Accueil Le magazine Top 12 des pays qui interdisent les tatouages

Top 12 des pays qui interdisent les tatouages

0
Top 12 des pays qui interdisent les tatouages

La mode des tatouages est aussi vieille que le monde. Cet art existait déjà au temps de nos aïeux. Même de nos jours, il fait partie des coutumes de plusieurs peuples. Le tatouage est un art ancestral pour certains, une marque thérapeutique ou un dessin décoratif pour d’autres. À ce lot s’ajoutent ces personnes pour qui le tatouage a une connotation personnelle. Mais peu importe, le tatouage est définitivement un art symbolique. Cependant, aussi belle et tendance qu’elle puisse être, cette mode n’est pas bien vue dans tous les États. Certains pays l’interdisent sur leur territoire pour des raisons de moral, d’autres à cause de leur religion qui ne l’accepte pas. D’autres régions ne sont peut-être pas strictes en ce qui concerne les tatouages, mais elles n’en demeurent pas moins sensibles sur la question.  

01. Le Danemark

Le Danemark fait partie des rares pays occidentaux qui imposent de multiples restrictions quant à la mode des tatouages. Le tatouage en lui-même n’est pas interdit dans le pays. Il est cependant défendu de poser ces dessins sur son cou, son visage, ou même encore ses mains. Tatouer ces parties de son corps est considéré comme un acte illégal au Danemark. Même si des sanctions sont rares, cette interdiction est bien une réalité dans la région.

Alors, ce n’est pas parce que vous ne voyez pas des tatouages sur les danois qu’ils n’en font pas. Si vous prévoyez un voyage pour le Danemark, assurez-vous de couvrir vos tatouages pour éviter toute situation malencontreuse. Par ailleurs, cacher vos tatouages visibles, c’est avant tout une marque de respect pour ce pays qui vous accueille.

02. L’Allemagne

Il y a quelques années, il était impossible d’avoir ne serait-ce qu’un petit dessin sur son corps en Allemagne. Dans ce pays, le tatouage était considéré comme inapproprié, et était donc très mal vu. Mais aujourd’hui, il est désormais possible de se faire tatouer sans paraître pour une personne étrange, voire immorale. Même si le tatouage n’est plus interdit sur le territoire allemand, il y a cependant certaines restrictions qu’il ne faut pas ignorer.

Il faut comprendre qu’il fut un temps en Allemagne, les tatouages étaient interdits comme les boucles d’oreilles pour les hommes, ainsi que les cheveux longs. Il y avait des sanctions contre ceux qui le faisaient à cette période. Mais depuis quelques années, cette mode a fait une grande apparition dans la région, et s’est imposée autant aux citoyens qu’aux autorités qui se voyaient mal la prohiber à nouveau.

Le tatouage est donc devenu en Allemagne une mode qui ne laisse personne indifférent. Néanmoins, même si le tatouage n’est plus un tabou, certains dessins sont défendus dans le pays. La législation allemande interdit formellement toute représentation de nazi sur le corps, sous peine de faire face à de graves sanctions. Cette loi a été introduite juste après la Seconde Guerre mondiale.

03. Le Vietnam

Il n’y a pas une loi interdisant le tatouage au Vietnam, mais cette mode n’est pas vraiment la bienvenue dans le pays. La tradition vietnamienne n’accepte pas les tatouages. Si cet art reste quelque peu tabou dans la région, c’est parce qu’il n’est pas approprié à leurs coutumes.

Dans le pays du soleil levant, le tatouage est considéré comme de la perversion et de l’immoralité. C’est un État communiste très attaché à ses coutumes. Les personnes tatouées sont associées à la prostitution et la criminalité. Lorsqu’on voit cet art sur votre corps, on vous prend soit pour un membre de gang, soit pour un proxénète ou prostitué.

Au Vietnam, rares sont les personnes qui portent du tatouage, surtout dans le rang des femmes. Elles sont les plus marginalisées. La plupart affirment avoir peur du regard des gens et de leurs jugements. Mais cela n’empêche pas les plus téméraires de se faire tatouer, car après tout, il n’y a pas une loi qui défend cette mode sur le territoire.

