Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
anciennes ampoules

Top 10 des plus anciennes ampoules au monde

Thomas Edison n’a pas inventé l’ampoule ! Mais rassurez-vous, votre professeur de physique ne vous a pas menti et nous non plus d’ailleurs. Pour être plus clair, Thomas Edison ne fut pas le premier à avoir l’idée de l’ampoule. Laissez-vous émerveiller ou plutôt illuminer par ce classement des 10 plus anciennes ampoules au monde.

10. La Diode électroluminescente à lumière bleue de Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura, 1990

La Diode électroluminescente bleue a été créée au début des années 1990 par Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura, un groupe de scientifiques japonais et américains. Pour cette invention, le groupe a remporté le prix Nobel de physique en 2014. La Diode électroluminescente à lumière bleuea permis aux scientifiques de créer des ampoules LED blanches en recouvrant les diodes de phosphore.

9. La Diode électroluminescente à lumière rouge de Nick Holonyak, 1960

Nick Holonyak, un scientifique américain de General Electric, a accidentellement inventé la lumière rouge des Diodes électroluminescentes (DEL). En effet, alors qu’il essayait de créer un laser au début des années 1960, il inventa la Diode électroluminescente. Comme pour d’autres inventeurs, le principe selon lequel certains semi-conducteurs brillent lorsqu’un courant électrique est appliqué est connu depuis le début des années 1900. Mais Holonyak a été le premier à le breveter pour l’utiliser comme luminaire.

8. L’ampoule halogène d’Edward George Zubler et Frederick Mosby, 1959

En 1959, Edward George Zubler et Frederick Mosby, ingénieurs de General Electric, mettent au point la lampe à incandescence halogène. La présence d’éléments halogènes permet de produire une réaction chimique amenant les atomes de tungstène vaporisés à se redéposer sur le filament, produisant un phénomène de « régénération » de celui-ci. L’idée datait de 1894. Cette technique permet de concevoir des lampes à incandescence avec une plus longue durée de vie et au sein desquelles le filament est chauffé à une température encore plus élevée, permettant de produire une lumière toujours plus intense.

7. L’ampoule fluorescente de Thomas Edison, 1895

L’idée d’employer la fluorescence pour l’éclairage remonte à la deuxième moitié du XIXe siècle avec Edmond Becquerel qui recouvrit l’intérieur des tubes à décharge avec différentes poudres fluorescentes. Ces lampes fluorescentes primitives ne trouveront pas d’application pratique du fait de leur intensité lumineuse insuffisante. Ce n’est qu’en 1895 que Thomas Edison inventera une lampe fluorescente. Il se servit de tubes à rayons X dont la surface interne de l’ampoule est enduite de tungstate de calcium. Cette substance convertit une partie des rayonnements X en lumière blanche bleutée.  L’ampoule fluorescente de Thomas Edison avait une efficacité lumineuse trois fois supérieure à celle des lampes à filament de carbone de l’époque, avec une durée de vie bien supérieure. Ces performances auraient pu propulser cette lampe sur le marché de l’éclairage, mais le rayonnement X produit par cette lampe provoquera la mort d’un employé d’Edison. La technologie des tubes fluorescents s’est donc développée selon le schéma de Becquerel, à partir de tubes à décharge sous basse pression.

6. L’ampoule à incandescence de Thomas Edison, 1879

En 1878, Edison a commencé des recherches pour mettre au point une lampe à incandescence pratique. Il a ensuite imaginé une version améliorée des lampes électriques existantes et a déposé son premier brevet. Puis, après avoir testé de nombreux types de matériaux pour les filaments métalliques, il a déposé un autre brevet en 1879, pour une lampe électrique qui utilisait un filament ou des bandes de carbone relié à des fils de contact en platine. Le brevet décrit plusieurs façons différentes de créer le filament de carbone, par exemple en enroulant des fils de coton et de lin autour d’éclisses de bois, des papiers enroulés de diverses manières, etc. Il a obtenu le brevet après plusieurs mois. Edison et son équipe ont constaté qu’un filament de bambou carbonisé pouvait durer plus de 1200 heures. Cette découverte marque le début de la fabrication commerciale d’ampoules électriques. En 1880, la société d’Edison, Edison Electric Light Company, commence à commercialiser son nouveau produit.

5. L’ampoule à filaments de papier carbonisé de Joseph Swan, 1860

En 1850, le chimiste anglais Joseph Swan s’est attaqué au problème de la rentabilité des inventeurs précédents et, en 1860, il avait mis au point une ampoule qui utilisait des filaments de papier carbonisé à la place de ceux en platine. Cependant, l’absence d’un bon vide et d’un approvisionnement suffisant en électricité a entraîné une courte durée de vie. Dans les années 1870, de meilleures pompes à vide étant disponibles, Swan a poursuivi ses expériences sur ses ampoules. Puis, en 1878, il a mis au point une ampoule à durée de vie plus longue en utilisant un fil de coton traité. En effet, ce changement a également permis d’éviter le noircissement du verre. Swan a obtenu un brevet au Royaume-Uni en 1878, et en février 1879, il a fait la démonstration d’une lampe de travail lors d’une conférence à Newcastle, en Angleterre.  

4. L’ampoule à filament de carbone d’Heinrich Goebel, 1854

L’un des pionniers de l’ampoule à incandescence est Heinrich Goebel. Il construisit une ampoule à filament de carbone pour illuminer son magasin d’horlogerie, en 1854. Cet ingénieur germano-américain avait remarqué que la carbonisation de fibres de bambou donnait un filament conducteur d’électricité et qu’il était possible de le rendre incandescent sous vide d’air. Malheureusement, son invention n’a pas réussi à intéresser les industriels.

3. La lampe à arc de William Staite, 1848

L’Anglais William Staite a amélioré la longévité des lampes à arc conventionnelles en mettant au point un mécanisme d’horlogerie qui régule le mouvement des tiges de carbone à érodabilité rapide des lampes. Mais le coût des piles utilisées pour alimenter les lampes de Staite a freiné les projets commerciaux de l’inventeur.

2. L’ampoule à filament de platine de Warren de la Rue, 1840

En 1840, le scientifique britannique Warren de la Rue a mis au point une ampoule utilisant un filament de platine enroulé à la place du cuivre. Cependant, le coût élevé du platine a empêché l’ampoule de devenir un succès commercial. 

1. La lampe à arc électrique de Sir Humphry Davy, 1802

Sir Humphry Davy a inventé la première lampe électrique en 1802 en connectant des piles voltaïques à des électrodes de charbon de bois. Son invention était connue sous le nom de lampe à arc électrique en raison de l’arc lumineux qui se dégageait entre les deux tiges de charbon. Bien qu’il s’agisse d’un progrès par rapport aux piles autonomes de Volta, ce n’était toujours pas une source de lumière pratique. En effet, cette lampe rudimentaire s’éteignait rapidement et était trop lumineuse pour être utilisée à la maison. Cependant, les autres expériences de Davy en matière d’éclairage ont conduit à l’invention des lampes de sécurité pour les mineurs, ainsi qu’à l’éclairage des rues de Paris et de toute l’Europe.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email
Commentaires