Home Le magazine Top 14 des pays qui interdisent l’alcool

Top 14 des pays qui interdisent l’alcool

0
Top 14 des pays qui interdisent l’alcool

Il est préférable de connaître les lois d’un pays avant de s’y rendre. Ce que vous pensez être un droit dans votre pays, peut-être interdit ailleurs. La prohibition de l’alcool fait partie des règlements de certaines régions. Autrement dit, boire de l’alcool peut être puni dans ces États. Cela peut vous paraître drastique, mais les lois sont strictement appliquées en cas d’infraction. Quels sont les pays où la loi de la prohibition de l’alcool est adoptée ?

01. Le Soudan

Au Soudan, la vente et la consommation d’alcool sont strictement interdites par la loi. Cette loi est entrée en vigueur dans le pays depuis 1983 sous la gouvernance du chef d’Etat Gaafar Nimeiri. Lorsque Omar el-Bechir a pris le pouvoir en 1989, il a encouragé l’application stricte de la loi. Ce pays africain est l’un des plus fermés du monde.

Jusqu’à aujourd’hui, l’ouverture d’esprit n’a pas encore atteint certains niveaux au Soudan. C’est un État déchiré par la guerre, et qui traine les séquelles de ce drame depuis des années. Mais si la loi de la prohibition de l’alcool a été adoptée, c’est uniquement parce qu’il s’agit d’un État islamiste. Cette loi ne vient donc qu’appuyer ce que dit le Coran qui est le livre sacré des musulmans.

Mais en 2020, l’État soudanais a décidé de revoir le règlement concernant l’alcool. Même si les boissons alcoolisées sont interdites, la loi ne s’applique désormais qu’aux musulmans. Les non religieux ou les fidèles d’autres religions ont le droit de consommer ces boissons tant que cela reste en privé. Les touristes également sont tenus de respecter les lois de ce pays sous peine de faire face aux conséquences en cas d’infraction.

02. La Somalie

La Somalie est un État islamique localisé sur le continent africain. Elle fait partie des pays qui sont stricts sur l’interdiction de l’alcool. Ainsi, que ce soit la production, la commercialisation, ou la consommation, vous n’avez pas intérêt à enfreindre les règles ou vous risquez de vous retrouver dans des circonstances quelque peu désagréables. Les peines que vous encourez en enfreignant le règlement peuvent parfois être radicales. Leurs principes étant basés sur ceux musulmans et claniques, même les drogues sont interdites de circulation sur le territoire.

Toutefois, cette loi ne s’applique pas à toute la population. Les non-musulmans et les non-religieux ont le droit de consommer des boissons alcooliques, tant que cela se fait dans le respect des règlements, c’est-à-dire uniquement dans leur sphère privée. Ces exceptions concernent également les touristes qui débarquent dans le pays. Ne pensez tout de même pas qu’être visiteur vous exempte des peines lorsque vous enfreignez les lois islamiques de la région. Sachez donc respecter les limites.

03. Le Pakistan

Quelque temps après l’indépendance du Pakistan, l’Etat a autorisé la consommation d’alcool. Cela a duré pendant des dizaines d’années, avant qu’une loi ne soit décrétée en ce qui concerne sa prohibition. Cette interdiction a été définitivement introduite sur le territoire sous la gouvernance de Zulkifar Ali Bhutto. Cette fois-ci, l’application de la loi est devenue plus stricte. Même après la prise de pouvoir d’un nouveau chef de gouvernement, cette interdiction était toujours d’actualité, avec une radicalité dans les sanctions.  

Dans l’État pakistanais, l’islam est la religion majoritaire, avec près de 96 % de pratiquants. La consommation des boissons alcoolisées est autorisée aux chrétiens et non religieux qui sont minoritaires dans le pays. Mais même pour boire l’alcool en tant que non-musulman, il faut posséder un permis d’alcool. Les permis sont délivrés selon la situation économique de chaque personne. Un musulman qui est surpris en train de consommer de l’alcool risque jusqu’à 80 coups de fouet.

Par ailleurs, il faut noter que même les sanctions n’arrêtent pas les délits qui sont plutôt récurrents. Une quantité d’alcool est autorisée par mois dans le pays. Mais parfois, certains habitants passent par le marché noir pour obtenir plus que la quantité imposée. D’autres encore utilisent des recettes de famille pour fabriquer eux même leur alcool. Mais le prix à payer est fort lorsqu’ils sont surpris.

