Accueil Sport Top 11 des sports pour les plus petits

Top 11 des sports pour les plus petits

0
Top 11 des sports pour les plus petits

Pendant que les adultes et les personnes âgées sont incités à pratiquer du sport, les plus petits sont souvent laissés pour compte. Heureusement que certains parents ont finalement compris et permettent à leurs enfants de pratiquer du sport. Les avantages de la pratique du sport pour les enfants ne se limitent pas uniquement à la croissance et au développement sain. Voici donc 11 sports pour les plus petits.

11- Le tir à l’arc

C’est une discipline sportive qui date même de la période de l’Antiquité et a su traverser les âges. Il reste encore en pratique aujourd’hui grâce à ses nombreux avantages surtout pour les plus petits. Si bien que beaucoup de légendes pour enfants l’ont adopté pour faire plus de sensations et pousser en quelque sorte les enfants à sa pratique. C’est le cas du personnage Robin des bois ainsi que de toutes ses variantes qui mettent en valeur la pratique du tir à l’arc avec un matériel constitué d’arc et de flèches en bois. Cependant, le matériel s’est amélioré avec le temps et aujourd’hui les flèches sont faites d’aluminium ou de graphite de carbone, tandis que la fibre de verre est utilisée pour revêtir l’arc à double courbure. Le dispositif est désormais disponible sous plusieurs gammes avec des adaptations et même de différentes couleurs pour bien répondre au besoin des enfants.

En dehors du fait d’être un moment de rencontre ou de convivialité au sein de toute la famille, le tir à l’arc est un sport qui permet de pousser la concentration de l’enfant sur l’atteinte de la cible. Partant de cette caractéristique, l’enfant développe petit à petit l’esprit de patience, le niveau de calcul mental, la confiance en soi et le lâcher-prise. Le tir à l’arc nécessite à la fois le déploiement des doigts, des bras, de l’épaule, de la ceinture abdominale et des muscles du dos. Ainsi, il développe chez l’enfant l’acquisition de la bonne coordination des mouvements et de l’équilibre.

10- L’escrime

Il est fréquent d’entendre dire que des parents ont inscrit leurs enfants aux séances de baby escrime. Tout comme le nom l’indique, eh  bien c’est de l’escrime pour les plus petits. L’escrime étant un sport dont la pratique a débuté déjà dès l’aube de l’humanité continue de garder sa place parmi les meilleurs sports particulièrement pour les plus petits. Les spécialistes s’entendent sur le fait que l’âge requis chez l’enfant pour commencer est de 5 ans. Lors des séances d’escrime, l’enfant apprend à organiser son corps avec des mouvements et à gérer l’espace du corps avec l’environnement corporel tout ceci contribue à son équilibre physique. Avec l’escrime, l’enfant développe en lui la confiance en soi, la maîtrise en soi et le respect des règles puis de l’adversaire.

Par ailleurs, compte tenu de son aspect de sport endurant, l’escrime développe chez l’enfant l’esprit d’endurance, d’analyse et de résilience. La force nécessaire à la pratique facilite le développement osseux et musculaire.  

9- Le hockey sur glace

Ce sport d’origine canadienne n’est pas réservé uniquement aux adultes de haut niveau. C’est aussi un sport conseillé aux enfants déjà dès l’âge de 3 ans. Étant une activité sportive d’équipes, le hockey sur glace permet aux plus petits de sortir de leur timidité tout en développant la communication, la coopération, l’amitié et l’acceptation de l’autre. Du fait qu’il est le sport d’équipe le plus rapide, il existe beaucoup de règles de sécurité et des valeurs que les joueurs sont invités à respecter. Ce qui permet aux enfants de cultiver le respect, la protection de soi et de son partenaire. La dépense en calories due à la pratique du hockey est importante, ce qui facilite chez l’enfant le développement musculaire ainsi que la bonne répartition graisseuse à travers le corps. Cela donne un poids et une taille normale. Avec ce sport, il est très facile de lutter contre l’apparition du surpoids et de l’obésité en jeune âge.

Au début et à la fin de chaque séance de hockey sur glace, il existe cette phase de rangements de matériels dans les vestiaires à laquelle l’enfant participe, ce qui cultive en lui le caractère autonome et le sens de la responsabilité. En plus, le hockey favorise chez les plus petits, l’acquisition des compétences techniques, psychiques, physiques et motrices. Les actions comme le maniement du palet et de la crosse, le déplacement, le freinage, le tout dans une ambiance décontractée et ludique facilitent chez l’enfant l’acquisition de l’équilibre corporel et le développement de bons réflexes.

8- L’escalade

Ce sport était réservé aux enfants de 7 à 9 ans, mais depuis un bon moment l’invention d’un dispositif adapté aux plus petits ayant entre 3 et 6 ans a fait naître le nom de baby escalade. C’est une activité physique au cours de laquelle, le bambin franchit un parcours muni de composantes où il peut poser ses pieds et ses mains au fur et à mesure qu’il progresse. Ce qui va lui permettre d’acquérir un bagage technique d’escalade axé sur la maîtrise de l’équilibre du corps. À cause des mouvements d’escalade, la sensation de peur est en quelque sorte réduite chez l’enfant, laissant place au courage et à la confiance en soi. D’autres capacités développées par ce sport chez les plus petits sont l’agilité, le bon positionnement dans l’espace et la gestion de ce positionnement. La concentration et la capacité d’observation aigüe nécessaires dans la pratique de ce sport guident l’enfant dans sa croissance psychomotrice.

7- L’équitation ou baby poney

L’équitation pour enfant ou encore baby poney est connu comme le seul sport qui se pratique à 2, compte tenu de la relation entre l’enfant et le poney. Les plus petits apprennent à accepter le cheval, à décrypter ses comportements aussi doux que violents. Dans cet exercice, l’enfant gagne en aiguisant son sens d’interprétation, de compréhension et d’observation qui sont des capacités importantes pour une vie épanouie. L’équitation permet aussi à l’enfant d’acquérir la patience et l’assurance. En dehors de ces capacités, l’enfant grâce à la dépense énergétique induite par l’équitation développe une bonne musculature ainsi qu’une bonne répartition de la graisse corporelle. Un peu plus loin, les os sont renforcés et la respiration améliorée contribue donc à une bonne croissance.

De plus, le fait que le poney soit laissé aux petits soins de l’enfant permet de cultiver le sens de la responsabilité et du devoir chez l’enfant. L’équitation depuis les périodes antiques a toujours semé les signes de noblesse, de grandeur, de courage, d’endurance, de respect, de résilience qui sont autant de valeurs que l’enfant peut donc acquérir.

6- Le basketball 

Le basketball tout comme le football est un sport d’équipe, mais peut aussi se pratiquer seul à la maison avec la balle et un panier. L’objectif primaire est d’être actif tout en exécutant une activité ludique et excitante. Il est conseillé que votre enfant puisse commencer le basketball à l’âge de 4 ou 5 ans et ainsi utiliser des ballons de petite taille et des paniers ajustés. Dans ce parcours, il peut donc bénéficier des bienfaits de ce sport que sont : la condition physique, l’esprit d’équipe, le développement de la personnalité, la coordination, le respect des règles et l’endurance.

5- Le football 

Le football n’est plus un sport à présenter vu qu’il est dénommé le roi des sports et représente sans doute le sport le plus populaire au monde. Beaucoup d’enfants adoptent déjà des surnoms de joueurs et rêvent même de devenir de grands footballers. En effet, c’est un sport très accessible à tous les enfants et qui se pratique en équipe. Les enfants eux-mêmes veulent jouer au ballon sur la terrasse ou dans le jardin. Et une fois, inscrit au club de football de l’école, c’est pour eux une grande joie. Ce qui leur permet d’en profiter à fond pour tirer le maximum de bienfaits de ce sport. Le football étant un sport de course avec balle aux pieds, il sollicite tous les muscles du corps jusqu’au cœur, ce qui favorise chez l’enfant le développement des muscles et des os. Les mouvements de dribles et de tirs aiguisent chez l’enfant le positionnement du corps, l’équilibre et les bons réflexes. Vu qu’il est pratiqué en équipe, il y a des valeurs comme le respect, le fair-play, la sociabilité qui sont acquises.

4- Le judo

Le judo non loin de la gymnastique et de la danse, vient confirmer sa place comme l’un des sports les plus pratiqués en France. C’est un sport qui apprend aussi à l’enfant à découvrir son corps et à développer bon nombre de capacités très utiles. La sincérité, la politesse, le courage, la modestie, la maîtrise de soi, l’amitié, l’honneur et le respect sont d’ailleurs les 8 valeurs que prône le judo. C’est un sport aussi considéré littéralement comme la voie de la souplesse et a pour principes de base l’éducation du corps et de l’esprit. Il est recommandé que déjà à partir de l’âge 5 ans, l’enfant peut commencer par acquérir les rudiments du judo puis à 6 ans apprendre les règles spécifiques.

3- La danse 

La danse dans sa diversité n’exclut pas les plus petits, ce qui fait qu’elle apparaît dans cette liste épatante. Il est remarqué qu’une priorité a été toujours accordée aux filles. Néanmoins, les spécialistes s’accordent que ce sport est pour tous les genres. La danse permet aux enfants d’apprendre à bouger et à développer l’esprit de créativité. De plus, elle procure la littératie physique et est indexée comme une activité sportive unique en son genre. En ce sens qu’elle nécessite à la fois et à elle seule beaucoup de fonctionnalités comme la cognition (observation, visualisation, mémorisation, assimilation), la motricité (mouvements, coordination, équilibre, endurance respiratoire) et la créativité (expression de soi, improvisation, affirmation identitaire). Par ailleurs, elle développe chez l’enfant l’autonomie, la sociabilité, la coopération, l’émotion et la sensibilité. Parfois, la danse peut se pratiquer sous forme de compétition, ce qui favorise chez l’enfant, le développement du sens de compétitivité, le respect des règles et de l’adversaire.

2- La natation

La natation fait partie de cette top liste en raison des bienfaits qu’elle procure aux plus petits. En plus du fait qu’elle constitue le point de départ pour toutes les activités physiques nautiques, la natation permet le développement physique de l’enfant. Il existe même les classes de bébés nageurs qui favorisent la préservation des réflexes développés par les bébés lors de leur croissance intra-utérine. Les spécialistes admettent que les plus petits peuvent commencer la natation autour de 5 ou 6 ans. Cependant bien avant cette tranche d’âge l’enfant a du mal à mémoriser les notions et il va falloir donc répéter à plusieurs reprises et régulièrement pour plus d’efficacité. C’est d’ailleurs l’un des sports où une fois les notions fondamentales acquises, elles restent à vie. La natation permet d’éviter à l’enfant l’aquaphobie qui est une grande peur et un facteur limitant l’apprentissage en général.

Qu’il s’agisse du crawl, du dos, du papillon ou de la brasse, la natation permet aux plus petits d’avoir très tôt la maîtrise des techniques respiratoires, une bonne musculation et un éveil sensoriel bien poussé. De plus, la natation est une activité physique ayant un risque d’accident minime à cause de la pression de l’eau qui protège le corps contre les chocs et courbatures.

1- La gymnastique

La gymnastique est le sport le plus tendance pour les plus petits. En effet, elle leur permet d’apprendre à découvrir et à exploiter sainement leur corps. Il est maintenant fréquent d’entendre parler de baby gym. Retenez  simplement qu’il s’agit de la gymnastique pour les plus petits et ceci commence déjà à partir de 15 mois. À cet âge, sous le regard des moniteurs ou des parents, le bébé apprend à se tenir debout, à marcher, à courir, à grimper, à jouer, à rouler en toute sureté. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, plusieurs choix s’offrent à lui comme la gymnastique acrobatique, l’aquagym, la gymnastique artistique, le tumbling, la gymnastique rythmique et le trampoline. Il pourra même se spécialiser dans une de ces disciplines et devenir un athlète de haut niveau s’il le souhaite. À travers les mouvements effectués lors des séances de gymnastique (roulade, saut, déplacement) vos plus petits développent de la motricité. Ils apprennent à être endurants, à développer le goût de la souplesse, de l’équilibre et de l’effort. L’autre aspect qu’il faut noter est que la gymnastique pour enfant lorsqu’elle est commencée au bas âge, elle permet de jeter les fondamentaux du sport en privilégiant la croissance psychomotrice et le plein épanouissement de l’enfant.