Accueil Santé Top 10 des produits pharmaceutiques les plus vendus en 2022

Top 10 des produits pharmaceutiques les plus vendus en 2022

0
Top 10 des produits pharmaceutiques les plus vendus en 2022

Dans son récent bilan économique sur les entreprises pharmaceutiques, Vantage estime que les 10 médicaments les plus vendus en 2022 devraient générer près de 150 milliards à leur fabricant. Mais quels sont donc ces produits pharmaceutiques qui cartonnent le plus sur le marché ? Découvrez-les dans cet article.

1- Comirnaty, 29 milliards de dollars

Encore connu sous le nom de Bnt162b2, le cominarty est un vaccin à ARN messager contre la covid-19. C’est sans surprise qu’il soit le produit pharmaceutique le plus vendu en 2022, si l’on sait que la pandémie de la covid-19 a secoué le monde entier ces trois dernières années. Il s’agit d’un vaccin qui active le système immunitaire afin qu’il réagisse face à la covid-19 grâce aux ARN messagers dont la séquence nucléotidique code une protéine semblable à celle du SARs-CoV-2.

Ce vaccin de la Pfizer/BioNtech se distingue en deux présentations:

  • une dose de dispersion à diluer avant utilisation pour dispersion injectable ; et
  • une autre sans dilution avant injection.

Bien que beaucoup de produits pharmaceutiques soient disponibles en ligne et accessibles sans ordonnance, le vaccin comirnaty est accessible en prenant un rendez-vous avec votre médecin.

2- Humira, 20,4 milliards de dollars

Humira 40 mg est un antirhumatisme indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde modéré ou sévère. Il peut être utilisé en cas d’inefficacité du traitement avec le méthotrexate. Le produit de AbbVie est également utilisé en association avec d’autres médicaments pour le traitement des maladies tels que :

  • l’arthrite juvénile idiopathique ;
  • l’arthrite liée à l’entérite ;
  • la spondylarthrite axiale ;
  • le rhumatisme psoriasique ;
  • le psoriasis ;
  • la maladie de Verneuil ;
  • la maladie de Crohn ;
  • la rectocolite hémorragique ;
  • l’uvéite.

Il est le premier Adalimumab (anticorps monoclonal) commercialisé, agissant comme un inhibiteur d’une protéine produite excessivement en cas de maladie de Crohn, le TNFα. Plus tard, d’autres bios similaires comme l’Amgevita, l’Idacio, l’Hulio, l’Amsparity vont voir le jour en 2017.

Selon les estimations de Vantage pour 2022, ce produit rapporterait une somme de 20,4 milliards de dollars à son fabricant (AbbVie). Ce qui le classe au 2e rang des médicaments les plus vendus en 2022.

3- Spikevax, 19,5 milliards de dollars

Spikevax (Moderna) est un vaccin indiqué pour prévenir la covid-19. Il renforce le système immunitaire qui sera apte à coder une protéine (Spike S) dont la séquence nucléotidique est semblable à celle du SARs-CoV-2 au moyen d’une molécule d’ARN messager. La covid-19 Vaccine Moderna est utilisée en dose complète de 100 microgrammes pour une première vaccination. Ensuite vient une deuxième dose de 50 microgrammes, dite dose de rappel pour une immunisation complète.

Lors du développement clinique, il a été essayé sur 30 000 participants contaminés par la souche historique (Wuhan) de la Covi-19, pour un taux d’efficacité de 94 %. Le médicament occupe la troisième part des produits pharmaceutiques les plus vendus avec une vente de 19,5 milliards de dollars enregistrée en 2022.

4- Keytruda, 19,5 milliards de dollars

Rapportant environ 19,5 milliards de dollars à la société Merck, Keytruda est un anticancéreux en poudre à diluer pour perfusion. Il est habituellement prescrit pour le :

  • mélanome métastatique ;
  • mélomane de stade 3 ;
  • cancer bronchique ;
  • lymphome de Hodgkin ;
  • carcinome des cellules rénales.

Il est parfois utilisé en monothérapie ou en association avec d’autres substances pour le traitement de certaines maladies particulières d’origine cancérologique. Ce médicament est composé de principes actifs comme le pembrolizamub. Il est accompagné des excipients comme l’histidine, le saccharose, les protéines de hamster et le chlorhydrate monohydraté. Le produit agit en produisant un anticorps monoclonal humanisé qui se lie au récepteur PD-1 dont il bloque l’interaction. En effet, le récepteur PD-1 est une cellule qui porte les antigènes et est présent en cas de tumeurs.

5- Eliquis, 11,9 milliards de dollars

Utilisé pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux, l’embolie pulmonaire et traiter les thromboses veineuses, Eliquis générait à lui seul plus de 7,4 milliards de dollars de revenus en 2017. Cette année, elle peut rapporter jusqu’à 11,9 milliards de dollars à son fabricant (Bristol Myers Squibb) selon les estimations de Vantages.

Appartenant à la famille des anticoagulants, il est également utilisé pour empêcher la formation des caillots dans les vaisseaux sanguins. Pour y arriver, le médicament élimine par sélection un facteur primordial à la coagulation, le facteur Xa. Comme effets secondaires, le produit peut provoquer une anémie (diminution des proportions normales de globules rouges) et des saignements à l’occasion. Autres effets indésirables, il peut entrainer des nausées et des vomissements selon le patient.

6- Revlimid, 11,2 milliards de dollars

Deuxième médicament de Bristol Myers Squibb dans ce top 10 des médicaments les plus vendus en 2022, Revlimid avait déjà rapporté près de 12 milliards de dollars à la société en 2021. Cette année, le produit anticancéreux rapportera environ 11,2 milliards de dollars. Les gélules du Revlimid contiennent le lénalidomide qui est une substance qui modifie le fonctionnement du système immunitaire.

Le médicament est utilisé en monothérapie pour faire face au cancer qui touche les cellules sanguines appelées plasmocytes (Myélome multiple). Parfois, il est employé en association avec des médicaments comme le bortézomib, la dexaméthasone et la prednisone pour traiter les syndromes myélodysplasiques. Ces médicaments interviennent respectivement comme des produits de chimiothérapie et anti-inflammatoire.

Revlimid est également indiqué pour soigner un lymphome à cellule-manteau (LCM) et un lymphome folliculaire. Il s’agit d’un cancer qui touche le système immunitaire en particulier les lymphocytes B.

7–Stelara, 10,1 milliards de dollars.

Sterala est un médicament principalement constitué d’Ustekinumab et utilisé avec des excipients tels que le L-histidine, le L-histidine monochlorohydraté, le saccharose, le polysorbate, etc. Il est indiqué pour le traitement du psoriasis en plaque. Il intervient dans le cas d’une contre-indication des traitements habituels ou quand les traitements systémiques tels que la ciclosporine, le psoralène et le méthotrexate se sont révélés inefficaces.

En monothérapie ou en association, il est utilisé pour traiter le rhumatisme psoriasique lorsque le traitement antirhumatismal non biologique a échoué. Face à la maladie de Crohn et aux rectocolites hémorragiques, il est utilisé quand le traitement conventionnel est inadapté.

Le médicament peut parfois augmenter les risques d’infection et réactiver des infections sous-jacent. Le produit de l’entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson rapporterait près de 10,1 milliards de dollars cette année.

8- Biktarvy, 9,7 milliards de dollars

Biktarvy est une récente trithérapie contre l’infection par le VIH-1 (Virus de l’immunodéficience humaine de type 1). Il associe 3 principes actifs antirétroviraux tels :

  • le bictégravir, un inhibiteur de l’intégrase ;
  • un inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse : le ténofovir ;
  • et l’emtricibine.

Il est indiqué lorsque le virus n’a pas atteint la phase 2, phase de développement de résistances aux inhibiteurs de l’intégrase. Cependant, il n’est pas compatible pour les patients en échec virologique.

Tout comme l’année dernière, le produit de Gilead Sciences a conservé sa place dans le top 10 des produits pharmaceutiques les plus vendus avec près de 9,7 milliards de dollars rapportés.

9- Opdivo, 8,9 milliards de dollars

Constitué principalement du nivolumab, l’opdivo est un médicament utilisé en association avec le yervoy pour traiter le cancer de poumon ayant atteint une phase avancée. Étant un anticorps monoclonal pour immunothérapie, il agit en se fixant au récepteur du PD-1 et inhibe son action. Au même titre que les médicaments antinéoplasiques, il prévient l’évolution et la division des cellules cancéreuses.

Il est aussi utilisé pour traiter certaines formes de mélanomes, de cancer du rein et certains cancers du cou. Il rapporterait environ 8,9 milliards de dollars au fabricant Bristol Myers Squibb.

10- Duxipient, 7,4 milliards de dollars

Le produit contient un anticorps monoclonal qui inhibe l’action de certaines interleukines impliquées dans des maladies comme l’asthme. Il est indiqué pour traiter la dermatite atopique également appelée eczéma atopique et certains types d’asthme grave. Il renferme le dupilumab qui se fixe au récepteur de l’interleukine 4 et 13 afin d’inhiber ces derniers. Le produit du groupe européen Sanofi devrait lui rapporter 7,4 milliards de dollars en 2022.