04. Les Maldives

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les Maldives font partie des pays où une loi a été adoptée concernant la prohibition de l’alcool. Eh oui, ce pays devenu la destination favorite de beaucoup de touristes n’autorise pas la consommation d’aucune forme d’alcool sur son territoire. Et pourtant, il accueille des centaines de mille de visiteurs chaque année sur ces plages et stations balnéaires. C’est juste que la loi interdisant la consommation de l’alcool ne concerne que les populations locales. Et ce qui est un peu particulier avec les Maldives est qu’aucun habitant n’est autorisé à en vendre ou en boire, car c’est un État purement islamique qui n’accepte aucune autre religion.

Il faut noter que même le statut de touriste ne vous exempte pas complètement des sanctions. Vous n’avez droit à des coupes de champagnes, des vins, ou des bières que dans certains espaces. Si vous êtes surpris en train de prendre de l’alcool dans un lieu public, vous risquerez de graves sanctions. Vous ne pourrez donc boire vos cocktails alcoolisés préférés que dans un lieu privé.

05. Le Koweït

Au Koweït, et les locaux, et les touristes sont concernés par cette loi. Vous serez sévèrement réprimés si on vous surprend en pleine possession, acquisition, vente, ou consommation d’alcool. Les amandes dans ce genre d’infraction peuvent être assez lourdes, et il existe même dans certains cas le risque d’emprisonnement. Une expulsion du territoire est également possible si vous êtes un non-résident.

06. L’Inde

Le Koweït est un État arabe localisé dans le Moyen-Orient. Ce pays a adopté une loi qui interdit strictement la production, le commerce, et la consommation d’alcool. Au Koweït, autant l’État punit sévèrement le trafic et l’usage de drogue, autant il est strict avec la prohibition de l’alcool. Cela relève peut-être de votre vie privée, mais c’est considéré comme un délit sur leur territoire. Vous avez donc intérêt à ne pas enfreindre les règles si vous n’êtes pas prêts à en subir les conséquences.

En Inde, certains États sont radicaux par rapport à la fabrication, la vente, et la consommation de l’alcool. C’est le cas de Nagaland, de Bihar et Gujarat. Dans ces pays, toute forme d’alcool est formellement interdite uniquement à l’intérieur des frontières. Certaines régions de Manipur et Lakshadweep répriment également la possession, le commerce, et la consommation des boissons alcoolisées.

Il faut tout de même souligner que l’interdiction est exclusivement locale dans ces régions. À Kerala, des lois ont été également adoptées concernant la vente et la consommation de l’alcool, mais les restrictions ne sont pas aussi drastiques que dans d’autres États. Sur l’ensemble du territoire indien, rares sont les États où l’alcool est strictement interdit. Certaines régions au lieu d’imposer des restrictions, décident d’observer un jour sec pendant certains festivals. Mais pendant les fêtes nationales, c’est tout le territoire qui est impliqué dans ce jour sec.

07. L’Arabie Saoudite

La vente ou la consommation d’alcool est un délit sévèrement puni en Arabie Saoudite. Comme on peut le comprendre, c’est le pays qui abrite la Mecque, le lieu de pèlerinage des musulmans. C’est donc logique que la loi sur l’interdiction de l’alcool soit stricte dans ce royaume, car il fonctionne selon les principes de l’islam, et cette religion n’autorise pas la consommation de l’alcool. Son importation, son commerce, et sa consommation sont donc naturellement considérés comme de graves délits.

Cette prohibition concerne autant les habitants que les touristes. À l’aéroport, on vous soumet à un contrôle strict, et vos bagages sont passés au peigne fin pour éviter que vous n’entriez dans le pays avec de l’alcool. Si vous êtes surpris en train de boire de l’alcool dans un espace public, vous risquez de graves sanctions, allant de la flagellation à l’emprisonnement.  

08. Le Yémen

La consommation et le commerce de l’alcool sont considérés comme de graves violations au Yémen, car cela va à l’encontre des principes de l’islam. Il est donc interdit aux habitants de boire des boissons alcoolisées. Peu importe dans quelle région vous vous trouvez, vous serez sévèrement punis si vous êtes dans la vente de l’alcool.

Cependant, dans certains hébergements et lieux de restauration à Sana » et Aden, la vente de l’alcool n’est pas considérée comme illégale. Dans ces régions exceptionnelles, vous avez le droit de boire votre vin ou votre bière sans que cela ne soit sanctionné, tant que vous êtes dans un hôtel, un bar, ou un restaurant. Si vous pensez ne pas tenir sans alcool, vous savez désormais où vous installer dans ce pays. Un volume d’alcool est également autorisé aux visiteurs qui peuvent en consommer dans leur sphère privée. Tant que les lois concernant l’alcool sont respectées, vous n’avez rien à craindre à ce niveau.

09. La Mauritanie

La Mauritanie est localisée dans la partie ouest de l’Afrique du Nord. Il s’agit d’un État islamiste qui interdit également la circulation d’alcool sur son territoire. Leur loi concernant l’interdiction de l’alcool ne concerne cependant que les locaux musulmans. Alors, vous avez le droit de consommer des boissons alcoolisées si vous ne faites pas partie de cette religion, ou si vous n’appartenez tout simplement à aucune religion.

Les visiteurs ont aussi l’autorisation de boire, tant que cela ne se fait pas dans un lieu public. Vous pouvez donc soit rester tranquillement chez vous pour boire autant de verres que vous souhaitez, ou vous rendre dans un hôtel, un club, un bar, ou un restaurant pour satisfaire votre désir.

10. Les Émirats arabes unis

Le cas des Émirats arabes unis est quelque peu particulier. Les lois concernant l’alcool ne sont pas aussi strictes comparativement à d’autres pays. Même si les règlements existent pour régulariser la filière, la vente d’alcool est autorisée dans cet État, même si cela doit être selon les règles strictes établies. Mais les restrictions sont plus rigoureuses à Sharjah.

Dans cette région, vous n’êtes autorisé à boire de l’alcool que si vous possédez un permis d’alcool. C’est le gouvernement qui est habilité à délivrer ces permis. Si vous l’obtenez d’une quelconque autre manière, cela sera considéré comme de la fraude. Et même avec ces permis, vous n’avez le droit de consommer que dans votre domicile. Par ailleurs, les établissements possédant une licence peuvent vendre les boissons alcoolisées dans les autres Émirats. Les sanctions dans les Émirats arabes unis vont de la flagellation à l’emprisonnement.

11. La Libye

La Libye comme tout pays a ses coutumes et règlements. L’interdiction du commerce et de la consommation de l’alcool est formelle dans ce pays. Les sanctions prévues en cas d’infraction sont assez sévères. On ne doit pas vous voir vendre ou boire de l’alcool en public dans le pays, ou vous risquez même l’emprisonnement. Mais malgré les règlements et les sanctions, des études ont révélé que plusieurs habitants n’hésitent pas à passer par des voies illégales pour se procurer de l’alcool. Cela veut dire que le contrôle n’est pas aussi strict dans la région.

12. L’Iran

L’Iran est strict avec sa communauté musulmane quant à la vente et la consommation de l’alcool. Les locaux qui appartiennent donc à l’islam ne sont donc autorisés à boire aucun genre d’alcool, ou ils risquent de faire face à de lourdes sanctions. Par contre, la loi est quelque peu flexible vis-à-vis de la population non-musulmane. Ces citoyens qui ne sont alors pas musulmans ont l’autorisation de produire et de consommer de l’alcool si cela leur chante. Ces habitants n’ont donc à craindre aucune sanction. Mais attention, que les autorités ne vous surprennent pas en public en train d’en consommer.

13. Le Bangladesh

Le Bangladesh n’autorise pas non plus la fabrication, la vente, ou la consommation de l’alcool. Les musulmans ne peuvent donc pas boire cette boisson. Mais la restriction ne se limite qu’à ceux qui pratiquent l’islam. Les non-musulmans eux ont l’autorisation d’en consommer, mais uniquement dans leur domicile. Les visiteurs aussi ne sont nullement concernés par cette loi. Mais ils ont l’obligation de respecter les limites imposées, et ne pas en boire en public. Les propriétaires de restaurants et clubs qui sont en possession de licence peuvent également vendre l’alcool dans leur établissement.

14. Le Brunei

Le Brunei est localisé en Asie. Cet État souverain a adopté depuis quelques années une loi interdisant formellement la consommation d’alcool dans les espaces publics. Même la vente de cette boisson est interdite sur le territoire. Mais si vous êtes un touriste adulte, vous pouvez importer de l’alcool dans le pays sans pour autant être sanctionné, car cet acte est autorisé par l’État. Mais vous ne devez tout de même pas dépasser deux bouteilles d’alcool et 12 canettes de bière. Vous avez également l’obligation de faire une déclaration à la douane à l’aéroport, et ouvrir vos bouteilles et canettes uniquement en privé.