l'or

Top 14 des pays producteurs de l’or

L’or fait parti des métaux les plus rares et les plus précieux. Cet élément chimique caché dans la croûte terrestre proviendrait de l’explosion d’étoiles massives il y a des milliards d’années. Captivant par sa couleur jaune brillant, ce métal est très prisé dans le domaine de l’électronique et dans la joaillerie. Les bijoux fabriqués avec cet élément sont exceptionnellement couteux à cause de la rareté du métal. Mais quels sont les plus gros producteurs de l’or ? Vous ne vouliez pas savoir vous ? En nous basant sur le classement de Statista de 2021, nous avons élaboré une liste des 14 pays producteurs de l’or.

14. La Papouasie-Nouvelle-Guinée, 50 tonnes

La Papouasie-Nouvelle-Guinée fait partie des pays reconnus comme étant les plus gros producteurs de l’or au monde. En 2021, Statista a estimé sa production à 50 tonnes, un chiffre qui n’est pas négligeable. La mine de Porgera est actuellement le gisement d’or le plus exploité de cet État. Elle produit à elle seule environ 17 tonnes d’or chaque année, ce qui fait d’elle l’une des plus importantes mines d’or au monde. Barrick Gold est la compagnie minière qui s’occupe de son exploitation.

En dehors de la mine de Porgera, la Papouasie-Nouvelle-Guinée abrite plusieurs d’autres mines importantes qui sont exploitées depuis des années. Mais beaucoup d’entre elles sont actuellement fermées. C’est le cas de la Mine de Misima dont l’ouverture a été faite en 1990 et la fermeture en 2004. Malgré les difficultés liées à cette filière, la Papouasie-Nouvelle-Guinée s’efforce de conserver sa place sur le marché de la production de l’or.

13. Le Kazakhstan, 60 tonnes

La production annuelle d’or du Kazakhstan était à 60 tonnes en 2021 selon le rapport de Satista. Il fait partie des pays de l’Asie Centrale rivalisant avec les plus gros producteurs de l’or depuis des années. L’industrie minière du Kazakhstan a un véritable potentiel, raison pour laquelle une partie de l’économie de l’ex-URSS reposait sur le pays. Malheureusement, cette industrie a dû faire face à plusieurs difficultés au cours des années, ce qui rendait de plus en plus difficile l’exploitation des mines.

La production de l’or du Kazakhstan s’élevait à environ 20 tonnes en 1989, représentant ainsi 7% de l’or de l’ex-URSS. Cette région compterait plus d’une centaine de gisements aurifères à l’époque. Mais pour manque de fonds, et des problèmes environnementaux, le développement de la filière quelque peu stagné. Mais depuis 2010, l’État fournit des efforts afin de remettre la filière or de nouveau sur les rails. On a senti notamment des améliorations au niveau de la récolte des fonds pour l’investissement dans l’exploitation de ce métal. Des centaines de millions de dollars ont été investis dans l’industrie au cours des dernières années, et les résultats sont effectivement bien visibles si l’on prend en compte sa dernière production annuelle.

12. Le Brésil, 80 tonnes

Au Brésil, la découverte de l’or remonte au 19e siècle. La célèbre presse politique la Gazette de Leyde a d’ailleurs consacré un article à cette fameuse découverte en 1699. Cette époque restera gravée dans l’histoire du Brésil, car cette ruée vers l’or va faire sombrer d’autres filières comme celle de l’agriculture, et ce parce que les maîtres d’antan préféraient leurs esclaves dans les mines plutôt que dans les plantations.

Au-delà des frontières brésiliennes, d’autres pays vont également se ruer vers cet eldorado pour couper leur part de gâteau, et les Portugais étaient un bel exemple. L’exploitation de l’or au Brésil à cette époque a favorisé l’esclavage qui a pris de l’ampleur pendant cette période, car la majorité de la main-d’œuvre présente dans les mines provenait de l’Afrique.

L’État brésilien a depuis toujours investi de grosses sommes dans la filière or. En 1980, ce pays de l’Amérique du Sud est d’ailleurs devenu le premier producteur de l’or au monde. Le développement de cette filière était un réel coup de pouce à l’économie brésilienne. L’extraction de l’or dans cet État a également entrainé de nombreux problèmes de déforestation et de pollution. Mais au fil des ans, des solutions sont mises en place afin de limiter l’impact de l’exploitation des gisements sur l’environnement. En 2021, la production aurifère annuelle du Brésil s’élevait à 80 tonnes.

11. Le Pérou, 90 tonnes

Le Pérou est un pays qui fascine par son paysage montagneux. C’est un atout qui booste le paysage touristique du pays, et qui représente un pilier important dans son économie.

Le Pérou a l’énorme chance de faire partie des pays dont les montagnes regorgent de roches aurifères. L’extraction de l’or se fait généralement sur de grandes mines. La mine de Yanacocha qui est l’une des plus exploitées du pays occupe la 4e place des plus grandes mines du monde. À elle seule, elle a produit plus d’une trentaine de tonnes d’or en 2014, ce qui a valu au Pérou la 5e place dans le classement des plus gros producteurs de l’or en cette année.

Au Pérou, le commerce de l’or représente plus de 90% des exportations, ce qui signifie qu’une grande partie de l’économie péruvienne repose sur cette filière. En 2021, la production aurifère péruvienne s’élevait à 90 tonnes.

10. L’Indonésie, 90 tonnes

L’Indonésie est l’un des plus gros producteurs de l’or au monde. En 2021, sa production était estimée à 90 tonnes. Elle abrite le plus gros gisement d’or. La mine de Grasberg située sur le territoire de la Papouasie est non seulement la plus grande mine d’or au monde, mais elle occupe aussi la troisième place dans le top 5 des plus gros gisements de cuivre au monde. Cette mine renferme un côté souterrain et un côté ciel ouvert. Elle détiendrait actuellement selon les informations des réserves d’or de 0,98 gramme par tonne.

La découverte de la mine de Grasberg s’est faite en 1980 au moment où la société d’exploitation Freeport avait reçu une offre de 75 millions de dollars pour la vente de la mine d’Ertsberg qui était le premier gisement aurifère de l’Indonésie. L’entreprise va se tourner vers ce nouveau gisement qui sera désigné plus tard comme la plus grande mine d’or au monde. L’État indonésien possède depuis quelques années des parts dans l’entreprise Freeport. La filière or est un véritable coup de boost pour l’économie du pays.

09. L’Ouzbékistan, 100 tonnes

L’Ouzbékistan est l’un des pays les plus riches en gisements aurifères, ce qui fait d’elle l’un des plus gros producteurs d’or au monde. Ses gisements font d’ailleurs partie des plus importants sur le plan international, et se retrouvent naturellement dans le top 5 du classement. Quant à l’extraction aurifère, le pays occupait la 9e place sur la sphère internationale avec une production de 100 tonnes selon Statista.

L’or est une ressource qui occupe une place majeure dans les exportations de l’Ouzbékistan. Mais l’exploitation aurifère entrainait d’autres problèmes, car plus sa production s’accroît, plus les autres secteurs chutaient. Les rendements agricoles par exemple devenaient de plus en plus faibles, et l’économie du pays dépendait majoritairement de l’exportation de l’or. Cette dépendance va ralentir à un moment donné le développement économique de l’Ouzbékistan, car le commerce de l’or seul ne suffisait pas à booster l’économie. Aujourd’hui, l’État investit de plus en plus dans les autres secteurs, et continue de faire des merveilles avec son extraction aurifère.

08. Le Mexique, 100 tonnes

Le Mexique fait depuis longtemps partie des plus grands producteurs de l’or. C’est un pays connu pour la richesse de ses minerais, car en dehors du métal jaune, il est également reconnu comme un leader du marché de l’argent. En ce qui concerne l’extraction de l’or au Mexique, le site de Guerrero Gold Belt est ce qui est le plus exploité. Cette région du sud du pays bénéficie d’une attention particulière, car de nombreux gisements aurifères s’y localisent.

L’exploitation aurifère du Mexique s’est développée au fil des années. Plusieurs gisements sont exploités afin d’extraire une grande quantité de métal jaune chaque année. C’est un pays à potentiel extraordinaire en minerais, notamment en ce qui concerne l’argent et l’or. En 2021, la production de l’or mexicain était chiffrée à 100 tonnes.

07. Le Ghana, 129 tonnes

En 2018, le Ghana a ravi la couronne à l’Afrique du Sud, devenant ainsi le premier producteur de l’or en Afrique. L’ancien leader ayant repris sa place dans le classement, le Ghana perd à son tour sa couronne. Sa production étant estimée à 129 tonnes en 2021, elle a perdu le titre du leader de l’or en Afrique.

Le Ghana est un État africain qui a toujours su s’imposer sur le marché mondial de l’or. Le pays possède de nombreux gisements aurifères exploités depuis des années. Mais en 2021, le glissement annuel de sa production a chuté de 30% ce qui a permis à l’Afrique du Sud de faire un bond dans le nouveau classement. Néanmoins, tout n’est pas encore perdu pour le Ghana, car selon plusieurs prévisions, l’État pourrait bien rebondir avec sa production prévue pour atteindre les 2,93 millions d’onces.

