Accueil Magazine Top 12 des faits incroyables sur la communication

Top 12 des faits incroyables sur la communication

0
Top 12 des faits incroyables sur la communication

Il est impossible de deviner à quoi pourrait ressembler le monde sans la communication. Ceci à cause des nombreux avantages qu’elle apporte à l’humanité. La communication englobe dans son champ d’application un expéditeur, un message, un destinataire visé et un canal de transmission pour le message. Ces différents éléments font que la communication est devenue un domaine très vaste avec le temps et s’étend à des outils qui sont omniprésents dans le quotidien des populations du monde entier. Voici le top 12 des faits incroyables sur la communication.

1- La communication, le champ d’application et quelques caractéristiques

La communication regroupe l’échange d’informations qui se déroule entre des individus. Les trois éléments fondamentaux de la communication sont l’expéditeur, le destinataire et le message. Il faut mentionner que la communication bien qu’il soit un processus très présent et régulier dans la vie, elle possède de nombreuses caractéristiques.

Les caractéristiques de la communication sont la clarté, l’exactitude, la concision, la courtoisie, le concret, la considération et l’exhaustivité. En communiquant, il est bien crucial que l’émetteur ou l’expéditeur réalise une clarté conceptuelle pour pouvoir échanger efficacement avec le destinataire ou le récepteur.

Dans les faits, une pensée mal exprimée induit une mauvaise capacité à transmettre le message ce qui peut causer des mals compréhensions. Alors au cours d’une communication, il est important que les différentes parties prenantes définissent clairement leurs messages.

En outre, les différences culturelles constituent un facteur très essentiel dans le processus de communication. Des personnes appartenant à des cultures ou à des ethnies différentes peuvent au cours d’une communication faire face à des incompréhensions ou à des écarts de langage.

En dehors des différences culturelles, il y a aussi souvent dans le cas des communications face à face, le langage verbal, les signaux non verbaux comme le langage corporel, les expressions faciales, le contact visuel et les mouvements des mains qui permettent de véhiculer le message.

Par ailleurs, la communication ne se limite pas seulement à la parole. Mais, elle implique aussi l’écoute. En effet, il ne servira à rien au cours d’une communication de formuler des idées, des émotions, des informations sans vraiment avoir une oreille attentive afin de répondre activement et de façon appropriée à son interlocuteur.

2- Le parcours historique de la communication dans l’antiquité

Un fait incroyable sur la communication est que d’après de nombreuses sources, elle existait depuis des siècles bien avant même que les humains ne développent des langages dignes du nom. Ensuite, au fil des années, la communication s’est développée de manière significative en impactant profondément les différentes civilisations.

L’acquisition du langage par les humains s’est produite selon les estimations vers 500 000 avant notre ère. C’était un fait qui a ouvert une nouvelle période pour la race humaine. Parce qu’avec le langage, les hommes préhistoriques ont commencé par communiquer de façon appropriée et se sont distingués des animaux.

L’histoire révèle qu’à l’époque les hommes ont dû faire preuve de beaucoup de créativité en matière de communication et ont veillé à ce qu’elle soit vraiment cohérente pour une compréhension de tous. En réalité, tout n’était pas parfait, mais le système mis en place permettait aux uns et aux autres de se comprendre.

Les faits affirment qu’en dehors de la communication verbale, les symboles et les images étaient aussi utilisés pour la transmission des informations. Dans ce lot, les formes les plus importantes auxquelles toutes les sources accordent de la crédibilité sont les peintures rupestres.

Ces peintures représentaient souvent des scènes de chasse d’animaux sauvages ou des pochoirs illustrant des hommes de certains rangs et bien d’autres faits marquants. Les choses se sont améliorées davantage lorsque les peintures sont devenues des pictogrammes.

Les pictogrammes ne sont rien d’autre que des images qui illustrent un lieu ou simplement un objet. Par la suite, les pictogrammes ont laissé place aux idéogrammes. Ces nouvelles formes de communication à l’époque se spécialisaient beaucoup plus dans la représentation des concepts.

Beaucoup prétendent aujourd’hui que les peuples antiques étaient sauvages et inintelligents alors qu’en réalité c’était tout le contraire. Pour s’en rendre compte, il faut juste prendre en considération le simple fait qu’ils étaient capables d’exprimer des idées exhaustives par le biais de la représentation d’un seul symbole.

En effet, au cours de cette période, ces premiers hommes avec une communication visuelle basée essentiellement sur de simples représentations pouvaient faire passer tout un message à leur guise. Cela témoigne de la puissance exceptionnelle de leur capacité cognitive.

3- L’évolution de la communication aux XVe et XVIe siècles

Au XVe siècle, la communication était à la fois verbale et écrite. Néanmoins, il faut noter que la forme écrite était limitée. En effet, les individus communiquaient en parlant et en écrivant des notes manuscrites destinées à un groupe de personnes ou même à une personne.

Au cours des années 1300, les dynasties Bi Sheng et Wang Chen en Chine ont mis au point la presse à imprimer. Ce qui a très vite rendu obsolète la contrainte d’écrire avec la main tous les messages sur des papiers.

Il a fallu 150 ans plus tard pour que l’Allemand Johannes Gutenberg modernise la presse à imprimer capable de fabriquer en grand nombre des documents imprimés. C’est cette invention qui a lancé les hostilités d’une grande période appelée la révolution de l’imprimerie.

Ainsi, toutes les villes européennes ont connu une installation massive d’imprimeries qui publiaient de grandes quantités de documents pour une distribution à grande échelle. Au fur et à mesure que les documents imprimés se multipliaient, les moyens pour les moderniser et les reproduire davantage se déployaient.

Par ailleurs, il faut noter que la conception de la presse à imprimer avec la possibilité de produire et de multiplier facilement de nombreux documents a rendu possible la grande diffusion de l’information. Et c’est d’ailleurs là que réside l’objectif primordial de la communication.

4- La communication au XVIIe siècle

Le XVIIe siècle était marqué par la popularité indiscutable de la communication écrite avec la révolution de l’imprimerie. Les scientifiques publiaient les découvertes et les inventions tandis que les écrivains racontaient des histoires.

Cependant, le monde de l’époque était préoccupé par la guerre, la famine et la domination. Le récit de ces faits dans les documents alimentait la curiosité surtout chez les personnes qui étaient dans des zones géographiques non touchées.

C’est d’ailleurs cette curiosité qui a conduit en 1690 à l’invention du journal. Pour ne pas rester en marge de la tendance, de nombreuses villes ont commencé par tenir un journal pour transmettre aux populations des informations locales et même internationales.

5- La mise au point du système postal public au XVIIIe siècle

Il faut souligner que bien avant le XVIIIe siècle, les lettres étaient envoyés, mais grâce à des systèmes non performants et inefficaces. Les lettres pouvaient mettre des mois avant d’être livrées et après avoir atteint la destination, elles étaient abandonnées sur des lieux publics.

Benjamin Franklin s’est impliqué personnellement dans le système postal américain afin de le rendre très productif. Pour que le système soit performant et efficace, des itinéraires de distributions ont été établis, des bureaux de poste ont ouvert et des coûts de transmission de courriers ont été fixés.

6- Le monde à l’ère des télécommunications au XIXe siècle

Le XIXe siècle vient marquer un tournant principal dans le domaine de la communication mondiale. Ceci a été rendu possible grâce à l’incorporation de l’électricité aux canaux de communication d’où la notion de télécommunication.

La télécommunication consiste à envoyer et à recevoir des informations par le biais des moyens électroniques. Ces moyens vont du fil à la radio en passant par d’autres dispositifs électromagnétiques. C’était déjà là une invention qui va baliser le chemin pour d’autres innovations.

Parmi ces innovations, il faut noter la mise au point du télégraphe électrique en 1831 par Joseph Henry. C’est un système qui permettait d’échanger des messages sur de longues distances. Il a été très utile pour les entreprises dans le cadre de la transmission des nouvelles et à la communication interne.

Pour faire mieux que le télégraphe électrique, en 1876, Alexander Graham Bell a fabriqué le téléphone. Grâce au téléphone, deux personnes pouvaient communiquer verbalement à l’aide d’un appareil qui convertit le son. Il n’était donc nul besoin de se voir face à face avant de se parler.

En somme, les télécommunications ont facilité la personnalisation de la communication écrite et verbale sur de longues distances. Ainsi, pour des personnes qui veulent communiquer verbalement, la distance n’était plus un problème en tant que tel et de plus le flux d’informations échangé a augmenté.

7- Au XXe siècle, la communication : la radio, la télévision, le téléphone mobile et l’ordinateur

À l’entame des années 1900, la radio et la télévision étaient devenues les meilleurs canaux d’informations des ménages à travers le monde. En dehors du fait qu’elles donnaient des programmes de divertissement musical, elles transmettaient aussi d’informations capitales sur les actualités, les sports, la publicité et la météo aux populations.

En 1981, le téléphone est devenu mobile, mais cette mobilité n’était pas encore parfaite comme celle d’aujourd’hui. En effet, il n’était pas encore possible de porter le téléphone sur soi, mais tout a été fait pour que le téléphone puisse être installé dans les voitures et les trains généralement.

Il fallait attendre les années 1990, pour que la téléphonie devienne vraiment mobile et que les populations puissent s’offrir des téléphones mobiles. Ce qui a conduit à l’éclosion des compagnies téléphoniques à travers la vente de forfaits à la carte et bien d’autres accords téléphoniques.

L’expansion de la téléphonie a fait naître une nouvelle forme de communication très connue encore aujourd’hui. Il s’agit de la messagerie textuelle, qui est devenue encore plus répandue avec l’invention de l’ordinateur.

En 1965, la communication écrite en ligne s’est élargie au courrier électronique ce qui a totalement bouleversé le secteur des communications. Afin de rendre l’expérience des utilisateurs beaucoup plus attirante, le système s’est surpassé pour permettre le partage des fichiers entiers et des photographies.

Dans les années 1970, la mise au point de l’ordinateur personnel (Personal Computer, PC) a permis de domestiquer le système informatique notamment pour communiquer. L’assemblage formé par le PC et l’internet a rendu la communication écrite beaucoup plus aisée, rapide et pratique.

8- La communication au XXIe siècle, une communication moderne

Au début de cette période, la communication s’est radicalement modernisée et l’on parle de l’ère de l’information. Une ère caractérisée par la transition économique de l’industrie vers les technologies de l’information ce qui veut dire que tout est devenu numérique et la connaissance a le plein pouvoir.

Le nombre de personnes voulant s’informer s’est accru et le moyen d’obtenir les informations n’est rien d’autre que les outils de communication. Et les outils de communication du XXIe siècle jouent pleinement ce rôle. Ce qui induit par la suite le développement des outils qui existaient déjà.

Dans ce contexte, il y a par exemple les logiciels de vidéoconférence qui sont devenus des outils de communication très adaptés aux besoins effrénés de la population mondiale. Des groupes de personnes n’ont plus besoin de se retrouver forcément au même endroit avant de pouvoir communiquer face à face.

Avec ces inventions, les particuliers et les entreprises ont dorénavant de grandes possibilités de communiquer fréquemment sur de très longues distances. Comme si cela ne suffisait pas, une autre innovation a rendu encore les choses plus inimaginables, il s’agit des médias sociaux.

Les médias sociaux sont considérés comme des outils de communication et de réseautage en ligne où les personnes peuvent se connecter et échanger des idées. Le déploiement des sites de médias sociaux s’est fait rapidement, et ce dans un intervalle de temps très court.

Les sites de médias sociaux étaient constitués d’outils qui permettaient aux personnes de partager des contenus personnels avec d’autres personnes ou bien même avec un groupe de personnes formellement ou informellement.

La capacité d’envoyer des messages textes a transformé profondément les fonctionnalités des téléphones mobiles. En 2003, des paramètres internet ont été intégrés aux téléphones mobiles. Par la suite, les populations sont à même de transporter de petits ordinateurs dans leur poche et le smartphone est venu radicaliser encore la donne.

Ces smartphones étant apparus dans moins de cinq ans plus tard ont induit le développement d’une autre industrie très rentable s’élevant à plusieurs milliards de dollars : il s’agit des applications. En effet, ces applications permettent de condenser de différents sites web en les rendant plus adaptés aux téléphones portables.

Il est vrai que toutes les applications installées sur un smartphone ne permettent pas de communiquer directement des informations. Néanmoins, beaucoup parmi elles savent bien le faire puis c’est le cas notamment des moteurs de recherche, des médias sociaux et des organes d’informations.

9- Les différents types de communication

La communication depuis l’antiquité jusqu’aujourd’hui malgré les profonds changements a su conserver certains de ses aspects comme les méthodes, les intérêts, les types et les rôles. Le premier type de communication qui est d’ailleurs le plus courant est la communication verbale.

En parlant de communication verbale, la langue joue un rôle bien crucial. En dehors du fait que le langage peut être formel ou informel, il y a le ton et les expressions faciales qui confèrent un rôle clé. De plus, il y a aussi la position sociale des deux interlocuteurs qui pèse largement dans la balance quand il s’agit d’une discussion verbale.

Par ailleurs, il existe aussi la communication écrite qui comme le nom l’indique a lieu par l’écriture. Aux temps modernes, les courriels et les textos sont devenus très répandus surtout pour entrer en contact avec quelqu’un. Il s’agit juste de saisir le message, de cliquer sur « envoyer » pour lancer toute une discussion.

Alors que dans les temps anciens, la lettre était la seule possibilité dans le domaine de la communication écrite. Mais, il faut aussi mentionner que malgré l’arrivée des courriels et des textos, certaines personnes continuent de communiquer par le biais des lettres traditionnelles.

10- La communication non verbale et ses facteurs

Un autre fait incroyable sur la communication est qu’il existe des méthodes de communication non verbale. Puis elles sont utilisées autant que la communication verbale pour échanger des sentiments et bien d’autres choses encore. Elle comprend les postures, les expressions du visage, les mouvements des yeux et les mains.

Dans le domaine de la communication non verbale, la langue des signes est l’un des cas marquants. La langue des signes américains (ASL) qui est très pratiquée aux États-Unis est un bon exemple du succès de la communication non verbale.

En outre, l’écoute active fait partie intégrante du processus de communication pour orienter le cours des échanges et transmettre les bonnes informations. Il existe également la communication interpersonnelle qui signifie une communication ayant lieu face à face.

C’est une forme de communication qui prend en compte de nombreux aspects notamment la théorie de l’attribution. Cette théorie s’intéresse à la manière dont les uns et les autres donnent des explications pour de différentes situations et des comportements.

Les sources parlent aussi de la communication familiale, qui comme son nom l’indique se déroule entre des individus qui constituent les membres d’une famille donc liés les uns aux autres. Cette communication repose sur la confiance et varie selon les membres de la famille (père-enfant, mère-enfant, conjoint-conjointe, frère-sœur).

11- La problématique d’amélioration de la communication personnelle

La communication compte tenu de son omniprésence dans le quotidien des personnes a fini par revêtir une certaine qualité de compétences. Surtout à partir du moment où il a été prouvé qu’une personne qui communique correctement peut facilement se faire écouter, faire passer ses sentiments et ses points de vue sur n’importe quel sujet.

À partir de ce moment justement, c’est devenu presque indispensable d’améliorer ces propres compétences communicationnelles afin de se faire une place dans la société notamment en amitié, sur le lieu de travail en tant que travailleur ou même en tant que chef d’équipe.

Les experts de la communication estiment que pour un chef d’équipe, il est crucial de maintenir une ligne de communication ouverte et très claire avec tous les autres membres de l’équipe. Excepté, le maintien de l’ouverture du canal de communication, le chef d’équipe doit veiller à rester en contact avec les membres de son équipe afin de faire passer ses préoccupations.

En communication personnelle, il est recommandé de maintenir un contact visuel lors de la communication pour montrer la sincérité et de garder une voix fortement audible pour signifier la confiance et la promptitude.

Par ailleurs, il est conseillé d’avoir une communication efficace et brève c’est-à-dire d’aller droit à l’essentiel. Cette astuce permet à l’émetteur de ne pas perdre le fil de ses idées ou de faire perdre aux récepteurs leur fil d’écoute ou de compréhension.

En plus de tout ceci, pour communiquer efficacement, il existe une règle d’or tellement vantée par les spécialistes de la communication. Il s’agit du respect que celui qui communique doit avoir pour ceux qui l’écoutent. En effet, les interlocuteurs ont tendance à bien écouter quand ils se sentent bien respectés.

En dehors du respect, il faut être vigilant sur l’écoute afin que l’interlocuteur sente réellement que vous n’émettez pas seulement. Mais, que vous êtes aussi présent dans la discussion. Et c’est même ce qui va l’encourager à poursuivre les échanges pour vous donner les informations que vous désirez avoir.

Maintenant, lorsqu’il s’agit d’une communication écrite, les sources s’accordent sur le fait qu’il est très important de veiller sur la grammaire. En communiquant par SMS ou par e-mail, il faut toujours vérifier la grammaire et les sens des mots employés ainsi que leurs contextes. Une erreur grammaticale ou de vocabulaire peut être source d’un malentendu monumental.

12- Les canaux de communication, les courriers électroniques et leurs limites

Des travailleurs (26 %) prétendent que le courrier électronique est un facteur non négligeable de perte de productivité. Le rapport CareerBuilder a dévoilé de nombreuses statistiques très intéressantes sur ce que les personnels pensent de l’e-mail.

Au moment où l’e-mail a été mis au point, de nombreuses sources estimaient que c’était l’un des meilleurs dispositifs que les entreprises pouvaient avoir comme outil ou canal de communication. En revanche, ce point de vue a très vite rencontré des antithèses.

Les détracteurs évoquent la surcharge des boîtes de réception, les longues chaînes de diffusions qui sèment de la confusion au point où certains employés ne parviennent plus à trouver les informations dont ils ont besoin au moment voulu.

Par ailleurs, les courriels de groupe ont l’air distractifs surtout lorsque chaque personne mise en copie essaie de répondre alors que les réponses ne sont pas pertinentes ou des fois même inutiles. Tous ces problèmes ont poussé des spécialistes à formuler des propositions.

Parmi ces propositions, il est dit clairement de définir avant tout si l’envoi d’un e-mail est vraiment utile ou pas. De plus, il est recommandé de spécifier dans ces courriels aux destinataires s’ils doivent forcément répondre ou pas surtout s’il s’agit des courriels de masse. Enfin, il faut aussi encourager les destinataires à poursuivre les discussions face à face. Au lieu du fait que les employés continuent d’envoyer d’interminables courriels à leurs co-équipiers qui se trouve juste à un mètre.