123-1

Top 15 des faits insolites sur le corps humain

Le fonctionnement du corps humain a et continue de fasciner les chercheurs de toute sorte. L’agencement si particulier de ses constituants a permis de sauver des vies en changeant ceux détériorés. Cet article est tout indiqué si vous souhaitez explorer ce domaine. Il répertorie 15 faits incroyables sur le corps humain.

15. Les yeux détectent le danger même inconsciemment

Chaque organe composant le corps humain a un rôle qui lui est spécifique. L’œil, par exemple, est l’organe de la vue. De ce fait, il est important pour se diriger et se repérer dans l’espace. Que ce soit consciemment ou non, nous nous exposons aux dangers à longueur de journée. Pour en réchapper, les muscles extra oculaires nous sont indispensables. Ils permettent de repérer en un laps de temps, les objets susceptibles d’entraver notre sécurité. Cette action nécessite qu’ils soient contractés. Une fois cet objet cerné, nous n’avons plus qu’à réagir pour l’éviter.

14. Les blessures sur la langue guérissent vite

Petits ou grands, jeunes ou vieux, nul n’est à l’abri des blessures physiques. Alors que certaines plaies se referment lentement, d’autres guérissent vite. Cela dépend grandement de la partie du corps ayant été endommagée. Plus celle-ci est riche en vaisseaux sanguins, mieux elle se régénère. La partie du corps humain la mieux vascularisée est la langue. Grâce aux vaisseaux qu’elle abrite, les cellules se dirigent vers la plaie. Celles indispensables au rétablissement de la blessure y parviennent en quantité et le plus rapidement possible.

13. La salive joue un rôle important

Autant que nous soyons, nous sécrétons de la salive. C’est ce liquide blanc, d’aspect parfois écumeux, qui humecte notre bouche. Elle nous permet de diviser les molécules pour absorber facilement les nutriments des aliments que nous ingérons. Là n’est pas sa seule utilité. C’est aussi elle qui nous permet de ressentir le goût des aliments.

Pour cela, cette dernière se charge de nettoyer notre palais à chaque instant. La production de salive dépend de plusieurs éléments et varie selon les individus. En moyenne, un être humain produit environ deux litres de salive par jour. Cela porte à environ 500 000 litres la quantité sécrétée le long de la vie d’une personne.

12. Les cheveux poussent différemment

Sont reconnus comme des cheveux, tous les poils situés sur le crâne d’une personne. On dit souvent qu’il est impossible de connaître leur nombre exact. L’abondance de la chevelure dépendrait de sa couleur et des origines de chaque individu. Les personnes ayant une chevelure brune en ont moins que celles avec une chevelure blonde.

On estime entre 100 000 et 150 000, le nombre de cheveux que possède un être humain. Les personnes originaires des pays noirs africains ont des cheveux crépus. Quant à ceux provenant de l’occident, leur chevelure est raide et défrisée. La différence est peut-être due aux variations climatiques des différents continents.

11. Le développement des oreilles est imperceptible

Qui n’a jamais pensé que ses oreilles et son nez prenaient en volume à mesure qu’on grandissait ? Plus on grandit, plus la peau perd sa fermeté. Après avoir mené des expériences, des chercheurs britanniques ont conclu que cela conduisait à l’affaissement des oreilles et du nez. C’est un phénomène semblable à la diminution de la taille des personnes âgées. Cette hypothèse n’est pas vraiment erronée. Cependant, les oreilles ne grandissent approximativement que de 1 cm en 50 ans. Aucune chance donc de les voir dépasser de notre tête un jour.

10. La sécrétion des larmes est cyclique

En analysant le visage d’une personne, on peut distinguer la présence de deux poches sous les yeux. Elles sont faites pour contenir uniquement 0,5 ml environ de fluide lacrymal. Ne vous en faites pas, une fois ce volume écoulé, vous aurez toujours des larmes à couler en cas de besoin. Cependant, la quantité que vous pouvez sécréter par jour est limitée.

En une heure, vous n’en aurez émis qu’un volume d’environ 0,2 ml. Elle vous permet de vous débarrasser de la poussière qui s’est entre temps déposée sur votre rétine. Il est difficile de prévoir le nombre de fois où des larmes couleront le long de votre vie. Pour cette raison, on ne saura jamais quel volume de larmes est produit véritablement au cours d’une vie.

9. Le cerveau nous est très utile

L’organe le plus important et le plus délicat du corps humain est le cerveau. Tout comme le corps humain, il est composé en majorité d’eaux. Sa fonction est d’assurer le bon fonctionnement des organes qui lui sont reliés. Certaines personnes affirment qu’on ne se servirait que de 10 % de sa capacité totale. Aucune étude concrète n’a confirmé ces dires. Au sein du cerveau sont présents 100 milliards de neurones. Mais, seule une majorité de 16 % peut être sollicitée simultanément.

8. Le sang est constitué d’éléments divers

Même si les organes sont indispensables à notre survie, ils ne pourraient fonctionner correctement sans l’apport de sang. C’est ce liquide rouge vif qui coule lorsqu’on se blesse. Ce fluide est constitué des hématies, des leucocytes, du plasma et des plaquettes sanguines. Il est en majeure partie composé de plasma. Cet élément est très important dans la fabrication de vaccins et d’antibiotiques. 

Les leucocytes ou globules blancs sont chargés de la défense de l’organisme contre les agents pathogènes. Quant aux plaquettes, elles sont les plus petites cellules contenues dans le sang. Enfin, les hématies assurent l’apport d’oxygène aux organes. Un homme adulte possède 5 L de sang environ dans son corps. Il y a également autre chose qu’on peut trouver dans le sang : un métal précieux nommé l’or. Cependant, il n’y est qu’en infime quantité. Pour en tirer 10 g, il faudrait disposer de la totalité du sang de 50 000 personnes.

7. Le cœur est le moteur de notre organisme

Après le cerveau, l’organe moteur du corps humain est le cœur. Il n’est guère plus volumineux que le poing, mais est indispensable à la vie de l’homme. Cet organe est protégé par deux membranes : une interne, l’endocarde ; et une externe, l’épicarde. Niché entre les poumons, il a deux fonctions essentielles.

 D’une part, celui-ci doit vasculariser les tissus en propulsant le sang par les artères. Et d’un autre côté, transforme les nutriments en énergie, mais également récupère les débris issus de l’oxygénation. En moyenne, le cœur humain bat 80 fois par minute chez un sujet sain. Il bat cependant beaucoup plus vite dans les situations de contact amoureux.

6. L’anatomie d’un bébé diffère de celle d’un adulte

À sa naissance, la constitution d’un enfant est basiquement différente de celle qu’il arborera à l’âge adulte. L’enfant naît avec un total de 350 os contrairement à l’adulte qui en a 206. Où vont donc les os manquants ? Non, ils ne s’évaporent pas. En effet, vu la mollesse des os du nourrisson, ces derniers fusionnent entre eux tout en durcissant à mesure qu’il grandit. C’est ainsi que 60 des os vont disparaître. De plus, le rythme respiratoire du nourrisson est plus rapide et peut atteindre jusqu’à 60 inspirations la minute. Cette rapidité du rythme est due à la cage thoracique qui est encore très petite pour garder un grand volume d’air. L’adulte au repos n’inspire au maximum que 20 fois par minute.

5. Notre corps contient des bactéries

Si on devait donner une définition aux bactéries, ce serait celle des germes qui détraquent notre organisme et nous rendent malades. Pourtant, la plupart des bactéries sont bénéfiques au renforcement de notre système immunitaire. Leur fonction unique est de faire opposition aux agents pathogènes qui sont dans notre organisme.

Elles doivent empêcher ces derniers de se multiplier et d’envahir le système immunitaire. Il y aurait plus de 2 kg de bactéries dans notre corps, soit plus de 100 000 milliards de bactéries. Elles sont situées un peu partout dans notre organisme, mais la plupart logent dans le côlon. Le nombre qui y réside est beaucoup plus impressionnant que ceux contenus dans les autres parties.

4. L’œil humain est doté de particularités insoupçonnées

Grâce à ses yeux, l’homme peut non seulement discerner les sources de lumière, mais aussi étudier et interférer avec son milieu. Pour donner une description de l’organe qu’est l’œil, on peut dire que c’est une sorte de globe creux. Plusieurs couches protègent l’œil d’éventuels dangers. Il y a trois espaces transparents : à l’intérieur, l’humeur vitrée ; au milieu, le cristallin et l’humeur aqueuse à l’extérieur. Ces milieux variés sont protégés par trois enveloppes internes, intermédiaire et externe.

Ces dernières ont pour nom respectivement : la rétine, l’uvée et l’enveloppe sclérotique. De plus, l’œil est beaucoup plus performant, en termes de capture d’images, que les téléphones portables. Les capacités des appareils photographiques sont déterminées en termes de définition de pixels. Les derniers téléphones parus en sont dotés de 8 mégapixels. Quant à l’œil, il en serait doté de 576 mégapixels. L’oeil dispose de 8656

3. Les os sont répartis de façon inégale dans le corps

Le corps humain est composé de plusieurs appareils qui lui permettent d’assurer ses différentes fonctionnalités. Au total, une personne est dotée d’un appareil digestif, un appareil circulatoire, un système nerveux en plus du squelette. Le corps humain arrive à se mouvoir grâce au squelette qu’il y a en son sein.

Un adulte possède 206 os du crâne aux oreilles en passant par les bras et les doigts. Cependant, les os sont répartis aléatoirement dans le corps. Les parties qui en possèdent le plus sont celles proches des articulations. Ainsi, près de 25 % de la quantité totale des os sont logés équitablement dans les pieds, soit environ 52 os. Chaque individu possède donc 26 os dans chacun de ses pieds.

2. Certains organes sont indispensables à notre survie

Notre corps est doté de plusieurs organes qui nous permettent de vivre normalement. Toutefois, il va sans dire que certains sont plus importants que d’autres. On en est dépendant et une lésion de leur membrane peut causer la mort de l’intéressé.

Cette catégorie est composée du cœur, des reins, des poumons, du pancréas, du cerveau et du foie. Des six, seuls les reins, le cœur et le foie peuvent faire l’objet de greffe pour le moment. Cependant, le risque est très élevé et l’opération coûteuse à souhait. Les autres organes sont tout aussi importants, mais on peut vivre sans. Il n’est pas rare de voir des personnes à qui il manque un membre, mais qui sont pourtant bien portantes.

1. Le phénomène du bâillement est toujours inexpliqué

Malgré les avancées technologiques et les siècles passés à y chercher une explication, nul n’a pu découvrir les causes du bâillement. On a longtemps cru qu’il était indispensable à l’apport d’oxygène au cerveau. Cependant, aucune thèse scientifique n’est venue la confirmer. On sait juste que c’est un phénomène qui entraine plutôt une diminution de l’oxygène du cerveau. Parmi les chercheurs ayant étudié la question se trouve Olivier Walusinki. Ce chercheur pense que le bâillement serait d’origine psychologique et rendrait les gens plus vigilants. De plus, le fait que ce soit contagieux est tout aussi inexplicable. Certains chercheurs pensent que cela dépend de la capacité à comprendre les sentiments d’autrui.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands