Top 15 des faits intéressants sur les rhinocéros

Les rhinocéros font partie des animaux les plus rares au monde. Ce sont des mammifères herbivores dont les caractéristiques surprennent. Toutefois, certains faits particuliers font de ces pachydermes des animaux singuliers. Appréciez donc 15 faits intéressants sur les rhinocéros.

15. Le rhinocéros est le deuxième plus grand mammifère terrestre

Il est indéniable que l’éléphant avec sa masse de plus de 5 tonnes soit le plus grand mammifère sur terre. Le rhinocéros vient en seconde place avec une masse estimée plus ou moins à 3 tonnes selon l’espèce.

 Il n’a rien à avoir avec la catégorie suprême à laquelle appartient l’éléphant, cet animal est classé avec les tapirs ou les chevaux. Le rhinocéros blanc est celui qui atteint les plus grandes masses de tous les rhinocéros du monde.

14. Il existe cinq espèces de rhinocéros

Dans le monde entier, on ne peut trouver des rhinocéros qu’en Afrique et en Asie. On peut retrouver le rhinocéros noir et celui blanc en Afrique. Ils vivent dans les zones situées dans la partie tropicale de l’Afrique. Ces deux spécimens sont dotés chacun de deux cornes qui leur servent de défense. Les rhinocéros adultes n’ont vraiment pas de prédateurs animaux, mais les jeunes sont vulnérables.

Les trois autres espèces sont répertoriées sur le continent asiatique. Ainsi, on peut retrouver le rhinocéros de java en Indonésie, le rhinocéros indien sur les terres indiennes. Ces deux espèces possèdent chacune une corne. Quant au rhinocéros de Sumatra, il est doté de deux cornes sur le front. Les rhinocéros de Java et de Sumatra font partie de la liste des mammifères les plus rares au monde.

13.  Les rhinocéros sont menacés d’extinction

Au cours des épisodes de braconnage, les rhinocéros sont l’une des espèces les plus prisées. Dans chacun des pays où ils vivent comme la Tanzanie ou le Kenya, des escouades de protection leur sont assignées. Ces brigades sont chargées de débusquer les individus qui, à la recherche du gain facile, les tuent. Ces activités de braconnage sont la cause principale de la diminution du nombre de rhinocéros dans le monde.

12. Les rhinocéros sont lourds, mais rapides

Bien que leur masse soit imposante, les rhinocéros peuvent courir rapidement dans les situations extrêmes. Ils peuvent notamment atteindre une vitesse de 50 km/h environ. Cet exploit est réalisable grâce à leur étonnante anatomie. Lorsque la situation l’exige, les rhinocéros sont capables de rebrousser chemin en plein sprint. Toutefois, au vu de leur apparence, ils ne peuvent courir rapidement que sur une courte distance.

11. Les rhinocéros ont une mauvaise vue

La capacité visuelle des rhinocéros est très faible. Suite aux mutations probables enregistrées sur leur gène IFT43, le transport des protides vers les cils et les flagelles est compromis. Toutefois, ces mammifères peuvent compter sur leur ouïe très fine et leur odorat amplifié.

Pour repérer l’herbe propre à sa consommation par exemple, le rhinocéros hume l’odeur des plants. Lorsqu’il se sent menacé, il arrive à détecter le danger juste en tendant l’oreille. Le rhinocéros substitue son ouïe et son odorat à sa vue. Il s’en sert pour se repérer et pour trouver une échappatoire en cas de menace imminente.

10. Les rhinocéros communiquent au moyen de sons

Comme tous les mammifères, les rhinocéros conversent avec leurs congénères au moyen de codes spécifiques. Le plus souvent, ces codes font référence à des cris ou des gestes. Cela peut être un grondement, un halètement ou encore un barrissement. L’usage de ces cris se fait selon les circonstances ou la situation dans laquelle se trouve celui qui les utilise. Le grognement, par exemple, est utilisé lorsque le rhinocéros fait face à une situation dangereuse.  

9. Caractéristiques du rhinocéros

Le rhinocéros est un mammifère facilement reconnaissable. Ils sont dotés de quatre énormes jambes trapues. Chacune de leurs pattes se termine par un gros ongle et est pourvue de trois orteils. Ces orteils s’apparentent chacun à de petits sabots. Voilà pourquoi l’empreinte de pas des rhinocéros ressemble à un trèfle.

Généralement, la peau des rhinocéros est grise et épaisse. Au niveau de leurs bouches par contre, elle est étonnement douce. Les rhinocéros asiatiques se démarquent des autres par les plis de la peau au niveau du cou et des jambes. Le plissage de la peau peut faire penser au port d’un bouclier. Le rhinocéros peut se montrer très dangereux quand il est dérangé ou attaqué. Le plus dangereux des cinq espèces reste le rhinocéros blanc.

8. Le principal trait caractérisant un rhinocéros est sa corne

Lorsqu’on voit un rhinocéros, la première chose qu’on constate est la présence de sa corne. Suivant le type auquel il appartient, il peut être doté d’une seule ou de deux cornes. On peut trouver des spécimens sans cornes chez les rhinocéros fossiles. Habituellement, la première corne croît sur l’os du nez. La seconde, lorsqu’elle est présente, se révèle sur le front. La corne croît d’environ 7 cm chaque année.

En fait, les cornes ne sont pas des os. Elles apparaissent lorsque la peau s’enfle et sont composées d’une protéine contenue dans nos ongles et cheveux. Une fois coupée, la corne peut donc repousser similairement à un ongle. Évidemment, les cornes de tous les rhinocéros n’ont pas la même taille. Celle étant la plus développée mesure près de 1,60 m.

7. Le mode de vie des rhinocéros 

En temps normal, les rhinocéros vivent seuls. On peut néanmoins trouver des troupeaux au cœur de la savane. Les rhinocéros se protègent à l’aide de la boue. Elle les protège des insectes et du soleil et sert également à leur rafraichir la peau. Les rhinocéros sont inactifs en journée. Ils se déplacent à partir de la tombée de la nuit.

Leur alimentation dépend du milieu dans lequel ils se trouvent. Au cours des combats pour déterminer la dominance, ils usent de leurs peaux comme d’une carapace. Lorsque ces derniers se sentent en danger, ils attaquent, mais uniquement pour protéger leurs petits. Cependant, les blessures résultant de l’attaque peuvent être très graves vu leur puissance.

Les parasites et les insectes constituent des nuisances pour le rhinocéros. C’est pourquoi ils sont escortés de pique-bœufs chargés d’éliminer les nuisibles.

6. Les rhinocéros sont en voie de disparition

La population de rhinocéros dans le monde diminue un peu plus chaque jour. Il ne reste plus qu’une poignée de rhinocéros en Afrique et en Asie. On peut estimer à environ 15 000 individus le nombre de rhinocéros vivant en Afrique et à 3000 ceux d’Asie. La situation est critique dans presque tous les derniers bastions de protection des rhinocéros.

La majeure partie de la population africaine de rhinocéros est concentrée en Afrique centrale et en Afrique australe. Seuls 1000 rhinocéros environ sont maintenus en captivité. Sachant que le braconnage, qui vise ceux qui sont à l’état sauvage, continue malgré les dispositions prises. Les rhinocéros de Sumatra sont concentrés à Sumatra, Bornéo et sur l’archipel malais. Au nord de l’Inde et au Népal se trouve le rhinocéros indien. Quant à l’espèce de Java, on ne la trouve plus que dans le Parc national d’Ujung Kulon.

5. Leur espérance de vie varie selon l’espèce

L’espérance de vie d’une espèce dépend notamment de sa qualité de vie. Les individus en captivité vivent plus longtemps que ceux à l’état sauvage. Ainsi, le rhinocéros blanc vit entre 40 et 50 années. Il a la meilleure longévité de tous les rhinocéros. Le rhinocéros indien vit entre 35 et 45 années, tant qu’il ne se fait pas tuer avant. Quant au rhinocéros noir, son espérance de vie se situe entre 35 et 5 années.

4. Mode de reproduction des rhinocéros

Même le mode de reproduction des rhinocéros diffère des autres mammifères. En effet, les rhinocéros ont tous plusieurs partenaires. Qu’il s’agisse des mâles ou des femelles, ils ont tous la possibilité de copuler avec le nombre de partenaires voulu. Il peut arriver que deux mâles se battent pour la même femelle. Celui qui gagne a le droit de courtiser la femelle.

Pour marquer son territoire, le mâle y projette ses excréments et son urine. Pour atteindre une plus grande étendue, il fait tourner sa queue. Avant le coït, les partenaires se poursuivent et s’affrontent entre eux. La grossesse dure 15 à 18 mois. Le petit peut vivre avec sa mère deux ans durant. Au cours de cette période, la mère est très agressive dans sa protection.

Le petit est allaité pendant au moins un an. Lorsque la mère met au monde de nouveau, elle repousse le plus grand des deux. Le jeune rhinocéros est adulte à l’âge de huit ans. Un rhinocéros femelle peut enfanter jusqu’à 10 petits pendant sa vie.

3. La corne de rhinocéros alimente des croyances

Ces mammifères sont hyperactifs sexuellement. Le rut peut excéder les 30 minutes contrairement au cas des autres espèces. Cette particularité a dû attiser les rumeurs concernant les effets stimulants que la corne de rhinocéros broyée aurait.

Les Chinois prennent la corne broyée infusée pour ses effets excitants. Bien que cette croyance ne soit pas fondée et que la corne n’ait aucune vertu, les rhinocéros sont massacrés. Ce cas est aussi d’actualité au Vietnam. La crise et un contrôle strict ont enrayé l’intérêt des Japonais pour ce produit.

2. Le rhinocéros est foncièrement herbivore

De tous les herbivores qui existent, le rhinocéros est surement l’un des plus gros mangeurs. Il se délecte de feuilles, de fruits, de tiges et même de bourgeons d’arbres. Cet animal est capable de faire de longues distances pour trouver sa nourriture en quantité suffisante. En une journée, il peut ingérer plus de 50 kg d’herbe.

1. Le rhinocéros est une espèce massacrée

En Asie orientale, plusieurs cultes utilisent les cornes du rhinocéros pour la fabrication de coupes ou de sculptures. Au Yémen, la haute société considère la possession de dagues faites avec la corne du rhinocéros comme une preuve de virilité. Posséder de telles dagues était synonyme d’appartenance à la noblesse.

Certaines castes pensent que la corne de rhinocéros broyée possède des vertus curatives et stimulantes. Ces pensées ont fait fleurir la vente illégale de cornes de rhinocéros. Il s’en est suivi une hausse de la traque et de l’assassinat de centaines de rhinocéros chaque année. Des études ont été menées sur les cornes pour prouver leurs soi-disant vertus. Elles n’en ont détecté aucune de celles divulguées.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands