Top 10 des sports pour ado 

0
22

Le sport est très important pour notre bien-être physique et mental. Quels sports convient-ils le mieux aux adolescents ? Découvrez-les dans cet article.

10. Football

Le football est un sport très amusant où les dribbles, les moqueries et l’ambiance sont au rendez-vous. De façon originelle, il se joue entre deux équipes constituées chacune de onze personnes. Dans cet effectif, une personne est tenue de jouer le rôle de gardien des buts. Il revient aux dix restants de se répartir sur le terrain. Dans leur répartition, ils devront assurer la défense, le milieu de terrain et encore l’attaque. En dépit de l’institution originelle, ce jeu peut être joué entre un effectif restreint ou même en solo.

En effet, on peut réduire le nombre de partenaires en fonction des joueurs disponibles. Ainsi, de petits enfants peuvent se mettre à deux ou à trois pour jouer au football. Ce qui rend ce sport simple pour un adolescent est qu’il peut être même pratiqué par les enfants de deux ans. Il suffit d’avoir un ballon et de pouvoir le faire évoluer avec une disposition d’esprit.

En jouant au foot, l’adolescent œuvre pour son développement personnel et aussi pour son bien-être. Il lui permet de développer l’esprit d’équipe, de patience et de tolérance. De même, il aura de l’endurance, du développement musculaire et une bonne santé cardiaque.

Par ailleurs, le football peut ne pas être joué en étant dans un maillot et dans des crampons comme convenu. Il peut être joué en dehors d’une pelouse : sur la terrasse, dans la cour et autres.

9. Handball

Le handball est un sport qui ressemble en majeure partie au football. La différence particulière entre ces deux activités sportives est que le football se joue avec les pieds alors que le handball se joue avec les mains. Pour se donner à ce sport, il faut du dynamisme et une habileté puisqu’il s’agira de tromper la vigilance des adversaires.

Le handball peut être pratiqué par les personnes de tout âge. Pourquoi est-il important pour les adolescents de jouer au handball ?

Primo, cela est très souvent inscrit dans leur programme scolaire pour le compte de l’EPS. Ce faisant, ils développent des aptitudes pouvant leur permettre d’exceller dans cette discipline quand il sera question d’être évalué sur le handball. Secundo, ils développeront l’esprit d’ensemble, de cohésion et de la collaboration.

Cela les prépare du coup à avoir certaines dispositions pouvant leur permettre d’avoir une vie apaisée. Aussi, en jouant au handball, l’adolescent améliorera son endurance, sa performance sportive, sa santé cardiovasculaire ainsi que sa musculation.

Toutefois, des parents sont apeurés par le risque auquel les enfants pourraient être confrontés. Puisqu’il s’agit d’un sport nécessitant un contact physique, les blessures, les tacles et les cassures peuvent survenir à tout moment. Cette évidence appelle donc les uns et les autres à la prudence et à la méfiance.

8. Volleyball

Tout comme le handball, le volleyball se joue avec les mains. La sonorité « volley » qui précède le « ball » n’est pas pour autant insignifiante. Il s’agit évidemment d’un vol quand il faut vraiment jouer au volleyball. À commencer par le service qui s’apparente à un dégagement du ballon au football, il faut un saut pour faire parvenir le ballon chez l’adversaire.

 À l’âge de trois ans, la pratique du volleyball peut commencer. Il existe des programmes appelés « baby-volley » qui permettent aux enfants de participer. Ces programmes sont principalement constitués de jeux amusants. Avant même de toucher le ballon, ils éprouvent leur coordination et leur conscience spatiale.

L’enseignement du volleyball est séquentiel. Les jeunes athlètes s’échauffent, pratiquent le service et la réception du ballon, puis développent ces compétences. Bien sûr, vous devez permettre une certaine improvisation en fonction de la fatigue et de la concentration des enfants. Une fois adaptés, les enfants peuvent s’y donner à fond.

Quels sont les bienfaits de ce sport pour les adolescents ?

La capacité de se déplacer rapidement et avec coordination est la principale vertu physique. Le haut du corps est effectivement musclé, notamment les épaules et un peu le haut de la poitrine. Mais l’élasticité du mouvement est ce qui est le plus recherché.

Sur le plan psychologique, l’activité permet de se vider l’esprit. De même, elle permet de décompresser après une longue journée à l’école, mais aussi d’appréhender la nature des sports d’équipe. Ainsi, cela permet à l’adolescent d’apprendre à respecter ses coéquipiers.

7. Basket

Le basketball est un sport particulièrement intéressant qui force l’admiration de la multitude. Même si cette pratique sportive semble être monopolisée par les États-Unis, elle est accessible à tous.

En règle générale, les enfants sont de l’énergie pure dans une balle. Ils nécessitent un jogging, des sauts et des rebonds constants. Ils pourront canaliser et contrôler positivement toute cette énergie à travers le basketball. Il s’agit d’un sport très complet qui non seulement renforce tous les muscles du corps, active également plusieurs systèmes et compétences :

• développe la coordination et l’équilibre. Le basketball demande une attention particulière à une variété de facteurs. L’enfant doit constamment surveiller le ballon et les autres joueurs en plus des circonstances personnelles. La coordination entre les mains et la poitrine est particulièrement stimulée par ce sport.

• nécessite la souplesse et de l’agilité.

• améliore l’endurance physique. Vous ne pouvez pas vous arrêter lorsque vous jouez au basket. Le ballon passe rapidement d’un côté à l’autre du terrain et les enfants le suivent dans le temps. Leur vitesse et leur résistance en seront améliorées. De plus, il stimulera le système cardiovasculaire et la croissance des muscles.

• Les fameuses hormones du bonheur, les endorphines, sont libérées par le basket. Par conséquent, les enfants se sentent mieux et sont en meilleure forme après avoir pratiqué ce sport.

6. Saut en hauteur

Le saut en hauteur est une activité sportive dont la pratique peut être effectuée par des adolescents pour plusieurs raisons. D’abord, il fait généralement partie de leur programme scolaire, ce qui est un atout. Ensuite, cet exercice paraît amusant pour détendre les adolescents. Ceci parce qu’il s’agira de mettre une corde dont les extrémités sont attachées. Il faudra sauter pour franchir la barrière fixée par le superviseur. Enfin, il y a la course et la musculation corporelle qui seront améliorées.

5. Saut en longueur

Le saut en longueur est semblable à celui en hauteur. La différence principale est que le saut en hauteur nécessite une corde, ce qui n’est pas le cas pour celui en longueur. Ce sport consiste à tracer une ligne en fixant une distance minimale à parcourir avant de faire le saut. Une meilleure coordination est nécessaire pour courir vite et sauter sans tomber.

Ainsi, le sportif est soumis à une endurance et une performance lui permettant une amélioration musculaire et respiratoire. Il aura alors une attention accrue et une meilleure gestion du stress,

4. La gymnastique.

La gymnastique, plus communément appelée gym, englobe une variété d’activités, dont la gymnastique acrobatique, la gymnastique rythmique, la gymnastique artistique, et la gymnastique aérobique.

En premier lieu, cet exercice permet à l’homme de déplacer son corps dans l’espace avec une certaine souplesse et fluidité. Elle est pratiquée par les athlètes grecs depuis l’antiquité, mais a longtemps été réservée aux hommes. Depuis la Seconde Guerre mondiale, cette activité physique a connu une importante modernisation. Il est devenu plus vivant et social dans le cadre de sports comme le fitness ou l’aquagym.

La gymnastique est un sport qui offre une large potentialité.

Elle développe les muscles et soutient les articulations, ajoute de la force, de la souplesse et de l’énergie, puis renforce en douceur les systèmes cardiovasculaire et respiratoire. De même, elle favorise la détente et le bien-être général et permet de redécouvrir son corps.

3. Le vélo

Contrairement aux idées reçues, les hommes et les femmes adultes ne sont pas les seuls à souffrir de maladies cardiovasculaires. Le cœur de nos bébés est également en danger. Les enfants courent moins vite et sur des distances plus courtes. En 1971, un enfant a couru 800 mètres en 3 minutes. En 2013, il lui faut 4 minutes pour parcourir la même distance.

Alors que l’endurance est reconnue comme l’un des meilleurs indicateurs d’une bonne santé cardiovasculaire, il est temps d’encourager à nouveau la marche et le jogging. Il semble logique que l’un des meilleurs sports d’endurance, le cyclisme, soit un passe-temps préféré des enfants.

Si le vélo est bénéfique pour les adultes, il l’est encore plus pour les adolescents. L’exercice améliore les capacités pulmonaires et cardiaques. En améliorant les facteurs de risque métaboliques et cardiovasculaires, on peut éviter l’ostéoporose ainsi que des problèmes potentiels d’obésité, d’hypertension artérielle. Les bienfaits du vélo vont au-delà de la simple amélioration de la condition physique : endurance cardiovasculaire, tonus musculaire, souplesse, équilibre…

2. La course à pied

Et si forcer les adolescents à une course à pied était un moyen efficace de les motiver ? Simple, accessible, abordable, non compétitif et produisant plusieurs bienfaits physiques et mentaux. Cette activité pourrait bien conserver toutes ces qualités pour inciter les jeunes à bouger.

De nombreux avantages pour la santé physique des enfants résultent des courses à pied. Elle réduit les risques de maladies cardiovasculaires, facilite une meilleure gestion du poids, augmente la motilité, renforce l’immunité. De même, ce sport améliore la posture, solidifie l’os, réduit le stress et semble être la meilleure aide au sommeil.

1. Arts martiaux

Quand les enfants commencent à se comparer aux autres, ils veulent désespérément être la « vedette » de leur groupe. L’étape de la bagarre est naturelle. Une réponse possible est d’inscrire votre enfant à un sport de combat. Mais de nombreux parents craignent que cela puisse involontairement encourager un comportement agressif chez leurs enfants.

Contrairement à la croyance populaire, les arts martiaux enseignent aux enfants comment contrôler leurs émotions. Ils peuvent canaliser leur énergie et essayer d’éviter les conflits à tout prix. Apprendre un art martial demande beaucoup de maîtrise de soi, de concentration et de persévérance. De plus, une composante essentielle de l’apprentissage des arts martiaux est de se comporter avec respect envers tous les autres.