homme-propose-analgesique-homme-heureux-prenant-pilules-medecine-commerce-drogue-homme-prend-medicaments_545934-1986

Top 15 des faits intéressants sur la drogue

La drogue est un sujet sensible qu’on n’aborde pas en public. Et pour cause, ses effets néfastes sur la santé ne sont plus à citer. Cependant, certaines personnes continuent à en prendre pour des raisons diverses. Il existe de nombreux trucs intéressants sur la drogue. Prenez donc connaissance de 15 faits intéressants sur la drogue.        

15. Il existe trois types de drogues

Dès qu’on entend le mot « drogue », on pense tout de suite à la substance que les toxicomanes ont l’habitude d’ingérer. Pourtant, ce mot désigne tous les composés, qu’ils soient naturels ou chimiques, tant qu’ils sont capables de modifier l’activité des neurones. Les drogues sont divisées en trois catégories selon leurs effets.

Utilisées en grande quantité dans le domaine artistique, les drogues stimulantes aident à améliorer la créativité. Certaines sont prisées pour leur effet anxiolytique. Elles sont courantes dans le domaine médical et prescrites aux individus dépressifs. Les drogues à effet hallucinogènes constituent la dernière catégorie. Elles sont consommées par ceux qui auraient l’envie de fuir leur réalité, de s’évader. 

14. La drogue peut coûter très cher

Dans les séries, on a coutume de voir les dealers transporter différents types de drogues. Elles sont transportées en petits sachets représentant « une dose ». Chacune de ces substances a un prix bien déterminé. Celles qui sont les plus faciles à trouver sont moins chères. Quant aux autres, la dose peut coûter une somme faramineuse.

La drogue est consommable en gélules, au buvard ou encore en comprimés. La plus couteuse est le LSD. De son vrai nom lysergique diéthylamide, c’est une drogue hallucinogène consommable au buvard. Une goutte de cette substance coûte environ 10 euros. La dose efficace ne pèse que quelques microgrammes et pourrait revenir à près de 2700 euros.

13. La drogue rend accro

Il peut arriver que certaines personnes, après avoir goûté à la drogue, n’arrivent plus à s’en passer. On devient accro à la drogue lorsque le fonctionnement des neurones est déséquilibré. Cela est notamment causé par l’ingestion régulière de cette substance. Conséquence, l’individu a une envie irrépréhensible d’en prendre de façon continue.

Dans les cas extrêmes, le toxicomane est prêt à tout pour avoir sa dose. Voler, agresser voire pire, tous les moyens sont bons pour avoir l’argent et s’en procurer. Il devient très agressif et son nombre de neurones diminue à mesure qu’il en consomme. De plus, le consommateur développe des tendances psychotiques et paranoïaques.

12. La drogue peut vous rendre heureux

Certaines personnes s’adonnent aux stupéfiants pour fuir leur réalité. Il existe plusieurs drogues pouvant jouer ce rôle. L’une d’entre elles est l’ecstasy. Souvent distribuée sous forme de comprimés, l’ecstasy peut être mélangée à d’autres substances. Une fois consommée, on éprouve une sensation de bonheur intense et de calme. Les personnes qui en prennent se sentent plus vives et voient la vie en rose.

11. Il est risqué de se droguer

Comme pour toute activité, la consommation de drogues comporte un risque non négligeable. Certains consommateurs sont sujets à des crises de nerfs, ou à une perte de contrôle sur leurs actions. Ils s’exposent à plusieurs problèmes de santé aussi bien physiques que mentaux. Certains se retrouvent dans un état de dépression avancée.

Ainsi, la vie à laquelle ils tentaient d’échapper devient infernale et la drogue devient leur seul refuge. C’est ce processus qui cause la dépendance. Cette dernière représente le début de la descente aux enfers. La plupart du temps, les personnes dépendantes sont rejetées aussi bien par leurs familles que par leurs amis. Ils affrontent l’obscurité seuls, sans aucun rayon de lumière pour leur donner du courage.

10. C’est possible d’arrêter la drogue

medicine, healthcare and people concept – doctor talking to male patient at medical office in hospital

À un moment donné, certaines personnes trouvent la force de vouloir vivre normalement. Il faut alors se libérer de l’emprise que la drogue a sur eux. En Amérique ou en Europe par exemple, plusieurs centres sont ouverts pour les épauler. La volonté de changement peut être due soit à la stigmatisation, soit aux souffrances des proches.

Pour aider les gens à arrêter de se droguer, plusieurs solutions sont possibles. Soit on réduit peu à peu la dose de la personne, ou on l’interne dans un centre spécialisé. Les proches de la victime sont également suivis et accompagnés. Il s’agit d’une sorte de thérapie de groupe pour empêcher l’un d’eux de plonger.

9. Certaines drogues sont presque inoffensives

Comme expliqué plus haut, il existe trois types de drogues. Elles peuvent être classées dans trois catégories également. On a les drogues dangereuses, celles qui sont aux niveaux intermédiaires et les moins dangereuses. La classification dans ces diverses catégories se fait par rapport au taux de dépendance et aux effets sur la personne.

La plupart des drogues à effet hallucinogène sont classées dans la catégorie des drogues dangereuses. Dans cette catégorie se trouvent l’alcool, la cocaïne, le LSD ou encore l’héroïne. Les drogues stimulantes comme le tabac sont à un niveau intermédiaire. Quant à la catégorie des drogues les moins dangereuses, elle comprend celles dépressives comme le cannabis.

8. Il est facile de tomber dans la drogue

La plupart des personnes voient les toxicomanes comme des parias qui ont choisi leur mode de vie. Il est vrai que tout le monde ne s’adonne pas à la drogue pour oublier son chagrin. Cependant, pour une raison ou une autre, ils font ce choix. Ce qu’ils recherchent en prenant des stupéfiants varie en fonction du type de substance ingéré. Certains recherchent de l’apaisement et de la joie. D’autres veulent se sentir invincibles, insensibles au monde qui les entoure. La troisième catégorie comprend ceux qui désirent oublier leurs problèmes et peines.

7. Certaines drogues sont extrêmement dangereuses

La prise de la drogue altère les sens. On arrive plus à distinguer ni ce qu’on fait, ni à qui on le fait. Il existe pourtant une substance encore plus redoutable, une drogue qui rend extrêmement violent. Encore connue sous le nom « Angel dust » ou « poudre d’ange », la phencyclidine est une drogue à effet hallucinogène. Elle aurait la réputation de pousser le consommateur à commettre des actes agressifs. La particularité est que ces actes sont dirigés aussi bien vers les autres que vers lui-même.

6. La fabrication de chaque drogue est unique

Tout stupéfiant tiré de la transformation de plantes comme le cannabis est réputé pour être naturel. Certaines drogues sont produites en laboratoires. Elles sont connues comme étant des drogues de synthèse. Cette catégorie rassemble les stupéfiants comme le LSD ou l’ecstasy. Il y a des drogues produites avec des dosages millimétrés et leur synthèse en laboratoire est indispensable.

5. Il y a plusieurs façons de prendre la drogue

Les toxicomanes ne prennent pas toutes les drogues de la même façon. Ils respectent un modus operandi selon la substance. Généralement, la cocaïne est soit aspirée par les narines, soit injectée dans les veines. L’injection de substances comme l’ecstasy ou le LSD peuvent déclencher l’apparition de graves pathologies.

 La manière optimale de prendre de l’héroïne, c’est de se l’injecter. Cette façon de procéder fait accélérer la circulation du produit vers le cerveau. Elle agit beaucoup plus vite que la morphine, pourtant à usage médical. D’autres drogues comme la marijuana sont aspirées par la bouche à l’aide d’une feuille utilisée comme une cigarette. Le LSD peut aussi être pris au buvard par exemple.

4. Certaines drogues sont très populaires auprès des consommateurs

De la multitude de drogues qui existent, certaines ont la préférence des consommateurs. Une enquête a été menée par la Global Drug et visait à connaitre la drogue la plus consommée au monde. Au final, c’est le cannabis qui a récolté le plus de consommateurs sur la planète. Peut-être est-ce à cause de ses prétendus pouvoirs thérapeutiques. Certains pays ont même voté des lois pour la rendre légale et en autoriser la vente. Bien sûr, on ne peut s’en procurer que sur ordonnance médicale. Le dosage est contrôlé pour ne pas faire des consommateurs, des toxicomanes.

3. La consommation de drogue est dangereuse

Prendre de la drogue a beaucoup de conséquences sur l’organisme. En plus de risquer une intoxication ou une surdose, plusieurs maladies peuvent faire leur apparition. La santé mentale devient fragile. Les sujets commencent à faire des crises de panique et développent la paranoïa. Ils se sentent attaqués partout et par tous et se défendent, évidemment.

Le physique prend également un grand coup. Les toxicomanes sont susceptibles d’avoir un cancer des poumons. Cependant, la pathologie qui leur est commune est le dysfonctionnement cardiaque. Certains peuvent même souffrir d’infertilité et avoir une altération de l’ouïe et des yeux. Cette liste pourrait s’allonger. 

2. Il y a des drogues plus addictives que les autres

Toutes les drogues ne sont pas addictives de la même manière. Celles qui sont le plus à même de l’être sont celles favorisant la sécrétion d’une importante quantité de dopamine. Une analyse réalisée par le chercheur Nutt a montré que l’héroïne augmente la sécrétion de dopamine de 200 %. C’est plus que toutes les autres substances. Elle serait du coup, avec un score maximal, la drogue la plus prisée.

1. Prendre de la drogue peut entraîner la mort

Lorsqu’on devient accro à la drogue, on perd toute notion de dosage. Or le dosage représente la quantité que peut supporter le corps sans que cela lui soit fatal. L’overdose comme le nomment les Anglais, entraîne systématiquement la mort. Elle survient généralement après un arrêt brusque du cœur dans son optique de réguler la quantité circulant dans le sang.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands