Home Actualités Top 10 des meilleurs endroits à visiter en Turquie

Top 10 des meilleurs endroits à visiter en Turquie

0
Top 10 des meilleurs endroits à visiter en Turquie

Chargée d’histoire et dotée d’un paysage de plages et de montagnes vertigineuses, la Turquie a servi de passerelle entre l’Europe et l’Asie pendant des milliers d’années. Lieu de commerce et d’échange de cultures, la Turquie est un pays d’une grande diversité. Point de rencontre entre l’Orient et l’Occident, la richesse de la culture et l’étendue des influences ont laissé leur empreinte et se révèlent dans le paysage culinaire appétissant du pays, ainsi que dans les innombrables monuments religieux et sites archéologiques. Voici un aperçu des meilleurs endroits à visiter en Turquie.

10. Ankara

Ankara, la capitale de la Turquie, est une ville tentaculaire et moderne qui abrite des bâtiments gouvernementaux, des entreprises commerciales, des universités et des ambassades étrangères. Située en plein centre du pays et de la région d’Anatolie, Ankara est une importante plaque tournante des transports, qui relie les nationaux et les touristes aux autres grandes destinations de la Turquie. Cependant, Ankara n’est pas qu’une ville d’affaires. Cette ville animée offre également quelques sites historiques et un peu d’art et de culture.

Ancienne ville habitée par diverses cultures, notamment hittite, grecque, romaine, byzantine et ottomane, Ankara est truffée de structures et de ruines anciennes qui témoignent de son histoire. Parmi les plus remarquables, citons le temple d’Auguste, la citadelle et un théâtre romain. De nombreuses mosquées historiques sont aussi présentes dans la ville. Anitkabir, un important monument du XXe siècle, est un mausolée qui abrite la tombe du premier président de la Turquie, Mustafa Kemal Atatürk.

Ankara s’enorgueillit d’une scène artistique et culturelle animée, avec une grande concentration de théâtres et de musées, dont le musée des civilisations anatoliennes, qui abrite plus de 200 000 objets. Les marchés traditionnels et les centres commerciaux modernes offrent de fantastiques possibilités de shopping où l’on peut acheter des produits frais, des épices, des tapis et des appareils électroniques.

9. Mardin

Perchée sur une colline stratégique surplombant les plaines de Mésopotamie dans le sud-est de la Turquie, Mardin est la capitale de la province de Mardin. L’une des plus anciennes localités de la région, Mardin est surtout connue pour sa diversité culturelle et sa vieille ville composée de bâtiments en grès qui descendent en cascade le long de la colline.

La vieille ville de Mardin se visite facilement à pied. Le labyrinthe de rues sinueuses conduit les visiteurs le long de maisons en terrasse et de sites populaires comme le monastère Deyrü’z-Zafaran, l’un des plus anciens monastères du monde et le Sultan Isa Medresesi, un monument médiéval qui servait autrefois d’observatoire astronomique. Zinciriye Medresesi, une école islamique du XIVe siècle, présente de magnifiques cours et œuvres d’art.

La Grande Mosquée, avec son minaret vertigineux, est difficile à manquer. Bien que fermée au public, la citadelle offre de fantastiques possibilités de photos. La vieille ville est parsemée d’une myriade de boutiques de poterie, d’argenterie, de cuir et de coiffes traditionnelles.

8. Konya

Konya, l’une des plus anciennes villes du monde, est surtout connue pour sa remarquable architecture seldjoukide et ses derviches tourneurs. C’est une grande ville de la région d’Anatolie centrale, en Turquie. Aux XIIe et XIIIe siècles, Konya a prospéré en tant que capitale sous le règne de la dynastie seldjoukide. Aujourd’hui, on peut encore admirer de beaux bâtiments de cette époque, comme la mosquée Alaeddin, qui abrite les tombes de plusieurs sultans. Un autre exemple populaire est l’Ince Minare Medrese, qui est maintenant un musée exposant des objets des époques seldjoukide et ottomane.

Bien qu’en ruines, le palais seldjoukide mérite également une visite. Une attraction architecturale moderne est la Tour Seldjoukide, l’un des plus hauts gratte-ciels de Turquie, avec un restaurant tournant aux deux derniers étages.

Au XIIIe siècle, Konya était la résidence du théologien persan et mystique soufi Rumi. Son tombeau, le Mausolée de Rumi, et le musée Melvana qui l’entoure sont des sites incontournables de Konya. Les disciples de Rumi ont fondé l’ordre des Mevlevi, aussi connu sous le nom de Derviches tourneurs en raison de leurs célèbres cérémonies religieuses au cours desquelles ils tournent sur leur pied gauche tout en portant des robes blanches et flottantes. Ces cérémonies, par ailleurs connues sous le nom de Sama, peuvent être observées chaque semaine au centre culturel Mevlana.

Konya offre aussi de beaux espaces verts et des parcs tels que la colline d’Alaeddin, au centre de la ville, et le parc japonais avec ses jolies pagodes, ses cascades et ses étangs. Konya étant l’une des villes les plus conservatrices de Turquie, les bars et les boîtes de nuit n’y sont pas très nombreux. Toutefois, certains hôtels et cafés proposent des boissons alcoolisées.

7. Antalya

Nichée le long de la magnifique Riviera turque, sur le littoral méditerranéen, Antalya est une grande ville dynamique qui accueille les touristes avec de nombreux centres de villégiature, hôtels, bars et restaurants. Des paysages spectaculaires encadrent la ville, avec des plages magnifiques et des montagnes verdoyantes parsemées de ruines anciennes. De la baignade à la voile, en passant par l’escalade, les visites touristiques et les activités familiales, Antalya a de quoi satisfaire tout le monde.

Une promenade dans Kaleiçi, le vieux quartier, permet de faire un retour dans le passé de la ville, avec des vues sur les anciens remparts, les portes romaines, les rues labyrinthiques et les structures historiques, dont la tour de l’horloge et de magnifiques églises, mosquées et temples anciens. Au cœur du vieux quartier se trouve la place Cumhuriyet, entourée de boutiques, de cafés, de bains turcs et d’artistes de rue.

Les principales plages d’Antalya, Konyaalti et Lara, offrent du sable blanc, des sports nautiques, des stations balnéaires, des bars et des restaurants. Près des plages se trouvent des parcs aquatiques, des parcs d’attractions et un zoo. Plusieurs musées exposent des objets et des vestiges de la région, notamment le musée d’Antalya, qui a été primé.

6. Marmaris

L’une des stations balnéaires les plus populaires de Turquie, Marmaris offre un cadre parfait de montagnes couvertes de pins, de plages de sable blanc, d’eaux turquoise et d’architecture historique. Situé le long de la Riviera turque, dans le sud-ouest de la Turquie, ce superbe port de croisière est un paradis touristique qui offre des possibilités de visites exceptionnelles, des sports nautiques, des restaurants fantastiques et une vie nocturne trépidante.

Marmaris offre tant de choses à voir et à faire que les visiteurs n’auront que l’embarras du choix. Une promenade dans les rues pavées du vieux quartier permet de découvrir une architecture attrayante et de visiter le château de Suleyman le Magnifique, datant du XVIe siècle. Diverses excursions en bateau permettent aux visiteurs d’explorer les baies pittoresques et les villages voisins.

Les safaris à cheval traversent des forêts de pins luxuriantes, des orangeraies, des villages traditionnels, des baies intactes et des chutes d’eau étonnantes, tandis que les safaris en jeep offrent des aventures hors des sentiers battus.

Marmaris propose également des parcs aquatiques pour toute la famille et des bains turcs pour se faire dorloter et se détendre. Si cela ne suffit pas, Marmaris propose de nombreuses excursions d’une journée vers des destinations exceptionnelles telles que Dalyan, Éphèse, Pamukkale et l’île de Cléopâtre.

La vie nocturne à Marmaris est l’une des plus passionnantes de Turquie. Des centaines de restaurants proposent des cuisines du monde entier, de la restauration rapide à la cuisine raffinée. Des bars et des boîtes de nuit se trouvent dans toute la ville et le long des plages. À ne pas manquer, les spectacles nocturnes turcs, qui proposent des plats traditionnels turcs, des mezes et des danses du ventre.

5. Side

Port majeur de l’ancienne Pamphylie, occupée par Alexandre le Grand au IVe siècle avant J.-C., Side est aujourd’hui une ville pittoresque où se côtoient ruines classiques et stations balnéaires modernes surplombant des plages de sable blanc. Située sur la côte méditerranéenne de la Turquie, dans la province d’Antalya, sur une petite péninsule, Side offre de fantastiques possibilités de visites, de vie nocturne et d’aventures en plein air.

L’attraction principale de Side est un site excavé de ruines hellénistiques et romaines qui comprennent les vestiges d’un amphithéâtre colossal, d’une agora, d’une basilique byzantine, de bains publics, de colonnes de marbre et de divers temples. Les thermes romains sont aujourd’hui restaurés et abritent un musée qui présente un certain nombre de statues et d’objets romains. Surplombant la plage, le temple d’Apollon offre une vue spectaculaire, surtout au coucher du soleil.

Avec ses rues étroites et ses jardins attrayants, la charmante ville de Side propose de nombreux restaurants, des épiceries fines aux pizzerias, en passant par des restaurants hauts de gamme proposant une grande variété de cuisines. Juste à l’extérieur de la ville, la rivière Manavgat offre des excursions en bateau, du rafting en eaux vives et des chutes d’eau impressionnantes.

4. Bodrum

Située dans la province de Mugla, dans le sud de la région égéenne de la Turquie, Bodrum est le site de l’ancienne ville fortifiée d’Halicarnasse, qui abritait autrefois des bâtiments en marbre, des temples, des statuts, des rues pavées et le Mausolée, l’une des sept merveilles du monde antique.

Après être tombée en ruines, la ville est restée un paisible village de pêcheurs jusqu’au XXe siècle, lorsque des intellectuels turcs lui ont redonné une certaine popularité grâce à leurs écrits. Aujourd’hui, les ruines intrigantes de Bodrum, ses plages magnifiques et ses stations balnéaires au sommet des falaises attirent des gens du monde entier.

À l’est de Bodrum, les touristes trouveront une belle plage surplombant des eaux d’un bleu éclatant. Près de la plage, on trouve de nombreux cafés, bars et boîtes de nuit. À l’ouest de la ville se trouvent la marina, des centres commerciaux et des restaurants.

Aucune visite à Bodrum ne serait complète sans voir le château de St. Peter, également connu sous le nom de château de Bodrum. Construit en 1402 par les Chevaliers Hospitaliers, il sert aujourd’hui de musée. Parmi les autres curiosités, citons les derniers vestiges du mausolée, l’ancien amphithéâtre et la porte de Myndos, qui fut le théâtre d’une bataille sanglante lors d’un siège mené par Alexandre le Grand.

Outre les visites touristiques, les autres choses à voir et à faire à Bodrum comprennent le musée primé d’archéologie sous-marine de Bodrum, situé dans le château de Bodrum, les moulins à vent historiques, les saunas turcs et les bains de boue, la planche à voile, la plongée sous-marine et les excursions en bateau avec des boîtes de nuit et des pistes de danse à fond de verre.

3. Éphèse

Métropole classique la plus complète d’Europe, Éphèse est un site antique situé en Turquie égéenne. Au 1er siècle avant J.-C., Éphèse était l’une des plus grandes villes de l’Empire romain et possédait l’une des sept merveilles du monde antique, le temple d’Artémis. Les ruines d’Éphèse sont bien préservées et se trouvent sur un vaste site archéologique, ce qui en fait l’une des attractions touristiques les plus populaires de Turquie.

Éphèse a été déclarée colonie romaine en 133 avant J.-C., bien qu’elle n’ait atteint son apogée que 200 ans plus tard. À un moment donné, lorsque la ville était la capitale de l’Asie mineure romaine, Éphèse abritait plus de 250 000 résidents permanents. Saint Paul a vécu à Éphèse, où il a encouragé le christianisme parmi de nombreuses autres religions. Avec le déclin du port d’Éphèse et le pillage de la ville par les Goths germaniques au troisième siècle, Éphèse a commencé à décliner.

Pendant environ 1 500 ans, Éphèse a été pratiquement oubliée. Les vestiges de cette incroyable cité classique sont restés cachés jusqu’aux années 1860, lorsqu’une équipe internationale d’archéologues a commencé à déterrer les ruines. Aujourd’hui, moins de 20 % du site d’Éphèse a été fouillé, mais il reste l’un des plus grands sites archéologiques accessibles au monde.

La structure la plus célèbre d’Éphèse est sans conteste le temple d’Artémis. Ce temple était autrefois le plus grand de la planète, ce qui témoigne de l’importance de la ville d’Éphèse. Malheureusement, le temple lui-même a été en grande partie détruit vers le cinquième siècle, mais il est toujours possible d’en visiter les ruines.

L’une des attractions les plus récemment mises au jour à Éphèse, et certainement l’une des plus populaires, ce sont les maisons en terrasses. Ces maisons, construites dans un style romain moderne, étaient les habitations des résidents les plus riches d’Éphèse au premier siècle environ.

Il est remarquable de constater que certaines de ces maisons possédaient des bains chauds et froids, des sols en marbre et même des systèmes de chauffage. Sur les murs, on peut voir des œuvres d’art inhabituelles, des mosaïques et même des poèmes d’amour griffonnés à la main.

Aucun voyage à Éphèse ne serait complet sans la visite de la célèbre bibliothèque de Celsus. Construite en 123 après J.-C., elle fut l’une des plus grandes bibliothèques du monde antique, arrivant en troisième position après les bibliothèques d’Alexandrie et de Pergame. La bibliothèque a été restaurée, ce qui permet de mieux voir ses deux étages, ses colonnes et ses chapiteaux.

Ne manquez pas d’admirer les quatre statues représentant les quatre vertus. Bien qu’il s’agisse aujourd’hui de répliques et non des originaux, vous pouvez toujours voir Sophia, qui représente la sagesse, Episteme, qui représente la connaissance, Ennoia, qui représente la pensée, et Arete, qui représente la bonté.

À deux kilomètres d’Éphèse se trouve la ville de Selçuk, où de nombreux visiteurs choisissent de passer du temps avant ou après avoir exploré les ruines d’Éphèse. Dans le centre de Selçuk, vous pourrez vous arrêter pour admirer l’aqueduc romain qui alimentait autrefois la ville en eau, ou en apprendre un peu plus sur l’archéologie de la région en explorant les collections du musée d’Éphèse. Vous pouvez également flâner au marché ou acheter des tapis à double nœud, le souvenir le plus populaire de la région.

2. La Cappadoce

Située en Anatolie centrale de la Turquie, la Cappadoce est surtout connue pour son paysage de conte de fées composé de formations inhabituelles ressemblant à des cheminées, des cônes, des champignons et des pinacles. Les processus naturels tels que les anciennes éruptions volcaniques et l’érosion ont sculpté ces formations étranges au fil du temps, certaines d’entre elles s’élevant jusqu’à 40 mètres de haut. Cependant, il y a des milliers d’années, l’homme a apporté des touches remarquables au paysage en taillant des maisons, des églises et des villes souterraines dans la roche tendre.

Habités dès 1800 avant J.-C., les Hittites et d’autres habitants ont creusé des complexes de tunnels pour se protéger des envahisseurs perses et grecs. Bien plus tard, au IVe siècle après J.-C., les chrétiens, fuyant les persécutions religieuses de Rome, se sont réfugiés dans les tunnels et les grottes de la Cappadoce. Aujourd’hui, les merveilles naturelles et les sites historiques de la région en font une destination très prisée.

La majeure partie de la Cappadoce se trouve dans la province de Nevsehir, mais les principales villes de la région sont Ürgüp, Göreme, Avanos, Ortahisar et Mustafapasa. La plupart de ces villes proposent des hôtels, des restaurants, des lieux de vie nocturne et des attractions telles que des musées, des châteaux de pierre, des cheminées de fées, des tunnels, d’anciens villages grecs, des monastères et des marchés d’artisanat. Certaines des grottes de la région sont en fait des hôtels qui accueillent les touristes.

1. Istanbul

 Empires ottoman et byzantin, Istanbul est aujourd’hui la plus grande ville de Turquie et l’une des plus grandes du monde. Istanbul s’étend de part et d’autre du Bosphore, un détroit étroit qui relie l’Asie et l’Europe, ce qui en fait la seule ville au monde à s’étendre sur deux continents. Son architecture impressionnante, ses sites historiques, ses restaurants, ses boutiques, sa vie nocturne et son atmosphère exotique font d’Istanbul l’une des principales destinations touristiques au monde.

C’est dans la vieille ville que se trouvent la plupart des sites historiques impressionnants de la ville, notamment la Sainte-Sophie, la Mosquée bleue et le palais de Topkapi. Un autre quartier important est la Nouvelle Ville, connue pour ses attractions modernes, ses gratte-ciels et ses centres commerciaux. Beyoglu et Galata sont des zones populaires pour la vie nocturne et les divertissements, tandis que la région du Bosphore abrite de magnifiques palais, des manoirs au bord de l’eau et des parcs urbains.

Les choses passionnantes à voir et à faire à Istanbul ne manquent pas. Le Grand Bazar, l’un des plus anciens et des plus grands marchés couverts du monde, est un lieu de shopping à ne pas manquer. La visite d’un bain turc est également un excellent moyen de découvrir la culture locale. La vie nocturne à Istanbul regorge de restaurants, de pubs et de boîtes de nuit pour tous les budgets et toutes les préférences.