Montreal-estival

Top 15 des faits intéressants sur Montréal

Montréal est la grande ville de Québec. C’est un endroit qui comprend d’innombrables secrets des passés et des phénomènes qui vous  auraient échappés. Quels sont alors ces derniers ? C’est justement pour répondre à cette interrogation que nous avons voulu vous présenter cet article. Voici 15 faits intéressants sur Montréal !

15. Montréal est la plus immense des deux-cents îles formant l’archipel d’Hochelaga 

Le grand nombre des îles de Montréal est abandonné. En effet, la plupart d’elles sont désertiques. Quelques faunes de cette ville ont fait l’objet d’une « nationalisation ». C’est le cas de celles qui sont devenues le parc national des Îles-de-Boucherville.

14. Montréal, la capitale du hockey

Montréal est la capitale du hockey. Le premier match formel de cette ville a eu lieu le trois mars 1875 à la patinoire Victoria. Ce dernier se situe non loin du lieu où le centre Sheraton reste aujourd’hui. Il est un flot de rondelles de là, à l’Hôtel Windsor qui fait face à la rue Stanley.

 L’hôtel Windsor est une appellation qui a son importance et qui a été bâtie par la Ligue nationale de hockey dans les années 1917. Par ailleurs, l’équipe locale constituée des Canadiens de Montréal a ramené la coupe Stanley plus de fois dans l’histoire du jeu que tout autre bataillon de la ligue.

13. À Montréal, aucun édifice ne peut être plus haut que le mont Royal

Une loi communale bannie en effet là, l’élaboration des bâtiments dépassant le sommet de la montagne, soit 232,5 mètres au-dessus du stade de la mer. Un bon point pour la conservation de la nature en milieu urbain

12. Montréal : la championne des jeux

Montréal est l’unique ville canadienne à avoir reçu les Jeux olympiques d’été en 1976. Par ces athlètes chanceux de cet été là se trouvaient la gymnaste de 14 ans Nadia Comaneci et le décathlonien médaillé d’or Bruce Jenner.

En effet, Nadia était la gagnante des prénoms à Montréal pris pour les petites filles dans les années après les JO 1976.

11. L’île Sainte-Hélène de Montréal

L’île Sainte-Hélène est en appartenance arbitraire. En effet, une portion de sa partie se mélange au remblayage du métro de Montréal, bâti dans les années 1960. L’archipel Notre-Dame a été créé de toute pièce. Elles forment simultanément, le parc Jean-Drapeau, où l’on trouve l’espace vert de fascination La Ronde fascinati.

10. Le mont Royal qui reçoit les festivals Osheaga, Heavy Montréal et l’île Soniq montréal

Le mont Royal également appelé la montagne a donné son nom à la ville. En effet, elle possède trois sommets. Il s’agit du mont Royal aussi appelé Grande Montagne, d’Outremont et du mont Westmount aussi appelé Petite Montagne.

L’espace du parc du Mont-Royal est conçu par le paysagiste Frederick Law Olmsted à qui l’on doit l’agréable Central Parcs new-yorkais. En effet, cet espace est de 280 hectares.

9. Installation des Français à Montréal

Dans les années 1535, le capitaine français Jacques Cartier aperçoit l’île et sa colline. Ainsi, il surnomme ce lieu Montréal. Il y avait un village iroquois appelé Hochelaga.

En 1611, le navigateur et le colonisateur français Samuel de Champlain établissent un lieu de rencontre et de commerce entre les commerçants français et les Indiens. Dans les années 1642, un groupe de religieux français se refuge en continuité sur l’île en baisant le village de Ville-Marie.

Mais en un tour de main, ce lieu prend l’appellation courante de Montréal. Durant la guerre de 7 ans qui oppose la France et le Royaume-Uni, la ville est saisie par les Britanniques en septembre 1760.

8. Une croix qui n’a jamais été achevée à Montréal

La croix brillante est sur le mont Royal triomphe sur Montréal avec  trente mètres de hauteur depuis 1924. Au début, le projet du prêtre sulpicien Pierre Dupaigne devait permettre à la croix de recevoir une plate-forme d’observation dans ses bras afin que les hôtes puissent y monter.

Une base en roc devait s’y ajouter. Le projet n’a pu être achevé à cause du manque d’argent. D’ailleurs, si la croix est dirigé vers l’est, ce n’est pas un jeu de hasard. Sa position a pour but de consigner l’adaptation de la ville par les francophones.

7. Montréal a plus de chemin que toute autre ville nord-américaine

Montréal a plus de chemin que toute autre ville nord-américaine. Ce sont quelques 800 kilomètres de voies réservées aux vélos qui visiteraient l’île. Ils n’ont pas fini d’en réaliser !

6. Le drapeau de Montréal

 Les symboles qui enjolivent le drapeau montréalais désignent les cinq nations fondatrices de cette ville. Il s’agit de : le pin blanc pour les Premières Nations ; là l’éclat lit pour la France ; le rosé pour l’Angleterre ; l’onopodon pour l’Écosse ; et le trèfle pour l’Irlande.

5. Le Montréal, un innovateur qui s’est vu catalogué « ville UNESCO du design » 

 Le Montréal est un novateur qui s’est vue noté « ville UNESCO du design » dans les années 2006 postérieurement à Berlin et Buenos Aires. Cette différenciation reconnaît les cités qui sont des axes d’excellence dans les domaines de la fiction, de l’orchestre, de la gastronomie, du cinéma, des arts populaires et des arts digitaux.

4. Le Montréal : la deuxième ville économique du Canada 

Le Montréal, la deuxième ville intéressante du Canada après Toronto. En effet, son exploit à la petite et moyenne société représente environ soixante-neuf pour cent du tissu économique et 52 612 des entreprises dans l’accumulation de Montréal !

3. Les escaliers de Montréal

L’un des faits intéressants sur Montréal est la disponibilité de ses innombrables escaliers extérieurs dont la mise en place a été favorisé par une loi instaurée au XIXe siècle. Suite à l’émigration, une résolution avait été prise.

La résolution disait que chaque bâtiment doit avoir un petit espace vert, ce qui donna l’idée aux architectes de mettre les escaliers à l’extérieur pour encaisser de la place et épargner du chauffage. Interdits en 1940 parce que jugé trop folkloriques, il est actuellement à nouveau possible d’en bâtir pour autant que la rue en comporte déjà.

2. Les routes de Montréal

Montréal comprend 152 noms de voies. Ces dernières contiennent le mot « Saint » dans leurs noms. Ceci n’est pas une nouvelle surprise.

En effet, la ville de Montréal compte 500 lieux de culte construits avant 1975. Cette ville n’est pas une petite affaire à dépeigner avec ses 4100 kilomètres de route et 6550 kilomètres de trottoir.

1. Montréal, une ville où les habitants consomment des fruits

Montréal est l’une des villes canadiennes où l’on mange beaucoup de fruits et de légumes. Soit quarante-quatre virgules quatre pour cent des Montréalais qui consomment cinq fruits et légumes par jour. Les habitants de cette ville aiment donc consommer beaucoup de fruits. Ce qui est bien pour la santé.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands