Top 15 des arbres les plus grands du monde

0
135

Source d’oxygène et donc de vie, le règne végétal est d’une importance incommensurable. Et pourtant, l’homme ne cesse de l’appauvrir. Cependant, certaines espèces ont pu échapper aux diverses menaces humaines et sont devenues avec le temps, de véritables colosses. Ceci est une revue des 15 arbres les plus grands du monde.

15. Glycine, 45 m

De la même famille que les Fabaceae, la Glycine est une espèce à feuilles caduques. On les retrouve en Chine, en Corée, au Japon et aux États-Unis. Quoiqu’on puisse les voir pousser dans les arrière-cours ou ramper sur les murs de maisons, s’ils sont correctement entretenus, ils peuvent devenir énormes.

La plus grande glycine arbre au monde se trouve dans le parc floral d’Ashikaga au Japon. Avec une hauteur de plus de 45 mètres, cet arbre a 144 ans d’âge.

La canopée est tout simplement magnifique et lorsque la lumière du soleil brille à travers, elle illumine tout en dessous d’une lueur rose et violet. Ce qui en fait l’une des attractions botaniques les plus populaires au monde.

14. Tane Mahuta, 51 m

Caché dans la forêt tropicale de Waipoua sur l’île du nord de la Nouvelle-Zélande, Tane Mahuta est un arbre qui n’est pas seulement énorme. Il a aussi une signification spirituelle profonde pour la communauté locale. Mesurant un peu moins de 51 mètres de haut, avec une circonférence de 18,90 mètres, il constitue un patrimoine touristique majeur pour le pays. C’est aussi l’un des plus grands arbres au monde.

13. Le Cheewhat géant, 55, 49 m

Découvert pour la première fois en 1988, le géant Cheewhat est un cèdre rouge de l’ouest. C’est l’arbre le plus haut et le plus célèbre du Canada. Il se situe près du lac Cheewhat, dans le parc national Pacific Rim. Actuellement, il mesure 55,49 mètres de haut, 7 mètres de diamètre et forme une masse de 4876,8 m³. Ce qui est suffisant pour produire 450 poteaux téléphoniques.

Heureusement, il ne sera jamais utilisé à cette fin, car il se trouve dans une zone protégée qui a été créée en 1971. C’était nécessaire, car, sur l’île de Vancouver, au moins 87 % des anciennes forêts ont déjà été abattues.

12. Eucalyptus arc-en-ciel, 76,2 m

Douzième arbre le plus grand au monde, l’eucalyptus arc-en-ciel est également l’un des arbres les plus étonnants pour leur apparence. Dans de bonnes conditions, ils poussent étonnamment haut. Originaires des Philippines, d’Indonésie et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, ils ont été exportés un peu partout à travers le monde.

Leurs troncs sont de couleurs vives. D’où le nom arc-en-ciel. Ils peuvent atteindre jusqu’à 76,2 mètres de haut avec un diamètre de tronc allant jusqu’à 30 mètres. Fait surprenant, ils atteignent cette taille dans un délai relativement court.

Le taux de croissance élevé entraîne la perte périodique de bandes d’écorce. C’est dans cette période que les couleurs des couches internes deviennent des stries de verts, rouges, oranges, gris et violets.

L’un des plus beaux spécimens d’eucalyptus arc-en-ciel au monde se trouve sur l’île hawaïenne de Kauai. Ils ont été importés en France dans les années 1920 dans le but d’aider à contrôler l’érosion des sols. Certaines routes en sont maintenant bordées, avec des individus qui s’élèvent à une hauteur de plus de 61 mètres. Ce qui est à la fois un spectacle surréaliste et incroyable.

11. Arbre Sumaumeria, 77 mètres

La forêt amazonienne est bien connue pour sa riche biodiversité, et ce ne sont pas seulement les animaux qui y prospèrent. On estime qu’il y a environ 390 milliards d’arbres provenant de 16 000 espèces différentes. En raison du climat dans lequel ils poussent, très peu sont moyennement hauts, excepté le Sumaumeria.

Le Sumaumeria est l’espèce de kapokier le plus haut de la forêt tropicale. Avec une hauteur de 77 mètres, c’est une espèce à croissance incroyablement rapide. Sa croissance annuelle est estimée à plus de 10 mètres. D’un diamètre d’environ 3 mètres, cet arbre est le plus facilement reconnaissable de la forêt amazonienne.

Les Sumaumeria ont tendance à pousser dans les plaines inondables des rivières principalement. Car, ils ont besoin d’énormes quantités d’eau et de nutriments pour soutenir leur développement. Leurs racines poussent au-dessus du sol pour se protéger contre les eaux de crue de la saison des pluies, et peuvent atteindre jusqu’à 16 mètres du tronc. Ils sont désormais une partie intégrante des traditions et de la mythologie locales.

10. Arbre de Noël de Lagoa, 85,8 mètres

Bien que nous ayons tous des arbres et des arbustes différents dans nos jardins, il en existe un qui rassemble des millions de personnes à travers le monde chaque année, l’arbre de Noël de Lagoa. Mesurant un peu moins de 86 mètres de haut, c’est le plus grand arbre de Noël au monde. Il n’y a donc aucun doute sur son apparition dans ce classement.

Brillant au feu d’artifice chaque mois de décembre, cet arbre est le socle de la célébrité de cette ville portugaise.

9. King Stringy, 86 m

Comme son nom l’indique, cet arbre est royal et magnifiquement unique. Originaire de Tasmanie en Australie, le chêne à écorce filandreuse, que l’on appelle affectueusement le King Stringy, complète la liste des arbres les plus hauts du monde.

Le King mesure 86 mètres et est le plus grand eucalyptus obliqua. Son écorce est floconneuse, filandreuse et se pèle facilement. Pourtant, il s’agit d’une des espèces les plus résistantes. Le bois et l’écorce de l’arbre sont assez robustes et ses fleurs offrent un refuge aux abeilles. Dans l’ensemble, c’est un arbre assez royal.

8. Neeminah Loggorale Meena, 91 m

Haut de 91 mètres, Neeminah loggorale Meena est le plus haut gommier bleu de Tasmanie connu au monde. Il est situé dans une zone complètement décimée par l’exploitation forestière.

Heureusement, il a réussi à échapper à l’abattage grâce aux règles strictement appliquées par la commission forestière locale. Ces règles protègent tout arbre de plus de 85 mètres. L’espèce est cependant très recherchée, car son bois est idéal pour la construction et l’huile d’eucalyptus, socle de l’économie locale.

7. Gommier blanc, 91,3 m

Encore appelé gommier manne, le gommier blanc est généralement connu comme étant un arbre petit de taille. Cependant, dans les années 1970, les bûcherons en ont découvert une population où chaque individu mesurait près de 90 mètres. C’était dans la partie nord-est de la Tasmanie. Le plus grand arbre actuel de cette espèce se trouve dans la population découverte. Avec une hauteur de 91,3 mètres, ce géant mérite sans aucun doute d’apparaître dans cette revue.

Déjà dans les années 30 et 40, la société forestière avait un plan d’abattage pour ces géants. Mais comme ils sont situés dans une zone d’accès difficile, le retrait des bois pourrait poser problème.

Plus tard dans les années 1970, une route a été construite pour faciliter leur enlèvement. Mais, parceque les forestiers les trouvaient si anormalement élevées, ils ont décidé de sauver ces arbres. C’est ainsi qu’une réserve forestière a été créée dans les environs pour empêcher toute nouvelle tentative d’abattage.

Il y a maintenant de beaux sentiers à travers la forêt permettant aux randonneurs de voir les gommiers blancs par eux-mêmes. Cependant, une barrière a été construite autour du plus haut, pour protéger ses racines des visiteurs.

6. Cyprès du Bhoutan, 95 mètres

Le cyprès du Bhoutan, également connu sous le nom de cyprès de cachemire, est une espèce de conifères du Bhoutan. Ce sont des arbres de jardinerie qu’on retrouve souvent dans les maisons. Ils atteignent généralement environ 16 mètres de haut. Mais dans la nature et dans les bonnes conditions, ils peuvent croître jusqu’à trois fois cette hauteur.

Il a été publié que celui qui pousse dans l’Himalaya mesure jusqu’à 95 mètres. Mais son emplacement précis reste gardé secrètement par mesure de sécurité. Avec des feuilles en forme d’écailles en bleu vert, ces conifères se font de plus en plus rares, en raison de la demande locale de leur bois.

Ces géants ont également une signification religieuse au Bhoutan. Il s’agit de l’arbre national. Ils ont été plantés pendant des siècles autour des temples bouddhistes et des monastères de Bahara.

5. Mastodonte, 95 m

D’une hauteur de 95 mètres, le mastodonte est le 5e plus grand arbre du monde, mais détient le record du plus grand séquoia côtier à tige unique connu.

Étonnamment, il n’a été découvert qu’en 2014 après une campagne concertée de la Fédération des parcs d’État de Californie. Le but était de cartographier tous les arbres sous leur juridiction. Un avion spécialisé (équipé de capteurs lidars) a survolé les parcs pour scanner le terrain en dessous. Il a fallu plusieurs années avant que le mastodonte ne soit entièrement mesuré. En plus de son énorme hauteur, il mesure une largeur de 9 mètres et est d’une masse totale estimée à 12 850 m³.

4.Le Sapin Doerner, 99,70 m

Le sapin Doerner est découvert en 1989 et se trouve dans la forêt du comté de Coös en Oregon. Il s’agit d’un sapin Douglas côtier d’un peu plus de 99 mètres de haut, et d’environ 2 m de diamètre. Ce qui en fait le plus grand arbre non séquoia connu de tous les temps.

Il est bien surprenant que ce géant ait réussi à atteindre une telle hauteur. Car, la grande majorité des arbres géants de l’Oregon ont été coupés pour satisfaire les demandes de l’industrie de construction. Ayant donc quelque peu échappé aux bûcherons, cet arbre est actuellement expressément protégé contre tout sort similaire.

3. Le Centurion, 100 m

Situé dans le sud de la Tasmanie, le Centurion est un spécimen exceptionnel d’Eucalyptus regnans. Haut de 100 mères, il s’agit en fait de l’arbre le plus haut de l’Australie et de la plus grande plante à fleurs au monde.

Son nom découle du fait qu’il est le 100e arbre noble à avoir été trouvé par la commission forestière de Tasmanie. Il est entouré d’une forêt secondaire, car pratiquement tous les autres arbres de la forêt d’origine ont été abattus ou détruits par le feu.

En 2019, il a été victime d’un incendie ayant créé un nouveau creux à la base de son tronc. Mais, pour l’instant, il semble avoir survécu et continue de croître. L’accès à cet arbre est limité pour le protéger des dommages accidentels. Les chercheurs estiment qu’il est encore bien loin de sa hauteur maximale.

2. Meranti jaune, 101 m

Dans les forêts denses de l’État malais de Sabah sur l’île de Bornéo, les chercheurs ont continuellement découvert des arbres de plus en plus gros. En utilisant des techniques de balayage aérien, ils ont remarqué et se sont intéressés à une espèce d’arbre spécifique appelée le Meranti jaune.

En 2016, le record du plus haut arbre de cette espèce est passé de 87 mètres à 95 mètres. Puis en 2019, il a été découvert un énorme spécimen d’environ 101 mètres de haut. Cela en fait l’arbre tropical le plus haut connu au monde, et on pense qu’il est plus lourd que le poids au décollage d’un Boeing 737, sans tenir compte des racines.

Tous ces individus ont été découverts dans la zone de conservation de la vallée de Danum, l’une des régions les mieux protégées de la forêt tropicale de toute l’Asie du Sud-Est. En plus de protéger ces plantes, c’est également un habitat vital pour les espèces menacées comme l’orang-outan, les léopards nébuleux et les éléphants de forêt.

1. L’Hypérion, 116 m

Les séquoias géants qui poussent en Californie sont en quelque sorte les arbres les plus hauts du monde. Il en existe un grand nombre dans tout l’État, mais le plus haut est connu sous le nom d’Hypérion.

Découvert pour la première fois en 2006, il mesure 116 mètres de haut et se trouve dans l’un des parcs nationaux californiens. Les détails sur son emplacement précis sont gardés en secret. Car, on craint que la publication de ces informations lui fasse attirer des visiteurs qui peuvent potentiellement l’endommager.

On estime qu’il a entre 600 et 800 ans d’âge. Il est constitué d’une masse de 5670 m³ de bois. Mais la probabilité qu’il conserve ce record plus longtemps est presque nulle. En effet, il aurait presque atteint son pic de croissance depuis quelques années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here