9.-Le-foie-est-un-heros-meconnu

Top 15 des faits insolites sur le foie

Organe le plus volumineux des viscères, le foie est logé dans l’hypocondrie droite de l’homme. Il assure trois rôles vitaux, dont celui de stockage, de synthèse et d’épuration. Mais cet organe indispensable à la vie humaine renferme des mystères. Avec cet article, découvrez 15 faits insolites sur le foie.  

15. Le foie, un gros organe sanglant

Le foie est un organe d’une grande utilité dans la vie humaine. Il est constitué de quatre lobes avec une forme de coin. Cet organe rouge-brun a une grande taille qui lui permet de bien pomper du sang. Il dépasse le volume d’un pamplemousse et se hisse au même niveau qu’une balle de football chez les adultes. Ce dernier suit directement la peau, en tant que deuxième plus gros organe du corps humain. Avec un virgule cinq kilogramme de poids, l’hépatocyte se situe sur le côté droit de notre corps.

Cet organe sanglant se localise sous les côtes humaines et contient 10 % de notre sang. Il le filtre en un écoulement d’un virgule quatre litre par minute environs. C’est même un organe caoutchouteux quand on le touche.

14. Le foie est un organe et une glande à la fois

L’hépatocyte mène deux vies dans le corps humain. Il est à la fois un organe et une glande. En effet, au même titre que les glandes, le foie sécrète sa propre substance. Étant un organe, il ne devrait pas jouer ce rôle. Car la production et la libération des substances utiles au corps sont des activités réservées aux ganglions. Mais le foie, lui, engendre la bile, ce qui fait de lui un organe et une glande à la fois, techniquement.

13. Le foie est très utile au cerveau

Le glucose joue un rôle important dans le fonctionnement du cerveau. Il est le principal carburant des cellules cérébrales et vient de la filtration du sang, ce rôle même dont s’occupe le foie. Sans le sucre du sang, notre cerveau ne pourrait pas fonctionner. Le manque de glucose dans nos repas n’aide pas du tout notre cerveau. Mais nous pouvons remercier le foie qui s’occupe de sa conversion à partir du sang qu’il contient. C’est le meilleur ami du cerveau. Il l’empêche de développer l’encéphalopathie hépatique.

En effet, c’est une maladie cérébrale qui fait pénétrer les toxines présentes dans notre sang dans le cerveau. D’où l’importance de sa filtration. Un foie non fonctionnel causerait des troubles d’élocution, de la confusion et l’oubli, ainsi que des convulsions. À un stade plus élevé, ce dysfonctionnement hépatique peut même nous envoyer dans le coma.

12. Le foie participe fortement à nos traitements

Les médicaments nous feraient plus de mal que du bien sans le foie. Envoyés sous la forme inactive, les analgésiques devraient être activés avant de jouer leur rôle dans l’organisme. Le foie les convertit et les métabolise pour leur permettre de remplir leur fonction. Les agents chimio thérapeutiques par exemple sont très dommageables pour le corps. La dose prescrite doit donc être parfaite. Plus faible, le médicament pourrait être éjecté du sang par le foie. Et plus fort, l’organe à double vies ne pourra pas vite l’éliminer. Le foie est donc très important dans le traitement de nos maladies.        

11. La Grèce antique était fascinée par le foie

L’intelligence des Grecs de l’Antiquité n’est plus à démontrer. Sans la technologie, ils avaient su que le foie pouvait se régénérer. En effet, Prométhée en donnant le feu à l’humanité après l’avoir volé a été puni par Zeus. Ce dernier avait attaché le titan à un rocher et envoyait un aigle manger son foie. Après chaque passage de la volaille, l’organe prenait du volume. C’est même pourquoi la mythologie grecque nous faisait savoir qu’il le renvoyait vers le titan à chaque fois.

Pour eux, le foie était au cœur de la vie humaine. L’hépatite était un sujet sur lequel ils ont beaucoup réfléchi. Le foie était même au centre des émotions pour nos Grecs de l’Antiquité. Et un monde sans émotion serait donc cruel et inimaginable. Comme eux, il faut donc accorder au foie l’importance qu’il mérite. Il se régénère, oui, mais nous devrions en prendre soin.

10. Le foie joue plus de cinq cents rôles dans le corps

Si nos repas que nous consommons nous donnent de l’énergie, il faut reconnaître que le foie y joue un rôle important. Il décompose les glucides présents dans nos aliments en glucose et les stocke sous forme de glycogène. En cas d’urgence, celui-ci procède à sa reconversion en glucose utilisable pour l’organisme. À part cela, le foie filtre notre sang en le débarrassant de ses toxines et participe au traitement des infections. Il contient des globules blancs qui détruisent toute bactérie étrangère à notre corps pour nous éviter des maladies.

En plus, l’hépatocyte élimine nos vieilles cellules après les avoir décomposées. Il participe à la coagulation du sang en produisant des protéines. Grâce à lui, les vitamines et les minéraux sont stockés. Contrairement à d’autres organes du corps humain, les scientifiques n’ont pas encore pu créer une machine capable de remplir ses fonctions. Partie très unique dans l’organisme vivant, il mérite d’être bien soigné.

9. Le foie est un héros méconnu

En se basant sur ses nombreuses fonctions, le foie est d’une nécessité absolue dans l’organisme humain. Il est malheureusement, un héros méconnu de l’anatomie humaine. Lorsqu’on nous demande de citer les organes de notre corps par exemple, nous pensons beaucoup plus au cœur et aux poumons. Nous ne pensons qu’au foie qu’après avoir cité plusieurs d’autres. Pourtant sans lui, nous ne pouvons pas vivre. Il est donc important de lui être beaucoup plus reconnaissant.

8. Le café tue le foie lentement

En tant qu’être humain, nous consommons beaucoup d’aliments nuisibles à l’organisme. Et quel organe en paie le prix fort ? C’est le foie. Même s’il arrive à le métaboliser, le café pourrait épuiser le foie quand on en abuse. Il ne faut pas donc en prendre excessivement. D’après les spécialistes, deux tasses au plus par jour seraient déjà suffisantes pour éviter de nuire à notre foie.

7. Le foie ne résiste pas trop à l’alcool

Si on mettait souvent l’accent sur le rejet des toxicités du sang par le foie, l’alcool aussi en fait partie. Le consommer de manière abusive tue notre foie. Contraint de l’éliminer en permanence, les cellules hépatiques s’épuisent et se détruisent petit à petit. Il est donc conseillé de l’utiliser avec modération pour sauver cet organe si précieux.

6. Le foie a son propre cancer

Connu sous le nom de carcinome hépatocellulaire, il est le propre cancer du foie lui-même. Ce cancer hépatique est une prolifération de cellules cancéreuses. C’est une tumeur du foie, mais de maligne primaire. Mais attention, il ne se développe qu’en contact d’une maladie préexistante. Son premier ennemi est la cirrhose, ensuite viennent les infections virales. À cet effet, les patients atteints de cirrhose doivent être vraiment pris en charge pour ne pas développer un tel cancer.

5. Le foie, plus volumineux et plus lourd

Dans le corps humain, le foie est l’organe le plus volumineux et le plus lourd. Il pèse un virgule cinq kilogramme avec une longueur de dix centimètres. Par minute, cet organe propulse un virgule cinq litres de sang dans le corps humain. Il travaille en silence et n’attire pas du tout l’attention contrairement au cœur avec ses battements. Malgré son énorme poids, le foie est très mou et peut-être senti quand on tâte le côté droit de notre ventre.

4. Les maux du foie sont imperceptibles

Dès qu’on a un mal au niveau du foie, cela ne se sent pas tout de suite. Contrairement à ce qu’on pense et à nos croyances, l’organe hépatique n’est pas à l’origine de nos crises de foie. Plusieurs maladies comme la cirrhose, les hépatites, la NASH sont liées à cet organe, mais on ne les sent pas vite. Aussi, avec nos mauvaises habitudes alimentaires actuelles, le foie est beaucoup plus exposé aux maladies.

Quand on commence par avoir mal au foie, il faut savoir que la maladie est déjà à un stade supérieur. Mais que peut-on faire pour ne pas faire souffrir cet organe ? Si nous pouvons déjà éviter, l’excès du sucre, de l’alcool, du café et autres notre foie sera épargné.

3. Les sodas, ennemis du foie

Tellement nuisible au foie, une maladie porte même son nom. Il s’agit de la NASH ou maladie du soda. C’est une pathologie hépatique chronique due à une consommation excessive du sucre et des matières grasses. Cette maladie peut se développer et évoluer en cirrhose. Elle cible beaucoup plus les personnes enclines à la consommation des boissons sucrées comme le soda. Vous êtes un gros consommateur des boissons de type soda ? Vous savez désormais quoi faire.

2. Les démangeaisons nous parlent

Le silence du foie quand il souffre ne nous aide pas non plus à vite le soigner, c’est vrai. Mais un foie endommagé peut-être vite reconnu. En effet, les démangeaisons sur le corps proviennent parfois de notre foie et cela signifierait qu’il souffre. Dans ces cas, on parle du prurit cutané. Il se manifeste par l’apparition de la bile sous la peau, un liquide qui devrait se déverser normalement dans l’organisme.  

1. Les frites tuent le foie

Le foie ne résiste pas à la consommation abusive des frites. Quand la quantité de la graisse dépasse celle dont le corps a besoin, cela agit sur le foie. En effet, ce taux élevé d’huile dans l’organisme surcharge les cellules hépatiques. Or les frites contiennent beaucoup d’huile. Il est donc conseillé de les consommer avec modération et c’est au plus une fois par semaine.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires

Qu’est-ce que la sénologie ?

Dans le but de pouvoir cerner plus profondément les différentes parties du corps humain, les sciences en général et la médecine en particulier se sont

Top 16 des cadeaux pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin est une fête propice pour célébrer l’amour dans un couple chaque année. Cependant, trouver le cadeau parfait pour l’être aimé peut s’avérer difficile