Top 12 des pays qui autorisent le camping sauvage

On est tous d’accord que faire du camping est l’une des activités les plus géniales pour échapper à sa routine morose. De nombreuses personnes adorent camper pendant les vacances, car c’est le meilleur moment de l’année pour se détendre, et pour faire de nouvelles rencontres. Les ambiances du camping varient selon le style de camping. Certains veulent passer des moments conviviaux avec leur famille dans un hôtel plein air, d’autres dans un camping-car ou des mobiles homes. Pour les plus fous, poser sa tente en pleine nature est la meilleure idée, car c’est la façon idéale de profiter de sa proximité. Mais malheureusement, tous les États n’autorisent pas ce type de camping. Vous aimez les aventures sauvages ? Voici les pays où vous pouvez poser vos valises si vous souhaitez faire du camping sauvage.

01. L’Albanie

La loi albanaise autorise le camping sauvage. Pour ceux qui adorent ce genre d’aventure en pleine nature, vous pouvez désormais profiter des meilleures vacances dans cet endroit. Mais l’État a tout de même établi quelques règles qu’il va falloir respecter rigoureusement. Les restrictions concernent généralement quelques zones où il est défendu de poser sa tente.

Il est en effet interdit en Albanie d’exploiter les domaines privés, les emplacements près de bâtiments d’État, les parcs nationaux, ainsi que les réserves naturelles pour faire du camping sauvage. Cette restriction n’est cependant pas formelle, car il existe des possibilités pour avoir une autorisation près des autorités. Dans ce cas, vous devez nécessairement prendre des renseignements sur ces domaines à l’avance, car la règlementation concernant le sujet est assez floue.

Il n’est pas toujours évident de distinguer les propriétés privées des autres, surtout si on n’est pas un résident. Vous devez dans ce cas vous renseigner auprès des habitants qui sont à proximité de ces domaines. Avec un peu de chances, les propriétaires peuvent vous accorder une ou deux nuits sur l’emplacement.

02. La Finlande

Vous êtes libre du faire du camping sauvage en Finlande si cela vous intéresse. Cette nation européenne est réputée pour ses magnifiques paysages. Et c’est justement l’une des raisons pour lesquelles elle fait partie des destinations favorites des touristes pour faire du camping. Poser vos valises dans ce pays est sans doute la meilleure décision si vous souhaitez voir la nature de près. Si le camping est autorisé en Finlande, c’est grâce au droit d’accès du public (Jokamiehen Oikeudet). Mais malgré cette autorisation, il y a tout de même quelques règlements.

En Finlande, vous avez le droit à un séjour en pleine nature, et de passer librement des nuits à l’état sauvage. Vous devez cependant suivre les règles établies pour ne pas vous retrouver dans des situations désobligeantes. Seules les terres non cultivées pourront être exploitées pour faire du camping sauvage. Les parcs nationaux, les plages, et les réserves naturelles sont formellement interdits aux campeurs dans ce pays. En dehors de ces zones interdites, vous êtes libres de poser vos bagages où vous souhaitez sans craindre des sanctions.

03. La Norvège

La Norvège fait partie des pays qui émerveillent le monde par leur flore et leur faune. Cette région est de plus en plus plébiscitée par les touristes, car elle possède des paysages à vous couper le souffle. C’est un pays qui dispose d’un climat assez particulier, ce qui rend sa végétation exceptionnelle. La législation norvégienne autorise le camping sauvage sur le territoire. Ce type de camping est règlementé par la loi du Norwegian Allemannsretten. Vous avez donc un endroit parfait pour poser votre tente et profiter de la nature. L’État a cependant imposé quelques restrictions surtout en ce qui concerne les campeurs en van aménagé ou camping-car.

À Norvège, il est normalement défendu de faire du camping sauvage avec un véhicule motorisé. Mais à certains endroits, vous avez l’autorisation de voyager avec votre camping-car ou votre van. Mais dans ce cas, vous devez strictement respecter les règles de bonne conduite. Pour le respect des autres habitants et la préservation de la nature, vous avez l’obligation de garer votre véhicule aménagé sur un parking à près de 200 mètres d’une habitation. Il est également important de prendre soin de vos déchets, afin que l’emplacement garde la même propreté après votre départ.

04. L’Écosse

L’Écosse est un État du Royaume-Uni qui abrite une multitude de régions montagneuses sauvages. Sa flore est l’une des plus denses. Ses prairies luxuriantes et ses montagnes de hauteurs impressionnantes sont juste captivantes. Le pays a donc tout ce qu’il faut pour vivre l’une des meilleures aventures en pleine nature. En Écosse, la loi autorise le camping sauvage. Vous savez donc où vous rendre désormais pour une expérience de camping pleine nature mémorable.

L’Écosse permet de découvrir les merveilles de ces paysages et de communiquer directement avec la nature. Mais en tant que campeur, vous devez suivre la politique du pays concernant l’accès à la nature. Pour les conduites à adopter, la loi interdit la surpopulation, ce qui veut dire que vous avez l’obligation de trouver un autre spot si l’actuel est déjà occupé. L’abatage des arbres est également interdit pendant le camping, de même que les feux de camp. Les réchauds peuvent être utilisés pour vos besoins. Il est aussi important de laisser le lieu propre à la fin du séjour.

05. La Suède

Pour un pays scandinave, la Suède est sans doute l’une des régions les plus magnifiques du nord de l’Europe. Ses forêts boréales et ses îles côtières font rêver. Elle fait partie des destinations les plus populaires à cause de ses chalets, et ses multiples emplacements pour camper. La Suède autorise le camping sauvage sur son territoire, et c’est une bonne nouvelle, car c’est justement le meilleur endroit pour admirer la nature dans toute sa splendeur.

L’État suédois accorde un droit d’accès à la nature pour le bonheur des campeurs. Des millions de touristes viennent donc chaque année profiter d’un séjour en pleine nature. Ce qui est intéressant est que la Suède autorise l’exploitation des propriétés privées pour le camping sauvage, ce qui n’est pas toujours le cas dans d’autres nations.

Pour ce qui est des restrictions, on vous recommande juste les règles de la bienséance. Vous avez donc le droit de camper, mais dans le respect des humains et de la nature. Il est donc interdit d’installer son campement à proximité d’une habitation. Mais s’il n’y plus d’autres alternatives, vous pouvez informer le propriétaire d’avance avant de poser votre tente. Il est également défendu de laisser trainer des saletés dans l’emplacement, et de camper dans les parcs nationaux, ainsi que les réserves naturelles. Pour les campeurs qui voyagent avec un van aménagé ou un camping-car, ils ne doivent stationner autre part que sur les parkings publics ou les plages.

06. La Lettonie

La Lettonie avec ses magnifiques plages de sable fin, sa végétation luxuriante, et ses charmants paysages est l’une des destinations européennes les plus prisées des touristes. Dans ce pays, et le camping-car en liberté, et le camping sauvage sont autorisés. Vous avez donc naturellement accès à la nature, ce qui représente une merveilleuse opportunité pour ceux qui aiment les expériences en pleine nature. Les habitants sont réellement accueillants dans la région, et ne sont aucunement gênés par la présence des campeurs, tant que ceux-ci font dans la décence.

Il y a des règles établies par la Lettonie concernant l’accès à la nature que les campeurs doivent prendre en compte. Les réserves naturelles et les parcs nationaux sont autorisés pour l’exploitation des campeurs, mais uniquement dans une certaine mesure. Il faut obligatoirement une autorisation du propriétaire avant d’installer son campement sur sa propriété. Parmi les restrictions, l’État interdit également de séjourner la nuit à proximité des maisons ou dans les zones urbaines.

07. La Lituanie

La Lituanie fait partie des régions qui autorisent le camping sauvage. Ce pays fait assurément partie des moins peuplés du monde, mais aussi l’un des plus prisés des touristes qui adorent les coins dépaysés des pays baltes. La Lituanie ne se limite certainement pas à sa végétation verdoyante, mais elle abrite les endroits les plus propices pour une expérience incroyable de camping sauvage. Même si faire du camping sauvage est légal sur leur territoire, les Lituaniens comme tous les autres peuples ont établi certaines conduites à suivre pour passer le plus agréable des séjours.

