anciens habitants de l’Italie

Top 13 des plus anciens habitants de l’Italie

L’histoire de l’Italie ne s’est pas construite en un jour. Ce pays de l’Europe occidentale fait partie de ceux qui ont marqué l’histoire du continent. On situe l’origine des premières civilisations italiennes à des siècles avant Jésus Christ. L’Italie dans l’Antiquité était habitée par des peuples venant d’un peu partout dans le monde. Et c’est tout ce mélange culturel qui fera son histoire. Mais qui sont les plus anciens habitants de l’Italie ? Les peuples de l’Italie préromaine ont occupé son territoire continuellement pendant l’époque préhistorique, durant la Prohistoire, et depuis la période paléolithique jusqu’à l’Italie romaine. Découvrons ensemble qui sont ces peuples. La liste a été établie en fonction de l’année de leur apparition.

13. Les Celtes d’Italie, VIIe siècle avant notre ère

Salamanca, autonomous community of Castilla y LeA?n, Spain

L’origine des Celtes d’Italie remonte au 7e siècle avant l’ère commune. Ces habitants de la péninsule d’Italie sont d’après certaines légendes d’origine gauloise. Quant aux détails concernant leur véritable provenance, il n’y a jamais eu de conclusion. Des communautés celtiques étaient certainement apparues déjà au 7e siècle avant notre ère, mais c’est l’invasion du peuple celte au 4e siècle qui leur a permis d’asseoir leur domination dans la plaine Pô. Aussi, quelques-uns de ces Gaulois vont prendre principalement Rome en 390 avant Jésus Christ.

Les Gaulois de la péninsule italique vont jouer un grand rôle dans les guerres du monde. Ils étaient comptés parmi les principaux fournisseurs de mercenaires d’antan.

12. Les Ombriens, IVème-IIIème siècle avant Jésus Christ

Siena, Italy aEUR » April 04, 2017: Interior of Piccolomini Library in Siena Cathedral

Les Ombriens se sont installés dans la région septentrionale et centrale de l’Italie au 4e siècle avant Jésus Christ. Il s’agit d’une population localisée entre les Apennins et le Haut-Tibre. Les Ombriens vont s’étendre jusqu’à l’Adriatique ainsi qu’à la mer Tyrrhénienne. Mais grâce à la puissance des populations sabelliques, ils auraient stoppé leur extension.

Plusieurs de leurs tribus vont se soumettre après leur premier contact avec Rome vers 310. Mais à la fin de la guerre de Sentinum vers 295, les Ombriens vont intégrer l’État romain.

11. Les Èques, VIème-IVème siècle avant Jésus Christ

Les Èques apparaissent en Italie au 6e siècle avant Jésus Christ. Ce peuple italique de la partie nord-est du Latium antique va se développer dans la péninsule jusqu’au 4e siècle avant Jésus Christ. Les Èques proviendraient de la communauté sabellienne qui avait immigré dans les plaines d’Italie à cause des conditions climatiques, et qui s’était dispersée dans plusieurs cités italiques.

Les Èques font partie des peuples qui étaient en conflit perpétuel avec Rome. Cette guerre entre les deux peuples va durer toute la deuxième moitié du 5e siècle avant Jésus Christ. Les Èques vont finalement intégrer les colonies romaines après la domination de Rome à la fin de la Deuxième Guerre samnite, avant d’être incorporés dans la République romaine.

10. Les Volsques, VIème-IVème siècle avant Jésus Christ

Les Volsques font partie des anciennes populations italiennes qui ont élu domicile dans la partie sud du Latium au 6e siècle avant Jésus Christ, et qui y ont vécu jusqu’au 4e siècle avant Jésus Christ. Les Volsques s’exprimaient principalement dans la langue volsque qui était considérée comme l’une des langues indo-européennes.

Selon l’histoire, les Volsques sont en effet des peuples sabelliens venus s’installer dans le Latium à cause des conditions climatiques. Ils vont s’établir à l’est de Liris, ainsi que dans les marais pontins. Antium représentait leur capitale. Les Volsques étaient plutôt considérés comme des rebelles et non des guerriers. Ils vont entrer en conflit avec Rome, une confrontation qui durera de longues années. Mais à la fin, malgré leur esprit ardent de révolte, ils vont se soumettre à Rome et intégrer la République romaine.

09. Les Herniques, VIème-IVème siècle avant Jésus Christ

Les Herniques sont apparus dans l’histoire au 6e siècle avant Jésus Christ. Il s’agit d’une vieille population italique qui avait élu domicile sur le territoire du Latium antique. Ces habitants vont former une confédération dans la vallée du Tolerus, et vont se développer jusqu’au 4e siècle avant Jésus Christ. Durant cette longue période, ils vont se disperser dans la région, et s’installer à Anagnia, dans la commune d’Aletrium, à Ferentinum, ainsi que dans la cité Verulae.

Selon les rapports de diverses études, les Herniques parleraient une langue apparentée au Latin. C’est un peuple qui va être en conflit avec les Latins pendant une courte période. Cette population se ralliera même avec la confédération latine et à Rome à partir de 486 avant Jésus Christ pour combattre les agresseurs communs. Mais cette alliance sera également d’une courte durée, car une guerre éclatera entre les Romains et les Herniques. Une bataille qui sera marquée par la victoire de Rome et la soumission des Herniques.

08. Les Samnites, VIIème-IIIème siècle avant Jésus Christ

Les Samnites représentent d’anciennes tribus italiques apparues au 7e siècle avant Jésus Christ. Ces tribus sabelliennes vont s’installer dans une région montagneuse de la partie centrale de l’Italie appelée Samnium et vont y vivre jusqu’au 3e siècle avant Jésus Christ. La première fois que ce peuple a été mentionné dans un manuscrit remonte à 354 avant Jésus Christ, et c’est dans un traité signé avec le peuple romain qu’il apparaîtra.

Comme beaucoup d’autres civilisations, l’origine des Samnites reste assez floue. Mais selon les légendes populaires, ces habitants seraient d’origine sabine. Cette ancienne communauté italique regroupait 4 tribus qui s’exprimaient dans une langue apparentée à l’Osque, une langue sabellique.

07. Les peuples de la Grande-Grèce, VIIIe et VIIIe siècle avant Jésus Christ

La Grande-Grèce était le nom donné aux habitants des côtes méridionales de la péninsule italienne par les Grecs antiques. À partir du 8e siècle avant Jésus Christ, beaucoup de communautés vont débarquer à Grèce à cause de la phase climatique chaude, ce qui va pousser de multiples familles à s’établir autour de la mer Méditerranée et du célèbre Pont-Euxin. La Sicile et la partie sud de l’Italie vont être des régions favorables à ces nouveaux peuplements notamment à cause de leur richesse agricole. On assistera ainsi à la naissance de nombreuses colonies dans ces régions.

Les nouvelles cités de l’Italie vont malheureusement s’affronter entre elles pendant des années. Mais lorsqu’on fait fi de ces nombreux conflits, ces colonies étaient des génies de l’Art, et rien qu’avec ça, elles occupent une place importante dans l’histoire de la Grèce antique et de l’Italie.

06. Les Peucètes, VIIIe siècle avant Jésus Christ

On situe l’apparition des Peucètes au 8e siècle avant Jésus Christ. Cet ancien peuple italique a connu une expansion dans la Prohistoire et dans l’Antiquité. Les Peucètes étaient en effet une ancienne communauté de la région d’Apulie en Italie. Selon les légendes, c’était en réalité les Grecs qui utilisaient le nom de Peucètes pour désigner ce peuple qui à l’origine était connu sous l’appellation de Poedicli. Mais d’après les cartes géographiques médiévales, une autre dénomination poediculi était utilisée pour désigner le peuple des collines Murges.

Les Peucètes comme les Dauniens appartiennent à Apulie. Ces peuples apuliens ont été confrontés à des divisions de nombreuses fois. Ces différents conflits représentent des évènements historiques majeurs de l’Italie antique.

05. Les Sabins, VIIIème-IIIème siècle avant Jésus Christ

Les Sabins ou Sabini dans la langue latine classique sont un ancien peuple italique faisant partie des plus vieux de la péninsule. Cette communauté est apparue au 8e siècle avant Jésus Christ, et s’est développée jusqu’au 3e siècle avant Jésus Christ. Ce peuple du groupe osco-ombrien était installé dans la partie nord-est de Rome en Italie centrale à l’époque archaïque.

Ces habitants avaient pour capitale Reate, et peuplaient ce qui est considéré aujourd’hui comme la province de Rieti. Ils sont entourés au nord-est par le peuple Picène, et au nord-ouest par les Étrusques et les Ombriens. Leurs voisins du sud-ouest ne sont que les Latins. Ceux de l’est étaient le peuple Vestin, et ceux du sud les Marses.

Les Sabins appartiendraient au groupe osco-ombrien. Ils s’exprimaient dans un dialecte d’osque qui faisait partie de la famille des langues sabelliques. En ce qui concerne leur religion, ils adoraient majoritairement la déesse des champs et de la nature Vacuna.

04. Les Étrusques, IXème-Ier siècle avant Jésus Christ

Les Étrusques sont une ancienne population italique qui s’est développée pendant l’âge de fer européen, autrement dit du 9e au 1er siècle avant Jésus Christ. Ils étaient représentés par deux ethnies, dont les Villanoviens et les Tyrrhéniens, et s’exprimaient en Étrusque.

La communauté étrusque vivait dans le centre de la péninsule italienne. La majorité de ces habitants occupaient la côte Tyrrhénienne qui a d’ailleurs inspiré le nom de leur ethnie. Installés dans cette région, ils vont y vivre pendant plusieurs siècles avant l’invasion romaine de la région Velzna vers 264 avant Jésus Christ. À l’époque archaïque, les Grecs les appelaient les Tyrrhéniens ou encore Tyrsènes.

Il faut préciser que l’origine du peuple étrusque a été au centre des débats pendant longtemps, car certains l’associaient aux autochtones, tandis que d’autres préfèrent soutenir la thèse de l’origine lydienne/anatolienne. Mais d’autres légendes se penchent également sur la possibilité que la communauté étrusque provienne de l’association des autochtones et du peuple pélasges.

Les Étrusques avaient une organisation sociétale assez particulière. Ils fonctionnaient selon une hiérarchie et une oligarchie, et étaient constitués d’autant d’esclaves que d’hommes libres.

03. Les Latins, IXème-IVème siècle avant Jésus Christ

Les Latins ont véritablement fait leur apparition dans l’histoire au 9e siècle avant Jésus Christ. Il s’agit d’habitants italiques de la période antique du 9e au 4e siècle avant Jésus Christ. Pendant l’Antiquité Romaine, ces peuples occupaient la région du Latium, et étaient comptés parmi les locuteurs d’une des langues indo-européennes. Il faut aussi comprendre que les Latins représentaient en réalité un groupe linguistique latino-falisque de la partie sud du fleuve de l’Italie. 

Avant le 8e siècle, ces peuples ne connaissaient pas l’écriture. Ils avaient de nombreux dieux en commun, comme c’est le cas du dieu Jupiter à qui ils consacraient un culte sur le mont Albain. La majorité de ces peuples vivent exclusivement de l’élevage, car le climat n’était pas favorable aux terres qui étaient véritablement inondables. C’étaient donc des bergers qui élevaient majoritairement des bœufs, des moutons, des chèvres, ainsi que des cochons.

Les communautés latines parlent naturellement le latin, mais s’exprimaient surtout en latin archaïque. Vers le 7e siècle avant Jésus Christ, une trentaine de tribus latines ont décidé d’une confédération politique et religieuse afin de défendre leur territoire. Malheureusement, cette ligue va se soumettre aux Romains vers 338 avant Jésus Christ.

02. Les Osques, Xème-IIIème siècle avant Jésus Christ

Les Osques sont rentrés dans l’histoire vers le 10e siècle avant Jésus Christ. Encore appelés Opiciens, ces anciens habitants italiques étaient installés dans la partie méridionale de la péninsule. Leur dénomination latine Opsci leur a été donnée en l’honneur de la déesse de la fertilité Ops. C’est un peuple qui va connaître une expansion jusqu’au 3e siècle avant Jésus Christ.

L’origine des Osques remonte à l’époque du peuplement des Indo-Européens de la première vague. Les Osques feraient donc partie du point de vue linguistique du groupe centum des langues indo-européennes. Cette ancienne population italienne va s’établir dans la région campanienne vers la fin du 5e siècle avant Jésus Christ. Par ailleurs, durant le 5e siècle avant Jésus Christ, les Osques feront usage de l’Alphabet étrusque. Ils vont subir la domination des Samnites et vont être contraints d’intégrer la République romaine après la bataille de Sentinum qui a suivi les guerres samnites.

Le peuple osque s’exprimait dans la langue osque. Il avait opté pour une organisation familiale patriarcale, et était considéré comme une communauté d’agriculteurs.

01. Les Aurunques, 1er millénaire avant Jésus Christ

Les Aurunques, encore appelés Aurunces, sont une ancienne communauté de l’Italie. Ce peuple d’origine indo-européenne est le plus vieux de l’Italie. Selon l’histoire, les Aurunques auraient débarqué dans le pays vers le premier millénaire avant Jésus Christ. D’après plusieurs résultats d’études, cette vieille population appartiendrait à la lignée osco-ombrienne. Selon de nombreuses sources romaines, les Aurunces font partie de ces populations antiques qui ont peu évolué. Ils occupaient majoritairement les villages situés au sommet des collines, et sont décrits comme des humains un peu craintifs.

Les Aurunques vont jouer un rôle important dans l’histoire romaine. Pendant les guerres romano-aurunces de 503 à 495, ce peuple va faire des alliances avec les colonies latines de Sessa Pometia et de Cora. Après avoir remporté le combat en 503, les Romains vont assiéger la région, et vont se faire attaquer par le peuple Aurunques. Malgré cette attaque, les Romain vont à nouveau célébrer leur victoire. Les Aurunces quant à eux vont pour la plupart être tués ou vendus aux enchères.

Cette domination romaine n’arrêtera pas pour autant les guerres ni la détermination des Aurunces. Beaucoup d’autres combats auront lieu des années après, avec ce peuple devenu une véritable puissance milliaire. Ils trouveront d’autres alliés au fur et à mesure, mais finiront par se soumettre définitivement aux Romains en 315. Vers 313, une colonie romaine sera installée à Sessa Aurunca.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands