5216-1.fs

Top 15 des faits intéressants sur le monde animal

Le monde humain est une pâle copie de celui des animaux. Certains comportements communs peuvent être remarqués de part et d’autre. Bien que vivants dans des milieux différents, le règne animal contribue au maintien de l’équilibre. Certains faits assez troublants peuvent être constatés chez les animaux. Découvrez donc 15 faits intéressants sur le monde des animaux.

15. Les poils des girafes mâles deviennent noirs

Lorsque l’Homme atteint la soixantaine, ses cheveux deviennent de plus en plus gris. C’est aussi le cas de mammifères comme le lion ou les éléphants. Cela est dû à la diminution de la quantité de pigments contenus dans leur peau. Généralement, ces pigments ont pour rôle de protéger la peau contre le soleil et les rayons ultra-violets.

Le cas de la girafe est un peu plus particulier. Quand une girafe vieillit, les poils de son cou et son dos deviennent de plus en plus noirs. Cela s’applique uniquement aux mâles, les femelles conservent normalement leur toison.

14. Le tardigrade peut vivre dans l’espace

 Les hommes rêvent de conquérir l’espace. Au fil des années, plusieurs missions spatiales ont été menées. Cependant, avant que les hommes ne se rendent dans l’espace, ils ont expérimenté avec les animaux. Le premier animal à y survivre est une chienne. Elle a survécu quelques minutes avant de mourir de stress et de chaleur.

Il existerait toutefois des individus qui en sont capables. Le tardigrade, encore appelé ourson d’eau est presque une sorte d’insecte au vu de sa taille minuscule. On peut en rencontrer partout sur terre. Il n’y a aucun climat qui soit spécifique à sa survie, il peut vivre partout. Ces moyens de protection l’aident grandement dans les conditions dures, y compris les endroits sans pression. Il ne craint ni le vide quasi absolu ni les fortes pressions.

13. Les grizzlys tuent parfois des oursons

Même s’ils semblent faire partie de la même famille, les grizzlys sont beaucoup plus puissants que les ours. Ils sont capables de renverser des véhicules ou même déraciner des arbres. En Amérique surtout, on dénombre bon nombre d’attaques mortelles de leur part. Ce sont des animaux très craints par les campeurs dans les zones montagneuses.

Le grizzly, mâles surtout, ne donne pas l’impression de savoir distinguer leurs petits d’autres animaux. Il peut leur arriver de tuer leurs oursons. La plupart du temps, cela arrive lorsque la nourriture manque dans leur habitat. Pour empêcher ce phénomène, les mères s’éloignent énormément des mâles une fois les petits nés.

12. Les porcs-épics ont des piquants mous

Le porc-épic est un animal qu’on rencontre souvent dans les forêts. Pour se défendre contre ses prédateurs, il se sert des piquants qu’il a sur le dos. Ces derniers sont capables de transpercer le flanc de n’importe lequel de ses prédateurs. Quand il se sent menacé, il se roule et forme une boule de piquants. Dès qu’il se fait attaquer, il envoie ses piquants à son agresseur, tel des flèches.

Toutefois, le porc-épic ne naît pas avec cette arme redoutable. Lorsqu’ils naissent, leur dos est recouvert de sortes de tissus mous. Un peu comme la corne de rhinocéros, c’est un gonflement de la peau. Cependant, plus les jours passent, plus ils se durcirent jusqu’à la forme qu’on leur connait. 

11. Les animaux entendent mieux que les hommes

Les hommes ont tendance à ne percevoir que des sons parfaitement audibles et proches. Toutefois, ceux qui font de la musique, principalement du piano, ont une oreille mieux aiguisée. Pourtant, même les animaux de compagnie entendent mieux qu’eux. Il leur est possible d’entendre des sons émis au lointain et de réagir en conséquence.

Dans le règne animal, ceux qui possèdent une ouïe plus fine sont les animaux sauvages. Ils peuvent entendre des sons émis à de longues distances. Certains d’entre eux possèdent le record de l’ouïe la plus développée. La teigne et la chauve-souris, par exemple, sont dotées d’une ouïe à haute fréquence. Cela signifie qu’elles peuvent percevoir des sons qu’aucun autre animal n’entendrait.

10. Le homard urine par son visage

Bien que cela paraisse intrigant, l’urine des homards sort par leurs yeux. En fait, l’urine est évacuée par des poches situées juste sous leurs yeux. Au cours de la période de reproduction, les femelles ont pour coutume d’uriner au visage des mâles pour les attirer. Une fois conquis, ils passent à la phase de l’accouplement. Le mâle urine pour libérer des phéromones au moment de l’acte sexuel. Il faut noter que certaines espèces peuvent vivre jusqu’à l’âge de 50 ans.

9. Les poissons-chats utilisent leurs corps pour goûter

Le poisson-chat est une variété de poisson très prisée pour leur chair ferme. Il contient une grande quantité de protéines, mais aussi d’acides et est doté d’épines aiguisées et rétractiles. Des études ont montré que ce poisson est particulier. En fait, il peut aussi bien nager que faire quelques sauts sur la terre ferme. Sur leurs museaux se trouvent des barbillons. Ils leur servent à humer l’odeur de tout ce dont ils s’approchent. Ils s’en servent également pour gouter leurs repas avant de les ingérer.

8. L’autruche a coups de pied mortels

Les autruches sont des animaux assez uniques. Bien qu’elles soient traitées de lâches à cause de leur attitude face au danger, elles sont assez redoutables. D’abord, elles possèdent une vitesse fulgurante. À la course, elles peuvent atteindre jusqu’à 50 km/h. De plus, il peut arriver qu’elles donnent des coups avec leurs pattes griffues. En couplant leur vitesse au tranchant des griffes de la patte, il y a peu de chances de sortir indemne d’une telle attaque.

7. La grossesse d’un éléphant peut durer deux ans

Une grande durée de grossesse trop longue peut être risquée aussi bien pour la mère que pour le petit. Pourtant, certains animaux ont une gestation de plus d’une année. L’éléphant est le plus gros mammifère qui existe sur terre. Une fois fécondée, la mère doit porter le petit pendant deux ans avant de pouvoir le mettre au monde. C’est peut-être la raison pour laquelle les petits ne naissent que chaque 4 ou 5 ans. Une fois l’éléphanteau né, les mâles adultes s’éloignent du groupe et il grandit avec les femelles et leurs petits.

6. Les serpents ont deux pénis      

Tous les animaux de la famille des squamates possèdent deux phallus invaginés. Cet ensemble comprend deux hémipénis enfouis dans la une poche située au bout de la queue. Cela est dû notamment au fait que le phallus des serpents se développe différemment. Il prend forme à partir de deux cellules différentes lorsque le serpent est encore sous sa forme d’embryon.

5. Les araignées tuent les mâles après accouplement

Certains animaux ont des rites bien particuliers pendant ou après l’accouplement. Souvent ces genres de comportements sont l’apanage des animaux où la femelle est dominante. Déjà, seule la reine est autorisée à se reproduire et pas avec n’importe quel mâle. Celui-ci doit accepter tous les risques. Des espèces comme l’anaconda agissent de la même manière.

Dans la communauté des veuves noires, après l’accouplement, le mâle est dévoré par la femelle. Non seulement il lui sert de repas, mais ce dernier sert aussi de nutriments pour les petits à venir. Certains mâles préfèrent s’accoupler à des femelles encore jeunes pas encore aptes à le manger. Cet acte connu sous le nom de cannibalisme sexuel ne se déroule pas de la même façon chez toutes les espèces. Le mâle de la veuve noire à dos rouge se propose lui-même en offrande à la femelle. Il s’agit d’ailleurs de la seule espèce répertoriée agissant comme tel.

4. Les dragons de Komodo n’ont pas besoin de mâles pour se reproduire

Les dragons de Komodo sont des mammifères de la famille des varans. Contrairement à la majorité des reptiles, ils sont monogames. Leur mode de reproduction est assez particulier. Au cours de la période de reproduction, les mâles se battent entre eux pour séduire les femelles. Les femelles sont indispensables à la reproduction, ce qui n’est pas le cas du côté des mâles.

La femelle peut mettre bas sans l’aide du mâle. Pour cela, elle procède par parthénogenèse. Normalement, cette pratique est effectuée par les petits invertébrés comme les abeilles ou les fourmis par exemple. Elle consiste en un phénomène d’autofécondation de la femelle.

3. Les abeilles goutent avec leurs pattes

L’écosystème ne pourrait se passer du rôle crucial que jouent les abeilles. Elles butinent sur les fleurs pour récolter le pollen indispensable à la fabrication du miel. Cependant, elles raffolent du nectar des plantes. Pour le détecter, ces derniers se servent des griffes disposées sur leurs membres supérieurs. Elles se servent également de leurs antennes pour sentir les fleurs et les gouter.          

2. Les dauphins peuvent dormir avec un cerveau à moitié actif

Certaines recherches effectuées sur les mammifères marins ont montré que les dauphins restent à moitié éveillés au repos. En effet, au cours de leur sommeil, une partie de leur cerveau reste éveillée pendant que la seconde est endormie. Celle éveillée contrôle les mouvements de nageoires et le fait remonter quand il a besoin de respirer.

Comme tous les mammifères marins, il lui est difficile de respirer sous l’eau. Du coup, il se doit d’être actif pour aspirer l’air avec ses poumons si besoin. De plus, cette façon de dormir leur permet de surveiller leurs prédateurs afin de pouvoir s’échapper en cas de danger.

1. Les hippocampes transportent les œufs fécondés

L’hippocampe est un fruit de mer ressemblant à une crevette. Pour se reproduire, la femelle pond dans la cavité ventrale du mâle. Celui-ci fournit de l’eau salée et des éléments nutritifs nécessaires à la croissance des petits. Les œufs déposés peuvent être une dizaine ou quelques centaines selon les espèces.Le père couve les œufs et les tient au chaud de la parturition à l’expulsion. Une fois à maturité, les œufs éclosent dans la poche. Ils se développent pendant encore 4 à 6 semaines. Des contractions commencent à se faire sentir chez le père après cette période. Elles permettent aux petits de sortir de la poche.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands