au milieu. Ensuite, coupez le beurre en petits morceaux. Cassez 2 œufs, mettez-y les morceaux de beurre et du sel puis versez le tout au centre du trou.

Puis mélanger tous les éléments avec de la farine pour obtenir une pâte souple, rouler cette pâte plusieurs fois au rouleau. Ensuite, mettez un fromage blanc dans une terrine, ajoutez-y de pommes de terre, du sel, de poivre et de noix de muscade. Sectionnez la pâte, puis plongez les chaussons dans de l’eau chaude et égouttez-les afin de les griller au beurre.

2. Le żurek 

D’origine polonaise, le żurek est une sorte de bortsch blanc fait à base de farine de seigle fermentée. Il est essentiellement composé de cumin, de légumes comme la crotte, le persil, le céleri. Ce plat se prépare sur différentes manières selon les régions. L’ingrédient de base est respecté par chaque région, juste qu’il y a toujours une retouche. Il est généralement composé de farine de seigle, de bouquet garni de légume, de saucisson blanc. Sans oublier les ingrédients primordiaux qui sont l’eau, le sel, la farine, l’ail et la marjolaine.

1. L’Opłatek

Nous n’allons pas boucler cet article sans vous parler de l’oplatek, aussi appelé pain enzyme. Ce plat est la grande tradition polonaise à la veille de Noël. Il est en quelque sorte une commémoration qui communie généralement les membres d’une famille ou les amis. Son partage symbolise le pardon, l’amitié, l’amour et la paix. Ainsi, il est un issu non négligeable pour mettre fin aux différends vu qu’il rappelle la naissance du CHRIST.

Toute chose qui commence bien finit bien. Nous voici donc à la fin de cette découverte des mets. Nous espérons avoir pu vous donner un petit aperçu sur la cuisine polonaise au réveillon de Noël. Comme vous l’auriez pu constater, nous avions bien plus de 12 plats sur la table. C’est une bonne chose, car tout est délicieux. Avec cet article, vous avez une idée sur le déroulement d’un réveillon de Noël dans les familles polonaises même si vous n’avez peut-être pas encore la chance d’y goûter.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here