Le camping sauvage dans les parcs nationaux et les réserves naturelles est limité. Avant d’avoir accès à ces zones, il vous faut une dérogation. Sans l’autorisation du propriétaire, vous n’avez pas le droit de passer la nuit sur un domaine privé. La nuit à proximité des habitations et dans les zones urbaines est également défendue sur le territoire. Vous ne deviez pas avoir de problème pendant votre séjour si vous suivez rigoureusement les règles mises en place.

08. Kosovo

Il n’y a aucune loi qui règlemente le camping sauvage à Kosovo. Dans cet État, le camping sauvage n’est ni autorisé ni prohibé. Ce qui est certain, c’est que des millions de touristes ont déjà choisi cette destination pour camper en pleine nature. Ce qui veut dire qu’il n’y a aucun problème dans la pratique de cette activité. Toutefois, il y a des conduites à observer pour ne pas avoir à faire face à une situation malencontreuse pendant son séjour.

À Kosovo, les campings existants ne sont pas nombreux, donc l’État est obligé de laisser la liberté à ceux qui souhaitent faire du camping sauvage. Il est tout de même important de suivre les règles générales du camping sauvage, et d’obtenir une permission du propriétaire avant d’exploiter son domaine. 

09. La Biélorussie

La liberté de mouvement et le camping sauvage sont tous deux autorisés sur le territoire biélorusse. Aucune loi n’autorise l’accès à la nature comme c’est le cas à Norvège. Néanmoins, L’État accorde le droit de faire du camping sauvage sur son territoire. Cette décision n’est pas arbitraire, car elle découle de la constitution de la Biélorussie et des lois concernant les zones forestières.

Pour passer un agréable séjour en Biélorussie en tant que campeur, il est essentiel de respecter les règles établies. Certaines zones sont interdites d’exploitation. Vous n’avez pas le droit par exemple d’installer votre tente dans les zones agricoles ni les propriétés privées. Il est également important de rester loin des bâtiments résidentiels et ceux d’État.

10. La Bosnie

En Bosnie, il est possible de faire du camping sauvage sans être sanctionné. Cette activité n’est pas autorisée par une loi, mais elle n’est pas non plus officiellement prohibée sur leur sol. Le peuple bosnien et les autorités ne trouvent rien de mal à ce que vous ayez accès à la nature, tant que vous respectez leurs lois.

Par rapport aux restrictions, il est interdit de vous établir dans les zones touristiques et les agglomérations. À l’exception de ces zones, vous n’aurez aucune difficulté à installer votre tente en pleine nature en Bosnie. La plupart des résidents tolèrent cette activité, à condition que vous fassiez les choses dans les règles. Les terrains privés peuvent également être accessibles si vous obtenez la permission des propriétaires. Une autre chose très importante à savoir sur le camping sauvage en Bosnie est que dans la région, cette activité comprend quelques risques. La Bosnie fait en effet partie des régions les plus minées, donc il va falloir être prudent.

11. Le Danemark

La législation danoise n’autorise pas explicitement le camping sauvage au Danemark, mais certaines zones peuvent cependant être exploitées sans aucun problème. Certaines forêts sont aussi possibles d’accès dans le pays. Vous pouvez également accéder à certaines zones grises pour faire votre camping sauvage.

Au Danemark, les sanctions pour non-respect aux règlements sont assez lourdes. Vous risquez jusqu’à une amende de 500 euros si vous exploitez des zones interdites pour le camping sauvage. Pour les lieux autorisés cependant, vous n’avez droit qu’à une seule nuit. Le nombre de campeurs ne doit pas dépasser 6 sur l’emplacement. Tout véhicule motorisé est interdit dans ces lieux.

12. L’Estonie

Pour les amoureux de la vie sauvage, l’Estonie est ouverte sur la question du camping sauvage sur son sol. L’État estonien autorise l’accès à la nature au public. Le peuple et les autorités sont généralement d’accord avec l’idée, sauf quand les règles sont enfreintes. Dans cette région, vous pouvez même vivre pleinement de la nature, et cueillir des fruits qui ne sont pas protégés.

En plus des règles de base concernant le camping sauvage, l’Estonie a spécifiquement mis en place quelques restrictions. Vous ne pouvez pas accéder aux terres cultivées et exploitées. Il est également interdit d’abattre les arbres pendant le séjour, et de déranger les habitations qui se trouvent à proximité.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands