Nov-an

Top 15 des faits intéressants sur la Russie

Étant l’une des destinations les plus prisées pour les voyages, la Russie est un pays bénéficiant d’atouts divers. Son histoire est marquée par des faits intéressants qui méritent qu’on y accorde de l’attention. Voici présentés ci-après 15 faits se rapportant uniquement à la Russie.

15. Le plus grand pays du monde

Avec une superficie de 17 098 246 km², le territoire de la Russie couvre une partie de l’Asie et de l’Europe. Elle s’étend sur plus de 9000 km et couvre plus de 10 % des terres émergées. Ce vaste territoire permet aux Russes d’intensifier l’agriculture et d’en dépendre. Selon la région où on se trouve, on peut observer une variété différente de la flore.

14. La rudesse du climat

La Russie est un pays dont les conditions climatiques sont sévères. Son climat est de type continental. La fluctuation des températures est très élevée. En été, il fait excessivement chaud même s’il s’agit d’une saison non durable. Les hivers sont très longs, selon la région, mais aussi glaciaux.

La période la plus chaude en Russie se trouve généralement au cours du mois de juillet. Au cours de ce mois, les thermomètres peuvent afficher jusqu’à 19 °C. À l’inverse, de la période allant de novembre à mars où la température est toujours en dessous de 0 °C.

Le caractère rude du climat de cette nation est dû à la structure du pays. En effet, l’absence de montagnes au niveau des côtes nord favorise l’entrée des vents arctiques dans le pays. Au cours de l’hiver, les températures sont voisines de -10 °C à Saint-Pétersbourg. Par contre, en Sibérie, elles peuvent atteindre -50 °C.

13. L’origine de la fédération russe

La Russie a vu le jour le 25 décembre 1991 après la chute de l’Union soviétique. Le territoire qu’elle occupe actuellement est celui de la Russie soviétique de 1954. Du IXe siècle à notre ère, plusieurs pays russes se sont succédé. Au départ, c’était la Russie kiévienne dont est issu la grande-principauté de Moscou.

Devenue le Tsarat de Russie, elle est la source dont découle l’Empire russe vers la première moitié du XIXe siècle. Les tentatives de réformes, la révolution de 1905 et l’avènement de la Première Guerre mondiale ont eu raison de l’Empire russe. La défaite de la Russie d’alors face au Japon a jeté les bases de la Russie soviétique.

Avec les pertes déplorées au cours de la Seconde Guerre mondiale, tout est à refaire. L’URSS se reconstruit doucement et effectue son premier test nucléaire. L’avènement de la guerre froide entre les États-Unis et l’URSS, et l’embargo imposé à Cuba manque de virer au drame nucléaire. En 1985, Mikhaïl Gorbatchev prend la tête du régime pour relever l’économie, mais ses réformes échouent.

À l’automne 1991, les pays composant l’URSS proclament leur indépendance. Ainsi, le 25 décembre 1991, Eltsine proclame la dissolution de l’URSS ainsi que l’indépendance de la Russie qu’il dirige désormais. Gorbatchev démissionne après avoir dissous son parti, le PCUS.

12. Le premier Homme dans l’espace

Avec la fin de la Seconde Guerre mondiale et celle de la possession d’arme nucléaire s’est ouvert un autre conflit. Les différentes puissances mondiales d’alors cherchaient à conquérir l’espace, à y envoyer des humains. Ce fut l’Union soviétique qui en sortit vainqueur. Le 12 avril 1961, Youri Gagarine fut envoyé dans l’espace à bord de la fusée Vostok.

Les 108 minutes qu’a duré le voyage de Gagarine dans l’espace ont mis fin aux efforts des Américains. Les Russes ont prouvé qu’ils avaient une grande avance sur les autres puissances dans le domaine de l’exploration spatiale.

11. Le premier vol d’un animal dans l’espace

L’Homme n’est pas le premier être vivant à aller dans l’espace. Le 3 novembre 1957, bien avant Youri Gagarine, les Soviétiques avaient envoyé une chienne nommée Laïka à bord du spoutnik-2. Malheureusement, cette dernière a perdu la vie trois heures après suite à la chaleur extrême et au stress.

10. Les matriochkas

Des poupées aux tailles décroissantes et mises les unes contenant les autres, c’est ça les matriochkas ou poupées russes. Ce sont de petites formes en bois, s’ouvrant l’horizontale, et creuse contenant une plus petite. La figurine trouvée en contient une autre plus petite qui en contient une autre dont la taille est encore moindre. Il y a des modèles avec 5 voire 10 figurines ; il peut en avoir jusqu’à 64 pour les grands modèles.

Les plus grandes des poupées représentent souvent des femmes vêtues de robes traditionnelles russes avec un nid en main. Le sexe des autres poupées importe peu. La dernière représente généralement un bébé ; on ne peut donc l’ouvrir. Elles seraient offertes pour souhaiter la prospérité lors de noces.

9. Un grand acteur de la victoire lors de la Seconde Guerre mondiale

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Russie a perdu 20 millions de personnes soit 10 % de sa population. C’est le seul pays avec des pertes aussi lourdes. Néanmoins, elle a été d’un rôle crucial dans la victoire au terme des affrontements.

En 1941, Staline sacrifie deux millions de personnes, soldats et civils, pour protéger Stalingrad en supposant qu’Hitler voudrait prendre la ville. Effectivement, la Wehrmacht s’est concentrée en priorité sur le front russe, permettant ainsi aux alliés de reconquérir les autres fronts. Cette diversion cruelle, mais nécessaire a permis de mettre fin au deuxième conflit mondial.

8. La première puissance nucléaire mondiale

La puissance nucléaire d’un pays est déterminée par l’arsenal nucléaire dont il dispose. En 2022, la Federation of American Scientists (FAS) estime que la Russie dispose de 5977 ogives nucléaires.Derrière viennent les États-Unis avec un stock de 5428 ogives nucléaires.

La Russie et les États-Unis possèdent 90 % au moins des armes nucléaires du monde. Même si elles ne sont pas toutes opérationnelles, la Russie reste le leader mondial du domaine des armes nucléaires. De plus, ce pays dispose également d’une arme redoutée surnommée Satan 2. Selon des rapports, cette arme pesant 200 kg serait à longue portée et capable d’anéantir un pays dans son entièreté.

7. La Sibérie s’étend sur environ 5,2 millions de kilomètres carrés et abrite près de 25 % des forêts du monde

La Russie couvre aussi bien une partie de l’Asie qu’une de l’Europe. Sa partie asiatique correspond à la Sibérie. C’est l’un des espaces les moins habités au monde, mais également l’un des plus vastes. Elle couvre des régions polaires à l’Asie centrale et de l’Oural à l’océan pacifique.

En Sibérie, la température est particulièrement rude. En été, la température journalière avoisine les 5 degrés en moyenne. En saison hivernale, il ne fait pratiquement jamais plus de 0 °C au maximum. La quantité des précipitations constatées dans le pays est inférieure à 550 mm. Dans les zones riveraines de l’océan pacifique et au bord des montagnes du Sud c’est le contraire. On enregistre plus de 1 m de précipitations par an, même si elle tombe sous forme de neige.

6. Les toits en forme d’oignon

Longtemps, les gens ont cru que la charpente en bois au-dessus des églises russes a inspiré l’apparition des dômes d’oignon. Ces dômes empêcheraient la neige de s’accumuler sur le toit et auraient uniquement un rôle utilitaire. Ainsi, il n’était pas rare de voir les anciennes abbayes romaines et les cathédrales chrétiennes avec un dôme hémisphérique.

Les chapelles russes étaient, quant à elles, dotées d’un nombre variable de différentes formes de dômes. Selon les orthodoxes, la Sainte Trinité est symbolisée par une église avec trois dômes. Si l’église est dotée de cinq dômes, elle représente Jésus et les quatre écrivains de l’évangile. Si par contre la chapelle possède 13 dômes, ces derniers symboliseraient Jésus et ses 12 Apôtres.

Pour d’autres, c’est la finition du temple qui est représentée par le dôme en forme d’oignon. Certains encore trouvent que cette forme de toit a été copiée sur celle des mosquées. Leur utilité ou l’aisance à les fabriquer les ont peut-être fait adopter. Mais, ces toits font partie intégrante de l’histoire de la Russie.

5. Le Nouvel An dure plus d’une semaine

En temps normal, on pourrait croire que tout le monde fête le Nouvel An le 1er janvier. Mais, en Russie, ce n’est pas le cas. En effet, les Russes fêtent la Noël orthodoxe le 7 janvier. Ils prennent leurs congés du 31 décembre au 8 janvier inclus ; donc 9 jours fériés pour célébrer la nouvelle année. Mais, les 13 et 14 janvier font également l’objet de célébration.

 Après la révolution de 1917, le calendrier julien a été abandonné au profit du calendrier grégorien. Il y a donc eu un décalage de 13 jours. Du coup, le 31 décembre, les pratiquants orthodoxes ne pouvaient pas célébrer le réveillon « normal » de la nouvelle année. L’Église orthodoxe n’a pas accepté cette réforme du gouvernement et a décidé de commémorer la circoncision du Christ le 14 janvier.

4. Le lac Baïkal

D’une superficie de 31 722 km², le lac Baïkal est entouré du Great Baïkal Trail. Le Great Baïkal Trail est un réseau de sentiers de randonnée. Vu comme le lac le plus profond du monde, le Baïkal a une profondeur de 744 m, et est long de 636 km.

Sur la rive occidentale du Baïkal se trouve le village de Listvyanka. Il est un campement d’été prisé des patineurs, des amateurs de chiens à traineau en hiver et d’animaux sauvages. Le lac Baïkal a un volume d’environ 23 620 km 3 et est la plus grande étendue d’eau douce au monde.

3. Le plus haut volcan actif du monde

La Russie possède le plus haut volcan actif du monde : Le Klyuchevskaya Sopka. Haut de 4750 m, il est vieux d’environ 6000 ans.

Encore appelé Klioutchevskaïa Sopka ou Klioutchevskoï, ce dernier est le point dominant qui domine la Sibérie bien loin du mont Béloukha. Ce volcan constitue le sommet le plus haut et le volcan le plus actif du Kamtchatka. Sa dernière éruption remonte en 2019 et a duré près de deux ans.

2. La Balalaïka

Quand on parle de chanson ou de musique traditionnelle russe, il y a un instrument qu’on ne peut ignorer : la balalaïka. Dérivée du russe « Balakat », la balalaïka est un instrument de musique populaire en Russie. C’est un luth à long manche, à cordes pincées et au coffret en forme de triangle. Elle constitue également un emblème de la Russie.

C’est un instrument qui semble dérivé du croisement entre les instruments utilisés par les peuples russes et ceux voisins. Le mot « balalaïka » signifierait « plaisanter », raison pour laquelle l’église l’avait interdit. La cause ? C’est un instrument qui sert à se moquer de l’autorité. Il existe deux types de balalaïkas : une académique et une traditionnelle.

1. La Russie est frontalière avec une dizaine de pays

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la Russie est frontalière avec une dizaine de pays. Elle est reliée près de l’océan Arctique, au nord-ouest, à la Norvège. La Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Biélorussie lui sont frontaliers à l’ouest-nord-ouest.

La Géorgie, l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan sont situés à l’ouest-sud-ouest de la Russie et l’Ukraine à l’Ouest. Des pays comme la Chine, le Japon, la Mongolie sont également reliés à la Russie par des archipels, des lacs ou même des villes entières.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires

Qu’est-ce que la sénologie ?

Dans le but de pouvoir cerner plus profondément les différentes parties du corps humain, les sciences en général et la médecine en particulier se sont

Top 16 des cadeaux pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin est une fête propice pour célébrer l’amour dans un couple chaque année. Cependant, trouver le cadeau parfait pour l’être aimé peut s’avérer difficile