Top 10 des plus beaux avions présidentiels

0
50

Si vous devenez tout d’un coup président, à bord de quel avion luxuriant allez-vous voyager pour ne pas laisser s’échoir votre valeur ? Depuis la nuit des temps, l’avion est resté un attribut présidentiel incontournable. Pour exhiber leur hégémonie présidentielle et garder la posture d’un vrai leader étatique, les présidents du monde optent pour des cargos de luxe absolu. Voici pour vous une collection des 10 avions présidentiels les plus majestueux.

10. Boeing E-4B ; États-Unis

Le Boeing E-4B est l’un des deux avions du leader des États-Unis qui feront écran dans cette revue.

A un coût faramineux de 220 millions de dollars, la maison blanche s’est faite construit un engin aérien unique et qui défie l’entendement. C’est le 10e plus bel avion présidentiel que nous n’ayons jamais connu. Simple mais beau, le ravissant avion du président des États-Unis est habileté à résister avec tact aux conséquences d’une éventuelle attaque nucléaire. C’est un cargo hautement équipé et deuxième avion présidentiel des USA derrière l’Air Force One. On l’appelle également l’avion de la fin du monde ou l’E-4B.

Ce Boeing 747 forgé en E-4B représente l’escapade parfaite et la machine échappatoire du président dans les situations dangereuses. Il est donc conçu pour le pire scénario, avec un potentiel incontrôlable de résistance face aux guerres nucléaires d’envergure. L’avion est par ailleurs entouré de boucliers thermiques et peut même voler pendant 620 heures. Son réservoir de carburation est spacieux et ce dernier doit plusieurs jours à l’avance, être  rempli avant un quelconque décollage.

À l’intérieur de l’E-4B, la communication avec le monde extérieur est sans précédent. Le président américain, ou toute autre personne à bord peuvent communiquer avec les sous-marins nucléaires. Ceci est réalisé grâce à un équipement appelé « radôme », qui est rempli de 67 antennes paraboliques. Le radôme est logé au-dessus du jet, créant un effet de dôme visible à l’œil nu.

Puisqu’il est construit pour les urgences, l’avion est constamment prêt à se mettre en mouvement, 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Une fois à bord, les passagers peuvent accéder à des informations hautement classifiées.

Une équipe de sécurité d’élite y est à tout moment et il jouit d’un système de climatisation unique. Le Boeing E-4B fut carrément surnommé le « Pentagone de secours ». Cela dit peut-être tout !

9. Airbus A330-243 Prestige ; Kazakhstan

Le président du Kazakhstan a accès à une flotte complète d’avions qui, selon les rumeurs, coûterait plus de 250 millions de dollars. Il comprend une gamme de jets et un hélicoptère Mi-8, qui est généralement utilisé pour des trajets plus courts. Malgré le fait que la flotte présidentielle soit aussi importante, quelques avions sélectionnés sont choisis à plusieurs reprises prioritairement pour les occasions les plus importantes.

En voici les trois plus grands :

  • Airbus A330-243 Prestige ;
  • Airbus A320-214 CJ Prestige ; et
  • Airbus A321-211 CJ.

Parmi les avions ci-dessus inventoriés, l’Airbus A330-243 Prestige est le principal. Il est réservé à des événements exceptionnels et solennels comme le G20. Le G20 est un sommet où les dirigeants les plus influents du monde se réunissent pour discuter de sujets d’intérêt politique majeur. Aussi, ce dernier a été utilisé pour des visites officielles aux États-Unis, en Chine et en Russie. Par exemple, l’avion a atterri à l’aéroport de Vnukovo-2 en avril 2019, pour une visite présidentielle en Russie. C’est un très bel avion qui incarne le reflet d’un vrai jet présidentiel. Ce dernier pourrait au maximum offrir son enceinte à un cortège de 50 personnes.

Pour plus d’information, la Berkut Air fondée est une compagnie aérienne basée au Kazakhstan en 2000 et suffisamment impliquée dans la foire des avions présidentiels. C’est elle qui aide à fournir des avions supplémentaires aux gouvernements en cas de besoin. Les présidents peuvent à leur convenance opter pour un Boeing 757-200 ou un Tupolev Tu-134AK via la compagnie Berkut. Ils peuvent de même, commander tout autre avion qui comblerait leur dextérité étatique. L’Airbus A330-243 Prestige n’est pas loin d’être un de ces avions présidentiels de luxe.

8. Boeing 767-200ER ; Zimbabwe

L’utilisation d’un luxueux avion présidentiel au Zimbabwe est une source de véritable controverse !

En effet, la nation ne fait pas partie de la liste des 10 pays les plus riches d’Afrique. Mais, son dirigeant utilise un Boeing 767-200ER personnalisé qui serait l’un des avions d’affaires les plus chers en service dans le monde. Pour la population civile zimbabwéenne et son gouvernement, les fonds ne sont pas prioritaires. Vendu à 250 millions de dollars, le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa n’est pas passé par quatre chemins, pour s’offrir ce joyau aérien au regard de ses homologues africains. L’acquisition de ce jet a fait envolée loin de leur frontière, la réputation du président Emmerson Mnangagwa. C’est un geste qui fait gonfler sa célébrité telle les ailes d’un paon. Inédit n’est-ce pas ?

Objectivement, l’avion lui-même est une belle pièce d’équipement. Cela signifie que des installations techniques au verre de cristal le plus fin, en passant par les matières en argent qui décorent l’intérieur de cet avion, vous vous croirez dans un temple somptueux de rêve.

Ce palais des airs, pour vanter ses performances, peut prêter son enceinte à un cortège de 40 passagers au maximum qui seront engloutis dans un luxe total. Autre trait qui caractérise cet avion est sa vitesse maximale de 858 km/h : inédite !

7. Boeing 747-400 ; Chine

Tout comme le Kazakhstan, le président chinois Xi Jinping fait le choix du luxueux Boeing 747-400  en vue de stimuler une croissance de sa propre économie. Le choix d’un avion présidentiel de si haut de gamme est un secret de polichinelle pour le gouvernement du pays et ses compagnies aériennes. Pas seulement un, mais deux Boeing 747-400 sont à la disposition du secrétaire général du Parti communiste chinois, provenant de leur propre Air China.

C’est un cargo dont les principaux équipements restent jusqu’à nos jours mystifiés. Cet avion peut contenir 416 passagers et planer à une vitesse maximale de 982 km/h. Cette revue s’est surtout focalisée sur la décoration extérieure de l’engin, plutôt qu’à son intérieur dont il n’existe que quelques vues fabuleuses et discrètes.

Prenez donc un vol sur Air China et vous vous retrouverez banalement assis à la place du leader du pays. Car, après chaque usage par le convoi gouvernemental, l’avion est réaménagé dans sa configuration d’origine. Il serait ensuite remis en service pour d’autres clients payants.

Pourquoi ne pas alors acheter un avion spécialement pour le leader chinois ? Il y a une histoire très curieuse dans l’avion présidentiel chinois. Les Chinois sont célèbres pour créer leurs propres versions de produits et services. Au lieu de WhatsApp, ils ont WeChat. Au lieu d’Uber, il y a Didi Chuxing.

Et pourtant, lors du réaménagement des avions prévus pour être utilisés par le dirigeant chinois, le travail a été supervisé aux États-Unis. Une fois les avions restitués, ils ont été inspectés. L’équipe de sécurité chinoise déclare y avoir trouvé près de 30 appareils d’écoute cachés. C’est donc pour cette raison que ses avions n’ont plus jamais été utilisés aux fins prévues. La CIA (central Intelligence Agency) a par ailleurs refusé de répondre au rapport qui l’impliquait dans des actes répréhensibles. L’histoire du Boeing 747-400 du président chinois est restée un mystère à ce jour !

6. Airbus A330 ; Royaume-Uni

Être Premier ministre du Royaume-Uni doit être un travail très éprouvant. Il n’est donc pas surprenant que le Premier ministre ait besoin de son propre avion. Mais ce n’est pas tout à fait ce à quoi vous pourriez vous attendre.

L’Airbus A330 ressemble largement à celui que vous trouverez sur n’importe quelle piste commerciale. C’est donc une manière de vous notifier la modestie dont jouit l’Airbus A330. Cependant, celui-ci incarne une beauté toute féerique et imposante devant les regards des autres présidents les plus célèbres du monde. L’avion de la Première ministre du Royaume-Uni Theresa May est donc la preuve de l’éloquence que reflète toute chose conçue dans la sobriété.

L’un des caractères remarquables de cet avion présidentiel est son espace VIP. Même si cet espace ne contient que quelques fauteuils ottomans et un rideau pour permettre un certain rapprochement avec la cabine principale, son attrait reste indéniable et adorable. Quand vous pensez à certains des jets de luxe appartenant à d’autres leaders mondiaux, ceci est une offre assez modeste néanmoins, très belle.

L’avion se déplace à 667 km/h et peut transporter 158 passagers. Ces 158 passagers rouleront sans doute dans le luxe relatif des sièges de la classe des affaires.

Une mention honorifique va également à l’endroit de cet escadron aérien britannique. L’incroyable flotte des Britanniques comprend deux hélicoptères AW109, un Sikorsky S-76 Spirit et dix autres jets privés. Au total, cela représente environ 100 millions de dollars d’équipement. Cela peut sembler un peu indulgent. Mais ils sont de la royauté, après tout !

5. Airbus A330-200 ; France

La France est bien connue pour son romantisme et sa poésie. C’est le pays du beau et de l’esthétique. Le choix par Emmanuel Macron de cet Airbus immatriculé A330-200 est très illustratif. Quand on regarde cet avion présidentiel Airbus A330-200, il est à première lueur assez facile de voir comment il est conçu. Même l’Airbus A330-200 modifié est bien loin de sa norme.

À bord, vous trouverez une chambre en suite, une cuisine et même une chambre insonorisée pouvant accueillir une douzaine de passagers. Parfait, pour les négociations de haut niveau, sans oreilles indiscrètes. Les passagers peuvent y accéder à une gamme d’équipements qui conviendraient à toute personnalité advient son rang politique.

En plus de profiter d’un privilège privé avec douche, le président peut travailler à tout moment avec un accès Internet même à plus de 10 000 mètres d’altitude. Sa vitesse maximale est de 913 km/h. Ailleurs dans le même cargo, une salle de conférence pouvant accueillir jusqu’à 60 VIP est implantée. Cela signifie qu’il n’y a pas de temps de repos à bord de cet avion présidentiel raffiné. Le voyez-vous ?

Pour prouver davantage que ce jet est conçu pour les affaires, il y existe un centre de commande à bord. Si vous souhaitez envoyer un message top secret, vous seriez au bon endroit. Les connexions à ce niveau sont cryptées et sécurisées de sorte que, même des informations hautement classifiées peuvent être envoyées et reçues en toute sécurité. Au total, Airbus A330-200 peut contenir 253 passagers et a été acquis contre une somme prodigieuse de 270 millions de dollars.

Pour des voyages plus courts, le président français a d’autres options. En effet, la flotte complète comprend deux Dassault Falcon 7X avec une autonomie d’un peu plus de 11 000 km et une vitesse de pointe de 953 km/h. Le Falcon 7X est un excellent choix pour les trajets courts et rapides lorsque le devoir l’exige.

4. Airbus A340-313X VIP ; Allemagne

La 4position de cette revue aborde l’Airbus A340-313X VIP de présidente Angela Merkel.

Tout comme l’Air Force One des États-Unis, l’Allemagne a un nom spécial pour son avion présidentiel en chef : Konrad Adenauer. Il porte le nom du premier chancelier de la République fédérale d’Allemagne. Il était en charge de 1949 à 1963, mais son nom subsiste toujours plus d’un demi-siècle plus tard.

Transportant près de 150 passagers et coûtant la modique somme de 300 millions de dollars, l’Airbus A340-313X VIP ou Konrad Adenauer, est un spécimen impressionnant. Il a été acheté par la compagnie aérienne Lufthansa avant d’être reconfiguré pour des réglages VIP. Par ailleurs, on note le rajout par la compagnie d’un géant réservoir de carburant. Ceci lui permet de voler pendant 13 500 km sans s’arrêter. En plus de cette efficacité, l’Airbus A340-313X VIP n’a vraiment rien perdu à son charme. Montez donc à bord et vous découvrirez des chambres, des bureaux et une pièce insonorisée.

C’est une avancée par rapport à l’ancien Konrad Adenauer, un Airbus A310-304 qui a été utilisé de 1990 à 2011. Cet avion a vraiment fait ses preuves lorsqu’il a été utilisé pour évacuer 15 personnes de Libye et y a été retiré peu de temps après.

L’Airbus A340-313X VIP est au cœur des opérations allemandes, mais l’ensemble de la flotte reste indéniablement impressionnant ! De plus, ils sont conçus d’une manière à être rapidement réaménagés en hôpital aérien. Envisagez-vous, un avion aérien plus sûr que ça ?

Voici la liste complète des avions constituant la flotte présidentielle allemande :

  • 2 Airbus A340-313X VIP ;
  • 2 Airbus A319-133X CJ ;
  • 1 Airbus A321-200 ;
  • 4 bombardiers Global 5000, et
  • 3 cougar Eurocopter AS532.

En somme, l’Airbus A340-313X VIP choisi par Angela Merkel est un véritable joyau qui a redoré sa valeur ! Cette revue ne saurait jamais être exhaustive sans cet avion présidentiel allemand.

  1. Il-96-300PU ; Russie Un leader fort a besoin d’un avion puissant, et c’est exactement ce que la Russie a compris en choisissant son Ilyushin Il-96-300. C’est un avion qui a coûté près de 500 millions de dollars. Son intérieur est somptueux et sa sécurité, bâtie par de hautes technologies.

En réalité, le plafond de contenance de l’Il-96-300PU s’étend sur 12 000 mètres. Son envergure par contre, sur 65 mètres et l’ensemble pèse environ 270 tonnes. L’une des principales différences entre celui-ci et sa version originale réside dans les systèmes de défense à bord. Les radars spéciaux par contre ont un effet de brouillage et de désorientation qui rendent difficile la poursuite. Avant qu’un avion ne s’approche trop près, ils feraient bien de considérer les paramètres de défense antiaérienne de l’IL-96-300PU.

Malgré la taille de cet avion, ce dernier pourrait atteindre une vitesse maximale de 900 km/h.

Imaginez-vous qu’un avion présidentiel soit construit rien que pour sa puissance brute ? Si oui, vous feriez mieux de vous désillusionner. Les intérieurs de l’Ilyushin Il-96-300 ont été en fait conçus par le célèbre dessinateur Ivan Glazunov. L’intérieur abhorre donc une décoration hallucinante. Ivan Glazunov est le fils d’un célèbre artiste russe. C’est donc sur la base de son charme que l’avion présidentiel russe Il-96-300PU s’est offert la troisième position de ce classement.

2. Boeing 787-8 Dreamliner ; Mexique

Si vous êtes originaire du Mexique, vous ne serez peut-être pas plus heureux que l’ancien président Enrique Pena Nieto. Ce dernier s’élance dans l’avion le plus cher au monde. Si vous êtes un passionné d’aviation ou de l’aéronautique, vous aurez de l’aisance à vous rassurer du charme éblouissant du Boeing 787-8 Dreamliner.

Le Dreamliner peut transporter 250 passagers et parcourir 16093,44 km de lignes sans faire d’escale. Cela signifie qu’il peut faire le voyage de Los Angeles à Tokyo sans s’arrêter. Mais les coûts totaux affectés à son acquisition seraient compris entre 218 millions de dollars et 600 millions de dollars.

Les intérieurs marron et crème sont très élégants sans effort de vue. Un canapé en forme de U et plusieurs bureaux dans le salon principal permettent de se détendre avec style. Il y existe aussi une cheminée. La chambre principale dispose d’un lit double luxueux, d’une chaise et d’armoires. Et les salles de bains entièrement équipées n’ont rien à envier aux hôtels haut de gamme.

Malheureusement, le peuple mexicain a accueilli l’arrivée du Dreamliner avec beaucoup de dédain et aurait même lancé une pétition pour arrêter son arrivée. C’est en partie pour cette raison que le Boeing 787-8 Dreamliner ne durera pas assez longtemps dans la flotte présidentielle mexicaine. En décembre 2018, le successeur du président Enrique Pena Nieto a annoncé son intention de vendre le Dreamliner. Les bénéfices seront ensuite réinjectés dans l’économie mexicaine !

1.  Air Force One (Boeing VC-25) ; États-Unis

Depuis 1990, la flotte présidentielle comprend deux Boeing 747-200 B réaménagés et spécialement équipés. Elle permet au président et à son équipe de se déplacer de manière flexible et sûre, tout en restant en contact avec les décideurs civils ou militaires. Ceci, afin de ne pas retarder la réaction en cas de crise. La désignation dus US Air Force 747 reconvertis, est le Boeing VC-25A. Les deux avions sont différenciés par leurs codes d’empennage : « 28 000 » et « 29 000 ».

Air Force One fait référence au seul avion de l’armée de l’air américaine à bord duquel se trouve le président des États-Unis. Ce terme est désormais utilisé de manière générale pour désigner l’un des deux 747 présidentiels.

Avant d’être élu président des États-Unis, Donald Trump s’est rendu sur les réseaux sociaux pour donner son point de vue sur Air Force One. Il écrivit ce qui suit : « Boeing construit un tout nouveau 747 Air Force One pour les futurs présidents, mais les coûts sont hors de contrôle, plus de 4 milliards de dollars. »

L’augmentation des couts de construction des Boeing jusqu’en 2018 était à son paroxysme. Les rapports aéronautiques font état d’un coût total compris entre 3,9 milliards de dollars et 5,3 milliards de dollars.

Comme on peut s’y attendre d’un leader mondial, les spécifications d’Air Force One sont remarquables. L’avion a une vitesse maximale d’un peu moins de 1 000 km/h et mesure plus de 70 mètres de long. Si la presse est autorisée à bord, elle est gardée dans une zone séparée des hauts fonctionnaires. Ce n’est pas une tâche difficile si l’on considère que la cabine fait plus de 370 mètres carrés. C’est le plus bel avion présidentiel qu’on ait jamais connu.

La flotte présidentielle comprend également des Boeing C-32. Ils sont acquis en 1998, spécialement réaménagés et reprenant la livrée présidentielle du 747. Ces derniers sont utilisés comme avions de remplacement. Ou, lorsque le président doit se rendre dans des endroits où les pistes d’atterrissage sont trop courtes pour accueillir des Boeing VC-25A. Ils servent également au vice-président, à la première dame, aux membres du cabinet du président ou à certains membres du Congrès.

Conclusion

En explorant les caractéristiques des différents avions des leaders, on comprend pourquoi plusieurs présidents se vantent de détenir des jets de telle ou telle carrure.

Quand on entend parler de voyage présidentiel en avion, on imagine sans doute une sorte d’avion de classe VIP censé garantir une sécurité maximale. Cependant, en regardant de plus près, il est clair que les avions utilisés par les présidents ne respectent pas seulement les normes de sécurité les plus élevées. Ces avions regorgent aussi de luxes qui offrent les expériences de voyage les plus confortables pour tous les passagers. C’est ainsi qu’ils sont dotés de nombreuses fonctionnalités spéciales qui leur permettent d’assumer des rôles supplémentaires en cas de besoin.

Les avions après tout sont de véritables instruments de célébrité et de puissances !

C’est la fin de ce magazine. Lequel des avions présidentiels ci-dessus imaginez-vous le plus fascinant et pourquoi ?