Accueil Magazine Top 10 des plus anciens empires du monde

Top 10 des plus anciens empires du monde

0
Top 10 des plus anciens empires du monde

Connaissez-vous le royaume perdu des pharaons noirs ? Alexandre « le Grand », Gengis Khan, ou encore du côté obscur de la force, Dark Vador, voilà, quelques noms auxquels le mot « empire » fait penser. Les empires sont des régimes autoritaires de type monarchique ou césariste dans lesquels le pouvoir était détenu par un empereur. Laissez-vous glisser à contre-courant vers l’autre extrémité du sablier pour découvrir ce classement des 10 ancêtres de nos gouvernements fédéraux actuels.

10. L’empire odrysien, 516 avant Jésus-Christ

Fondé par le roi Teres I, le royaume odrysien était un état regroupant de nombreuses tribus thraces unies par les Odrysae. Il est apparu au début du Ve siècle av. J.-C. et a existé au moins jusqu’à la fin du Ier siècle av. J.-C. Il se composait principalement de l’actuelle Bulgarie et de certaines parties du sud-est de la Roumanie (Dobroudja du Nord), de la Grèce du Nord et de la Turquie européenne. Dominé par le peuple odrysien éponyme, c’était le plus grand et le plus puissant des royaumes thraces et la première grande entité politique des Balkans orientaux. Avant la fondation de Seuthopolis à la fin du IVe siècle, il n’avait pas de capitale fixe.

9. L’empire achéménide, 559 avant Jésus-Christ

L’empire achéménide, un empire plus vaste que tous les précédents. Fondé vers 559 avant Jésus-Christ par Cyrus le Grand, l’empire achéménide était le Premier Empire perse et l’un des plus grands empires de l’histoire. Sous son règne, l’empire s’est étendu du Proche-Orient ancien à la majeure partie de l’Asie du Sud-Ouest, à une grande partie de l’Asie centrale et au Caucase. Outre ses prouesses militaires, l’empire achéménide est remarquable pour son modèle réussi d’administration centralisée et bureaucratique. Il a aussi excellé dans la construction d’infrastructures telles que des réseaux routiers et un système postal, et aussi pour l’utilisation d’une langue officielle sur l’ensemble de ses territoires et pour le développement de services civils. Le déclin de l’empire est attribué aux lourdes charges fiscales et à l’incapacité de créer une identité nationale parmi ses sujets de différentes nations.

8. L’empire carthaginois, 650 avant Jésus-Christ

Fondé en 650 avant J.-C., il établit son contrôle sur les autres colonies phéniciennes de la Méditerranée occidentale : c’est le début de l’Empire carthaginois. À son apogée, la capitale de l’empire, Carthage, servait de plaque tournante commerciale majeure et était appelée la « ville brillante », qui régnait sur 300 autres villes. Pendant la majeure partie de son histoire, l’empire a été en guerre contre les Grecs de Sicile et la République romaine. Ces hostilités ont donné lieu à une série de conflits armés connus sous le nom de guerres gréco-puniques (entre 600 et 265 avant J.-C.) et de guerres puniques (264 et 146 avant J.-C.). Après la troisième et dernière guerre punique, vers 146 avant notre ère, Carthage est tombée aux mains de la République romaine.

7. Empire koushite (dynastie nubienne), 760 avant Jésus Christ

L’empire koushite, gouverné par les Nubiens du royaume de Kush, vers 760 AV. J.-C. fut fondé en 656 AV. J.-C. où il atteint son apogée. Il est également connu sous le nom de 25e dynastie d’Égypte et de dynastie nubienne. Les rois koushites devinrent les pharaons de la 25e dynastie égyptienne et les princesses koushites dominèrent le paysage politique de Thèbes en tant qu’épouses d’Amon. Le roi koushite Kashta (c. 750 av. J.C.) fut le premier à s’établir sur le trône égyptien et nomma sa fille, Amenardis I, première épouse koushite d’Amon. Il fut suivi par d’autres grands rois koushites qui régnèrent jusqu’à l’invasion assyrienne de l’Égypte par Ashurbanipal en 666 avant notre ère. Né de l’invasion réussie de l’Égypte ancienne par les Nubiens. Le premier roi de l’empire koushite était Piye, dont le père Kashta avait commencé l’invasion de la Haute-Égypte. Leur guerre a réuni la Haute-Égypte, la Basse-Égypte et Koush, formant le plus grand empire égyptien depuis le Nouvel Empire (vers 1550 avant J.-C. – vers 1077 avant J.-C.).

6. Empire égyptien (Nouveau Royaume d’Égypte), 1550 avant Jésus Christ

L’empire égyptien, né vers 1550 avant J.-C., il atteint son apogée vers 1077 avant J.-C. Bien que les anciens Égyptiens aient établi leur royaume vers 2686 avant notre ère, le Nouvel Empire est la seule ère connue sous le nom d’Empire égyptien. Cette période de l’histoire de l’Égypte ancienne s’étend sur les 18e, 19e et 20e dynasties égyptiennes, qui ont duré d’environ 1550 à 1077 avant notre ère. Pendant l’Empire égyptien, l’Égypte était à l’apogée de sa puissance et de sa prospérité. Certains des pharaons les plus connus ont régné à cette époque, notamment Ahmose I, Hatchepsout, Thoutmosis III, Amenhotep III, Akhenaton, Toutankhamon et Ramsès II (« le Grand »). C’est également sous l’empire égyptien que l’art et l’architecture se sont développés. La Vallée des Rois a été construite à cette époque : c’est le plus grand complexe funéraire d’Égypte, contenant les tombes de plusieurs pharaons et de puissants nobles.

5. L’empire hittite, 1600 avant Jésus-Christ

Crée vers 1600 avant J.-C., il déclina en l’an 1178 avant J.-C., ayant ainsi bravé vents et marées pendant presque 422 ans. À son apogée, il englobait la majeure partie de l’Anatolie ainsi que des parties du nord du Levant (la Syrie actuelle) et de la Haute Mésopotamie (nord-ouest de l’Irak, nord-est de la Syrie et sud-est de la Turquie). En raison de sa situation géographique, l’Empire hittite a souvent été en conflit avec l’Empire égyptien, l’Empire assyrien moyen et le royaume de Mitanni pour le contrôle de la région. Finalement, les Assyriens ont dominé la région et ont annexé la plupart des terres de l’Empire hittite. Avec une telle concurrence des empires environnants, l’Empire hittite a connu plusieurs périodes de faiblesse avec des souverains insignifiants et des zones de contrôle réduites. On ne sait pas grand-chose de ces périodes de faiblesse, car les Hittites ont tenu des registres moins précis à cette époque.

4. Empire babylonien (première dynastie babylonienne), 1894 avant Jésus Christ

L’empire babylonien fut fondé par la Mésopotamie centrale et méridionale (Irak actuel). Ayant pour capitale la célèbre Babylone, la première dynastie babylonienne a duré de 1894 à 1595 environ avant notre ère. Cette première ère de l’empire babylonien est apparue lorsqu’un roi amorite (peuple de langue sémitique du Nord-Ouest originaire du Levant septentrional, la région historique de la Syrie) a établi un petit royaume comprenant Babylone, qui n’était alors qu’une ville mineure. Babylone a fini par devenir plus grande et plus puissante et a atteint son apogée sous le règne d’Hammurabi (vers 1728-1686 avant J.-C.). Après la mort d’Hammurabi, l’empire babylonien a commencé à décliner rapidement et est finalement redevenu un petit royaume. Vers la fin de la première dynastie babylonienne, la capitale de Babylone a été saccagée par les Hittites sous le règne de Mursili Ier.

3. L’empire assyrien, 2025 avant Jésus-Christ

Parties de l’Irak, de la Turquie, de la Syrie et de l’Iran actuels, l’empire assyrien se hisse au troisième rang du classement. Régnant du 2025 avant J.-C. à 605 avant J.-C., il totalisant ainsi un record de survie de 1420 ans. L’Empire assyrien est généralement divisé en quatre époques : la période de l’Assyrie primitive, l’Ancien Empire assyrien, la période de l’Assyrie moyenne et la nouvelle période assyrienne. Bien que la première capitale, Aššur, ait été établie aux alentours de 2600 avant notre ère, pendant la Période ancienne, les Assyriens étaient sous la domination de l’empire akkadien. Bien qu’il s’agisse d’un royaume à cette époque, l’Empire assyrien n’est apparu qu’après la chute de l’Empire akkadien. À son apogée, l’Empire assyrien régnait sur ce que l’ancienne religion mésopotamienne appelait les « quatre coins du monde » : au nord, les montagnes du Caucase, à l’est, les montagnes de Zargos, à l’ouest, Cyrpus dans la mer Méditerranée, et au sud, le désert d’Arabie.

2. La dynastie Xia, 2070 avant Jésus-Christ

En deuxième position, la dynastie Xia est la première dynastie de l’historiographie traditionnelle chinoise. Selon la tradition, la dynastie Xia a été établie par le légendaire Yu le Grand, après que Shun, le dernier des Cinq Empereurs, lui ait donné le trône. Dans l’historiographie traditionnelle, la dynastie Xia a ensuite été succédée par la dynastie Shang. Il n’existe pas de documents contemporains sur les Xia, qui ne sont pas mentionnés dans les textes chinois les plus anciens, puisque les premières inscriptions sur des os d’oracle datent de la fin de la période Shang (13e siècle avant J.-C.). Les premières mentions apparaissent dans les chapitres les plus anciens du Livre des documents, qui rapportent des discours du début de la période Zhou occidentale et sont acceptés par la plupart des spécialistes comme datant de cette époque.

1. L’empire akkadien, 2334 avant Jésus-Christ

En tête de liste, l’empire akkadien ne tint que 180 ans depuis l’année de sa création vers 2334 avant J.-C. jusqu’à sa fin vers 2154 avant J.-C. L’empire akkadien était le premier empire de l’ancienne Mésopotamie, ce qui en fait le plus ancien empire du monde. Sous cet empire, les Akkadiens et les Sumériens étaient unis et de nombreuses personnes étaient bilingues, parlant à la fois l’akkadien et le sumérien. Il y a eu huit rois pendant la durée de l’empire akkadien : Sargon, Rimush, Manishtushu, Naram-Sin, Shar-Kali-Sharri, Interregnum, Dudu et Shu-turul. Bien que les chercheurs aient répertorié plus de 7000 textes détaillant l’empire akkadien, ils n’ont pas encore localisé la capitale d’Akkad. La plupart des recherches archéologiques liées à l’Empire akkadien proviennent d’une région située dans le nord-est de la Syrie moderne, qui a été intégrée à l’Assyrie après la chute d’Akkad.