Home Le magazine Top 10 des pays importateurs de soja

Top 10 des pays importateurs de soja

0
Top 10 des pays importateurs de soja

Le soja fait partie des produits agricoles les plus importés à travers le monde. Chaque année, les quantités de soja importées ne cessent de s’augmenter si bien qu’un marché propre lui est consacré. Et ce marché se répartit en 3 principales catégories à savoir les graines de soja, les tourteaux de soja et l’huile de soja. Les raisons majeures qui justifient ces importations concernent la présence du soja dans l’alimentation humaine sous forme de lait, de tofu, de dessert, d’additif alimentaire et même d’huile. Découvrez le top 10 des pays importateurs de soja.

10- Indonésie, 2,7 millions de tonnes/an

Ce pays transcontinental situé principalement en Asie du Sud-est est considéré comme le plus grand archipel du monde. En effet, il possède à ce jour 13 466 îles dont 922 sont habitées. D’ailleurs, même l’Indonésie est le 4e pays le plus peuplé au monde. Selon les récentes estimations, l’Indonésie importe un volume d’environ 2,7 millions de tonnes métriques de soja par an. Pour les Indonésiens, le soja constitue la principale source végétale de protéine. Ainsi, le soja est transformé sous de nombreuses formes de consommation comme le tofu et le tempeh. Le tempeh quant à lui est obtenu après fermentation du soja. C’est un aliment très prisé plus que le tofu en raison de sa teneur élevée en fibres.

Par ailleurs, derrière la production de riz très répandue en Indonésie vient la culture du soja, qui malheureusement est peu intensifiée et donc ne parvient plus à couvrir la demande. Cette demande est d’autant plus grande dans les milieux urbains du pays comme Jakarta et Surabaya. D’où les importations de soja dont le volume est perçu par les autorités indonésiennes comme inacceptable économiquement.

9- Turquie, 2,75 millions de tonnes/an

La Turquie est un pays localisé à la fois sur les continents asiatique et européen. Elle partage des frontières avec la Grèce, la Bulgarie, l’Arménie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, l’Iran et la Syrie. Durant les campagnes d’importation de novembre à octobre, chaque année, la Turquie importe à peu près un volume de soja estimé à 2,75 millions de tonnes métriques. Il faut noter que la production de soja est en baisse tandis que la demande ne fait que croître. Ce qui justifie le fait que le pays est devenu l’un des meilleurs importateurs au monde de soja et aussi de tourteau de soja. Le pays au cours de la période 2018/19 avait emblavé une superficie de 26 000 hectares et produisait environ 95 000 tonnes de soja.

En Turquie, c’est la région de Cukurova qui produit 95 % de la récolte nationale de soja. Elle est désormais confrontée à la concurrence de la culture du coton, du maïs et du blé (plus particulièrement la concurrence avec la culture du coton dont le rendement est attrayant). Ce qui réduit de plus en plus les superficies à emblaver pour la culture du soja. De là, les importations avaient grimpé depuis la période 2017/18 et tournaient autour de 1,6 million de tonnes métriques. Puis les fournisseurs principaux étaient l’Ukraine et les États-Unis.

8- Bangladesh, 3 millions de tonnes/an

Le Bangladesh est un pays du sous-continent indien localisé au nord du golfe du Bengale. Presque enclavé dans l’Inde, il possède une petite frontière avec la Birmanie. Le pays est classé en 8e position de cette liste top des pays importateurs de soja au monde. Car par an, il importe un volume tournant autour de 3 millions de tonnes métriques de soja. Il a été noté ces dernières années une augmentation des importations. Cette augmentation estimée à environ 33 % comparativement au passé est due en partie au fait que le pays a augmenté sa capacité de broyage local de graines de soja afin de fabriquer du tourteau de soja et de l’huile de soja. En effet, le pays a une forte dépendance vis-à-vis des marchés étrangers pour combler ses besoins en huiles végétales comestibles.

Par ailleurs, au Bangladesh, la production annuelle totale de soja est estimée à 96 921 tonnes sur une surface de 62 870 hectares. Alors que le soja était négligé il y a encore quelques années dans le commerce local, il gagne progressivement de terrain sur le marché. Surtout auprès des communautés agricoles situées dans la ceinture sud du pays où le soja sert à faire toute une variété de produits. Des produits tels que le lait, le yaourt, la farine, le pain, la viande, le halwa, les biscuits et les snacks assortis, sont tous à base de soja.

7- Argentine, 3,1 millions de tonnes/an

L’Argentine est un pays situé en Amérique du sud. Il possède des frontières avec le Chili, la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et l’Uruguay. Il faut noter qu’il possède un large littoral vu qu’il est bordé au sud et à l’est par l’océan Atlantique. Si l’Argentine se retrouve dans cette liste et en 7e position, c’est à cause de son importation de soja estimée à un volume de 3,1 millions de tonnes métriques par an. Par ailleurs, déjà en 2020, l’Argentine avait importé de soja pour une valeur de 1,76 milliard de dollars. Ce qui lui conférait la 5e place au monde. Cependant, le marché d’importation a connu une croissance rapide, mais pas suffisamment pour dépasser certains pays. Ce qui justifie sa régression dans le classement durant la période de novembre 2021 à octobre 2022.

6- Japon, 3,23 millions de tonnes/an

Le Japon est un pays insulaire localisé en Asie de l’Est. Il est situé entre l’océan Pacifique et la mer du Japon. Il forme depuis 1945 un archipel de 6 852 îles dont les quatre plus grandes sont à Hokkaido, Shikoku, Honshu et Kyushu. Ces 4 grandes îles constituent ensemble 95 % de la surface terrestre de tout le pays. Par an, le Japon importe près de 3,23 millions de tonnes métriques de soja. Ce chiffre classe le pays en 6e position de cette liste, et ce à cause du fait qu’il dépend significativement des importations d’oléagineux en particulier le soja. Et à cause de cette dépendance, il n’applique pas de droit de douane afin de faciliter l’importation et les achats. Il faut noter que courant la campagne d’importation de novembre 2018 à octobre 2019, moins de 4 % des besoins en oléagineux ont été satisfaits par la production locale.

5- Égypte, 4 millions de tonnes/an

L’Égypte est un pays transcontinental localisé en Afrique du Nord-est et en Asie de l’Ouest. Il est le 3e pays le plus peuplé du continent africain après le Nigeria et l’Éthiopie. D’ailleurs, le pays partage des frontières terrestres avec l’Israël et la bande de Gaza de la Palestine au nord-est. Ensuite, il est limité par la Lybie à l’ouest, par le Soudan au sud et par la mer Rouge à l’est. Chaque année, l’Égypte importe environ un volume de 4 millions de tonnes métriques de soja. Selon les sources industrielles, le pays devrait même importer plus de soja durant la campagne d’importation de 2022/23 à cause de l’augmentation de la capacité de trituration locale.

4- Thaïlande, 4,15 millions de tonnes/an

Anciennement appelée le royaume de Siam, la Thaïlande est actuellement un pays d’Asie du Sud-est. Elle est limitée au nord-ouest et au sud-ouest par la Birmanie, au nord-est par le Laos, au sud par la Malaisie et au sud-ouest par le Cambodge. La Thaïlande importe environ un volume de 4,15 millions de tonnes métriques de soja par an. Il a été noté une hausse des volumes d’importations ces dernières années comparativement au volume importé lors des campagnes de commercialisation antérieures. Et ceci est dû en grande partie à la flambée des besoins des industries de production alimentaire humaine et animale. L’autre raison aussi justifiant l’augmentation des volumes est le fait que les agriculteurs thaïlandais privilégient la culture du manioc et du maïs plus que la culture du soja.

3- Mexique, 6,2 millions de tonnes/an

Pays le plus peuplé du monde hispanophone et classé 10e pays le plus peuplé au monde, le Mexique est un État fédéral situé dans la région méridionale de l’Amérique du Nord. Il est limité par le Guatemala, le Belize, les États-Unis d’Amérique, le golfe du Mexique, la mer des Caraïbes et l’océan pacifique. Chaque année, le Mexique importe une quantité estimée à près de 6,2 millions de tonnes métriques de soja. Il faut souligner que le pays est un grand consommateur du soja produit aux États-Unis d’Amérique. Une fois, le soja américain importé au Mexique, il est utilisé pour produire de l’huile comestible et de la farine de soja, si bien que le soja constitue 70 % de la quantité totale des oléagineux transformés au Mexique.

2- Union européenne, 14 millions de tonnes/an

L’Union européenne importe chaque année près de 14 millions de tonnes métriques de soja. Ceci n’est pas encore étonnant à cause du fait que l’espace européen constitue une grande plateforme d’écoulement de soja. Il faut noter aussi que depuis les années 1970, les chiffres relatifs aux importations européennes de soja ont été multipliés par 5. Cette augmentation est due en premier lieu à l’insuffisance de la production européenne de soja. En deuxième lieu, cela pour cause l’accroissement des activités d’élevage qui utilisent de plus en plus d’aliments concentrés et non des pailles, du foin ou des prairies.

1- Chine, 97 millions de tonnes/an

La Chine est la 2e puissance économique mondiale par son produit intérieur bruit nominal derrière les États-Unis d’Amérique. Située en Asie de l’Est, la Chine compte 1,4 milliard d’habitants, soit à peu près un sixième de toute la population mondiale. Ce qui fait d’elle actuellement le pays le plus peuplé du monde. Par an, la Chine importe un volume estimé à près de 97 millions de tonnes métriques de soja. Ce qui, chaque année, fait du soja le produit agricole en tête de toutes les importations agricoles de la Chine. Cet état de choses est dû au fait que les terres arables chinoises sont limitées et même la production du soja ne pourrait pas couvrir les besoins estimés.