Home Le magazine Top 14 des pays qui appliquent la peine de mort

Top 14 des pays qui appliquent la peine de mort

0
Top 14 des pays qui appliquent la peine de mort

La peine de mort, c’est la plus grande sanction que les pays infligeaient aux coupables depuis l’antiquité pour punir les criminels. Mais malgré l’évolution du monde, cette pratique n’a pas disparu et reste appliquée aujourd’hui dans certains pays du monde. Dans cet article, vous allez découvrir les pays qui persistent encore dans l’application de la peine de mort.

14. Le Nigéria

Au Nigéria, la peine de mort est utilisée comme châtiment suprême depuis des siècles. En effet, bien avant la colonisation britannique, un grand nombre de royaumes du pays faisait recours à cette pratique pour punir les criminels. On estime à 400 le nombre de condamnés à mort exécutés en huit ans d’exercice du pouvoir (août 1985- août 1993) contre 650 en moins de deux ans avec le régime du président Buhari (janvier 1984 -août 1985). En 2021, 56 exécutions ont eu lieu dans ce pays.

13. L’Égypte

La peine de mort est toujours en vigueur en Égypte. Selon Amnesty International, le pays a prononcé 264 condamnations à mort en 2020 et au moins 107 exécutions capitales ont eu lieu. En 2021, 356 personnes ont été exécutées et 83 personnes sont condamnées à mort. Dans ce pays, les condamnés à mort sont exécutés par injection létale. Les peines de mort sont par ailleurs exécutables immédiatement.

12. La Biélorussie

La Biélorussie encore connue sous le nom de « Belarus » est actuellement le seul pays d’Europe qui continue d’appliquer la peine de mort, car tous les pays européens ont déjà banni cette pratique depuis des lustres. On recense environ 245 condamnations à mort entre 1994 et 2014.

11. Les États-Unis

La peine de mort aux États-Unis est appliquée au niveau fédéral par la justice militaire ainsi que dans vingt-six des cinquante États fédérés que compte le pays. Aujourd’hui, les États-Unis font partie du cercle restreint des démocraties libérales qui appliquent la peine de mort. En 2021, 11 exécutions ont eu lieu dans ce pays et 25 condamnations à mort.

10. La Malaisie

La Malaisie est un État rétentionniste. Selon Amnesty International, 469 exécutions ont eu lieu en Malaisie depuis l’indépendance du pays en 1957, avec 1281 dans le couloir de la mort, dont 73 % pour trafic de drogue. En 2017, environ 14 personnes furent exécutées. Malgré les mouvements abolitionnistes qui ont lieu fréquemment dans le pays, le gouvernement reste insensible et préfère maintenir la peine de mort.

9. L’Irak

Pays asiatique, l’Irak est l’un des pays où le taux d’exécutions est le plus élevé au monde. Au moins, 1000 personnes seraient sous le coup d’une condamnation à mort et parmi elles, 150 ont épuisé toutes les voies de recours juridiques à leur disposition et risquent fort d’être pendu. Ce pays exécute 21 condamnés à mort en une seule journée selon les médias officiels du pays.

8. L’Indonésie

La peine de mort constitue le châtiment suprême en Indonésie. Elle s’exécute par fusillade. En 2016, environ 114 personnes sont condamnées à mort selon les données d’Amnesty International et au moins 48 personnes ont été condamnées à mort en 2018.

7. L’Inde

L’Inde est aussi un État rétentionniste. Au moins 162 personnes furent victimes de condamnation à mort en 2018 et 371 individus demeuraient sur le couloir de la mort. Parmi les pays appliquant la peine de mort, l’Inde est celui où le taux d’exécution est le deuxième plus bas du monde, avec 8 exécutions depuis 1996 pour une population de plus d’un milliard d’habitants.

6. Le Japon

La peine de mort est la grande sanction que l’État japonais a mise en place pour châtier les grands criminels. Elle se fait aujourd’hui par pendaison. Mais, auparavant, c’était par décapitation. En 2020, 144 personnes étaient condamnées à mort.

5. La Syrie

À l’heure actuelle, le Code pénal syrien prévoit la peine de mort et la Syrie continue de l’appliquer. En 2017, Amnesty International a révélé au grand public la campagne d’exécutions extrajudiciaires orchestrée par le gouvernement syrien, qui a procédé à des pendaisons de masse à la prison de Saidnaya.

4. La Jordanie

Pays asiatique, la Jordanie a adopté la peine de mort depuis des décennies. En 2017 par exemple, environ 11 personnes étaient condamnées à mort. En 2018, le pays a condamné à mort au moins 16 individus. Entre 2019-2020, 10 individus ont été exécutés. Le nombre d’exécutions peut probablement excéder les 10, car certaines exécutions restent inconnues.

3. L’Arabie Saoudite

En Arabie Saoudite, la peine de mort est une sanction légale prévue par le Code pénal, qui repose sur la charia. Elle est régulièrement appliquée. La moyenne sur la dernière décennie (2012-2021) est de 113 exécutions par année pour une population, en 2020, de moins de 35 millions d’habitants.

2. L’Iran

L’Iran occupe le deuxième rang dans le classement mondial du plus grand nombre d’exécutions. Le mode d’exécution est la lapidation. L’Iran fait partie des pays où l’application de la peine de mort est la plus poussée, s’appliquant à des crimes non violents, aux mineurs qu’aux jeunes. Selon les investigations menées par l’Amnesty International, les plus grandes raisons qui sont liées à l’exécution des personnes dans ce pays sont : le crime d’adultère, le trafic des stupéfiants, l’homicide. Au fil des années, le nombre d’exécutions ne cesse d’augmenter selon les statistiques annuelles. Ainsi, en 2012, plusieurs centaines de personnes ont été condamnées à mort. Les autorités ont reconnu 314 exécutions. En 2013, l’Iran reconnait officiellement 369 exécutions. D’après les rumeurs, un grand nombre d’exécutions se sont tenues secrètes : selon les sources fiables, au moins 335 autres exécutions ont eu lieu dans cette même année. En 2019, l’Iran a exécuté 251 personnes. La situation de la peine de mort en Iran demeure alarmante avec une importante hausse des exécutions en 2021 (+25 %) et un nombre croissant de femmes iraniennes exécutées.

1. La Chine

Grand pays asiatique, la Chine détient la première place sur la liste des pays avec le plus de condamnations à mort et d’exécution. Le droit pénal chinois est sévère, avec de nombreux crimes passibles à la peine de mort. Pour les exécutions, la chine l’applique non seulement pour les autochtones, mais aussi pour les étrangers. Ce pays compte un grand nombre d’exécutions, mais les médias officiels et les tribunaux ne rapportent ou ne publient qu’un très petit nombre de cas de condamnation à mort et d’exécutions. En 2021, plus 1000 personnes sont exécutées. Toutes ces statistiques font de la chine le gros bourreau du monde.