Top 12 des faits intéressants sur les tsunamis

Les tsunamis sont d’énormes vagues qui sont causées par un évènement géologique dans la majorité des cas. Elles s’avancent avec une vitesse élevée tout en ralentissant au fur et à mesure qu’elles se rapprochent de la terre. Lorsque les tsunamis inondent la terre, ils causent une destruction massive sur leur chemin. La seule façon d’assurer la sécurité et de minimiser les pertes de vie est d’être à une hauteur qui dépasse celle de cette quantité d’eau. Cependant, avez-vous assez d’informations sur cette catastrophe naturelle ? Il y a certains faits intéressants qu’il faudrait absolument connaître sur le tsunami. Voici une liste de 14 de ces faits qui décrivent mieux ces vagues de mer qui envahissent la terre sans aucune prévention.

12. Les tsunamis sont causés par des évènements géologiques

Cette catastrophe naturelle est causée par une sorte de mouvement sous-marin massif. La majorité des cas de tsunami soit 80 % est causée par des tremblements de terre. Mais, d’autres peuvent être causés par des glissements de terrain, des phénomènes météorologiques et même une activité volcanique. Des astéroïdes ou des comètes explosant au-dessus de l’océan pourraient également provoquer ces vagues massives.

11. Le mot Tsunami est japonais

« Tsunami » est un mot japonais qui signifie « vague portuaire ». Cet évènement est aussi appelé « ondes marines sismiques ». Ce nom est généralement utilisé par les scientifiques. Bien qu’« onde marine sismique » soit plus précis, le séisme n’est pas la seule cause possible, ce terme peut donc également être trompeur.

10. Les tsunamis ont une vitesse de propagation incroyable

La vitesse d’un tsunami dépend de la profondeur de l’océan. En haute mer, ils peuvent voyager à une vitesse allant jusqu’à 805 km/h. Lorsque la vague s’approche et atteint la côte, elle ralentit et atteint entre 30 km/h et 50 km/h. Bien que ce soit beaucoup plus lent, il est encore assez rapide pour causer des dégâts considérables et des pertes de vie.

9. Les vagues issues du tsunami peuvent atteindre plus de 30 m de haut

Un petit tsunami ne fera pas monter la mer de plus de 30 m, mais cela signifie qu’il continuera à cette hauteur sur terre. Certains, comme les tsunamis de l’océan Indien, peuvent passer cette hauteur moyenne. Les scientifiques disent qu’un mégatsunami pourrait atteindre 300 m de haut ou même plus avec une vitesse de plus de 900 km/h.

8. Ils ont une longueur d’onde de 16 à 485 km

La longueur d’onde est la distance parcourue par les vagues du tsunami. Alors que la longueur d’onde du vent se mesure en mètre, celle des tsunamis se mesure en kilomètre.

La longueur d’onde du tsunami peut varier de 16 à 485 km.

7. Les mégatsunamis se produisent tous les quelques milliers d’années

Les tsunamis qui causent des dommages matériels et des décès près de leur source se produisent deux fois par an. Les vagues qui détruisent à plus de 965 km de leur nid se produisent deux fois tous les dix ans.

Les mégatsunamis ou les grands tsunamis sont extrêmement rares. Leurs vagues peuvent atteindre jusqu’à 19 313 mètres une fois qu’elles atteignent la terre. Ce type de tsunami ne se produit que tous les quelques milliers d’années.

6. Il est impossible de détecter les vagues d’un tsunami à l’œil nu sur la mer

Malgré que les vagues du tsunami peuvent atteindre 30 m de haut ou plus sur terre, cela est impossible en haute mer.

En fait, lors d’un tsunami en eau profonde, le niveau de la mer ne montera que d’environ 1 mètre au-dessus de sa houle standard. Cela signifie que même un bateau à la surface de l’océan peut ne pas être en mesure de détecter le début d’un tsunami. Cela rend alors difficile la détection de ces vagues puissantes.

5. Cinq pays disposent de meilleurs systèmes d’alerte

Plus un tsunami est détecté tôt, plus grandes sont les chances de mettre les personnes en sécurité. Cependant, ils sont difficiles à détecter. Les vagues peuvent atteindre la terre en quelques minutes tout en étant pratiquement indétectables à l’œil humain. Elles sont uniquement visibles que lorsqu’elles sont totalement proches du rivage. Les meilleurs systèmes d’alerte aux tsunamis sont une solution. Ils permettent de détecter de petits changements dans les courants et les vagues sous-marines. Mais, cette solution est coûteuse et difficile à mettre en place. Seulement cinq pays où les tsunamis sont fréquents disposent actuellement de ces systèmes : les États-Unis, le Japon, l’Australie, le Chili et l’Inde.

4. L’eau peut atteindre le rivage en quelques minutes

À une vitesse de 800 km/h, un tsunami pourrait traverser tout l’océan Pacifique en moins de 24 heures. Des vagues plus petites et générées localement peuvent atterrir sur la terre en quelques minutes. Ainsi, il serait très difficile de réagir à temps.

3. Les tsunamis sont composés de plusieurs vagues

Plutôt que de frapper le rivage en une seule vague, un tsunami se compose généralement de plusieurs vagues. La toute première vague n’est généralement pas la plus puissante. La série de vagues que présente le tsunami est appelée le train d’ondes du tsunami.

2. Le tsunami de 2004 dans l’océan Indien a tué plus de 200 000 personnes

Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre sous-marin s’était produit au large de Sumatra, une île indonésienne. Ce séisme a provoqué un tsunami. Dans certaines régions, les vagues ont atteint une hauteur d’environ 10 mètres. L’Indonésie, le Sri Lanka, l’Inde, les Maldives et la Thaïlande font partie des pays les plus touchés par ce phénomène naturel. Plusieurs recherches ont estimé que plus de 225 000 personnes ont perdu la vie lors du tsunami.

1. L’estimation du coût des dégâts du tsunami de l’océan Indien est d’environ 124 milliards d’euros

Le tsunami a causé non seulement le naufrage de plusieurs navires, mais il a aussi détruit d’autres biens matériels. Parmi ceux-ci, il y a des maisons, des ponts, des routes et des fermes. Cette catastrophe naturelle a aussi gravement endommagé d’autres infrastructures publiques. On estime les dégâts causés à plus de 124 milliards d’euros. Ce phénomène naturel qui est le tsunami à plusieurs causes. Sa production engendre de nombreux dégâts. Tout comme le séisme et l’inondation, le tsunami est l’une des catastrophes naturelles à laquelle la science devrait trouver une solution adéquate.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires
Camping

Les meilleurs campings de France

Les vacances sont une période propice à l’épanouissement, surtout pour ceux qui adorent passer du temps ensemble. À cet effet, les français sont particulièrement friands