04. La Turquie

Il fut une époque où plus qu’un crime, les tatouages étaient perçus comme un péché en Turquie. Plus de 80 % de la population appartient à l’islam, ce qui veut dire que cette religion est majoritaire dans le pays. Les tatouages étant naturellement interdits par les principes islamiques, les habitants devraient donc s’en conformer.

Le chef du gouvernement turc Recep Tayyip Erdoğan est particulièrement contre cette mode, car c’est un homme très attaché à la religion. Il était radical concernant le sujet, et va jusqu’à réprimander en public ceux qui s’entêtent dans cette pratique. Le haut conseil des affaires religieuses exhortait également dans le temps toutes les personnes tatouées de se débarrasser des dessins sur leur corps ou d’implorer la clémence de Dieu pour ce péché.

En 2014, le gouvernement turc a décrété une loi prohibant les piercings et les tatouages dans les écoles. À l’époque, les opposants étaient contre cette décision du gouvernement, et affirmaient que c’était contraire à la Constitution turque. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas de véritables sanctions contre ceux qui adoptent la mode des tatouages. Néanmoins, les seules personnes qui en portent sont des non-musulmans.

05. L’Irlande

Depuis 2015, les tatouages sont formellement interdits sur le sol irlandais. Contrairement à d’autres régions qui imposent des restrictions plutôt qu’une prohibition complète, l’lrande n’accepte aucune forme de cet art sur son territoire. Cette loi concerne également les faux bronzages et les cheveux hérissés. Les sanctions prévues contre les tatoueurs et les tatoués sont soit la flagellation publique ou de lourdes amendes. Parfois, ces sanctions vont jusqu’à l’emprisonnement. Avec ces différentes punitions, on comprend tout de suite combien la législation de ce pays du Moyen-Orient est radicale par rapport à la mode des tatouages.

Malgré la prohibition des tatouages en Irlande, ils demeurent une pratique populaire notamment chez les jeunes irlandais. Ne soyez donc pas étonnés de croiser des personnes avec des tatouages sur le corps dans le pays. Cependant, pour le respect de leur législation et pour éviter de subir les représailles, il est préférable de couvrir vos tatouages lorsque vous vous rendez dans cet État.

06. La Malaisie

En Malaisie, il n’y a pas de loi concernant la prohibition des tatouages dans le pays. Cependant, l’islam étant la religion majoritaire dans la région, il est mal vu de porter des dessins sur son corps. Une personne tatouée est donc naturellement considérée comme un pécheur. Certaines autorités gouvernementales affirment même que le tatouage détruit l’image à laquelle Dieu vous a créé.

Compte tenu du fait que la loi n’est pas claire par rapport à la question, il n’y a pas de véritables sanctions non plus, car à part les musulmans qui représentent 60 % de la population, il y a aussi des chrétiens, des bouddhistes et des non-religieux dans le pays. Ces personnes elles n’hésitent pas à couvrir leur corps de dessins de tout genre. Mais en tant que touriste, il est mieux de cacher autant que possible ses dessins pour ne pas prendre le risque de se faire refouler à l’aéroport.

07. La Corée du Nord

Contrairement à son voisin du sud, la Corée du Nord n’accepte pas les tatouages sur son territoire. Il s’agit de l’un des pays les plus fermés au monde et l’un des plus conservateurs. Pour chaque gouvernement nord-coréen, il est important de garder le peuple hors de l’influence de la culture occidentale et celle américaine. Pour y arriver, les autorités n’hésitent pas à adopter des lois afin d’éviter certaines pratiques importées de l’occident sur leur sol.

Le piercing et certaines coiffures sont interdits formellement dans l’État de la Corée du Nord. Même si la législation ne mentionne pas les touages, cette pratique n’est pas vraiment la bienvenue dans le pays, donc inutile de penser à exhiber vos tatouages pour paraître cool dans la région. Néanmoins, pour les résidents qui souhaitent avoir des dessins sur leur cops, ils ont l’obligation de choisir un motif parmi ceux validés par l’État.

08. Dubaï

Dubaï, pays du bling-bling et de la démesure, pourtant pas très open-mined sur la pratique des tatouages. Pour ce pays des Émirats arabes unis, se tatouer c’est se mutiler volontairement le corps. Il y a donc une loi qui interdit les tatouages non seulement dans cette ville, mais dans pratiquement tous les Émirats arabes unis.

Même si les tatouages sont officiellement interdits dans cet émirat, des gens continuent de couvrir leur corps de dessin. Néanmoins, attention à ce qu’on ne vous attrape pas exhiber vos tatouages, où vous risquez des représailles. La prohibition ne concerne certes pas les touristes, mais ils sont obligés de couvrir leurs tatouages lorsqu’ils sont en public.

09. Le Japon

Le tatouage a depuis toujours été associé à la criminalité au Japon. Graver alors des signes sur son corps n’est pas quelque chose de glorieux dans le pays. Il n’y a cependant pas actuellement de loi interdisant formellement cette mode au Japon. Néanmoins, toute personne arborant cet art est considérée comme exclue de la société.

La relation entre cet État et les tatouages était pire depuis l’ère meiji jusqu’en 1948. Les clichés reliant les tatouages à la criminalité se sont renforcés dans le pays quand le cinéma de Yakuza était à la mode. Dans l’esprit des habitants, toute personne portant des symboles ou écritures sur le corps appartient officiellement à la mafia.

Aujourd’hui, recouvrir son corps d’encre n’est plus considéré comme un acte illégal. Mais les tatoueurs continuent cette pratique de façon discrète. Étant donné qu’il faut posséder un diplôme en médecine avant de pouvoir exercer le métier, beaucoup de tatoueurs sont obligés de le faire clandestinement sous peine de faire face à de graves sanctions. Par ailleurs, l’image que la population avait des tatouages au début a quelque peu changé. Les touristes tatoués reçoivent désormais le même accueil que tout le monde, tant qu’ils ne l’exhibent pas en public.

10. Le Sri Lanka

Vous aviez probablement entendu l’histoire sur des personnes qui ont été enfermées en prison au Sri Lanka pour s’être fait tatouer Bouddha sur leur corps. Certains touristes auraient également été refoulés à l’aéroport pour les mêmes raisons. Eh bien, ce ne sont évidemment pas des légendes, mais bien une réalité. En effet, le peuple srilankais ne cautionne pas le fait qu’une personne puisse avoir la représentation de Bouddha sur son corps. C’est quelque chose qui va en l’encontre de leur croyance, et qui est considérée comme de l’irrespect, et même un péché condamnable.

Les bijoux et autres objets à l’effigie de Bouddha sont également prohibés au Sri Lanka. Même si vous ne courez pas forcément le risque d’emprisonnement avec les objets, les tatouages avec ce motif sont lourdement sanctionnés, et la prison est parfois inévitable dans ce genre de situation, de même que le renvoie hors du territoire. La raison de cette prohibition réside dans le fait que le bouddhisme soit majoritaire dans ce pays, et que le peuple soit véritablement attaché à ses croyances.

11. La Chine

La Chine est l’un de ces pays très conservateurs qui n’acceptent pas certaines pratiques sur leur territoire, car ce serait selon les autorités, ouvrir la porte à la perversion des esprits. L’occident ne doit pas avoir son influence sur les jeunes consciences en Chine, raison pour laquelle le chef de gouvernement Xi Jinping a prohibé la mode du piercing et celle des tatouages dans le pays.

Arborer des dessins sur le corps n’est donc clairement pas le bienvenu dans ce pays. Cette interdiction est encore plus stricte au niveau des sports professionnels. Un joueur dont la peau est recouverte de tatouages par exemple ne pourra pas défendre son drapeau dans l’équipe de football nationale. Cette pratique qui était populaire avant l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping est désormais considérée comme un acte de contre-valeur. Les tatouages, les piercings, ainsi que les jeux vidéo ne font pas partir des valeurs que l’État veut promouvoir. Touristes et nationaux sont donc tenus de respecter cette décision au risque d’être sanctionnés.

12. La Thaïlande

Il n’y a pas de loi concernant la réglementation du tatouage à la Thaïlande, mais certains motifs sont clairement interdits dans le pays. Le bouddhisme est la religion majoritaire de ce pays d’Asie. Il est donc naturellement dangereux de porter une représentation de Bouddha sur le corps. Cet acte est considéré comme de l’irrespect envers leur dieu, et vous pouvez vous faire renvoyer du territoire ou embarquer pour la prison.