Top 13 des critères pour obtenir une bourse scolaire 

0
7

Une bourse scolaire est un soutien financier que l’état français apporte à certains de ses patriotes vivant à l’étranger. Elle leur permet d’étudier dans de bonnes conditions en subvenant à leurs besoins. Quelles sont les conditions basiques à remplir pour en bénéficier ? Vous en découvrirez treize dans cet article.

13. La nationalité française

Cette bourse est créée par la France dans le but de permettre à ses patriotes d’étudier dans de bonnes conditions même à l’étranger. Cela est dû à des raisons précises. D’abord, en étant à l’étranger, leurs conditions de vie pourraient être misérables, ce qui peut affecter leur quotidien. Ensuite, il faut notifier la probable incapacité des parents à supporter la scolarisation de leurs enfants. Enfin, il s’agirait d’un moyen de pérennisation de la francophonie. Toutefois, pour en bénéficier, il faut être natif de France.

12. Suivre une formation dans une école

Une bourse scolaire n’est pas destinée à tous. Elle est offerte aux enfants qui étudient dans les différents collèges et lycées. Le bénéficiaire doit être régulier à l’école pour qu’on s’assure que les frais seront destinés à des fins utiles. Ainsi, le premier critère pour obtenir une bourse scolaire, c’est d’être élève au sein d’une école.

11. L’âge

L’âge est primordial dans l’attribution d’une bourse scolaire. Cette aide n’est ouverte qu’aux enfants ayant déjà trois ans. En effet, on pourrait dire que c’est l’âge idéal ou minimum pour qu’il puisse commencer ses études. Dès lors, il pourrait faire la maternelle. En outre, celui-ci ne doit pas avoir plus d’un an de retard au primaire, et pas plus de deux au secondaire.

L’élève devrait commencer la maternelle une à l’âge de trois ans au plus. De là, il doit finir ce cycle préliminaire à six ans au plus tard. L’âge limite pour que le bénéficiaire commence le primaire est de sept, et il doit terminer ce cycle à l’âge de onze ans. Ce dernier doit commencer le premier cycle au plus à l’âge de treize et le finir à seize ans. L’âge minimum pour le second cycle est de dix-sept ans et celui maximum est de dix-neuf.

Lorsque l’âge limite est dépassé, on peut toutefois, faire une dérogation. À travers cela, on doit expliquer les raisons justifiant ce retard qui excède les deux années requises. Est-ce un problème sanitaire ? Est-ce un trouble mental, un handicap ou des raisons financières ? Au terme de l’analyse, un retour sera fait. Si cela est valide, l’intéressé pourra bénéficier de cette bourse.

10. Les résultats scolaires

Si l’on investit dans l’éducation des Français à l’étranger, c’est dans l’optique de rehausser l’éclat de l’excellence. Il n’est alors pas admissible de tolérer la médiocrité, quelle qu’elle soit. Pour les élèves qui sont dans l’intervalle d’âge requis, leurs résultats scolaires n’affectent pas leurs bourses. Mais pour ceux qui ont déjà un retard, les échecs scolaires peuvent la leur faire perdre.

9. Régularité au cours

Pour bénéficier de cette bourse, il faut une présence régulière au cours. Il n’est donc pas permis au boursier de manquer les cours comme bon lui semble. Chacune de ses absences doit être justifiée. On saura alors que ce n’était pas de sa volonté.

8. Prise en compte des aides parallèles

Pour attribuer une bourse scolaire, on prend en compte les aides de scolarisation dont le candidat est déjà bénéficiaire. Par exemple, il peut être pris pour une bourse d’étude à l’étranger. Ces facteurs peuvent impacter cette offre.

7. Suivie sociale

Il arrive des fois où les enfants doivent être protégés par des services sociaux. Lorsque l’enfant est placé sous la tutelle des services sociaux par le juge, sa bourse lui sera attribuée dans un compte bloqué. Et lorsqu’il sera adolescent, il pourra en bénéficier pour être autonome. Dans de telles conditions, il sera notifié que le bénéficiaire est gardé par les services sociaux.

6. Être avec ses parents

Pour qu’un enfant bénéficie de cette bourse, il ne doit pas rester seul à l’étranger. La présence de l’un de ses géniteurs est obligatoire. Que se passe-t-il lorsqu’il n’est pas auprès de ses parents ? Dans ce cas, il sera question d’une dérogation valable pour qu’il en bénéficie. D’abord, l’enfant doit être placé auprès d’une personne de confiance par la justice. Ensuite, on doit présenter clairement les conditions dans lesquelles il vit. Enfin, il faut une idée exhaustive du mode de vie du tuteur ou de la tutrice.

5. Inscrit au registre des Français hors de France

Il ne suffit pas d’être français vivant à l’étranger pour bénéficier de cette bourse. Qu’est-ce qui prouve que vous l’êtes ? Si rien ne l’atteste de façon légale, alors vous n’êtes pas éligible. Votre nom doit figurer sur la liste des Français vivant à l’étranger. Ainsi, vous approuvez que votre situation géographique est valable pour vous donner cette chance.

4. Dépôt des dossiers

Le dépôt des dossiers peut être effectué auprès d’un agent consulaire le plus près. Ils doivent être remplis par les tuteurs du bénéficiaire. Si l’agent est très éloigné de ce dernier, ils pourraient déposer les dossiers auprès de l’établissement du candidat.

La demande s’effectue sur le site : portail Scolarité-Services. Vous faites la demande en remplissant tous les champs nécessaires. Puis, vous faites le retrait des données fiscales. Dans votre demande, vous devez estimer toutes les dépenses ayant rapport avec la scolarisation de l’enfant.

Pour insérer les frais de déplacement de l’enfant, vous devez vous assurer que trois kilomètres séparent l’école et votre résidence.

3. Établissement d’enseignement public

Pour qu’un enfant puisse bénéficier d’une bourse scolaire, il doit être dans un établissement public, donc dans la sphère de l’état. Sur ce, il pourra remplir les différentes formalités afin d’en bénéficier.

2. École privée en contrat légalisée par l’État

Les élèves qui étudient dans une école privée peuvent aussi bénéficier de cette bourse, mais à une seule condition. Leurs établissements doivent être sous contrat avec l’état. Ce dernier s’apparente à une autorisation qui certifie que l’école répond aux normes en vigueur. Lorsque l’enfant se trouve dans une école privée, il doit mettre un numéro bancaire dans son dossier. Cela lui permettra ou à ses parents de recevoir les sous tout en étant à l’étranger.

1. La date limite

Pour bénéficier de cette offre, il faut que la demande soit faite dans l’intervalle de temps requis. En effet, elle est lancée dès le premier septembre de chaque année et prend fin chaque vingt octobre. Cette durée n’est pas minime. Tout individu soucieux d’y souscrire peut parvenir à faire la demande sur cet intervalle de temps donné.