Top 15 des conseils et astuces à suivre pour vendre son bien immobilier

0
25

Avez-vous le désir de vendre votre maison? Alors, plus de soucis à vous faire. Quel que soit la raison qui vous oblige à vendre votre habitat, vous pouvez atteindre votre objectif avec ou sans l’aide d’un agent immobilier. Pour que l’opération se déroule à merveille, il vous faut des conseils indispensables à suivre. Ce poste vous en présente 15.

15. Engager un agent immobilier qui connaît le marché

L’internet permet de se plonger facilement dans l’historique des ventes et les désignations professionnelles des agents immobiliers. Cela vous permet de choisir la bonne personne avec qui travailler. Pour avoir un agent compétent, contacter une néo agence immobilière facilitera votre choix. Vous pouvez aussi consulter les profils des agents pour savoir depuis combien de temps ils sont dans l’industrie, combien de ventes ils ont réalisées et quelles désignations ils ont pu obtenir. Faites également attention à comment et où ces agents publient leurs annonces. Chercher à savoir s’ils utilisent ou non des photos professionnelles.

Certains propriétaires pourraient être tentés d’économiser sur le paiement d’une commission et de vendre leur maison eux-mêmes, sans agent. Ce faisant, le montant qu’ils peuvent économiser sur les frais de commission peut représenter 5 ou 6 % du prix de vente total.

Cependant, un agent expérimenté travaille dument pour gagner ses honoraires. Il expose votre maison au public le plus large et négocie en votre nom pour obtenir les meilleures options possible.

Si vous y allez seul, vous devrez gérer personnellement la préparation de votre maison et sa commercialisation. Vous devrez examiner les offres des acheteurs et gérer toutes les négociations et les détails de clôture.

14. Établissez un échéancier pour la vente de votre maison

La vente d’une maison est une entreprise majeure qui peut prendre de deux à quatre mois du début à la fin. Sa durée dépendra des conditions du marché local et le niveau des stocks disponibles.

Dès que vous décidez de vendre votre maison, lancez-vous directement dans la recherche d’agents immobiliers pour trouver quelqu’un avec l’expérience adaptée à votre situation.

Au moins deux ou trois mois avant de planifier la mise en vente de votre maison, envisagez une inspection de celle-ci. Cela permettra d’identifier les problèmes, en particulier les problèmes structurels ou mécaniques qui devraient être résolus pour faciliter la vente. Prévoyez suffisamment de temps pour planifier les réparations nécessaires.

Voici une liste de contrôle et choses à faire avant de mettre votre maison en vente :

  • Rechercher et interviewer des agents immobiliers ;
  • Désencombrer, peut-être en déplaçant les articles excédentaires vers une unité de stockage ;
  • Obtenez une inspection facultative de votre maison pour identifier tous les problèmes ;
  • Planifier les réparations si nécessaire ;
  • Mettre la maison en scène ;
  • Faire prendre des photos professionnelles.

13. Programmer une inspection prévente

Une inspection de la maison avant la vente est facultative, mais cela peut être un investissement initial judicieux. Un rapport d’inspection détaillé peut identifier tout problème structurel ou mécanique avant de mettre votre maison en vente. Cela peut vous coûter quelques euros, mais vous connaîtrez à l’avance les problèmes que les acheteurs signaleront probablement lorsqu’ils effectueront leur propre inspection plus tard dans le processus.

En ayant de l’avance sur l’acheteur, vous pourrez accélérer le processus de vente en effectuant des réparations au préalable. Cela signifie qu’au moment où la maison serait mise sur le marché, elle devrait être prête à être vendue, sans souci et rapidement.

12. Nettoyez, désencombrez et dépersonnalisez

Les acheteurs doivent pouvoir s’imaginer dans l’espace, mais ils ne le pourront pas si votre maison est en désordre. Il est donc indispensable de faire un nettoyage complet de votre maison. Débarrassez-vous du désordre et cachez les photos de famille et autres objets personnels.

Réorganisez les meubles pour que votre maison soit accueillante. Lors de la visite, les acheteurs doivent se déplacer dans votre maison sans se heurter à quoi que ce soit. Si nécessaire, rangez les objets volumineux. Une pièce bondée ressemble à une petite pièce.

Vous pouvez envisager d’engager un agent de mise en scène pour vous aider à mettre en valeur les meilleurs atouts de votre maison. Cela permet d’impressionner les acheteurs potentiels et à vendre rapidement la maison au meilleur prix possible.

11. Ne gaspillez pas d’argent pour les mises à jour inutiles

Si vous envisagez de dépenser de l’argent pour des mises à niveau coûteuses, assurez-vous que les modifications que vous apportez auront un retour sur investissement élevé. Certaines améliorations peuvent ne pas être nécessaires pour la vente de votre maison au meilleur prix. Surtout si les niveaux d’inventaire sont bas dans votre région.

À cette étape, un bon agent immobilier peut vous guider. L’agent immobilier aura une idée sur ce que les gens attendent de votre région. Ainsi, il peut vous aider à planifier les mises à niveau en conséquence. Une nouvelle couche de peinture neutre, une nouvelle moquette et un paysage rafraîchi sont généralement des moyens peu coûteux pour donner une bonne impression.

En général, les mises à jour de la cuisine et des salles de bains offrent le meilleur retour sur investissement. Si vous avez de vieilles armoires, vous pourrez simplement remplacer les portes pour un look mis à jour.

10. Faire les réparations rapides

Réservez du temps pour les réparations rapides qui résoudront les problèmes qui pourraient dissuader les potentiels acheteurs. Examinez la maison et prenez soin des correctifs faciles, notamment :

  • Remplacer ou fixer tous les carreaux en mauvais état dans la salle de bain ou la cuisine ;
  • Fixer toutes les charnières desserrées sur les portes ou les armoires ;
  • Débloquer ou remplacer les rails de tiroir bloqués ;
  • Réparer les robinets qui coulent ;
  • Assurez-vous que tous les systèmes de plomberie fonctionnent ;
  • Nettoyez toutes les taches des tapis ou revernissez les planchers de bois franc.

9. Revoir l’attrait extérieur de la maison

Le temps que prendra votre mise en vente dépendra de la présentation de votre maison et de son environnement. La première chose qu’un visiteur peut voir rapidement est l’extérieur d’une maison et comment elle s’intègre dans le quartier environnant. Pour rehausser l’attrait extérieur de votre maison, prêtez attention à la fois à la maison et à son environnement.

Si la vente est urgente, envisagez des réparations et un entretien mineurs à l’extérieur de votre maison. Il peut s’agir des retouches de peinture, du lavage des fenêtres et de la réparation de tout ce qui est cassé. Vous pouvez également changer les poignées des portes avec des modèles plus récents et plus attrayants.

Assurez-vous que le chemin qui mène à votre maison est propre pour qu’on y marche. Cela comprend le redressement des chemins inégaux et l’élagage des buissons envahis par la végétation.

N’oubliez surtout pas l’éclairage la nuit. Échangez les ampoules extérieures et intérieures pour des questions de sécurité.

Il y a aussi beaucoup à faire avec votre environnement. Plantez des fleurs ou saupoudrez de paillis pour donner à votre jardin une sensation de fraîcheur. Disposez un tapis de bienvenue et assurez-vous que votre boîte aux lettres est propre. Époussetez les toiles d’araignées.

Non seulement qu’un attrait positif accueille les acheteurs, cela signale au marché que vous avez pris soin de la maison. De là, ils peuvent croire que le reste de la maison a également été bien entretenu.

8. Faire des photos professionnelles

Des photos de haute qualité sont essentielles. Maximiser l’attrait en ligne de votre maison peut faire toute la différence entre une vente rapide ou une annonce qui languit.

Certains agents immobiliers intègrent des photographies professionnelles et des visites virtuelles en ligne dans leur gamme de services. Si ce n’est pas le cas, vous voudrez peut-être chercher un photographe par vous-même. Les frais de photographie professionnelle varient en fonction de la taille de votre maison, de son emplacement et du temps qu’il faut pour photographier la propriété.

Un photographe professionnel, avec une solide expérience, sait comment rendre les pièces plus grandes, plus lumineuses et plus attrayantes. Il en va de même pour votre pelouse et vos espaces extérieurs. Les photos en ligne faiblement éclairées peuvent décourager les acheteurs. Donc, des photos bien prises peuvent vraiment porter leurs fruits.

7. Mettre la maison sur le marché

Après ces étapes précédentes, on met la maison en vente sur le marché. Pour vendre rapidement votre maison, suivez ces quelques astuces:

  • Concentrez-vous sur l’attrait en ligne de la maison ;
  • Mettre l’habitat en scène et gardez-le propre pour les projections ;
  • Laissez quelqu’un d’autre présenter la maison.

6. Fixer un prix réaliste

Même sur des marchés concurrentiels, les acheteurs ne veulent pas payer plus que ce que montrent les comparables. Fixer un prix trop élevé peut se retourner contre vous, tandis que sous-estimer la valeur d’une maison peut vous amener à aussi perdre de l’argent.

Pour établir le prix de votre maison dès le départ, consultez les comparables de votre quartier. Ce sont des fiches techniques sur les propriétés récemment vendues dans une zone spécifique. En un coup d’œil, vous pouvez avoir une idée du prix de vente des maisons autour de vous.

Une maison dont le prix est trop élevé découragerait les preneurs, qui n’envisageront même pas de visiter la propriété.

Une maison mise en vente qui connait plusieurs réductions de prix peut donner aux acheteurs l’impression que quelque chose ne va pas avec l’état de la demeure ou que ce n’est pas souhaitable. Il est donc préférable d’éliminer le besoin de réductions multiples en fixant le prix de votre maison pour attirer le plus grand nombre d’acheteurs dès le départ.

5. Examiner et négocier les offres

Une fois que votre maison est officiellement mise sur le marché et que les acheteurs l’ont vue, les offres commenceront à arriver. C’est à ce niveau précis que l’aide d’un agent immobilier serait indispensable. Ce dernier vous servira de guide et de conseiller. Si le marché local est concurrentiel et favorise les vendeurs, les acheteurs accepteront probablement le prix fixé. Dans ce cas, vous pourriez même recevoir plusieurs offres. D’autre part, si les ventes sont lentes dans votre région et que vous ne recevez pas beaucoup d’offres, vous devrez peut-être être ouvert à la négociation.

Lorsque vous recevez une offre, vous avez plusieurs choix : accepter l’offre telle quelle, faire une contre-offre ou rejeter l’offre.

Une contre-offre est une réponse à une offre, dans laquelle vous négociez les conditions et le prix. Les contre-offres doivent toujours être faites par écrit et avoir un court délai pour que l’acheteur réponde. Vous pouvez offrir un crédit pour la peinture et la moquette, mais insistez pour conserver votre prix initial fixé. Vous pourriez également proposer de laisser certains appareils pour adoucir l’affaire.

Si vous avez la chance de recevoir plusieurs offres, vous pourriez être tenté de choisir simplement la plus élevée. Mais examinez également attentivement d’autres aspects de l’offre, tels que :

  • Mode de paiement (espèces ou financement) ;
  • Type de financement ;
  • Montant de l’acompte ;
  • Éventualités ;
  • Demandes de crédits ou de biens personnels ;
  • Date de clôture proposée.

N’oubliez pas que si un acheteur compte sur le financement d’un prêteur, la propriété doit être évaluée. Tout écart entre le prix d’achat et la valeur estimative devra être compensé quelque part, sinon la transaction pourrait s’effondrer.

4. Anticiper les frais de clôture du vendeur

L’acheteur et le vendeur ont tous deux des frais de clôture à supporter. Le vendeur de la maison paie généralement la commission de l’agent immobilier qui tourne autour de 5 à 6 % du prix de vente de la maison.

Les autres frais que dois supporter le vendeur sont :

  • Taxe de transfert gouvernementale ;
  • Frais d’enregistrement ;
  • Privilèges en cours ;
  • Les honoraires d’avocat.

De plus, si l’acheteur a négocié des crédits à payer à la clôture pour les réparations ou les frais de clôture, le vendeur les paiera également. Votre agent immobilier ou l’agent de clôture devrait vous fournir une liste complète des frais dont vous serez responsable à la table de clôture. Bien que l’acheteur paie généralement une grande partie des frais de clôture, allant de 2 à 4 % du prix de vente, sachez que vous devrez peut-être également payer des frais.

3. Peser les implications fiscales

La bonne nouvelle est que de nombreux vendeurs de maisons ne devront pas payer d’impôts sur les bénéfices de la vente de leur résidence principale. Si vous avez possédé et vécu dans votre maison pendant au moins deux années avant de la vendre, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur les bénéfices.

2. Rassembler les documents nécessaires pour la vente

Il y a beaucoup de paperasse nécessaire pour documenter correctement une vente de maison. Certains des principaux documents que vous devrez rassembler incluent :

  • Le contrat d’achat original de votre maison ;
  • Enquête sur la propriété, certificat d’occupation et certificats de conformité aux codes locaux ;
  • Documents hypothécaires ;
  • Dossiers fiscaux ;
  • Estimation dès l’achat de votre maison ;
  • L’assurance habitation ;
  • Rapport d’inspection de la maison, si vous en aviez un.

1. Envisager de faire appel à un avocat en immobilier

Tous les États n’exigent pas que les vendeurs fassent appel à un avocat immobilier à la clôture. En embaucher un pourrait coûter un peu cher, mais la dépense pourrait en valoir la peine pour protéger une transaction financière aussi importante.

Un avocat peut aider à remplir les documents, examiner les contrats et les documents, identifier les problèmes potentiels et s’assurer que la vente se déroule le mieux possible. Un avocat serait également en mesure de repérer les problèmes de titre qui pourraient retarder votre vente pendant des semaines ou des mois ou même torpiller la transaction, tels que :

  • Privilèges ou jugements en suspens ;
  • Problèmes de confiance ;
  • Soldes hypothécaires ;
  • Questions fiscales ;
  • Empiètements.

Pour que la vente d’un bien immobilier se déroule en toute quiétude, suivre ces conseils et astuces s’avère indispensable.