06. L’Afrique du Sud, 130 tonnes

En 2021, l’Afrique du Sud était devenue 1er pays producteur d’or en Afrique précédant ainsi le Ghana qui occupait la deuxième place. Il est donc l’un des leaders mondiaux de l’extraction de l’or avec une production annuelle estimée à 130 tonnes en 2021.

L’Afrique du Sud a toujours été considérée comme l’un des géants de l’or en Afrique et à l’échelle mondiale. Il fut un temps où elle était la première en thème de production d’or sur le continent africain avant de se faire ravie la place en 2018. Depuis lors, elle s’est toujours investie afin de reprendre sa place initiale dans le classement, et ses efforts ont finalement payé en 2021. Par ailleurs, sa production est prévue pour s’accroitre d’ici 2029 selon les estimations.

05. Le Canada, 170 tonnes

La production aurifère du Canada représentait en 2021 6% de la production mondiale, ce qui lui a valu sa cinquième place dans le classement. L’or canadien se trouve majoritairement à Ontario, Québec, Nunavut, en Colombie-Britannique et d’autres provinces du Sud-Est et du centre du Canada. Parmi les huit mines actives sur le territoire canadien, celle de Québec est celle qui est actuellement la plus exploitée.

Le Québec est l’une des régions les plus importantes au Canada en ce qui concerne les ressources minières. L’État investit particulièrement dans l’extraction de l’or dont l’exportation booste considérablement l’économie canadienne. En 2021, la production aurifère canadienne a atteint les 170 tonnes.

04. Les États-Unis, 180 tonnes

Comparativement à la production de l’or de 2019 qui était à 200 millions tonnes, l’extraction aurifère a véritablement chuté aux États-Unis. En 2021, la production de l’or américaine était estimée à 180 tonnes, ce qui faisait ainsi des États-Unis le 4e producteur de l’or au monde selon Satista. L’or des États-Unis a toujours occupé une place majeure dans la production mondiale, mais il faut avouer que l’industrie s’est un peu affaiblie depuis quelques années, même si cela concerne pratiquement tous les géants de la filière aurifère.

Les États-Unis regorgent de quelques-unes des mines d’or les plus importantes du monde. Le Nevada est la région dans laquelle les plus importants gisements se localisent. Sa production aurifère représente environ 80% de la production d’or américaine. En 2021, les États-Unis ont atteint 180 tonnes d’or.

03. La Russie, 300 tonnes

La baisse de la production aurifère mondiale n’a pas épargné la Russie. Cet État qui produisait plus de 350 tonnes d’or par an s’est retrouvé à 300 tonnes en 2021. La Russie faisait partie des États qui exportaient une grande partie de leur or jusqu’à l’invasion de l’Ukraine. Aujourd’hui, la Fédération de Russie n’a plus la liberté de vendre ce précieux métal quand ça l’enchante.

Si actuellement le gouvernement ne sait pas quoi faire avec son métal jaune, c’est à cause des restrictions imposées par l’UE et le Japon qui interdisent formellement l’approvisionnement dans ce pays. L’or n’étant raffiné qu’en dehors du territoire russe, et principalement en Suisse, il est actuellement impossible pour le pays de sortir de cette crise qui touche sa filière or.

02. L’Australie, 330 tonnes

Avec une production annuelle de 330 tonnes d’or en 2021, l’Australie devient le deuxième producteur de l’or à l’échelle mondiale. Les réserves d’or de cet État tournent autour de 79,85 tonnes. C’est un pays qui a toujours été en concurrence avec la grande Russie quant à la deuxième place des géants de l’industrie de l’or. Néanmoins, l’Australie a maintenu le cap grâce à sa production qui ne fait que s’accroître ces dernières années.

L’Australie possède de nombreux gisements aurifères. Mais c’est surtout l’investissement que le gouvernement met dans cette filière qui propulse son développement.

01. La Chine, 370 tonnes

La Chine bat tous les records depuis de nombreuses années sur le marché mondial de l’or. Elle détient le titre symbolique du premier producteur d’or au monde depuis 2007. C’est le pays qui possède le plus d’or et dont la production n’a jamais cessé de s’accroitre. En 2021, l’or chinois était estimé à 370 tonnes, ce qui lui a permis de conserver sa position sur le marché aurifère. Et il faut également souligner que c’est le pays dont le chiffre réel des réserves dépasserait ce qui est connu officiellement.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands