Accueil Actualités Top 15 des faits insolites sur le Zimbabwe

Top 15 des faits insolites sur le Zimbabwe

0
Top 15 des faits insolites sur le Zimbabwe

Le Zimbabwe, également connu sous le nom de Rhodésie du Sud, est un pays situé en Afrique australe. Malgré les défis économiques et politiques qu’il a connus ces dernières années, le Zimbabwe regorge d’histoires fascinantes et de faits insolites. Dans cet article, nous allons vous présenter les 15 faits les plus surprenants sur ce pays africain qui est souvent méconnu.

15. Un pays avec 16 langues officielles

Le Zimbabwe est un pays d’Afrique australe célèbre pour sa diversité culturelle et linguistique. Avec 16 langues officielles reconnues, le Zimbabwe est un pays multilingue où l’on peut entendre des langues telles que le Shona, le Ndebele, l’Anglais et bien d’autres. Cette richesse linguistique est due à l’histoire du pays, qui a été marquée par l’influence de plusieurs cultures et peuples différents au fil des siècles.

En dépit de cette diversité, le Shona et le Ndebele restent les langues les plus parlées au Zimbabwe. Le Shona est la langue maternelle de plus de 80 % de la population, tandis que le Ndebele est la langue de plus de 10 % de la population.

14. Hyperinflation au Zimbabwe : une histoire de billets sans valeur

En 2008, le Zimbabwe a connu une hyperinflation record, qui a atteint des proportions épiques. La monnaie zimbabwéenne a perdu tellement de sa valeur qu’elle était presque inutile. Les billets de banque ont atteint des valeurs incroyables de plusieurs milliards de dollars zimbabwéens, mais cela n’a eu que très peu de valeur réelle. Cet état de choses a rendu l’achat de produits de base presque impossible pour la population.

La crise économique du Zimbabwe est en grande partie due à la mauvaise gestion économique, et à la politique désastreuse du gouvernement. Aujourd’hui, le dollar zimbabwéen a été remplacé par une nouvelle monnaie. Cependant, la population reste traumatisée par l’expérience de l’hyperinflation, et de nombreux habitants ont perdu leur confiance dans le système financier du pays.

13. Les origines surprenantes de l’hymne national du Zimbabwe

L’hymne national d’un pays est une expression symbolique importante de son identité, ainsi que de sa culture. Cependant, l’hymne national du Zimbabwe, intitulé « Kalibusiswe Ilizwe leZimbabwe » en zoulou, n’a pas toujours été l’hymne officiel du pays. En effet, avant son adoption, cette chanson était utilisée comme une chanson de concours de chorale scolaire.

Cette chanson, écrite par Solomon Mutswairo et composée par Fred Changundega, a été choisie en 1980 comme hymne national. Cependant, elle avait déjà été populaire dans les écoles zimbabwéennes bien avant cela, où elle était chantée lors de concours de chorale scolaire.

12. Le Zimbabwe : terre d’accueil pour les chiens sauvages d’Afrique

Le Zimbabwe abrite la plus grande population de chiens sauvages d’Afrique, également connus sous le nom de lycaons, avec environ 700 individus répartis dans tout le pays. Ces animaux sont considérés comme l’une des espèces les plus menacées d’Afrique, avec une population totale d’environ 6 600 individus dans toute l’Afrique.

Les chiens sauvages du Zimbabwe ont une importance écologique cruciale dans l’écosystème du pays. Ils ont un rôle fondamental dans la conservation de la diversité biologique en régulant les populations d’herbivores. Cette régulation a des répercussions positives sur l’environnement, et les autres espèces animales. Cependant, leur survie est menacée par la perte d’habitat, la fragmentation de l’habitat naturel, la chasse illégale et les conflits avec les éleveurs locaux.

11. L’alphabétisation : une priorité pour le Zimbabwe

Le Zimbabwe est le pays le plus alphabétisé d’Afrique, avec un taux d’alphabétisation de plus de 90 %. Cette réussite est le fruit d’un engagement fort de l’État zimbabwéen à mettre l’éducation au cœur de ses priorités. Depuis l’indépendance du pays en 1980, le gouvernement a lancé un ambitieux programme de scolarisation pour tous les enfants. Ce programme vise à garantir que l’éducation soit accessible à tous, y compris aux enfants issus des zones rurales les plus reculées du pays.

Le programme a permis de faire de l’alphabétisation une priorité nationale, offrant ainsi à tous les Zimbabwéens les compétences nécessaires pour réussir dans la vie. Avec une main-d’œuvre instruite, le pays a connu une croissance économique importante, notamment dans les secteurs de l’industrie et de l’agriculture.

10. Le peuple majoritaire du Zimbabwe : Les Shonas

Le Zimbabwe est le berceau de la culture shona, qui représente environ 80 % de la population du pays. Les Shonas sont connus pour leur artisanat, leurs danses, et leurs chansons folkloriques. Leur culture est riche en histoires, en mythes, et en légendes qui ont été transmises de génération en génération. Les Shonas sont également connus pour leur talent en sculpture et en poterie, avec des œuvres d’art exposées dans des musées du monde entier.

Les danses et les chants traditionnels des Shonas sont une expression importante de leur culture. Les danses sont souvent accompagnées de chants qui racontent des histoires de la vie quotidienne, de la chasse, de la guerre, et des cérémonies rituelles. Les Shonas sont également connus pour leur musique mbira, qui est jouée sur un instrument à cordes en métal. La musique mbira est souvent associée à des pratiques religieuses, et est considérée comme une forme de communication avec les ancêtres.

9. Le lac Kariba : un joyau naturel du Zimbabwe

Le Zimbabwe est connu pour abriter le lac Kariba, l’un des joyaux naturels les plus remarquables du continent africain. Avec une superficie de plus de 5 000 km², il s’agit du plus grand lac artificiel d’Afrique. Le lac Kariba a été créé en 1958 lors de la construction du barrage de Kariba sur le fleuve Zambèze, créant ainsi une importante réserve d’eau douce.

Le lac Kariba est une destination prisée des vacanciers nationaux et internationaux. Les visiteurs peuvent profiter de la beauté naturelle du lac et de ses environs, et pratiquer une variété d’activités de plein air. Le lac abrite également une riche biodiversité, avec une variété de poissons, de mammifères et d’oiseaux qui peuplent ses rives et ses eaux. Le lac Kariba est donc non seulement un joyau naturel du Zimbabwe, mais également un lieu de rencontre avec la nature et la faune sauvage d’Afrique.

8. Le Zimbabwe : dernier bastion des rhinocéros noirs en Afrique

Le Zimbabwe abrite la plus grande population de rhinocéros noirs en Afrique, avec plus de 500 individus vivant sur son territoire. Malheureusement, le nombre de ces animaux imposants a significativement diminué durant les dernières décennies, suite au braconnage. Les cornes de rhinocéros sont hautement valorisées en Asie pour leurs prétendues propriétés médicinales, et aphrodisiaques. Cela a grandement contribué à une augmentation du braconnage dans toute l’Afrique.

Le gouvernement zimbabwéen a pris des mesures pour protéger les rhinocéros, en créant des parcs nationaux, et en intensifiant les patrouilles anti-braconnage. Cependant, les braconniers restent une menace importante pour les rhinocéros, et des centaines d’entre eux sont tués chaque année pour leur corne.

7. Les chutes Victoria : un spectacle naturel époustouflant

Les chutes Victoria, localisées à la limite entre le Zimbabwe et la Zambie, sont l’une des plus fascinantes merveilles naturelles de la planète. Avec une hauteur de 108 mètres, et une largeur de 1,7 km, les chutes Victoria offrent un spectacle à couper le souffle. Le bruit assourdissant de l’eau qui tombe crée une ambiance mystique. Chaque année, des milliers de visiteurs du monde entier sont attirés par cette ambiance, ainsi que par la brume qui s’élève à des hauteurs incroyables.

Outre leur beauté naturelle, les chutes Victoria sont également un site historique et culturel important pour la population locale. Les chutes, appelées Mosi-oa-Tunya en langue tonga, qui signifie « la fumée qui gronde », ont une grande signification culturelle pour les communautés riveraines. Les chutes Victoria sont donc non seulement un spectacle naturel époustouflant, mais également un site culturel et historique important pour la région.

6. La jeunesse de la population du Zimbabwe

Selon les données de la Banque mondiale pour 2021, le Zimbabwe est un pays où la jeunesse de la population est très présente. En effet, sur une population totale estimée à environ 15,9 millions d’habitants, environ 60 % ont moins de 25 ans. La forte natalité dans le pays ces dernières décennies peut expliquer cette situation. De plus, la diminution de la mortalité infantile grâce aux progrès de la médecine y a également contribué.

Un taux aussi élevé de jeunes constitue un obstacle à la croissance économique du pays. En effet, cela nécessite des investissements importants dans les domaines de l’éducation, de la santé, et de l’emploi. Néanmoins, cette jeunesse de la population peut également représenter une opportunité pour le pays, notamment si elle est bien éduquée et formée.

5. Le Grand Zimbabwe : un joyau de l’architecture ancienne

Le Grand Zimbabwe est un ensemble de ruines qui témoigne de l’ingéniosité des anciens habitants du Zimbabwe. Construites à la fin du XVe siècle, ces structures en pierre sont devenues un symbole de la puissance, et de la sophistication des civilisations africaines antérieures à la colonisation. Situé dans la région sud-est du Zimbabwe, le Grand Zimbabwe est considéré comme l’une des structures les plus impressionnantes jamais construites par des Africains.

La construction de ces structures en pierre massives, qui se sont érigées à plus de 10 mètres de hauteur, est une prouesse impressionnante de l’architecture ancienne. Aujourd’hui, le Grand Zimbabwe est reconnu en tant que lieu du patrimoine universel de l’UNESCO. Il est également considéré comme l’un des sites les plus emblématiques d’Afrique, qui continue d’inspirer, et de fasciner les générations actuelles.

4. Les billets de banque zimbabwéens avec des trous en leur centre

Le Zimbabwe est célèbre pour être le seul pays au monde à avoir des billets de banque avec des trous en leur centre. Les billets de 2 dollars zimbabwéens sont dotés de trous en leur centre depuis leur première émission en 1997. L’introduction de cette caractéristique unique avait pour but de réduire la contrefaçon. En effet, les faux billets ne pouvaient pas être percés de manière aussi précise que les billets authentiques, ce qui rendait la contrefaçon plus difficile.

Les billets de 2 dollars zimbabwéens ne sont plus en circulation depuis 2009, en raison de l’hyperinflation qui a frappé le pays. Les billets de 100 milliards de dollars zimbabwéens étaient la plus grande dénomination émise, mais ils ont rapidement perdu leur valeur en raison de l’hyperinflation. Le pays utilise aujourd’hui une combinaison de devises étrangères. Parmi celles-ci, on retrouve le dollar américain, le rand sud-africain, et la livre sterling, ainsi que des billets de banque zimbabwéens qui ont été réintroduits en 2019. Cependant, ces nouveaux billets ne comportent plus de trous en leur centre.

3. Le Zimbabwe : gardien de trésors rupestres africains

Le Zimbabwe est un pays riche en histoire et en patrimoine culturel, notamment en matière de peintures rupestres. Avec plus de 20 000 peintures réparties dans plus de 500 sites différents, le Zimbabwe possède le plus grand nombre de peintures rupestres d’Afrique. Ces peintures témoignent de la vie et des croyances des populations qui ont habité le Zimbabwe il y a plusieurs milliers d’années.

Ces peintures rupestres sont également d’une grande importance pour l’exploration archéologique et anthropologique. Elles offrent des indices précieux sur les modes de vie, les croyances et les rituels des populations anciennes. Ces indices aident ainsi les chercheurs à mieux comprendre l’histoire et la culture du Zimbabwe.

2. Le drapeau zimbabwéen aux couleurs du parti au pouvoir

Le drapeau national d’un pays peut être un symbole important de son identité et de son histoire. C’est également le cas pour le Zimbabwe, dont le drapeau représente à la fois l’histoire de son parti au pouvoir, et la richesse de sa faune. Le drapeau zimbabwéen est constitué de sept bandes horizontales rouges, jaunes, vertes, noires, rouges, jaunes, et vertes. De plus, il est agrémenté d’un oiseau qui symbolise l’oiseau national du Zimbabwe, le Zimbabwe bird. L’oiseau est placé au centre du drapeau, regardant vers la droite.

L’histoire du drapeau zimbabwéen remonte à l’indépendance du pays en 1980, lorsque le ZANU-PF est arrivé au pouvoir. Le drapeau zimbabwéen arbore des couleurs qui représentent les valeurs du parti : le rouge pour la lutte, le jaune pour la richesse, le vert pour la terre, et le noir pour les Africains. En outre, les deux bandes rouges et jaunes supplémentaires incarnent la culture shona. Le Zimbabwe bird, quant à lui, est une représentation de l’oiseau national du pays, le bateleur, qui est un oiseau de proie. Le Zimbabwe bird est également un symbole important de la culture shona, qui représente la sagesse, l’intelligence et la force.

1. Le Zimbabwe : un acteur majeur de l’industrie du tabac

Le Zimbabwe est un pays qui est souvent associé à l’agriculture, en particulier à la production de tabac. Le pays est connu pour ses vastes champs de tabac, qui sont exportés dans le monde entier pour être utilisés dans la production de cigarettes, et d’autres produits du tabac. Le tabac est l’une des principales sources de revenus du Zimbabwe, et il joue un rôle important dans l’économie du pays.

Le secteur du tabac au Zimbabwe emploie des milliers de personnes, du processus de fabrication, à la commercialisation, en passant par la transformation. Les plantations de tabac sont souvent des entreprises familiales qui ont été héritées de père en fils depuis des générations. Cependant, la culture du tabac n’est pas sans conséquence sur l’environnement et la santé publique. Les autorités du pays cherchent à développer d’autres secteurs économiques pour réduire la dépendance au tabac.