13.-Milieu-de-vie-des-ouistitis-

Top 15 des faits insolites sur le ouistiti

Le ouistiti est l’une des créatures terrestres les plus fascinantes. Il appartient à l’ordre des primates, mais occupe une place particulière dans la famille. Son mode de vie, son alimentation, sa reproduction sont assez d’éléments uniques à connaitre sur ce minuscule singe des forêts. Poussez votre curiosité plus loin et venez découvrir 15 faits insolites sur le ouistiti.

1. Un singe du Nouveau Monde 

Le ouistiti est un primate du Nouveau Monde appartenant à la race des Callithrichidae ou des Cébidés. C’est la plus petite espèce de singe au monde. On le retrouve généralement dans les régions d’Amérique du Sud et dans les forêts de la côte atlantique.

Le ouistiti est un quadrupède forestier à l’activité quotidienne. Pour se déplacer, il passe de branche en branche en faisant des bonds allant jusqu’à 4 mètres. Ce primate réside habituellement à la bordure des forêts et à proximité des cours d’eau.

2. Le plus petit primate du monde 

Le ouistiti est considéré comme le plus petit primate encore vivant sur terre. Il possède une corpulence très modeste avec une taille qui varie entre 17 et 25 cm sans la dimension de sa queue. Cette dernière mesure entre 17 et 23 cm. Certaines espèces ne sont pas plus longues que l’index d’un homme adulte.

La masse corporelle du ouistiti est comprise entre 85 et 400 grammes. Chez les ouistitis, c’est la femelle qui possède la plus grande taille. Une différence qui est très moindre. D’ailleurs, aucun signe particulier ne permet de distinguer les mâles des femelles.

3. Une créature multicolore  

Le ouistiti possède un pelage épais, doux et composé de poils très fins. La fourrure de ses petits singes varie entre la couleur blanche, sombre, agouti, brune chinée et grise. Ces créatures sont les seuls primates à être dotées de grands satins sur chaque poignet.

Les ouistitis possèdent dès lors une fourrure tachetée de plusieurs teintes. Leur queue est parsemée de couleur noir et gris en forme d’anneaux et leurs oreilles sont touffues.

4. Un excellent grimpeur 

Le ouistiti est un excellent grimpeur. Cet animal sauvage est capable de grimper et de sauter d’arbre en arbre à toute vitesse. Pour atteindre une rapidité extraordinaire, le ouistiti se déplace habituellement en spirale.

Ce sont ses doigts dotés de griffes qui lui assurent cette capacité de grimpeur agile. Sa petite taille et son poids minime lui permettent de faire de grands bonds pouvant égaler les 4 mètres.

5. L’espérance de vie des ouistitis 

Le plus petit primate du monde possède une espérance de vie oscillant entre 16 et 18 ans en captivité. À l’état sauvage, cette longévité est très réduite en raison des prédateurs.

6. Les espèces de ouistitis  

La famille du ouistiti est très grande avec 42 espèces et 8 genres. Chaque espèce possède une taille, un environnement, une couleur et un mode de vie particulier. Beaucoup d’entre eux sont en voie de disparition. Les 8 genres enregistrés à nos jours comportent le Tamarin à tête de coton, le Cebuella, le Callimico, le Leontopithecus, le Callithrix, le sexe Mico, le Saguinis et le ouistiti à queue noire.

7. L’alimentation du ouistiti 

Le ouistiti est un primate avec un régime alimentaire très variable. Il est à la fois gommivore, insectivore et frugivore. Pour décortiquer, ce petit singe des forêts aime particulièrement se nourrir de la gomme et de la sève produites par les arbres.

Ces nutriments sont généralement indigestes pour la majorité des mammifères, mais constituent des aliments très riches pour ce primate. Il peut également s’alimenter d’insectes, de fleurs, de fruits, de la dépouille des lézards, des grenouilles, des escargots, des œufs et des oiselets.

8. Reproduction du ouistiti

Le ouistiti est une créature monogame. Sa maturité sexuelle se manifeste entre 1 an et 18 mois. La grossesse de la femelle dure entre 4 et 5 mois. Dans 70 % des cas, cette dernière mettra au monde des jumeaux par gestation. Elle peut également donner naissance à un seul enfant, mais cela est moins fréquent.

Même si cela est assez rare, la femme du ouistiti peut accoucher des triplets. À leur naissance, chaque petit a habituellement une masse corporelle comprise entre 14 et 27 g. À ce stade, leurs mains sont tellement petites qu’elles sont péniblement perceptibles à l’œil nu.

9. L’insertion des bébés ouistitis

À leur naissance et dès les premiers jours, la femelle protège ses petits de tout rapport extérieur. Au bout de quelques jours, le mâle s’impliquera dans les soins attribués aux enfants. Généralement, il gardera l’un alors que la mère nourrira l’autre.

À la suite de la 3e semaine, c’est le mâle qui prendra soin des deux petits alors que la femelle se contactera d’allaiter sa progéniture. Au bout de 6 semaines, la mère commencera leur servage, mais ils ne pourront se nourrir eux-mêmes qu’à partir de leur 5e mois. Ces petits ouistitis atteindront leur dimension adulte à l’âge de 24 mois.

10. Un taux de mortalité infantile élevé chez les ouistitis 

Les bébés ouistitis sont exposés à de nombreux dangers. Ils sont fragiles et non pas la capacité de se défendre contre les prédateurs. Et cela affecte grandement leur longévité. Les données recueillies par les scientifiques estiment à 33 % le taux de mortalité infantile chez ce primate. Et cela concerne habituellement les petits ouistitis de 2 mois.

11. Mode de vie du ouistiti 

Les ouistitis sont des primates grégaires. C’est-à-dire qu’ils vivent essentiellement en groupe. La communauté est principalement composée d’un mâle, d’une femelle et de leurs petits jusqu’à 4 générations.

Dans la confrérie, c’est la femelle qui gouverne tous les autres membres. Même dans les groupes comportant plusieurs mâles, seul le dominant à l’autorisation de s’accoupler avec la femelle. Pour rappel, les ouistitis sont des signes monogames.

12. La communication chez les ouistitis 

Le plus petit primate du monde est une créature très bavarde. En fonction de la situation, les ouistitis sont capables d’émettre plusieurs sons différents. Ils oscillent entre pépiements et babillages. En cas de danger imminent, ce singe est capable de pousser d’énormes cris pour alerter ses semblables.

13. Milieu de vie des ouistitis 

Les ouistitis vivent principalement dans les forêts et les savanes de l’Amérique du Sud. Plus précisément, on les retrouve au Brésil, en Bolivie, en Colombie, en Équateur, etc. Pour information, le ouistiti passe la majeure partie de son existence sur les arbres.

14. Les prédateurs du ouistiti

Le ouistiti est la proie préférée de nombreux mammifères terrestres. Les prédateurs réguliers de ce petit primate sont les serpents, le tarya, la martre tropicale, le margay et le chat-ocelot.

15. Une créature à statut de conservation LC 

Les ouistitis sont classés dans la catégorie des espèces à statut de conservation LC ou Préoccupation mineure. Cela signifie que ce petit singe des forêts n’est pas une espèce en danger d’extinction, vulnérable ou quasi menacée. Une excellente nouvelle pour la faune sauvage.

En somme, le ouistiti est le plus petit primate au monde, une créature monogame qui aime la vie en communauté. Malgré ses nombreux prédateurs, le ouistiti n’est pas une espèce menacée.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands