Top 15 des animaux les plus dangereux du monde

0
141

Certainement, si vous pensez à quel serait l’animal le plus dangereux sur Terre, des images de lions, de serpents ou même d’un requin vous viendraient à l’esprit. Cependant, tenant compte du nombre de décès que cause chaque animal par an, la réponse à cette question est très différente. Ceci est une revue des 15 animaux les plus dangereux au monde. L’animal le plus meurtrier est juste surprenant. Nous vous invitons à parcourir cette sélection jusqu’au bout, à fin de le découvrir.

15. Le requin, 6 décès par an

Les requins sont très importants dans l’écosystème marin. Ils maintiennent l’océan en bonne santé en éliminant les animaux malades. Cependant, leur instinct de prédateurs les amène parfois à agresser les humains. Mais les attaques de requins sont rares, avec une moyenne de 6 morts par an.

Il existe plus de 350 espèces de requins. Cependant, seules trois d’entre elles sont responsables du pourcentage le plus élevé de décès : le requin blanc, le requin-tigre et le requin-bouledogue. Au cours du siècle dernier, il y a eu en moyenne 6 attaques mortelles par an, l’Australie étant le pays avec le plus grand nombre d’incidents.

14. Lion, 100 décès par an

Chaque année en Afrique subsaharienne, les touristes observent de près le roi de la jungle dans son habitat naturel. Peut-être à leur insu, les lions les voient comme des proies potentielles. Dans la nature, les lions âgés ou malades attaquent souvent les humains, qu’ils considèrent comme des proies plus faciles. Ils sont signalés comme étant à l’origine de 100 morts humaines chaque année.

Les lions sont les plus gros chiens de l’Afrique et pèsent généralement entre 120 et 140 kilogrammes. Ils sont caractérisés par des griffes rétractables ultra-acérées et une bouche impressionnante pleine de dents. Quoique les lions soient connus comme attaquants et tueurs des humains, nous ne sommes pas leur principale proie.

Cibler les humains est une technique que les lions utilisent lorsqu’ils sont blessés ou affamés et incapables d’attaquer leur proie normale. Aussi, ils sont dangereux au point où ils ont la capacité de chasser en individualité ou en meute.

On retrouve ces animaux majestueux dans de nombreux parcs à gibier africains, notamment le Massaï Mara et le parc national Kruger. Voir ces animaux en réel est une expérience fascinante et plus que magnifique. Cependant, vous devez être attentif aux consignes de vote guide et rester dans votre véhicule de visite.

13. L’Éléphant, 450 décès par an

Les éléphants sont les plus grands mammifères sur Terre. Ils ont des oreilles surdimensionnées, de trompes pleines d’expression. Normalement, ils sont considérés comme des animaux majestueux et amicaux, et cela est vrai dans la plupart des cas.

Cependant, compte tenu de leur taille, ils peuvent aussi être très dangereux s’ils choisissent d’attaquer, ou s’ils se sentent menacés. La plupart des incidents se produisent avec des femelles protégeant leurs éléphanteaux ou des éléphants en colère, se sentant menacés. On estime que 450 personnes sont mutilées chaque année par ce géant.

La vérité est que ces animaux gigantesques peuvent être extrêmement agressifs et sont connus pour écraser des rhinocéros sur leur chemin. Ils sont aussi réputés pour ravager des villages entiers.

Il y a beaucoup de débats autour des éléphants et leur tempérament. Plusieurs scientifiques estiment que leur agressivité découle des décennies de traumatismes graves, notamment le braconnage et l’abattage massif par les humains.

Ces animaux géants se trouvent dans 37 pays subsahariens, dont la Zambie, la République démocratique du Congo, le Botswana, et le Kenya. On les retrouve également en Asie dans les pays suivants : le Cambodge, le Vietnam, l’Inde, le Sri Lanka et la Thaïlande.

12. Hippopotame, 500 décès par an

Signifiant étymologiquement « cheval de rivière », les hippopotames sont des mammifères semi-aquatiques d’Afrique subsaharienne. Ils se cachent généralement sous l’eau, juste leurs narines saillantes et leurs yeux sont visibles au-dessus de l’eau. Ces géants de l’eau apparemment placides sont très dangereux. Ils attaquent plus d’humains que tout autre animal et ceci sans avertissement ni provocation.

Ils passent jusqu’à 16 heures de leur journée, immergés dans l’eau. Cependant, ce ne sont pas de gentils géants. Les hippopotames mâles sont incroyablement territoriaux, peuvent courir jusqu’à 20 kilomètres à l’heure et attaquent avec des canines.

Souvent considéré comme l’un des animaux les plus mortels d’Afrique, l’hippopotame est connu pour être agressif envers les humains. Parfois, ils font basculer les bateaux en utilisant leur masse corporelle qui peut atteindre 3, 5 tonnes. Avec des mâchoires puissantes et des dents acérées, ils ont la capacité d’écraser un humain à mort. On enregistre 500 décès humains causés par ces géants chaque année.

Les hippopotames se trouvent le plus abondamment en Afrique de l’Est dans des pays tels que la Tanzanie et le Mozambique. Les touristes peuvent les voir à une distance de sécurité dans une voiture de safari.

11. Les crocodiles, 1000 décès par an

Bien que les requins soient souvent désignés comme la menace sous-marine la plus courante, les crocodiles sont historiquement 20 fois plus meurtriers. Leur morsure est 3,5 fois plus puissante que celle d’un lion, et ces prédateurs opportunistes chassent pour tuer. Les crocodiles sont plus meurtriers que leurs homologues d’eau douce et leurs attaques ont tendance à être plus fréquentes entre octobre et mars, lorsque l’eau est plus chaude.

Cet animal est incroyablement féroce. Il se situe au sommet de la chaîne alimentaire, car il mange à peu près tout. Le crocodile peut peser jusqu’à 750 kg avec une longueur de 6 mètres. Ce qui lui permet de dévorer tout, des humains aux buffles d’eaux passant par les requins.

Les chiffres concrets sont difficiles à recueillir, car la plupart des attaques ont lieu dans des zones reculées et ne sont pas généralement signalées. Mais 1 000 décès semblent la meilleure estimation.

Ces prédateurs écailleux sont répandus un peu partout et peuvent être retrouvés dans les eaux côtières du Sri Lanka et de la côte Est de l’Inde en passant par l’Asie du Sud-Est et le nord de l’Australie.

10. Ténia, 2000 décès par an

Les ténias ne peuvent pas digérer les aliments par eux-mêmes. Ils vivent donc dans les intestins de leurs hôtes pour obtenir les nutriments dont ils ont besoin pour survivre, à partir d’aliments déjà digérés.

Ces parasites sont à l’origine d’une infection connue sous le nom de cysticercose qui tue environ 2000 humains par an. Leur arme est de propager cette maladie par les excréments humains. Ils ont tendance à être plus présents dans les zones rurales, en raison du manque d’hygiène.

Pour les éviter, il faut s’assurer que les aliments sont bien préparés avant de les consommer.

9. Ascaris, 2 700 décès par an

Également connus sous le nom de ver rond ou ankylostomes, les ascaris provoquent une infection appelée ascaridiose. Ils sont la forme la plus courante de ver parasite chez l’homme. L’ ascaridiose est une maladie qui affecte l’intestin grêle et qui peut être mortelle. Les enfants sont plus touchés par ces parasites que les adultes.

On estime qu’un nombre inclut entre 807 millions et 1,2 milliard d’humains sont infectés par les ankylostomes dans le monde. Ce qui représente la plupart des maladies parasitaires. Heureusement, la plupart présentent peu de symptômes et les parasites ne sont considérés comme mortels que dans les régions du monde où les installations de soins de santé sont inadéquates. On enregistre au total 2700 morts humaines, causées par ces parasites chaque année dans le monde.

8. Scorpions, 3 250 décès par an

La plupart des espèces de scorpions ne causeront que des douleurs et irritations mineures si elles vous piquent. Cousins des araignées, des acariens et des tiques, seules 50 espèces ont un venin suffisamment puissant pour être dangereuses pour l’homme.

L’espèce la plus mortelle est le scorpion à queue ultra-large, délivrant un venin puissant, douloureux et mortel à chaque piqûre. Les humains ne sont pas les premières proies de ces bêtes, mais elles cohabitent malheureusement avec ces derniers en restant dans les fissures des murs en brique, en terre ou en pierre. On est donc exposé à être à tout moment en contact avec cette espèce.

Les scorpions sont présents en Afrique du Nord, en Asie, en Inde, au Yémen, et en Arabie saoudite. Petit, mortel et caché juste sous vos pieds, cette créature est l’un des animaux les plus dangereux au monde.

7. Escargots d’eau douce 10 000 décès par an

Contrairement aux escargots que vous pourriez trouver dans votre jardin, certains escargots d’eau douce sont porteurs de la deuxième maladie parasitaire la plus dévastatrice de la planète : la schistosomiase.

Ces escargots répandent les parasites dans l’eau, la contaminant et infectant les hôtes qui entrent en contact avec elle. Une fois à l’intérieur de l’hôte, les parasites pondent des œufs avec des barbes acérées qui s’incrustent dans les tissus internes. La schistosomiase est mortelle dans environ 10 % des cas.

Cette maladie sévit le plus souvent en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, où des millions de personnes la contractent chaque année. Le nombre de décès humains lié à cette maladie est de 10 000 chaque année. Les symptômes incluent des saignements anaux et des douleurs abdominales.

6. Réduves, 12 000 décès par an

Ces petits insectes sont à l’origine de la propagation du parasite trypanosome cruzi, responsable de la maladie de Chagas. Ils piquent les hôtes sur la peau fine près de leurs yeux ou de leur bouche et laissent derrière eux des excréments qui infectent à travers la plaie.

Cette pathologie est particulièrement répandue en Amérique latine. Mais elle a été également signalée dans le sud des États-Unis. Actuellement, on estime qu’il y a environ six à sept millions de personnes infectées, causant ainsi 12 000 décès par an.

5. Chiens, 25 000 décès par an

Il ne peut surprendre personne que les chiens fassent partie des animaux les plus dangereux au monde. La rage canine est une pathologie qui continue de causer la mort annuelle de 25 000 personnes dans le monde.

Bien que la rage ne représente que 1 % de tous les décès causés par les maladies infectieuses, les zones rurales et/ou les zones sans accès à la santé sont les plus vulnérables. On considère que l’Afrique et l’Asie sont les continents qui présentent plus de risques. Puisque c’est dans ces zones d’endémie que se produisent 95% des cas enregistrés. Ceci en raison d’importantes populations de chiens errants.

4. Phlébotome, 26 000 décès par an

Les phlébotomes vivent en Afrique, en Méditerranée, au Moyen-Orient, en Amérique latine et en Asie, en particulier en Inde. Leur régime alimentaire se compose en grande partie de plantes, mais les femelles se nourrissent également de sang. Elles produisent des œufs et transmettent la parasite leishmania lors des piqûres.

La plupart des personnes infectées ne tombent jamais malades, mais celles qui contractent la leishmaniose peuvent développer l’une des trois formes de la maladie. La plus meurtrière est la leishmaniose viscérale, qui est mortelle dans 95 % des cas non traités.

3. Serpent 100 000 décès par an

Les serpents sont l’un des animaux les plus craints au monde. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) indique que sur les 600 espèces vénéneuses réparties sur la planète Terre, 200 sont considérées comme « d’importance médicale ». Ceci en raison du danger de leur morsure, provoquant toxicité et mortalité. Les deux cents espèces sont réparties en deux catégories, selon le risque.

Les serpents tuent environ 100 000 personnes chaque année, mais le nombre pourrait être beaucoup plus élevé, car des données fiables de tous les pays avec des reptiles mortels sont difficiles à obtenir. Les espèces considérées comme les plus dangereuses sont le krait de Malaisie ( Bungarus candidus ), la vipère de Malaisie ( Calloselasma rhodostoma ) et certains cobras (communément des espèces du genre Naja ). Dans certains cas, la mort peut survenir en quelques minutes.

2. Humains, 475 000 homicides par ans

Aussi graves que puissent être les attaques d’animaux et les maladies parasitaires, l’Homme est beaucoup plus susceptible d’être tué par un autre humain. L’ étude Gates Notes a révélé que les homicides ont causé environ 475 000 décès, les pertes de guerre comprenant les 172 000 autres. Ainsi, l’homme est le deuxième animal le plus dangereux au monde et est directement responsable de la perte de diversité biologique sur la planète Terre.

Par ailleurs, l’activité humaine provoque des effets irréversibles à long terme. Certains d’entre eux sont l’épuisement des ressources, la perte d’écosystèmes et la mortalité d’espèces et de populations. On estime qu’au cours des 100 dernières années, l’homme a causé l’extinction de 200 vertébrés.

Certaines pratiques humaines, telles que la surexploitation, la déforestation, la pollution ou l’altération du climat affectent non seulement les animaux, mais aussi les personnes, causant actuellement la mort de plus de 475 000 personnes chaque année. Certains scientifiques parlent même d’une annihilation biologique massive.

1. Moustiques, 1 000 000 décès par an

Surpris? Le moustique est l’être vivant le plus mortel, se classant au premier rang de notre sélection des animaux les plus dangereux au monde. Ce petit invertébré est capable d’agir comme vecteur de divers virus et parasites.

On estime que les moustiques causent actuellement plus de 1000 000 de décès par an et la plupart des victimes sont des enfants. Ils sont considérés comme l’animal qui cause la plus forte mortalité d’êtres humains sur la planète.

Se nourrissant uniquement de sang humain, les moustiques sont capables de transmettre la fièvre jaune, la dengue classique ou encore le virus Zika.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here